Jeudi 30 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

L’intégralité du message à la Nation du President Macky Sall

Single Post
L’intégralité du message à la Nation du President Macky Sall

Sénégalaises, Sénégalais, mes chers compatriotes,

Hôtes étrangers qui vivez parmi nous,

A l’occasion du nouvel an, je suis heureux de m’adresser à vous pour vous présenter mes vœux.

En souvenir de nos chers défunts qui nous manquent ce soir, je voudrais d’abord joindre mes prières aux vôtres pour qu ils reposent en paix. 

Aux malades, j adresse tous mes souhaits de prompt rétablissement.

Je salue et encourage nos compatriotes de la diaspora, ainsi que nos vaillantes Forces de défense et de sécurité, engagées au service de la paix en Afrique et dans le monde. 

Je renouvelle aussi mon soutien constant au processus de dialogue  pour la consolidation de la paix en Casamance. 

En ces temps d’insécurité exacerbée, restons vigilants et sereins.  

Ce soir, mes chers compatriotes, j’ai surtout à cœur de vous entretenir de notre idéal d’émergence et de prospérité partagée, dans le cadre d’un Etat de droit rénové et d’une démocratie renforcée. 

Malgré une conjoncture internationale difficile,  l’année 2015 s’achève sur de bons résultats en matière de croissance, de maitrise de l’inflation et du déficit public. 

Les bonnes performances de notre économie se consolident. En effet, les prévisions en fin 2015 situent notre taux de croissance économique à 6,4%.

Au-delà d’une pluviométrie favorable, cette dynamique positive résulte aussi des efforts de mise en œuvre des projets et réformes phares du PSE.

Assurément, nous sommes sur la bonne voie pour atteindre l’objectif moyen de 7% de taux de croissance annuel fixé dans le Plan Sénégal Emergent.

Dans le même élan, et pour la première fois, notre budget national a dépassé le seuil des 3000 milliards, et sera essentiellement financé sur ressources propres.

Mieux que les années précédentes, la campagne agricole a donné d’excellents résultats. Rendons grâce à Dieu pour le bon hivernage.

Nos efforts de modernisation de l’agriculture ont largement porté leurs fruits. 

Ainsi, pour 2015, les récoltes  céréalières sont estimées à 2  271 000 tonnes, soit une hausse de 82% par rapport à 2014. 

La production d’arachides se chiffre à 1 121 474 tonnes, soit 68% de hausse.

Celle du riz paddy a augmenté de 64%, passant de 559 000 à 917 371 tonnes.

La production horticole, en hausse de 14%, s’établit à 1.133.430 tonnes.

En soutien aux producteurs, nous avons maintenu à 200 Francs au minimum le prix du kilogramme d’arachides.

Les mesures prises par le Gouvernement, en concertation avec tous les acteurs, facilitent désormais la commercialisation de nos produits agricoles. Nous traduisons ainsi en actes le vieux slogan du « consommer local ». C’est un grand pas vers l’autosuffisance alimentaire qui nos libérera, au plus vite, du fardeau des importations coûteuses. 

Parallèlement, la mise en œuvre du Programme des Domaines agricoles communautaires(PRODAC) se poursuit. Les DAC de Séfa, Itato, Keur Samba Kane et Keur Momar Sarr, mobilisent déjà 177 Groupements de producteurs ; 2.555 hectares sont mis en valeur et plus de 7000 emplois créés. 

Pour 2016, 20 milliards additionnels seront investis dans le PRODAC pour pérenniser ses activités toute l’année. 

S’agissant de l’élevage, le Projet régional d’Appui au Pastoralisme,  financé à hauteur de 15 milliards, soutiendra la santé animale, l’accès aux marchés et la gestion des ressources naturelles. Il bénéficiera à 100 000 ménages des régions de Kaffrine, Louga, Matam, Tambacounda et Saint-Louis.

Nous poursuivons en même temps nos efforts de modernisation de la pêche artisanale.

Les quais de pêche de Yoff, Soumbédioune, Fass Boye et Gokhou Mbath sont en  construction. 

Pour l’année 2016, nos efforts porteront sur: la réalisation des quais de Ngaparou, Pointe Sarène, Potou et Bargny ;

l’aménagement des aires de transformation de Saint-Louis, Potou, Kafountine, Mbao et Pencum Sénégal à Thiaroye sur mer ;

l’extension du port de commerce de Ziguinchor et la construction d’un port de pêche à Boudody.

En ce qui concerne l’artisanat, trois sites d’exposition et de commercialisation seront livrés en juillet 2016, à Diamniadio, Mékhé et ThionkEssyl. 

En outre, la réhabilitation des infrastructures et villages artisanaux, notamment à Sédhiou, Thiès, Diourbel Kébémère et Bambey sera poursuivie.

Mes chers compatriotes, 

La réussite de notre objectif d’émergence passe nécessairement par les infrastructures. Il ne peut y avoir de développement si, faute d’infrastructures adéquates, nous restons isolés les uns des autres ; si les produits de nos campagnes ne peuvent pas accéder à nos marchés, et si nos malades peinent à se rendre à la structure sanitaire la plus proche.  

Voilà pourquoi, après une année pleine de mise en œuvre du PSE, je me dois de vous donner un aperçu sommaire de la nouvelle carte d’infrastructures et de désenclavement de notre pays. 

Trente-trois projets ont ainsi été achevés en 2015 ; soit un linéaire de 965 km de routes et 2281 mètres linéaires de ponts, pour un coût total de 238 milliards. 

Parmi ces réalisations, figurent les axes :

Tambacounda-Dialacoto ;

Mako-Kédougou ;

Kafountine-Diouloulou ;

et Koukané-Kolda-Tanaff

Vingt-cinq autres projets ont été engagés, dont un total linéaire de 810 km de routes ; 685 km de pistes rurales et 6 ponts de désenclavement : à Baïla, Diouloulou, Foundiougne, Ganguel Soulé, Marsassoum et Wendou Bosséabé.

Les autres chantiers routiers concernent notamment : les axes Touba-Dahra-Linguère ; Joal-Keur Samba Dia-Djiffere ; Kédougou-Salémata ; Bambey-Baba Garage ; les grandes Niayes, entre Rufisque, Lompoul, Bayakh, Mboro et Diogo ;  ainsi que les boucles du Boudier, du Fouladou et des Kalounayes.

De même, l’autoroute Thiès-Touba, en chantier, transformera nos conditions de transport, grâce à ses différentes connexions, dont les autoroutes AIBD-Mbour et AIBD-Thiès. 

L’étude de faisabilité du projet d’autoroute Thiénaba-Tivaouane est aussi achevée. Nous avons, en outre, acquis le financement pour le désenclavement complet de l’île à Morphile et la réhabilitation de la Route nationale N°2, sur l’axe Ndioum-Ourossogui-Bakel. 

Avec la livraison  prochaine des travaux de prolongement de la VDN vers Guédiawaye, la mobilité urbaine à Dakar sera sensiblement améliorée.

A ces chantiers, s’ajoutent le Programme de modernisation des cités religieuses et le Programme de Modernisation des Villes, PROMO-VILLES, avec des volets assainissement, voierie et éclairage public. La phase initiale couvrira 13 localités.  

Je me réjouis d’annoncer que les travaux du Train Express Régional (TER) Dakar-Diamniadio-AIBD, première liaison ferroviaire rapide du Sénégal, démarreront en 2016. Le TER desservira 14 gares et pourra transporter jusqu’à 115 000 passagers par jour, en moins de 45 minutes entre Dakar et l’aéroport international Blaise Diagne.

Nous allons, en outre, réhabiliter la voie ferrée Dakar-Kidira sur 644 km. La construction de ce chantier de grande envergure génèrera plusieurs milliers d’emplois. Avec ce projet, outre le transport à bon coût, nous ferons ainsi renaitre toute une vie économique et sociale dans nos villes et campagnes le long de cet axe ferroviaire historique.  

Je suis également heureux d’informer que les premiers hangars du Parc industriel de de Diamniadio seront livrés dès ce mois de janvier. De grandes compagnies internationales vont y délocaliser des activités à haute intensité de main d’œuvre, pour générer au moins 50 000 emplois dans les cinq premières années.

Concernant le secteur de l’énergie, les nouvelles centrales de Taïba Ndiaye et du Cap des Biches seront mises en service au 1er semestre de 2016. De même, un projet de 200 MW en énergie solaire est en cours de finalisation.

Vous le savez, en juillet dernier, j’ai lancé le Programme d’Urgence de Développement Communautaire, le PUDC, destiné aux localités rurales particulièrement défavorisées. La phase initiale est financée à hauteur de 113 milliards.

Ainsi, en plus des 37 forages réceptionnés en 2015 dans le cadre du Programme national de 300 forages, les premiers résultats du PUDC en seulement quatre  mois d’activité sont très satisfaisants : 63 forages ont été réalisés et 69 châteaux d’eau et 847 km de pistes rurales sont en chantier pour 462 villages des régions de Fatick, Kaffrine, Kaolack, Kolda, Louga, Matam, Saint-Louis, Sédhiou et Thiès.

Grâce au concours du Génie militaire, 18 forages ont été réalisés dans les régions de Kédougou et Tambacounda. 

Pour l’hydraulique urbaine, nous allons construire une troisième usine d’une capacité de 200 000 m3/jour à Keur Momar Sarr, pour un coût de 255 milliards, et une autre de dessalement d’eau de mer sur le site des Mamelles, financée à hauteur de 135 milliards. Ces deux unités permettront de sécuriser l’approvisionnement de Dakar et ses environs pour vingt ans, au moins.

Au titre de la solidarité nationale et de la réduction des inégalités sociales, 300 000 familles au total bénéficieront des Bourses de Sécurité familiale en 2016. 

La Couverture Maladie universelle a permis de prendre en charge gratuitement deux millions  d’enfants de 0 à 5 ans. A ce jour, 600 mutuelles de santé ont été constituées. 

Les prix de 270 médicaments ont été réduits ; 1000 agents, dont 500 sages-femmes ont été recrutés pour le compte du Ministère de la santé. Enfin, sur trois ans, nous avons acquis et distribué 150 ambulances, avec l’objectif d’en faire le double en 2016.

Mes chers compatriotes,

Pour l’année 2016, l’éducation et la formation resteront encore au cœur de nos priorités. Dans une société du savoir et du savoir-faire, je reste en effet convaincu  que l’éducation et la formation de qualité conditionnent le progrès des  Nations.

Aucun investissement n’est de trop pour réaliser une école pour tous, une école de qualité, une école viable, stable et pacifiée.

C’est dans cet esprit que le Gouvernement a procédé à la validation aux deux tiers des années de contractualisation et de vacation des corps émergents. 

S’agissant des infrastructures scolaires, au cours des trois dernières années, nous avons réalisé 4 485 salles de classe dans l’élémentaire et 89 collèges. De plus, 5 lycées 42 blocs administratifs et 28 blocs scientifiques et techniques sont en cours de construction. 

Grâce à ces efforts, nous avons ramené le pourcentage des abris provisoires de 18% en 2011, à 11% en 2015. 

En soutien aux parents, j’ai décidé de rendre effective la gratuité du manuel scolaire pour l’enseignement élémentaire, pour un total de 5 400 000 livres. 

Je tiens à féliciter ici le CEM d’Anambé Couta, dans la Région de Kolda, pour ses excellents résultats. Malgré son état d’abri provisoire, cet établissement s’est en effet distingué avec un taux de réussite de 100% à l’examen du BFEM pour ses 150 candidats. En récompense de son bel exemple, le CEM d’Anambé Couta sera entièrement construit et équipé.   

L’Enseignement supérieur retient aussi  notre attention. 

Avec la construction des nouvelles universités Amadou Makhtar Mbow de Dakar et El Hadj Ibrahima Niasse du Sine Saloum, le renouvellement des équipements et des plateaux techniques, nos investissements dans ce secteur  cumuleront à 302 milliards à la fin du PTIP 2015-2017. 

Je félicite tous les acteurs et partenaires de l’Enseignement supérieur qui ont permis l’élaboration consensuelle du projet de Loi-cadre sur les universités publiques, récemment adopté à l’unanimité par l’Assemblée nationale.

Grâce à nos efforts concertés de réforme et d’investissement, notre système universitaire pourra garder intacte sa tradition d’excellence et rivaliser avec les meilleurs.

Le chemin de l’excellence, c’est celui qu’ont emprunté nos « Lionnes » du basket-ball, championnes d’Afrique pour la 11e fois, et notre équipe nationale de football des moins de 23 ans, vainqueur des derniers  Jeux Africains. Je leur renouvelle mes chaleureuses félicitations. Pour soutenir cette dynamique d’excellence, il sera édifié sur le site de Diamniadio un complexe sportif multifonctionnel de 15 000 places, avec des aires de jeu pour le basket-ball, le volleyball, le handball, la boxe et le patinage.

Mes chers compatriotes,  

Au plan international, notre diplomatie nous a valu de réels motifs de satisfaction. En témoigne la brillante élection de notre pays au Conseil de Sécurité des Nations Unies. Cette performance, qui s’ajoute à nos autres responsabilités africaines et internationales, conforte l’estime et la  confiance dont jouit notre pays.

Mes chers compatriotes,

Pendant plus de cinq décennies, les mécanismes institutionnels de notre pays, adossés à une maturité politique et citoyenne, ont donné corps à notre idéal de démocratie.

Mais un idéal reste toujours une réalité en construction. Notre propre expérience nous a, hélas, suffisamment renseignés sur la précarité du régime démocratique quand la Constitution qui en garantit la protection est-elle-même soumise à une instabilité permanente.   

C’est pour mettre définitivement notre démocratie à l’abri d’une telle situation que, dès mon accession à la magistrature suprême, j’ai engagé des réformes visant à stabiliser la Constitution, asseoir la bonne gouvernance et consolider la démocratie et l’Etat de droit.

C’est notamment le sens des lois sur :  le Code de Transparence dans la Gestion des Finances publiques ;

la Cour des comptes ;

l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC) ;

l’Acte III de la décentralisation, par la territorialisation des politiques publiques ;

la déclaration de patrimoine ;

la réforme de l’organisation judiciaire, visant à rapprocher la justice du justiciable.

Et enfin, c’est aussi le sens de l’adhésion de notre pays à l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE).

Dans le même esprit et en parfaite cohérence avec nos traditions d’ouverture et de dialogue politique, j’ai institué en mai 2013 une Commission nationale de réforme des institutions (CNRI), en lui demandant de mener des concertations sur la réforme des institutions, et de formuler toutes propositions visant à améliorer le fonctionnement des institutions, à consolider la démocratie, à approfondir l’Etat de droit et à moderniser le régime politique. 

J’avais indiqué que les réformes proposées pourraient se traduire par une modification subséquente de la Constitution.

La Commission s’est attelée avec diligence à la tâche et m’a rendu ses conclusions et propositions de réformes.

Il en résulte que, sur le fondement de nos acquis, l’assise démocratique de notre système politique est solide et qu’en  définitive, nous pouvons apporter à notre Constitution les changements consensuels appropriés sans provoquer de rupture normative dans la nature même de notre régime politique. 

Moderniser, stabiliser et consolider notre démocratie, renforcer l’Etat de droit et améliorer la gouvernance des affaires publiques : tels sont les fondements du projet de révision constitutionnelle que je vous proposerai. 

Conformément à l’article 51 de la Constitution, je recueillerai, au préalable l’avis du Président de l’Assemblée nationale et celui du Conseil constitutionnel.

Dans sa substance, le projet de révision constitutionnelle apporte des innovations importantes, notamment :

1. la modernisation du rôle des partis politiques dans le système démocratique ; 

2. la participation des candidats indépendants à tous les types d’élection ; 

3. la promotion de la gouvernance locale et du développement territorial par la création du Haut Conseil des collectivités territoriales ; 

4. la reconnaissance de nouveaux droits aux citoyens : droits à un environnement sain, droit sur leur patrimoine foncier et leurs ressources naturelles ; 

5. le renforcement de la citoyenneté par la consécration de devoirs du citoyen ; 

6. la restauration du quinquennat pour le mandat présidentiel, y compris la question de l’applicabilité immédiate de la réduction à cinq ans du mandat de sept ans en cours ;

7. le renforcement des droits de l’opposition et de son Chef ; 

8. la représentation des Sénégalais de l’extérieur par des députés à eux dédiés ; 

9.  l’élargissement des pouvoirs de l’Assemblée nationale en matière de  contrôle de l’action gouvernementale et d’évaluation des politiques publiques ; 

10.  la soumission au Conseil constitutionnel des lois organiques pour contrôle de constitutionnalité avant leur promulgation ; 

11.  l’augmentation du nombre des membres du Conseil constitutionnel de 5 à 7 ;

12. la désignation par le Président de l’Assemblée nationale de 2 des 7 membres du Conseil constitutionnel ;

13. l’élargissement des compétences du Conseil constitutionnel pour donner des avis et connaître des exceptions d’inconstitutionnalité soulevées devant  la Cour d’Appel ; 

14.  la constitutionnalisation des principes de la décentralisation et de la déconcentration ; 

15. L’intangibilité des dispositions relatives à la forme républicaine, la laïcité, le caractère indivisible, démocratique et décentralisé de l’Etat,  le mode d’élection, la durée et le nombre de mandats consécutifs du Président de la République.

En définitive, l’essence même de la République, c’est l’égale dignité des citoyens ; c’est le Gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple. 

Voilà pourquoi je tiens à ce que le Gouvernement reste dans le temps du réel ; le temps de l’action, à l’écoute et au service exclusif des populations.

La quête de l’autosuffisance alimentaire, la réalisation d’infrastructures de développement, l’éducation et la formation, la santé, la lutte contre le chômage et les inégalités : voilà ce qui continuera de mobiliser mes efforts et d’occuper mon temps, pour un Sénégal meilleur ; le Sénégal de tous, le Sénégal pour tous. 

A tous et à toutes, mes chers compatriotes, je renouvelle mes sentiments de profonde affection. A tous et à toutes, j’adresse mes vœux ardents de bonne santé, de bien-être et de réussite. 

Bonsoir et Déwéneti.  



60 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (20:42 PM)


    Quid de la lancinante question de la reduction ou non du mandat presidentiel de 7 a 5 ans ?

    Bonne annee 2016 (du calendrier greco-latin) a toutes et a tous...
  2. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (20:44 PM)
    quel est la différence entre que le président nomme les 5 membres et les 2 autres par le président de l'assemblée national. "12. la désignation par le Président de l’Assemblée nationale de 2 des 7 membres du Conseil constitutionnel ; "

    vraiment nos pays n'avanceront jamais. pourquoi tu ne laisse pas à la magistrature de nommer 4 ou 3 membres. et la 1 place pour a sociète civile ou les religieux.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (20:57 PM)
    ah ah ah ah ah wax ddjiou nex ......cest tres loin de la realite jen veux pour preuve ce que les senegalais vivent au quotidien de la misere et de la souffrance cher maky quitte le pouvoir yalla fayelaa tu peux meme pa diriger un village

    {comment_ads}
    Auteur

    Yellownife

    En Décembre, 2015 (20:59 PM)
    Il nous prend pour des cons nés. Comment peut -il promettre un renforcement des droits de l'opposition alors que tous les moyens ont été utilisé pour lui refuser un groupe parlementaire?

    Comment peut - il nous faire gober cela alors que pour un rien l'opposant est cueilli par la DIC pour offense au chef de l'Etat?



    Pour la réduction de la durée de son mandat en cours, il n'a pas le choix de toute façon. Sa volonté était de faire sept et il l'a manifesté en laissant ses laquais sonder l'opinion publique. Seulement, le feed-back était sans pitié. C'était un NON retentissant!



    Pour finir, il cherche à nous faire comprendre que notre économie se porte bien. C'est faux! Le dernier classement du PNUD en atteste.

    Il ne peut peut tromper personne. Ses promesses lors de ses conseils des ministres décentralisés n'ont abouti à rien. Jute du bruit en l'air digne d'un oiseau perché sur un arbre épineux de la savane du ferloo.



    La vrai alternative pour le Sénégal, c'est Idrissa Seck.





    {comment_ads}
    Auteur

    Analyste

    En Décembre, 2015 (21:08 PM)
    Il va droit au mur tout en prenant du poids, du vrai foutage de gueule quoi
    Auteur

    Radar

    En Décembre, 2015 (21:10 PM)
    AH JE TOMBE DES NUS MON CHER PRESIDENT TOUT LE MONDE EST EN PRISON STP PAS DE TRAVAIL PAS D'ARGENT DES LICENCIEMENTS UN PAYS GERE PAR DES NONCHALENTS PAS DE VISION SENEGAL IMMERGENT D'APRES LES INSTITUTIONS INTERNATIONALES





    MERDE AVEC TOUT LE RESPECT QUE JE VOUS DOIT LE VRAI TERRORISTE C'EST MACKY ET SA BANDE :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :fbhang:  :fbhang:  :fbhang: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (21:43 PM)
     :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (21:50 PM)
    Les repondeurs automatiques sont la
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (21:54 PM)
    Discours vide. Tjrs la meme chanson. Doyna seuk...
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (21:57 PM)
    Vraiment ki dafa tayal. Ligueyoul dara. Meme discours depuis qu'il est la . Il ne se rend pas compte que le pays va de mal en pis. Tchey
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (21:57 PM)
    Bambay mekhe.kay ga wara wakh vraiment nak président  :fbhang: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (21:59 PM)
    claire et précis notre cher président ,que dieu vous donne longue vie!
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (22:00 PM)
    "Je me réjouis d’annoncer que les travaux du Train Express Régional (TER) Dakar-Diamniadio-AIBD, première liaison ferroviaire rapide du Sénégal, démarreront en 2016. Le TER desservira 14 gares et pourra transporter jusqu’à 115 000 passagers par jour, en moins de 45 minutes entre Dakar et l’aéroport international Blaise Diagne."



    C'est tout du pipeau comme ce TER sensé faire 14 gares,115000 passagers par jour, sur 50km en 45mn : ceci est matériellement dément pour ne pas dire impossible. Un train s'arrêterait tous 3 ou 4 km, aurait 2mn d'arret, il lui resterait 20mn pour rallier sa destination, cela s'appelle omnibus et non TER.
    Auteur

    Alima

    En Décembre, 2015 (22:06 PM)
    Rien des promesses faites l'année derniere n'a ete fait. Il reprend chaque année de nouvelles promesses et il oublie les promesses antérieures. A çe rythme en 2017, il n'aura rien fait. C'est quand même terrible et les senegalais sont terriblement las, fatigués, dépités et je ne sais plus quoi. Ils ils nous prennent pour des moins que rien
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (23:08 PM)
    SENEGALAISES , SENEGALAIS NOUS SOMMES MAL BARRES !!!! MAKY TER EN EST ENCORE AUX PROMESSES POUR SON 3ème BLABLA A LA NATION EPLOREE!
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (23:14 PM)
    il faut savoir que si on a rien réalisé ;sa sera trés difficile de donner un bon discours ;macky est un incapable ; voleur et dictateur ;il sais bien que s'il organise les élections ;il va perdre le pouvoir c'est pourquoi il tourne autour du pot de la date du référendum:

    {comment_ads}
    Auteur

    Senegalais Lamda

    En Décembre, 2015 (23:58 PM)
    Excellent discours monsieur le president. on ne peut pas faire des omelettes sans casser des oeufs. Changer la mentalite des senegalais est difiicile mais c la seule voie pour l'emergence. "le Senegal a besoin d'institutions forte". et les citoyens doivent compter sur le travail pour se developer et non dormir, boir du the, voler, s'enfoncer dans l'informel et demander tout a l'Etat. :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (00:51 AM)
    Le senat est de retour
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (00:53 AM)
    Quand il parle on dirait qu' il a la constipation
    {comment_ads}
    Auteur

    Developpement

    En Janvier, 2016 (04:37 AM)
    Discours plus politique que de développement. J'ai pas bien vu les moteurs de notre développement dans ce discours, en effet je pense que l'Education et la Formation en temps que secteurs prioritaires doivent concourir à développer notre pays. Tous les grands pays qui ont atteint le cap de la croissance l'ont fait sur ces deux piliers. Les Télécommunications sont aussi très importantes pour l’émergence donc faut aussi y investir et les mettre au services des populations dans tous les secteurs.

    Bonne Année à tous les Sénégalaises et Sénégalais
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (07:05 AM)
    pauvre Senegal . pauvre Senegal . pauvre Senegal . founiou dieum . weuy walloy !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (07:48 AM)
    quel individu vulgaire. et vous aavez vote pour ca?
    {comment_ads}
    Auteur

    Macky Korr Mareme Faye

    En Janvier, 2016 (08:32 AM)
    Avec Macky korr Mareme Faye pour un Sénégal émergent

    Avec Macky sounou President pour un Sénégal émergent

    Avec Macky korr djéeke pour un Sénégal émergent

    Avec Macky korr Mareme Faye pour un Sénégal émergent

    Avec Macky sounou President pour un Sénégal émergent

    Avec Macky korr djéeke pour un Sénégal émergent

    Macky korr Mareme Faye moo ko yorr

    Macky sounou President moo ko yorr

    Macky korr djeeke moo ko yorr
    {comment_ads}
    Auteur

    Koji

    En Janvier, 2016 (08:59 AM)
    Bizarre comme message de fin d'année. Pas de rêve, ni de poésie, discours aseptisé, technicisé à souhait... Combien de Sénégalais comprendront-ils ce qu'il dit et qui de nous tous Sénégalais se sent-il interpellé dans sa "sénégalité" ? Un peuple ne vit pas à coup de tonnes, de km, de millions, de goudron, etc. Il faut aussi de la magie, du chant, du mythe... Dur dur de faire marcher un peuple !
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (09:46 AM)
    Macky peut rester même 50 ans au pouvoir et continuer de nous raconter des histoires.Les peuples n'ont que des dirigeants qu'ils méritent. :fbhang: 
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (10:31 AM)
    Ces rêves de deuxième mandat ne seront que cendre et poussière ddamak en 2007 yeureum heureusement qu'il a renoncé a son cher référendum à temps. Sarkozy pouvait lui servir de leçon avec toute son arrogance. Je souhaite au président du Sénégal qu'il lui pardon avec zéro franc dans son compte bancaire.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (11:19 AM)
    Le prolongement de la vdn vers guediawaye c combien de kilomètres et le coût ? Un train express qui dessert 15 gares pour 45mns??????????-lesprimovilles, les cités religieuses ?????le dessalement et les 200.000m3 de keur Momar sarr c'est pour quand ????autoroute thieneba tivaouane c pour combien de véhicules ???les productions du prodac pour passer à 26 milliards
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (11:34 AM)
    Le taux de croissance on le mange pas mais on le sent dans nos poches et ventres
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (12:09 PM)
    très belle discourt  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :fblike:  :fblike:  :fblike:  :fblike:  :fblike:  :fblike:  :fblike:  :fblike:  :fblike: 
    Auteur

    Patriote Amis De Sall

    En Janvier, 2016 (12:15 PM)
    Avec le President Macky

    Le leadership et la pertinence de la vision du Président Macky Sall ont contribué à faire émerger le SENEGAL rapidement . Le President Macky Sall est champion dans la mise en œuvre des projets et dans la mobilisation des ressources nécessaires pour transformer le SENEGAL . Un cadre de gouvernance fiable ,une stratégie crédible (Le PSE) et une mise en œuvre rapide des projets ont permis de mobiliser 3950 milliards en 44mois soit 90 milliards par mois qui est largement supérieur au 26 milliards par mois du régime passé .

    Son programme économique qui vise à accroître la croissance et réduire la pauvreté tout en préservant la stabilité macroéconomique et la viabilité de la dette a donné d'excellents résultats pour sa première année pleine de mise en œuvre.

    En définitive celui qui aime le SENEGAL vote pour pour le President Macky pour toujours .

    Moi je suis avec le Meilleur des President et je reste avec lui .

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (12:23 PM)
    Macky dégage nous avons assez de vos discours mediocres et non concluants, jamais dans l'histoire de ce pays nous n'avons eu un gouvernement aussi incapable. Nous, nous rendons compte de l'erreur de notre choix.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (15:06 PM)
    Bonne et Heureuse année 2016 à Monsieur le Président de la République du Sénégal, que le Tout Puissant vous accorde la santé et qu'IL facilite tous vos projets.



    Etre parmi les premiers pays développés en Afrique........



    Oui nous pouvons,

    Le gouvernement seule ne peut pas arriver à ce stade sans la population du Sénégal.



    Pour être meilleur parmi les meilleurs en Afrique,





    Il faut que nous

    unissons nos idées

    conjuguons les intérêts pluriels.



    Il peut y avoir de la division entre les opposants et le pouvoir du point de vue politique mais quand il s'agit pour le développement du Sénégal, je pense que seule l'UNION peut augmenter notre économie de façon exponentiel.





    Bonne et Heureuse année 2016 à tous les Sénégalais.









     :sunugaal: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (15:59 PM)
    LE SENEGAL DANS LE YONU FERAM BONI APRES LE YONU MATEYYE !!! QUEL MALHEUR !
    Auteur

    Diax

    En Janvier, 2016 (17:23 PM)
    14gares en moins de 45mn pour un train  :taz-smile:  :taz-smile:  :taz-smile:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla: c'est impossible

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonymedfgrty

    En Janvier, 2016 (18:14 PM)
    Il faut régler le problème du recrutement des enseignant-chercheurs dans les universités.Le recrutement ne se fait plus par mérite mais par complaisance. exemple: institut des sciences de la terre (IST)
    {comment_ads}
    Auteur

    Koumpeu

    En Janvier, 2016 (23:01 PM)
    Les retraités sont restés sur leur faim car le Président les a zappé. Pas un mot sur la revalorisation des pensions ni sur la mensualisation.
    {comment_ads}
    Auteur

    Koumpeu

    En Janvier, 2016 (23:01 PM)
    Les retraités sont restés sur leur faim car le Président les a zappé. Pas un mot sur la revalorisation des pensions ni sur la mensualisation.
    Auteur

    Koumpeu

    En Janvier, 2016 (23:01 PM)
    Les retraités sont restés sur leur faim car le Président les a zappé. Pas un mot sur la revalorisation des pensions ni sur la mensualisation.
    {comment_ads}
    Auteur

    Koumpeu

    En Janvier, 2016 (23:01 PM)
    Les retraités sont restés sur leur faim car le Président les a zappé. Pas un mot sur la revalorisation des pensions ni sur la mensualisation.
    {comment_ads}
    Auteur

    Koumpeu

    En Janvier, 2016 (23:01 PM)
    Les retraités sont restés sur leur faim car le Président les a zappé. Pas un mot sur la revalorisation des pensions ni sur la mensualisation.
    {comment_ads}
    Auteur

    Koumpeu

    En Janvier, 2016 (23:01 PM)
    Les retraités sont restés sur leur faim car le Président les a zappé. Pas un mot sur la revalorisation des pensions ni sur la mensualisation.
    Auteur

    Koumpeu

    En Janvier, 2016 (23:01 PM)
    Les retraités sont restés sur leur faim car le Président les a zappé. Pas un mot sur la revalorisation des pensions ni sur la mensualisation.
    {comment_ads}
    Auteur

    Koumpeu

    En Janvier, 2016 (23:01 PM)
    Les retraités sont restés sur leur faim car le Président les a zappé. Pas un mot sur la revalorisation des pensions ni sur la mensualisation.
    {comment_ads}
    Auteur

    Koumpeu

    En Janvier, 2016 (00:01 AM)
    Les retraités sont restés sur leur faim car le Président les a zappé. Pas un mot sur la revalorisation des pensions ni sur la mensualisation.
    {comment_ads}
    Auteur

    Koumpeu

    En Janvier, 2016 (00:01 AM)
    Les retraités sont restés sur leur faim car le Président les a zappé. Pas un mot sur la revalorisation des pensions ni sur la mensualisation.
    Auteur

    Koumpeu

    En Janvier, 2016 (00:01 AM)
    Les retraités sont restés sur leur faim car le Président les a zappé. Pas un mot sur la revalorisation des pensions ni sur la mensualisation.
    {comment_ads}
    Auteur

    Koumpeu

    En Janvier, 2016 (00:01 AM)
    Les retraités sont restés sur leur faim car le Président les a zappé. Pas un mot sur la revalorisation des pensions ni sur la mensualisation.
    {comment_ads}
    Auteur

    Koumpeu

    En Janvier, 2016 (00:01 AM)
    Les retraités sont restés sur leur faim car le Président les a zappé. Pas un mot sur la revalorisation des pensions ni sur la mensualisation.
    {comment_ads}
    Auteur

    Koumpeu

    En Janvier, 2016 (00:01 AM)
    Les retraités sont restés sur leur faim car le Président les a zappé. Pas un mot sur la revalorisation des pensions ni sur la mensualisation.
    Auteur

    Koumpeu

    En Janvier, 2016 (00:01 AM)
    Les retraités sont restés sur leur faim car le Président les a zappé. Pas un mot sur la revalorisation des pensions ni sur la mensualisation.
    {comment_ads}
    Auteur

    Koumpeu

    En Janvier, 2016 (00:01 AM)
    Les retraités sont restés sur leur faim car le Président les a zappé. Pas un mot sur la revalorisation des pensions ni sur la mensualisation.
    {comment_ads}
    Auteur

    Koumpeu

    En Janvier, 2016 (00:01 AM)
    Les retraités sont restés sur leur faim car le Président les a zappé. Pas un mot sur la revalorisation des pensions ni sur la mensualisation.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (02:05 AM)
    Certes un bon discours mais il faut noter encore le déséquilibre (ou l'incohérence ) des investissements d'infrastructures sur les Territoires régionaux : en effet on crée plusieurs voies rapides (Autoroutes, Rn à 4 voies, ..etc) en plus des voies de chemins de fer de l'Ouest à l'Est dans les régions du Nord, Centre (y compris le Sénégal oriental) qui ne subissent aucune discontinuité par rapport au Territoire national et cependant le Territoire des 3 Régions du Sud (la Casamance) avec tout cet handicap de la coupure gambienne ne reçoit en réalité aucune infrastructure de voies Terrestres (Routes et/ou chemin de fer) correct.



    Tout ce qui est annoncé pour la Casamance constitue les mêmes projets promis en vain par le Gouvernement Wade, (2000-2012) puis les mêmes promesses reprises en vain encore par ce Gouvernement Macky en 2012 (les soit disant Boucles de Kalounaye ou du Boundier avec au total 50 à 60km.

    La Départementale (Rd) très touristique de Kafountine -Dioulou est un prolongement de longue date de la RN5 (Bignona -Diouloulou) construite sans norme et qui avec ce pont cité de Baïla ont coûté des milliards de réhabilitation à chaque hivernage et ce, depuis plus de 20 ans. Et le projet de route Koukané -Kolda comme celui du pont de Marsassoum date de Wade et fait aussi partie des promesses de Macky en 2012 et font partie du même programme que le pont de Kolda.



    En réalité il n'y a aucune Route fiable en Casamance ni pour la desserte routière (seul moyen de mobilité citoyenne la plus commode et la moins chère) par rapport au reste du Pays, ni pour la déplacement citoyen à l'intérieur de ces Territoires fortement isolés encore entre région à cause de la nature sur ces Terroirs (des Forêts d'arbres, palmiers, marigots, ...).

    A quoi serviraient 50 Bâteaux pour Dakar -Ziguinchor ou 100 Aéroports (à Zichor-Sédhiou, Kolda) s'il n'y a pas de routes d'accès à l'intérieur des Terres comme ces nombreuses routes bitumées permettant l'accès à l'intérieur de toutes ces Régions consœurs aussi sises le long de la cote atlantique comme la région du Cap-Vert , de Louga, Saint-Louis, Matam) qui ont en plus des voies ferrées.



    Des autoroutes modernes qui desservent toutes les Régions (à moindre potentialité agricole et sans enclave) par rapport à la Capitale nationale ET aucune Route fiable de liaison avec les Régions enclavées et les plus potentielles !!!

    Comment le peuple Sénégalais connu pour sa TERANGA et ses illustres Hommes religieux en particulier (et au cas la politique politicienne l'emporte) peut laisser grandir cette INEGALITE ET INJUSTICE Républicaine à la SUNUGAL
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (02:36 AM)
    Oui tu as raison : tout ce qui est annoncé dans ce discours de Macky pour la Casamance fait partie des programmes de Wade et depuis les années 2000 et il n'y a presque pas d'axes routiers fiables pour la Casamance : la Rn4 Dakar-Kaolack-Ziguinchor construite depuis 1960 devait être la premièrec Autoroute du Sénégal selon un projet du programme colonial mais construite selon de fausses normes en Rn, elle a causé des milliers de morts avec en plus les tracasseries de la traversée du territoire et fleuve gambiens; quant à la plus récente Rn6 (Kaolack-Tamba-Kolda-Ziguinchor) construite depuis 20ans et sans finition , c'est la route de l'enfer.

    Finalement vous avez parfaitement raison de souligner cette injustice de la part de l'Etat : il n'y a pratiquement pas de routes pour relier le Nord et ce Sud du Sénégal les Routes Bignona-Diouloulou-Kafountine, Ziguinchor Cap Skring sont des routes touristiques non financées par l'Etat mais par les européens et/ou arabes et les autres projets de routes annoncés ont aussi été financés par des Bailleurs étrangers mais ces milliards ont diparus à l'époque du Super ministre du Sopi nommé K. W et le Président actuel comme l'Homme actuel de Ziguinchor en savent quelque chose.



    Finalement il n'y a rien de nouveau pour la Casamance en matière d'infrastructure routière
    {comment_ads}
    Auteur

    Semb7ne Ousmane In Memoriam

    En Janvier, 2016 (08:57 AM)
     :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 



    LE MANDAT !

    LE MANDAT !

    LE MANDAT !

    LE MANDAT ET TOUTJOURS LE MANDAT JUSQU'A QUAND ???????????????



     :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Carburant

    En Janvier, 2016 (11:07 AM)
    Sinon dans la vraie vie le cours du pétrole est au pus bas QUAND BAISSE T 0N LE PRIX DU CARBURANT à la pompe ?
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonymelune

    En Janvier, 2016 (16:56 PM)
    Macky Fène ak Diguè (Mensonges et Promesses) et quand il a peur il utilise la justice pour intimider les gens

    Sinon vous ne verrez rien touss car il est nul et incompètent
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (19:52 PM)
    l affaire la plus ignoble de notre jeune nation c est le PACTE DE MOSCOU qui nous met au rang d etat corrompu et blanchisseur car macky faisant parti de cette opposition est inclu donc il n est plus credible sur le plan i internationale il ne pourra jamais se disculper

    quand le juges a demande a diack si macky etait beneficiare diack a dit je t ai dit l opposition senegalaise qui inclue macky bennoo fecce m23 y en a merde les enculés de l hip hop senegalais . Ce gouvernement l assemblée la crei SONT DES PROPRIETES DE DIACK ET POUTINE le discour c est pour les russes du senegal pas pour les senegalais

    Nous voulons des elections anticipees pour l honneur de notre jeune nation qui s est bati sur le ngor le joom et non l argent pourri du dopage russe

    votre place MACKY c est la prison de REBEUSS et je te jure tu iras a REBEUSS pour conspiration avec les russses donc karim a un big dossier toi et tes juges par a ou b louy toye ci yeen ley djouguer da nga def ba parer yalla def la tatounen ci fin d année france yonnela cadeau noel LE PACTE DE MOSCOU çà veut dire prepare toi a quitter le pouvoir par la petite porte toi et tes complices ils vous ont avertis un ouragan nomme PACTE DE MOSCOU arrive sur les cotes senegalaises il est actuellement a 3 et pourrait atteindre la categorie 7 trop elevée pour un jeune etat de resister
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2016 (20:29 PM)
    Président si je pouvais te contacter j'aurai beaucoup de choses à vous conseiller surtout dans la bonne marche de l'école primaire ce qu'il faut en plus des inspecteurs c'est des conseillers qui auront un pouvoir de sanctionner et qui toujours sur le terrain

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme Ndiaye

    En Janvier, 2016 (21:19 PM)
    Depuis senghor jusqu au nos jours c est du couper coller meme discour meme ...meme .... meme.....!!!!.rien que je ferai ....toujours dans le futur jamais aujourd hui .....

    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email