Samedi 02 Juillet, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Me Djibril War : « Le groupe parlementaire n’est pas une obligation dans les institutions parlementaires »

Single Post
Me Djibril War : «Le groupe parlementaire n’est pas une obligation dans les institutions parlementaires»


A quelques heures de la rencontre des parlementaires qui doivent plancher sur le projet de loi portant modification du règlement intérieur et relatif à la constitution de groupe parlementaire, certains acteurs politiques continuent de s’agiter pour dénoncer cette volonté qui, à leurs yeux est une violation des droits et même les fondements d’une loi « scélérate ».  


Me Djibril War interrogé, ce samedi, au sortir d’un panel portant sur  l’emploi des jeunes,  qu’il animait, s’est voulu catégorique. Il a relevé la nécessité d’opérer des changements dans le règlement intérieur de l’Assemblée nationale ne serait ce que pour assainir, entre autres, la vie politique.

 

«Il faudrait quand même que ce vagabondage sans moralité au sein du landerneau politique cesse et que les gens au bout de leurs humeurs sortent. Vous quittez un parti pour aller dans un autre parti, cela c’est de la transhumance. Et je crois qu’on devrait même aller plus loin et faire de telle sorte que, désormais, dans un groupe parlementaire une fois qu’une personne sorte d’une liste qu’on l’écarte de cette voie qui mène vers l’Assemblée nationale. Il y va de la moralité, il y va même de l’assainissement de la vie publique et politique», confie le président de la Commission des lois de cette 12e législature.

 

Responsable politique et militant de l’Apr, il a précisé «qu’un groupe parlementaire n’est pas une association régie par la loi de 1909. Le groupe parlementaire n’est pas une obligation dans les institutions parlementaires. C’est une structure purement facultative. Et en regardant le temps et l’espace vous verrez bel et bien que la matière qualitative n’a jamais été statique. (…) Donc, je vous le répète, le groupe parlementaire n’est pas une structure obligatoire dans la vie parlementaire. Le pouvoir s’identifie au contraire à la personne de leur président. Mais aujourd’hui, je crois comprendre que les gens secouent les cocotiers quand on parle de transhumance».

 

Youssoupha MINE


affaire_de_malade

4 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (14:38 PM)
    Top Banner
  2. Auteur

    Pef

    En Juin, 2015 (23:43 PM)
    Encore un bouffon qui se la ramène
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (07:26 AM)
    Aprés l'apologie de la transhumance voici l'interdiction de transhumer pour les député ,vraiment Macky Sall est prêt à tout pour garder le pouvoir ,il est incohérent CE CON.





    {comment_ads}
    Auteur

    Watt

    En Juin, 2015 (11:00 AM)
    Ces pauvres avocats pensent qu'ils ont le monopole de nos institutions au point de vouloir tout taillé à la mesure de TANE BOMBE. Il est plus intelligent et responsable de se séparer des conseillers et envoyé special du Président que des groupes parlementaires. Au fait si cela vous parait assez relatif, pourquoi mobiliser les députés pour un cinéma ?
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email