Jeudi 17 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Mimi Touré : "Les observations du Comité des droits de l'Onu sont caduques"

Single Post
Mimi Touré : "Les observations du Comité des droits de l'Onu sont caduques"

L'ancienne Premier ministre Mimi Touré considère que le Comité des droits de l'Onu n'est pas une juridiction supranationale ou internationale. Et que "la souveraineté juridique et judiciaire des pays prime sur les avis de (ses) 18 experts qui officient individuellement".

De ce point de vue, laisse-t-elle dans un entretien avec L'AS, l'affaire Karim Wade ne sera pas réexaminée comme le demande l'organe onusien, qui considère que le Sénégal a violé le droit de la défense à un procès équitable.

D'autant que, signale la responsable de l'Apr, "Karim Wade a reconnu l'autorité e la chose jugée puisqu'il a demandé une grâce présidentielle et l'a obtenue après avoir purgé trois ans de peine". "Les observations du Comité des droits de l'homme sont de fait caduques et sans objet", martèle l'ancienne ministre de la Justice.


Article_similaires

58 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (07:24 AM)
    Mr. Aly Ngouille parle de Paix, le Khalife parle de paix et vous madame?? Vous dites quoi??

    Donc c est vous qui ne souhaitez pas de paix au Senegal? pourquoi?

    Est-ce parceque vous avez permise d etre reduite a votre simple expression??

    Ou est la Femme qui avait le potentiel d etre President??

    Elle a ete reduite a sa simple expression.

    Elle n existe plus et peut etre n a jamais existe cette femme au potentiel de 1 er ministre.

    Vos carences sont penible pour une soit disante intellectuelle.

    Encore une grossiere erreur de votre part que l histoire retiendra.

    BOF madame, bofffff.
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2018 (08:17 AM)
      merci grande dame c même pas la peine de le dire car pds est vomi par le peuple et ils pense nous imposé le fils toubap de ablaye wade.
  2. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (07:28 AM)
    Non! Arrête mimi Touré! Une femme de ton rang ne doit pas être aussi caduque. Je te pose une question : pourquoi alors le Sénégal aspire à diriger ce comité des nations unies?
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (07:28 AM)
    Non! Arrête mimi Touré! Une femme de ton rang ne doit pas être aussi caduque. Je te pose une question : pourquoi alors le Sénégal aspire à diriger ce comité des nations unies?
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (07:29 AM)
    bientot la saison deux de la traque
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (07:34 AM)
    Vraiment cette dame est dangereuse pour la démocratie sénégalaise.

    Ces gens maintiennent le chef de l'état dans une posture antidémocratique. Le risque de faire de notre cher pays un État voyou qui ne respecte pas ses engagements internationaux.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (07:39 AM)
    Je l'admire cette dame deugeur keuthie la dèff !!!!



    Avec elle le Sénégal serait sur de bons rails.
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2018 (08:17 AM)
      est ce que c'est une qualité? est ce que sa diabar dafa deugueur keutch...si c'est une femme est que sa dieukeur noyoul nep?
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2018 (08:53 AM)
      attention, cette dame est une très grande menteuse. que du bruit elle fait, une vraie populiste, elle n'a qu'un objectif, succéder à m....
      le débat c'est où est la crei? pourquoi le procureur a été limogé en pleine procédure?
    Auteur

    Aba

    En Novembre, 2018 (07:49 AM)


    cette femme degueuroul dara elle ne parle pas des voleurs apr ,elle fait tout ce que veut macky

    depuis qu'elle a ete humiliée a grand yoff par khalifa elle est venue haineuse mechante et bete

    en meme temps elle leche macky pour un poste ;de toute facon c'est pas elle qui decide
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (07:51 AM)
    Il ne manquait plus que celle là !
    Auteur

    Mndiaye

    En Novembre, 2018 (08:01 AM)
    LE SÉNÉGAL EST DEVENU LA RISÉE DU MONDE A CAUSE DE CE RÉGIME INCOMPÉTENT ET DICTATORIAL ;ET NOTRE JUSTICE ? SOIT NOS MAGISTRATS SONT INCOMPÉTENTS OU ILS SONT MANIPULES.VIVEMENT FÉVRIER 2019 POUR NOUS DÉBARRASSER DU RANCUNIER MACKY SALL
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (08:04 AM)
    Tout à fait d'accord avec Mimi Touré, la décision de justice est irrévocable et rien ni personne ne peut aller à l'encontre!
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (08:05 AM)
    Tout à fait si Karim Wade était innoncent pourquoi est-il parti ?

    Il n'y a que les coupables qui fuient
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (08:05 AM)
    Bravo Mimi Touré  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo: 
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (08:06 AM)






    elle n a pas honte
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (08:07 AM)
    La famille Wade lance des rumeurs pour essayer de changer l'opinion publique mais rien n'y fera, on sait qu'ils sont coupable!
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (08:09 AM)
    Les sénégalais soutiennent vos propos Mme Touré :thumbsup:  :brawoo:  :sunugaal:  :fbhear: 
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2018 (17:20 PM)
      cest toi seul qui soutient ses propros et tu as fais plus de 10 commentaires tu auras un tres grand surprise.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (08:10 AM)
    Si on aime le Sénégal on se doit de soutenir son gouvernement qui apporte beaucoup chaque jour et sa justice!

    Vive le Sénégal  :sunugaal:  :fbhear: 
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (08:11 AM)
    Ex Premier Ministre = Premier Ministre caduque
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (08:27 AM)
    de tte façon la famille wade bande de voleurs de père en fils mimi bravo je suis fière de toi
    • Auteur

      Fantomas

      En Novembre, 2018 (09:02 AM)
      ya ;euneu doul.akheu sa guemigne bou ya bi.sale garce.tu a encore bu un verre de trop
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (08:28 AM)
    /^`7^6^8^8^2^2^2^9^9^/TRAITEMEN/FAIBLESSE/SEXXUELLE/PAR/LES/PLANTES EFFICACITE/GARANTIE^`76!88!222!99!TRAITEMENT/FAIBLESSE/SEXXUELLE/PAR /LES/PLANTES/EFFICACITE /GARANTIE/^`7^6^8^8^2^2^2^9^9^/TRATEMENNT/AASMPERMIEE/AZZOSPERMIE /OOLIGOSPERMIE/FAIBLESSSE/DIABETIQUUE/
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (08:59 AM)
    Elle ferait mieux de se taire avec sa bouche déformée. Vilaine, belliqueuse....Va au diable way !!!!
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (09:02 AM)
    Seneweb arrêtez de nous pomper avec cette repondeuse automatique de l'APR
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (09:04 AM)
    Cette femme n'a de respect pour personne, elle parle et se comporte n'importe comment. C'est dommage que les medias lui donnent la parole. Elle doit se ressaisir avant qu'il ne soit trop tard.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (09:24 AM)
    Avant de dire k c'est un organe caduc ou quelle n'est pas une juridiction supranationale ou internationale, il faut clairement se prononcer sur la valadité des arguments qu'elle avance et chercher a les démonter si vous voulez convaincre les sénégalais que la justice a bien fait son travail. Mais il me semble que ceux qui sont au pouvoir brandissent souvent l'argument de de la souveraineté nationale lorsqu'ils sont condamnés par des juridictions extérieures sans toucher toujours le fond du problème. Fatigués des nébuleuses! Éclairage ! Assez d'éclairage nous avons besoin !
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (09:37 AM)
    Vous avez perdu devant les Wade, faites profil bas...
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (09:38 AM)
    L'arrivée des Wade à Dakar sera terrible pour Macky et ses courtisans...
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (09:40 AM)
    Le droit international s'appliquera,le peuple Sénégalais et du côté des justes...
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (09:41 AM)
    Continuer à insister dans vos manigances...
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (09:51 AM)
    Le seul droit qui prime est celui des populations a travers la Constition du Senegal qui a ete votee ! Les populations ont elles destituees le gouvernement quand Karim Wade a ete reconnu coupable? Elles attendent toujours leurs 138 milliards !!!! Quand elles decideront de lui pardonner ca se saura!!!! La meilleure strategie du PDS est de demander pardon aux senegalais pour le mal qui a ete fait et les miseres qu’ on leur a fait vivre, et de passer a autre chose s’ils veulent revenir au pouvoir par la voie des URNES!!!!!
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (09:51 AM)
    Le seul droit qui prime est celui des populations a travers la Constition du Senegal qui a ete votee ! Les populations ont elles destituees le gouvernement quand Karim Wade a ete reconnu coupable? Elles attendent toujours leurs 138 milliards !!!! Quand elles decideront de lui pardonner ca se saura!!!! La meilleure strategie du PDS est de demander pardon aux senegalais pour le mal qui a ete fait et les miseres qu’ on leur a fait vivre, et de passer a autre chose s’ils veulent revenir au pouvoir par la voie des URNES!!!!!
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (09:51 AM)
    Le seul droit qui prime est celui des populations a travers la Constition du Senegal qui a ete votee ! Les populations ont elles destituees le gouvernement quand Karim Wade a ete reconnu coupable? Elles attendent toujours leurs 138 milliards !!!! Quand elles decideront de lui pardonner ca se saura!!!! La meilleure strategie du PDS est de demander pardon aux senegalais pour le mal qui a ete fait et les miseres qu’ on leur a fait vivre, et de passer a autre chose s’ils veulent revenir au pouvoir par la voie des URNES!!!!!
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (11:07 AM)
    Moi je demande pourquoi l'histoire de là Gambie le gouvernement du Sénégal à reconnu la cedeao et pour Karim Wade non l'ONU
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (11:07 AM)
    Moi je demande pourquoi l'histoire de là Gambie le gouvernement du Sénégal à reconnu la cedeao et pour Karim Wade non l'ONU
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (11:07 AM)
    Moi je demande pourquoi l'histoire de là Gambie le gouvernement du Sénégal à reconnu la cedeao et pour Karim Wade non l'ONU
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (11:07 AM)
    Moi je demande pourquoi l'histoire de là Gambie le gouvernement du Sénégal à reconnu la cedeao et pour Karim Wade non l'ONU
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (11:07 AM)
    Moi je demande pourquoi l'histoire de là Gambie le gouvernement du Sénégal à reconnu la cedeao et pour Karim Wade non l'ONU
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (11:07 AM)
    Moi je demande pourquoi l'histoire de là Gambie le gouvernement du Sénégal à reconnu la cedeao et pour Karim Wade non l'ONU
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (11:07 AM)
    Moi je demande pourquoi l'histoire de là Gambie le gouvernement du Sénégal à reconnu la cedeao et pour Karim Wade non l'ONU
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (11:08 AM)
    Moi je demande pourquoi l'histoire de là Gambie le gouvernement du Sénégal à reconnu la cedeao et pour Karim Wade non l'ONU
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (11:51 AM)
    VRAIMENT CES GENS DE L APR SONT NULS ILS DISENT DU N IMPORTE QUOI . SORTEZ NOUS LA DEMANDE DE GRACE DE KARIM WADE. ON N EST PAS DUPE. ........

    KARIM DEMANDE UNE GRACE ET UN JET PRIVE POUR PARTIR A DOHA... SA MOM AY DOULEU.....
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (12:03 PM)
    les defenseurs de Karim Wade m 'etonnent ,c'estcomme ils n'etaient pas au Senegal quand il gounernait avec son pere ,defendre Karim c'est insensé voilà un homme qui passe par un pays arabe le Qatar (et non africain) pour aider à obtenir grace de Macky (cela n'a jamais été nié parce que des preuves existent ) et qui se permet de porter plainte à l'exterieur et tous azimuts contre son soit disant pays, mieux il ose se presenter à des elections , mais dans quel pays on est ?
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (12:18 PM)
    à la place de cette dame je n'aurais pas tenu un tel langage concernant cette Organisation ,elle merite plus de respect meme si ses decisions ou recommandations peuvent etre criticables et le sont souvent ,des E tats et pas d ont decidé de ne pas suivre de telles decisions ded cet organe de l'Onu sans commentaires de leurs dirigeants ,cette attitude me parait plus raisonnable
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (12:27 PM)
    Comment voulez vous que le pays avance avec ces genres d'adultes.

    je vous le dis on a les adultes les plus irresponsables au monde.



    C'est pour cela nous sommes les moins avancés du monde.





    Bou Ndaw yi sonné Taye Makk gni niou liguéyeyoul Demb.



    Senn Intéret rekk , loulenne enragé rekk.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (12:33 PM)
    Aywo lène ! Gbagbo avait voulu défier toutes les organisations internationales du monde et il avait plus de moyens que vous !
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (12:43 PM)
    Alors que le Chef de l'État Macky SALL a érigé depuis 2012 le mensonge, la manipulation et le complot en mode de gouvernance, voilà que son Gouvernement se livre à un bricolage statistique pour gonfler artificiellement le niveau de trésorerie de l'État et les chiffres de la croissance. Ses propres services, par le biais de l'Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie ainsi que de la Banque Mondiale viennent, l'une après l'autre de remettre en cause les chiffres de la croissance officiellement publiés par le pouvoir en place de Macky SALL pour les années 2016 et 2017.

    Karim Wade
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (12:45 PM)
    Par ailleurs, le rapport trimestriel du système mondial d'information et d'alerte rapide de l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) vient de révéler que près d'un million de Sénégalais ont besoin d'une aide alimentaire. Si à cela on ajoute le retard dans le paiement des bourses ayant conduit à la mort tragique de l'étudiant Fallou SENE, les nombreux scandales économiques et financiers, les effets catastrophiques d'une politique d'endettement massif et irresponsable qui compromet sérieusement l'avenir des jeunes générations, l'arrêt de la plupart des chantiers, la faillite de la politique de santé ainsi que les déclarations indignes de Macky SALL sur la colonisation, il n'y a plus rien à attendre du régime actuel finissant....

    Karim Wade
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (12:47 PM)


    La lettre de Karim Wade

    content_image

    La lettre de Karim Wade

    Karim Wade a choisi la fête de Korité pour s'adresser aux Sénégalais. Sur sa page Facebook, le fils de Wade pointe la gestion de Macky Sall et annonce qu'il est prêt à l'affronter pour 2019. Nous vous proposons l'intégralité de son message.





    "À l'occasion de la fête de la Korité, je voudrais d'abord rendre grâce à Dieu le Tout Puissant de nous avoir donné la force de vivre ce moment important dans notre vie de Croyant, dans la foi, la ferveur et surtout l'union et la cohésion. En effet, la cohabitation harmonieuse et fraternelle de toutes les familles spirituelles du Sénégal est essentielle pour garantir l'unité et la stabilité de notre pays.



    À cet égard, je voudrais rendre un hommage appuyé à tous les Chefs et Guides religieux de notre cher pays qui diffusent quotidiennement des messages d'amour, de paix, de justice, de fraternité et ne manquent aucune occasion pour nous rappeler que l'une des plus belles qualités du Croyant est d'assumer toutes les obligations qui découlent de sa foi et, notamment celle de s'intéresser à ce qui se passe autour de lui. C'est à ce titre que je voudrais saisir cette occasion pour partager avec vous les préoccupations et les appréhensions que m'inspire la situation actuelle de notre pays, le Sénégal.





    Alors que le Chef de l'État Macky SALL a érigé depuis 2012 le mensonge, la manipulation et le complot en mode de gouvernance, voilà que son Gouvernement se livre à un bricolage statistique pour gonfler artificiellement le niveau de trésorerie de l'État et les chiffres de la croissance. Ses propres services, par le biais de l'Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie ainsi que de la Banque Mondiale viennent, l'une après l'autre de remettre en cause les chiffres de la croissance officiellement publiés par le pouvoir en place de Macky SALL pour les années 2016 et 2017...

    Karim Wade ????????
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (12:50 PM)
    Mes avocats m’ont informé que M. Badio CAMARA, Premier Président de la Cour suprême, nommé par Macky SALL, a fixé au 30 août prochain l’audience et la composition de la chambre administrative qui devra juger mon pourvoi en cassation contre l’ordonnance du 23 juillet 2018 de Mme Aïssatou Diallo BA, Présidente du Tribunal d’Instance Hors Classe de Dakar. Ce tribunal s’est déclaré incompétent pour examiner le rejet arbitraire, sans fondement juridique, de mon inscription sur les listes électorales par les services du ministre de l’Intérieur M. Aly Ngouille NDIAYE.



    À la veille de cette audience, je tiens à bien faire comprendre que M. Badio CAMARA est au cœur du dispositif mis en place par Macky SALL pour instrumentaliser la justice contre ses opposants politiques. Il est l’un des principaux exécutants du complot politico-judiciaire dont je suis victime depuis 6 ans. En sa qualité de Premier Président de la Cour suprême, il porte une responsabilité personnelle, directe et écrasante dans les violations de mes droits fondamentaux, constatées par la Cour de Justice de la CEDEAO, le Groupe de Travail des Nations Unies sur la détention arbitraire, ainsi que toutes les juridictions internationales qui se sont prononcées sur ma situation.



    Installé par Macky SALL à la tête d’un petit clan de magistrats aux ordres qui ont transformé la justice en annexe du pouvoir exécutif, M. Badio CAMARA a été maintenu à son poste alors qu’il devait partir à la retraite le 9 avril 2017, dans le seul but d’aider Macky SALL à se débarrasser des candidats qui font obstacle à sa tentative d’être réélu à la tête du Sénégal.



    Depuis 2012, d’abord comme Président de la chambre pénale de la Cour Suprême, puis comme Procureur général près de la Cour suprême, enfin comme Premier Président de la Cour suprême, M. Badio CAMARA a :



    1. planifié et organisé le 23 mai 2014 le rabat scandaleux de l’arrêt historique de la chambre criminelle de la Cour suprême du 6 février 2014, qui consacrait mon droit d’introduire des recours ou de faire appel contre les décisions de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) ;

    2. organisé le rejet systématique des douze recours que j’ai présentés devant la Cour suprême ;

    3. organisé le 20 août 2015 le rejet de mon pourvoi en cassation contre l’arrêt du 23 mars 2015 de la CREI, sans avoir répondu aux arguments de mes avocats ;

    4. refusé d’appliquer l’arrêt de la Cour de Justice de la CEDEAO du 22 février 2013, qui interdisait à la CREI de statuer sur ma situation, et qui constatait que l’interdiction de sortie du territoire décrétée par le Procureur spécial de la CREI était gravement illégale et que la présomption de mon innocence avait été bafouée ;

    5. prolongé ma détention arbitraire en refusant d’appliquer l’avis du 20 avril 2015 du Groupe de Travail des Nations Unies qui a condamné le caractère arbitraire de ma détention et qui a déclaré injuste et inéquitable mon procès devant la CREI ;

    6. violé les règles sur l’impartialité et la neutralité des magistrats pour avoir participé, en présence de juges de la CREI, à une réunion présidée par Macky SALL au cours de laquelle ma condamnation et la durée de mon emprisonnement ont été décidées ;

    7. bloqué le jugement de nombre de mes recours contre les décisions de la CREI, dont certains sont toujours en attente devant la Cour Suprême depuis plus de 5 ans ;

    8. fait siéger le juge Mamadou BAAL à la séance de la chambre criminelle qui a examiné mon recours contre l’arrêt de la CREI, alors que ce juge avait violé mes droits par des déclarations publiques lorsqu’il était directeur de cabinet du Ministre de la justice. Ce juge a aussi participé à la dissimulation du rapport de la Banque Mondiale et de l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime, qui n’a jamais été versé au dossier de l’instruction et dont l’existence et les conclusions qui m’innocentaient viennent d’être révélées par la presse ;

    9. participé récemment à plusieurs réunions nocturnes au Palais de la République, tenues par Macky SALL en présence d’un membre du Conseil constitutionnel, du Ministre de la Justice et du Ministre de l’Intérieur pour mettre à exécution le rejet arbitraire de mon inscription sur les listes électorales, et aussi organisé le rejet des recours que je pourrai introduire dont celui sur lequel la Cour suprême statuera le 30 août ;

    10. Mis sur une voie de garage tous les magistrats neutres, impartiaux et indépendants de la Cour suprême, notamment ceux qui avaient rendu des décisions qui m’étaient favorables à la chambre criminelle et à la chambre administrative.



    Par ses manœuvres frauduleuses, indignes, M. Badio CAMARA m’a privé du bénéfice des traités internationaux de protection des droits de l’homme et des droits fondamentaux, pourtant garantis par la Constitution de notre pays.



    Faut-il également rappeler que M. Badio CAMARA a piloté dans l’ombre pour le compte de son mentor Macky SALL tout le procès de la CREI ? Incontestablement, le Président de la Cour Suprême a fait la preuve qu’il n’est ni impartial, ni indépendant. Il n’est pas qualifié pour organiser le procès juste et équitable qui serait exigé dans tout État de droit.



    Pour toutes ces raisons, je ne peux avoir confiance en M. Badio CAMARA, que le sens de l’honneur, de la dignité et de la loyauté s’imposant à un magistrat aurait dû pousser à se disqualifier lui-même, sans attendre que je le fasse à sa place.



    La complicité de M. Badio CAMARA avec Macky SALL est manifeste, alors que la Cour suprême a simplement à statuer sur une question de compétence, qui devrait normalement entraîner le renvoi devant un autre président de tribunal d’instance du Sénégal.



    Notre justice regorge de magistrats indépendants et honnêtes, professionnels et compétents, ayant la ferme volonté de rendre des décisions impartiales et justes, acceptées par tous et contribuant au respect de l’État de droit et de la démocratie.



    Tous ces magistrats incorruptibles sont volontairement écartés par Macky SALL au profit d’autres manipulables. Le moment est venu pour ces magistrats soumis aux ordres de Macky SALL d’être remplacés pour que notre pays retrouve une justice digne de ce nom. Les organisations des droits de l’homme et les ONG de lutte contre la corruption doivent alerter l’opinion publique et demander une enquête internationale indépendante sur l’origine de la fortune démesurée de cette poignée de juges aux ordres qui est sans commune mesure avec celle de la majorité de leurs collègues magistrats.



    Pour ma part, je n’accepte pas qu’un seul de mes droits soit violé et piétiné par Macky SALL et son clan de juges aux ordres. Je mènerai vigoureusement, inlassablement, un combat politique pour recouvrer tous mes droits de citoyen sénégalais, pour que la justice et l’État de droit redeviennent la fierté de tous les Sénégalais et qu’il soit mis fin au règne de l’injustice. Il n’y a rien à attendre de cette Cour Suprême actuelle présidée par M. Badio CAMARA qui est devenue une annexe du palais présidentiel, et qui, en aucune manière, ne décidera de mon sort.



    Ne pouvant obtenir justice dans mon propre pays, je saisirai toutes les juridictions internationales pour faire respecter mes droits fondamentaux et pour que soient imposées à Macky SALL et à son clan mon inscription sur les listes électorales et mon éligibilité afin qu’ils soient balayés du pouvoir au soir du 24 février 2019.”
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (12:50 PM)
    Mes avocats m’ont informé que M. Badio CAMARA, Premier Président de la Cour suprême, nommé par Macky SALL, a fixé au 30 août prochain l’audience et la composition de la chambre administrative qui devra juger mon pourvoi en cassation contre l’ordonnance du 23 juillet 2018 de Mme Aïssatou Diallo BA, Présidente du Tribunal d’Instance Hors Classe de Dakar. Ce tribunal s’est déclaré incompétent pour examiner le rejet arbitraire, sans fondement juridique, de mon inscription sur les listes électorales par les services du ministre de l’Intérieur M. Aly Ngouille NDIAYE.



    À la veille de cette audience, je tiens à bien faire comprendre que M. Badio CAMARA est au cœur du dispositif mis en place par Macky SALL pour instrumentaliser la justice contre ses opposants politiques. Il est l’un des principaux exécutants du complot politico-judiciaire dont je suis victime depuis 6 ans. En sa qualité de Premier Président de la Cour suprême, il porte une responsabilité personnelle, directe et écrasante dans les violations de mes droits fondamentaux, constatées par la Cour de Justice de la CEDEAO, le Groupe de Travail des Nations Unies sur la détention arbitraire, ainsi que toutes les juridictions internationales qui se sont prononcées sur ma situation.



    Installé par Macky SALL à la tête d’un petit clan de magistrats aux ordres qui ont transformé la justice en annexe du pouvoir exécutif, M. Badio CAMARA a été maintenu à son poste alors qu’il devait partir à la retraite le 9 avril 2017, dans le seul but d’aider Macky SALL à se débarrasser des candidats qui font obstacle à sa tentative d’être réélu à la tête du Sénégal.



    Depuis 2012, d’abord comme Président de la chambre pénale de la Cour Suprême, puis comme Procureur général près de la Cour suprême, enfin comme Premier Président de la Cour suprême, M. Badio CAMARA a :



    1. planifié et organisé le 23 mai 2014 le rabat scandaleux de l’arrêt historique de la chambre criminelle de la Cour suprême du 6 février 2014, qui consacrait mon droit d’introduire des recours ou de faire appel contre les décisions de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) ;

    2. organisé le rejet systématique des douze recours que j’ai présentés devant la Cour suprême ;

    3. organisé le 20 août 2015 le rejet de mon pourvoi en cassation contre l’arrêt du 23 mars 2015 de la CREI, sans avoir répondu aux arguments de mes avocats ;

    4. refusé d’appliquer l’arrêt de la Cour de Justice de la CEDEAO du 22 février 2013, qui interdisait à la CREI de statuer sur ma situation, et qui constatait que l’interdiction de sortie du territoire décrétée par le Procureur spécial de la CREI était gravement illégale et que la présomption de mon innocence avait été bafouée ;

    5. prolongé ma détention arbitraire en refusant d’appliquer l’avis du 20 avril 2015 du Groupe de Travail des Nations Unies qui a condamné le caractère arbitraire de ma détention et qui a déclaré injuste et inéquitable mon procès devant la CREI ;

    6. violé les règles sur l’impartialité et la neutralité des magistrats pour avoir participé, en présence de juges de la CREI, à une réunion présidée par Macky SALL au cours de laquelle ma condamnation et la durée de mon emprisonnement ont été décidées ;

    7. bloqué le jugement de nombre de mes recours contre les décisions de la CREI, dont certains sont toujours en attente devant la Cour Suprême depuis plus de 5 ans ;

    8. fait siéger le juge Mamadou BAAL à la séance de la chambre criminelle qui a examiné mon recours contre l’arrêt de la CREI, alors que ce juge avait violé mes droits par des déclarations publiques lorsqu’il était directeur de cabinet du Ministre de la justice. Ce juge a aussi participé à la dissimulation du rapport de la Banque Mondiale et de l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime, qui n’a jamais été versé au dossier de l’instruction et dont l’existence et les conclusions qui m’innocentaient viennent d’être révélées par la presse ;

    9. participé récemment à plusieurs réunions nocturnes au Palais de la République, tenues par Macky SALL en présence d’un membre du Conseil constitutionnel, du Ministre de la Justice et du Ministre de l’Intérieur pour mettre à exécution le rejet arbitraire de mon inscription sur les listes électorales, et aussi organisé le rejet des recours que je pourrai introduire dont celui sur lequel la Cour suprême statuera le 30 août ;

    10. Mis sur une voie de garage tous les magistrats neutres, impartiaux et indépendants de la Cour suprême, notamment ceux qui avaient rendu des décisions qui m’étaient favorables à la chambre criminelle et à la chambre administrative.



    Par ses manœuvres frauduleuses, indignes, M. Badio CAMARA m’a privé du bénéfice des traités internationaux de protection des droits de l’homme et des droits fondamentaux, pourtant garantis par la Constitution de notre pays.



    Faut-il également rappeler que M. Badio CAMARA a piloté dans l’ombre pour le compte de son mentor Macky SALL tout le procès de la CREI ? Incontestablement, le Président de la Cour Suprême a fait la preuve qu’il n’est ni impartial, ni indépendant. Il n’est pas qualifié pour organiser le procès juste et équitable qui serait exigé dans tout État de droit.



    Pour toutes ces raisons, je ne peux avoir confiance en M. Badio CAMARA, que le sens de l’honneur, de la dignité et de la loyauté s’imposant à un magistrat aurait dû pousser à se disqualifier lui-même, sans attendre que je le fasse à sa place.



    La complicité de M. Badio CAMARA avec Macky SALL est manifeste, alors que la Cour suprême a simplement à statuer sur une question de compétence, qui devrait normalement entraîner le renvoi devant un autre président de tribunal d’instance du Sénégal.



    Notre justice regorge de magistrats indépendants et honnêtes, professionnels et compétents, ayant la ferme volonté de rendre des décisions impartiales et justes, acceptées par tous et contribuant au respect de l’État de droit et de la démocratie.



    Tous ces magistrats incorruptibles sont volontairement écartés par Macky SALL au profit d’autres manipulables. Le moment est venu pour ces magistrats soumis aux ordres de Macky SALL d’être remplacés pour que notre pays retrouve une justice digne de ce nom. Les organisations des droits de l’homme et les ONG de lutte contre la corruption doivent alerter l’opinion publique et demander une enquête internationale indépendante sur l’origine de la fortune démesurée de cette poignée de juges aux ordres qui est sans commune mesure avec celle de la majorité de leurs collègues magistrats.



    Pour ma part, je n’accepte pas qu’un seul de mes droits soit violé et piétiné par Macky SALL et son clan de juges aux ordres. Je mènerai vigoureusement, inlassablement, un combat politique pour recouvrer tous mes droits de citoyen sénégalais, pour que la justice et l’État de droit redeviennent la fierté de tous les Sénégalais et qu’il soit mis fin au règne de l’injustice. Il n’y a rien à attendre de cette Cour Suprême actuelle présidée par M. Badio CAMARA qui est devenue une annexe du palais présidentiel, et qui, en aucune manière, ne décidera de mon sort.



    Ne pouvant obtenir justice dans mon propre pays, je saisirai toutes les juridictions internationales pour faire respecter mes droits fondamentaux et pour que soient imposées à Macky SALL et à son clan mon inscription sur les listes électorales et mon éligibilité afin qu’ils soient balayés du pouvoir au soir du 24 février 2019.”
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (12:50 PM)
    Mes avocats m’ont informé que M. Badio CAMARA, Premier Président de la Cour suprême, nommé par Macky SALL, a fixé au 30 août prochain l’audience et la composition de la chambre administrative qui devra juger mon pourvoi en cassation contre l’ordonnance du 23 juillet 2018 de Mme Aïssatou Diallo BA, Présidente du Tribunal d’Instance Hors Classe de Dakar. Ce tribunal s’est déclaré incompétent pour examiner le rejet arbitraire, sans fondement juridique, de mon inscription sur les listes électorales par les services du ministre de l’Intérieur M. Aly Ngouille NDIAYE.



    À la veille de cette audience, je tiens à bien faire comprendre que M. Badio CAMARA est au cœur du dispositif mis en place par Macky SALL pour instrumentaliser la justice contre ses opposants politiques. Il est l’un des principaux exécutants du complot politico-judiciaire dont je suis victime depuis 6 ans. En sa qualité de Premier Président de la Cour suprême, il porte une responsabilité personnelle, directe et écrasante dans les violations de mes droits fondamentaux, constatées par la Cour de Justice de la CEDEAO, le Groupe de Travail des Nations Unies sur la détention arbitraire, ainsi que toutes les juridictions internationales qui se sont prononcées sur ma situation.



    Installé par Macky SALL à la tête d’un petit clan de magistrats aux ordres qui ont transformé la justice en annexe du pouvoir exécutif, M. Badio CAMARA a été maintenu à son poste alors qu’il devait partir à la retraite le 9 avril 2017, dans le seul but d’aider Macky SALL à se débarrasser des candidats qui font obstacle à sa tentative d’être réélu à la tête du Sénégal.



    Depuis 2012, d’abord comme Président de la chambre pénale de la Cour Suprême, puis comme Procureur général près de la Cour suprême, enfin comme Premier Président de la Cour suprême, M. Badio CAMARA a :



    1. planifié et organisé le 23 mai 2014 le rabat scandaleux de l’arrêt historique de la chambre criminelle de la Cour suprême du 6 février 2014, qui consacrait mon droit d’introduire des recours ou de faire appel contre les décisions de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) ;

    2. organisé le rejet systématique des douze recours que j’ai présentés devant la Cour suprême ;

    3. organisé le 20 août 2015 le rejet de mon pourvoi en cassation contre l’arrêt du 23 mars 2015 de la CREI, sans avoir répondu aux arguments de mes avocats ;

    4. refusé d’appliquer l’arrêt de la Cour de Justice de la CEDEAO du 22 février 2013, qui interdisait à la CREI de statuer sur ma situation, et qui constatait que l’interdiction de sortie du territoire décrétée par le Procureur spécial de la CREI était gravement illégale et que la présomption de mon innocence avait été bafouée ;

    5. prolongé ma détention arbitraire en refusant d’appliquer l’avis du 20 avril 2015 du Groupe de Travail des Nations Unies qui a condamné le caractère arbitraire de ma détention et qui a déclaré injuste et inéquitable mon procès devant la CREI ;

    6. violé les règles sur l’impartialité et la neutralité des magistrats pour avoir participé, en présence de juges de la CREI, à une réunion présidée par Macky SALL au cours de laquelle ma condamnation et la durée de mon emprisonnement ont été décidées ;

    7. bloqué le jugement de nombre de mes recours contre les décisions de la CREI, dont certains sont toujours en attente devant la Cour Suprême depuis plus de 5 ans ;

    8. fait siéger le juge Mamadou BAAL à la séance de la chambre criminelle qui a examiné mon recours contre l’arrêt de la CREI, alors que ce juge avait violé mes droits par des déclarations publiques lorsqu’il était directeur de cabinet du Ministre de la justice. Ce juge a aussi participé à la dissimulation du rapport de la Banque Mondiale et de l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime, qui n’a jamais été versé au dossier de l’instruction et dont l’existence et les conclusions qui m’innocentaient viennent d’être révélées par la presse ;

    9. participé récemment à plusieurs réunions nocturnes au Palais de la République, tenues par Macky SALL en présence d’un membre du Conseil constitutionnel, du Ministre de la Justice et du Ministre de l’Intérieur pour mettre à exécution le rejet arbitraire de mon inscription sur les listes électorales, et aussi organisé le rejet des recours que je pourrai introduire dont celui sur lequel la Cour suprême statuera le 30 août ;

    10. Mis sur une voie de garage tous les magistrats neutres, impartiaux et indépendants de la Cour suprême, notamment ceux qui avaient rendu des décisions qui m’étaient favorables à la chambre criminelle et à la chambre administrative.



    Par ses manœuvres frauduleuses, indignes, M. Badio CAMARA m’a privé du bénéfice des traités internationaux de protection des droits de l’homme et des droits fondamentaux, pourtant garantis par la Constitution de notre pays.



    Faut-il également rappeler que M. Badio CAMARA a piloté dans l’ombre pour le compte de son mentor Macky SALL tout le procès de la CREI ? Incontestablement, le Président de la Cour Suprême a fait la preuve qu’il n’est ni impartial, ni indépendant. Il n’est pas qualifié pour organiser le procès juste et équitable qui serait exigé dans tout État de droit.



    Pour toutes ces raisons, je ne peux avoir confiance en M. Badio CAMARA, que le sens de l’honneur, de la dignité et de la loyauté s’imposant à un magistrat aurait dû pousser à se disqualifier lui-même, sans attendre que je le fasse à sa place.



    La complicité de M. Badio CAMARA avec Macky SALL est manifeste, alors que la Cour suprême a simplement à statuer sur une question de compétence, qui devrait normalement entraîner le renvoi devant un autre président de tribunal d’instance du Sénégal.



    Notre justice regorge de magistrats indépendants et honnêtes, professionnels et compétents, ayant la ferme volonté de rendre des décisions impartiales et justes, acceptées par tous et contribuant au respect de l’État de droit et de la démocratie.



    Tous ces magistrats incorruptibles sont volontairement écartés par Macky SALL au profit d’autres manipulables. Le moment est venu pour ces magistrats soumis aux ordres de Macky SALL d’être remplacés pour que notre pays retrouve une justice digne de ce nom. Les organisations des droits de l’homme et les ONG de lutte contre la corruption doivent alerter l’opinion publique et demander une enquête internationale indépendante sur l’origine de la fortune démesurée de cette poignée de juges aux ordres qui est sans commune mesure avec celle de la majorité de leurs collègues magistrats.



    Pour ma part, je n’accepte pas qu’un seul de mes droits soit violé et piétiné par Macky SALL et son clan de juges aux ordres. Je mènerai vigoureusement, inlassablement, un combat politique pour recouvrer tous mes droits de citoyen sénégalais, pour que la justice et l’État de droit redeviennent la fierté de tous les Sénégalais et qu’il soit mis fin au règne de l’injustice. Il n’y a rien à attendre de cette Cour Suprême actuelle présidée par M. Badio CAMARA qui est devenue une annexe du palais présidentiel, et qui, en aucune manière, ne décidera de mon sort.



    Ne pouvant obtenir justice dans mon propre pays, je saisirai toutes les juridictions internationales pour faire respecter mes droits fondamentaux et pour que soient imposées à Macky SALL et à son clan mon inscription sur les listes électorales et mon éligibilité afin qu’ils soient balayés du pouvoir au soir du 24 février 2019.”
    Auteur

    Iceberg

    En Novembre, 2018 (12:54 PM)
    Mais dans quel pays vivons nous?nous sommes naÏfs et nous gobons tous ce qu'on nous dit,de quoi se mêle t-on?Le machin comme disait le général DEGAULLE,a plus de vingt milles hommes en RDC,plus cinq milles au MALI,mais ne peut rien régler,on tue ,on viole au vue et au sue de tout le monde.....Le PR SALL amna fayda on en a cure de L'ONU.Analysons froidement les problèmes KARIM et KHALIPHA,Pour KARIM la faute est a imputer à son crétin de père:il a été par sa pure volonté dieu du ciel,de la terre et la lumière,du jamais vue au monde,réaction nulle.Le gosse gère un quart de notre fric,et on ne lui demande pas des comptes...MACKY était au coeur du système,il en connaissait tous les rouages et autres humiliations,donc il est le mieux placé pour les exorciser.Pour le cas KHAF,il a été simplement utiliser par BARTH l'impolie et BAMBA FALL pour régler le cas de TANOR au sein du PS.Pour justifier ses "dépenses" il trouve sur place un système mafieux bien huilé qui fonctionne à merveille,fausse facture,sur facturation et hop on continue,mais c'est une faute grave en comptabilité tout court,sur tout en compta.publique:celui qui ne veut être auditer ne touche point a notre FRIC point barre. :emoshoot:  :fbhang: 
    Auteur

    Sea

    En Novembre, 2018 (13:24 PM)


    Iceberg!



    Ton Macky a dit que c'est Wade qui l'a donné de l'argent!



    Et il refuse Wade donne de l'argent à Karim  :interrogation: 



    Sciencal?



    Huit milliards en huit ans



    Sacré Macky  :fbhang: 
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (13:36 PM)
    si karim pense qu il a le soutien du peuple il se trompe. des patriotes sénégalais l attendent de pied ferme,et dites a votre père de rembourser les deux milliards des contribuables mourides qu il avait emprunte. domou toubab ne va pas nous gouverner c est fini,
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (14:14 PM)
    Macky dégage !
    Auteur

    Kolo

    En Novembre, 2018 (14:40 PM)
    Cette damme fait pitie , depuis qu’elle a été limogée de la primature elle est devenu bete dans le sens large du terme , bete et feroce elle fait des pieds et des mains pour rentrer dans les bonnes graces du menteur sale . Tu doit savoir que tu na plus droit a la parole laisse les personnes importantes s’occuper des choses importantes et toi occupes toi bêtement des envois speciales pour laquel on ta nomme . Boniche
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (14:40 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (19:27 PM)
    Vous voyez les États-Unis se plier à cette considération du comité ?Israël,ou tous les pays qui se respectent ?
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (20:34 PM)
    J'aime les femmes de caractère, et Mimi Touré en est une. Elle ne fait pas dans la langue de bois, et elle est d'une honnêteté intellectuelle remarquable, qui dérange souvent.

    Et pourtant, elle ne dit que la pure vérité. En plus, étant toujours bien informé à bonne source, ses déclarations se vérifient toujours immanquablement.

    Ainsi, si Mimi Touré dit que Karim Wade ne sera pas rejugé, soyez sûrs et certains qu'il ne le sera pas. Aussi sûrs et certains que le Président Macky Sall sera réélu dès le 1er tour, et avec une majorité très confortable, inchallah.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (06:57 AM)
    Karim et ses complices doivent rembourser notre argent, ou ils vont en prison.

    Faut choisir. :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR