Vendredi 03 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

MOUSSA TOURE, ANCIEN MINISTRE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES : « Choisir entre Wade et Macky, c’est choisir entre la peste et le choléra»

Single Post
MOUSSA TOURE, ANCIEN MINISTRE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES : « Choisir entre Wade et Macky, c’est choisir entre la peste et le choléra»

Moussa Touré n’a pas été tendre avec Macky Sall. Invité de l’émission Opinion sur Walf Fm et Tv, l’ancien ministre de l’Economie et des Finances sous Diouf qui a renoncé à sa candidature à la dernière présidentielle affirme que Macky Sall a été élu par défaut et ne fait guère mieux que Wade. Extraits

Sort réservé aux conclusions des assises nationales

«J’ai des regrets par rapport au sort qui a été fait à ce mouvement énorme, ce mouvement du peuple sénégalais qui souhaitait une rupture profonde, vraiment profonde, par rapport à tout ce qui s’est passé de 2000 à 2012. Et malheureusement, nous n’avons pas vu trace de ruptures profondes comme nous l’espérions. Je ne juge pas les personnes, mais la faculté des uns et des autres à s’investir pour le pays. Mais, il faut reconnaître, malheureusement, je ne cite pas de nom, je ne vise personne, que la chose la mieux partagée c’est la politique professionnelle, la politique pour décrocher un poste à quelque niveau que ce soit. Mais, ce n’est pas la politique que je prône. Ce n’est pas non plus celle que je pratique».

Choix entre Wade et Macky

«Ce n’est pas une erreur d’avoir élu Macky Sall. Mais, comme on dit, entre deux maux, il faut choisir le moindre mal. Je disais et je le répète: choisir entre Wade et Macky Sall avec lequel il partage les mêmes gênes, choisir entre Macky Sall et Wade qui lui a transmis les mêmes gênes, c’est choisir entre la peste et le choléra. Et jusqu’à l’heure où je vous parle, je n’ai pas de preuve contraire à ce que je pensais à l’époque et que je continue à penser. Qu’est ce qui a fondamentalement changé au Sénégal depuis la deuxième alternance? Au niveau des institutions, rien n’a changé sauf le Sénat qui a été supprimé à la demande expresse et forte du peuple sénégalais. Demande à laquelle le président a finalement accédé en prétextant le financement des inondations. Dans le cadre des assises que nous avions proposées, j’ai présidé une commission thématique qui proposait de limiter le gouvernement à 25 membres. Aujourd’hui, nous sommes à 30 ministres qui ont des portefeuilles. A cela il faut ajouter les ministres d’Etat, les ministres conseillers, les conseillers techniques, les conseillers spéciaux, etc. Aujourd’hui, ils sont aussi nombreux qu’au temps de Wade. Ce qu’on a toujours décrié. De mémoire de Sénégalais, depuis l’indépendance, on n’a jamais eu dans ce pays 10 à 15 ministres d’Etat. Il y avait peut-être un ou deux et quelquefois pas du tout. C’est un titre qui a une valeur comme celui de ministre et de président de la République qu’il ne faudrait pas dévaloriser. Les agences rhétoriques et inutiles sont restées telles qu’elles. Mais le plus grave c’est que, maintenant, on leur crée des postes de président de conseil d’administration et de président de conseil de surveillance. Des postes pour des agences qui n’ont pas leur raison d’être. A quoi sert l’agence de la maison de l’outil ? Son existence déjà pose problème. Et maintenant, il me semble qu’on a créé un président de conseil d’administration ou de surveillance».

On a plus éliminé Wade qu’élu Macky Sall

«Je rappelle une phrase d’André Gide qui disait: «Choisir, c’est moins élire qu’éliminer». Cette phrase illustre parfaitement ce qui s’est passé le 25 mars. On a plus éliminé Wade qu’élu Macky Sall. C’est mon sentiment, et c’est ce que beaucoup de responsables ne perçoivent pas ou ne veulent pas percevoir. Macky Sall a eu 26 % au premier tour de la présidentielle. Au deuxième tour 39 % des Sénégalais ont porté leur choix sur lui. C’est ce que j’appelle choisir pour éliminer. Et de ce point de vue, je ne crois pas qu’il soit très juste, peut-être même très honnête, de théoriser ce programme «Yoonu Yokkute», parce que je persiste et dis : si 26 % des Sénégalais ont adhéré, sans doute, à ce programme, les 39 % qui se sont ajoutés au deuxième tour pour donner 65 % des voix à Macky Sall l’ont fait pour éliminer Wade. Parce qu’il va de soit, comme beaucoup de Sénégalais l’ont vécu et pensé, que Wade était le mal suprême, son régime était le mal suprême».

Présence de la famille dans l’Etat

«Je suis déçu, parce qu’on nous a dit : ‘La patrie avant le parti’. Mais, aujourd’hui, on peut dire valablement, sans se tromper: la famille, la belle-famille, les amis, le parti et après, bien après, la patrie. C’est à cela qu’on assiste. Ce à quoi on assiste aujourd’hui est pire que ce que nous avons vu. Je ne suis pas contre le fait qu’on nomme un responsable d’un parti à un poste. Mais, il faudrait qu’il ait le profil qui corresponde au poste. Sur le plan institutionnel, on nous parle de bonne gouvernance et de gouvernement sobre. Pourtant, le train de vie de l’Etat n’a pas changé. Au contraire, il a même augmenté parce qu’on augmente les postes et les fonctions. En outre, j’ai appris qu’on a récemment créé un consulat à Bruxelles. Quand j’étais ambassadeur en Allemagne, j’ai traversé la Belgique en 2 heures, en venant de Bonn pour aller à Paris. La Belgique est un petit pays. Par conséquent, une ambassade y suffit largement. Alors, on crée des consulats et des postes qui ne servent à rien sinon qu’à caser des obligés et des amis. C’est cela qui est détestable et insupportable».

Les 300 mille emplois : une chimère ?

«L’Etat ne crée pas de richesse, il n’a pas non plus vocation à créer des emplois. Créer des emplois bidons, fictifs, ce n’est pas le rôle de l’Etat. Il doit, au contraire, créer les conditions permettant aux entrepreneurs de créer des emplois. C’est cela qui fait marcher l’économie. En outre, Macky Sall a promis de créer 300 mille emplois, mais il ne faut pas rêver. Le Sénégal ne compte pas actuellement 300 mille salariés. Et depuis l’indépendance jusqu’à aujourd’hui il ne compte pas plus de 300 mille emplois légaux. Alors, on ne peut pas les créer en 3 ou 5 ans».

«L’économie ne marche pas»

«Au début de l’indépendance, on a vu de nombreuses sociétés d’Etat, mais elles ont siphonné tous les moyens de l’Etat. Et ce n’est pas à un régime libéral qu’on va apprendre cela. C’est parce que l’Etat n’a pas vocation à être entrepreneur. D’autre part, Macky a lui-même reconnu que l’argent ne circule pas. Donc, l’économie ne marche pas. Certes, on ne peut pas faire le bilan d’un gouvernement en un an. Mais, il faudrait qu’il ait des pistes décelables qui permettent de penser qu’on est sur la voie de remédier à une situation comme celle dont nous avons hérité du régime détestable de Wade. Cela étant, on ne peut pas s’asseoir sur un constat et dire que ce sont les autres qui sont responsables. Il y a des actions à faire pour que les Sénégalais sentent qu’il y a des actions qui sont menées. Continuer à faire des marchés de gré à gré, à faire du népotisme et à étaler un train de vie de l’Etat et en même temps dire aux Sénégalais que l’heure est grave, c’est inacceptable. Car c’est donner des signaux contraires. Et  c’est ce qui fait que, dans le secteur privé, les initiatives qui auraient pu se développer et faire bouger les lignes n’existent pas».

Sentinelles et garde-fous

«Le Sénégalais de type nouveau c’est tout simplement un discours. Puisque qu’on entend plus tous ceux qui ont contribué de manière forte et massive au 23 juin 2011. Les partis politiques, les  organisations de Droits de l’Homme, les personnalités  apolitiques, etc. Tous ces ténors ont été casés à la Présidence, à la fondation Servir le Sénégal de la Première dame. Alors qu’un pays comme tout être qui respire a besoin du fonctionnement de tous ses membres. Un pouvoir a besoin de sentinelle, de garde-fous et de contre-pouvoir. C’est cela qui doit amener à réfléchir sur des actes que l’on prend. Mais s’il y a un unanimisme complet, si les hommes politiques et droits de l’hommiste sont de l’autre coté et ne peuvent plus dire ce qu’ils pensent, parce que c’est contraire à ce qui se fait, ce pays est en péril. C’est ce qui s’est passé au Mali et il faut s’en garder. On peut être une sentinelle pour surveiller et pas forcément être contre».

Démission El Hdaji Malick Gackou

«Je l’ai connu dans le cadre de Benno Siggil Sénégal. Au-delà des personnes, tout cela est une conséquence de montage qui ne repose pas sur une réalité. Aujourd’hui, les idéologies, si elles n’ont pas disparu, sont devenues très soft. Mais il y a un socle qui demeure. Dans cette coalition Benno Bokk Yakaar, vous avez des sensibilités qui vont de la droite jusqu’à l’extrême gauche. Tout ce monde est réuni autour d’un soi-disant programme commun. Est ce qu’il y a une réalité de conviction et d’ambition ? Il est évident qu’il y a problème. Il n’y a pas une osmose. Quand vous êtes désignés par un parti politique pour être dans un gouvernement, vous êtes ministre et vous êtes en même temps responsable de votre parti. Après 2000, les départs successifs du gouvernement de Wade (Pit, Afp, Ld) sont dus à cela. Ce sont des combinaisons faites autour d’intérêt partisan».

Quinquennat

«Ça, on ne sait pas encore. La où nous sommes aujourd’hui, je ne peux plus jurer de rien».

Cohabitation Apr/Benno Bokk Yakaar

«Pourquoi des jeunes de l’Apr ont publiquement agressé Serigne Mbaye Thiam, ministre de la République alors qu’ils sont dans le même gouvernement ? Quand on gouverne ensemble, on ne se lance pas des anathèmes. Personnellement, je n’ai jamais voulu me défausser sur mes collaborateurs. Quand j’étais aux Finances, la présidence a voulu sanctionner un agent du Trésor parce qu’on disait qu’il était responsable d’une bévue. J’ai dit à Jean Collin (ancien ministre d’Etat, secrétaire général de la Présidence de la République sous Abdou Diouf, Ndlr), s’il faut sanctionner, il faut commencer par moi parce que c’est moi qui suis responsable de ce Monsieur. Il y a un problème de dignité et de hauteur et une dimension d’homme d’Etat à avoir. Un homme pense aux générations futures, un politicien pense à la prochaine élection. Nous sommes en pleine politique politicienne au Sénégal. C’est quasi permanent».

Avenir de Benno Bokk Yakaar

«Benno Bokk Yakaar a atteint sa durée de vie normale. Ceux qui ont intérêt à le faire agoniser plus longtemps vont si atteler, mais en toute logique d’ici les locales de 2014 qui seront l’heure de vérité, c’est une chose qui est appelé à mourir de sa belle mort. Même si on franchit le cap des locales, 2017 va arriver. Ce n’est pas sûr que ces partis qui composent Benno Bokk Yakaar soient d’accord pour ne pas présenter de candidat à la présidentielle et acceptent de s’aligner autour de Macky Sall en ce moment-là. C’est un être qui est appelé à mourir de sa belle mort tôt ou tard. Certains ministres ont tendance à virer du coté du président au détriment de leur propre parti. (…) Essayer de tout canaliser empêche à notre pays et à la démocratie de respirer».

Relations avec le pouvoir

«J’aurais accepté de faire de la consultance gratuite au président Macky Sall. Je ne vais pas m’en ouvrir à lui. Si je fais une offre, c’est comme si je suis intéressé par un poste. On sait, dans ce pays, qui est intègre et qui ne l’est pas».

Présidentielle de 2017

«Je ne suis plus très jeune. Je ne ferai jamais de pari sur 2017»

Enrichissement illicite

«J’y croirais s’il s’agissait de mesures concrètes qui ont été prises. Ce sont des interrogatoires, des enquêtes... Il ne suffit pas de dire que tel a volé ou détourné, il a rendu, on le laisse en liberté. Si c’était le cas, les voleurs de poulets n’allaient pas être en prison. Pourquoi le voleur de milliards transige alors que le voleur de poulet n’a pas cette possibilité ? Soyons logique et clair. On ne doit pas les laisser partir comme des gens vertueux».

Affaire Habré

«Je suis pour l’ouverture du procès de Habré. Il ne faut pas que la justice nationale et internationale soit sélective. S’il est prouvé que tout ce qu’on lui reproche est vrai, qu’on le condamne. S’il y a d’autres acteurs, ils doivent aussi payer. Je crains qu’il soit un bouc-émissaire».

 


liiiiiiiaffaire_de_malade

24 Commentaires

  1. Auteur

    Babacar S Ndiaye

    En Février, 2013 (23:37 PM)
    Analyse super lucide et pertinente.
    • Auteur

      Mor

      En Février, 2013 (01:48 AM)
      que des mensonges cette fois ci a walf
      j ai regarde l emission
      il na jamais dit les propos que vous lui porte
      par contre il a dit qu avec macky
      cest la famille, les amis, le parti...et la patrie
    • Auteur

      Xeme

      En Février, 2013 (09:32 AM)
      pour le moment il dit que ce n'est pas une erreur, mais c'est le moindre mal. moi, je vous dit que les aveux qu'ils lâchent sont gradués au fur et à mesure des besoins d'orientation des fanatisés. nous, nous avons toujours affirmé, avant, pendant et après que macky, c'est la pire peste de président depuis l'indépendance du sénégal. parce que c'est le seul président qui a pris des engagements contre son pays, alors qu'il n'est que candidat, pour avoir le soutien des ennemis de son pays pour arriver au pouvoir et servir ses derniers. et il est entrain de dérouler ce programme contre son pays. la seule précaution a été la protection médiatique pour que ce peuple, victime, ne comprenne jamais.
  2. Auteur

    Marieme Ba

    En Février, 2013 (00:16 AM)
    Je ne sais pas si Moussa Toure est sincère ou non, je ne connais pas son vrai agenda. Mais à vrai dire son analyse est l'une des plus pertinentes et des plus lucides que j'ai entendues depuis l'arrivée de M.Sall au pouvoir. Chapeau !
    Auteur

    O.c

    En Février, 2013 (00:54 AM)
    Chapeau MrTOURE pour votre analyse sans concession de la situation politique du Senegal;de grace ne baisser pas les bras ,le Senegal a besoin des hommes integres et dignes comme vous.Bravo.
    Auteur

    Fans

    En Février, 2013 (00:54 AM)
    moussa vous etes un homme d etat , vous etes serieux et honnete pour quoi vous ne vous approchez pas vous les hionnetes leaders du professeur fall .. de mansour jamil .. mbaye niang ,, de idy pour qu ensemble vous faisiez un programme commun qui va etre soumis a la sanction du peuple ? si vraiment c est l interet du senegal qui vous motive tous . si tel est est le cas le plus vous ,, tel qu on vous connait vous n hesiterez pas a faire le premier pas .. consutation gratuite non par ce les gens qui entourent macky n en tiendront pas compte car ce sont des collaborateurs de ventre . TOUES ATIONS QUE vous menerz pour le compte du senegal c est ALLAH QUI VA vous reservez une recompense quand l action tend a soulager les senegalais deboussoles actuellement . wade a racler la calebasse du senegal ,, lui il verra QUAND IL sera seul en face D ALLAH . moussa rassembler tous les senegalais serieux honnetes epris de justice et soucieux de la preservation des deniers publics ,, des senegalais conscients des difficultes qui assaillent quoutidiennement vos freres et soeurs , des senegalais attristes par les conditions dans lesquelles les professeurs enseignent .. les etudianrs ,, eleves etudient ,,, les policiers ,, gendarmes .. militaires travaillent ,, soucieux de la situation des hopitaux ,, du monde rural , des journalistes ,,, . condtions difficiles qui ont pousse des jeunes senegalais a quitter le pays pour aller mourrir en mer parceque simplement l argent qui devait serveir a ceer des emplois ont ete detournes par wade et son equipe plus 3800 senegalais sont laisse leur vie en mer selon frontex .. est ce normal de continuer a faire la politique comme avant ?
    • Auteur

      Sow

      En Février, 2013 (08:56 AM)
      tout le monde sauf idy nous ne voulons pas d'un responsable tortueux et qui se croit plus malin que tout le monde
    Auteur

    Pabiu

    En Février, 2013 (00:55 AM)
    Il nous faut d'autres voix comme Mr Toure car nous assistons a une combine dangeureuse,un silence coupable,une complicite assassine de la part de tout ce ramassis heteroclite de Benno Bok Yakaaar.Ou est le M23,ou sont les assises nationales? Qui pour freiner ces nominations de Macky?

    Macky doit se debarrasser au plus de ces vieux renards qui ne lui servent a rien .
    Auteur

    Fans

    En Février, 2013 (01:03 AM)
    moussa pense aux comptriotes fatigues ,, DIEUX VOYUS TOUT DONNE donc pensez a ses creatures . comme vous l a dit un fan rassembler les patriotes . faites comme le faisat meme eh abdou dabakh .. allez voir rofesseur fall ,, mansour idy et autres merci et autres pour alleger la souffrance de vos compatriotes
    Auteur

    O.c

    En Février, 2013 (01:09 AM)
    Soyons vigilents et sonnons la revolte avec des hommes d'etat comme Mr Moussa Toure.Il faut sauver notre pays avant qu'il ne soit tard.
    Auteur

    Coplan-bis

    En Février, 2013 (01:11 AM)
    Chers amis, un rappel pour tous. Il y a un an, en Mars 2012, entre les deux tours de la presidentielle, quand tous les senegalais etaient excites, la plupart prets a voter pour Macky Sall, UN SEUL senegalais avaient averti en publiant dans la presse un texte qui avait fait grand bruit a l'epoque sous le titre:

    ENTRE PESTE ET CHOLERA: LE REFUS D'UN CHOIX

    Ce senegalais s'appelle Adama GAYE.

    Moussa Toure reprend l'analyse de Monsieur Gaye.

    Il aurait pu reconnaitre qu'il s'inscrit dans les pas de celui qui avait ose dire la VERITE quand tous s'enthousiasmait. Bon, ce n'est jamais trop tard pour voir la VERITE. Monsieur TOURE, bienvenue. Senegalaises, Senegalais, n'oublions pas le fait historique...et en avant pour faire face a ce regime qui fait pire ou autant en mal que Wade...
    Auteur

    Diop Sy

    En Février, 2013 (01:25 AM)
    Belle analyse. Enfin quelqu'un qui dit la vérité !
    Auteur

    Bob

    En Février, 2013 (01:29 AM)
    Tres pertinente analyse, on sent une maitrise totale des sujets abordes et une connaissance certaine du role de l'etat de la part de Mr Toure. Ce qui me derange c'est que Macky se proclame, comme du reste son mentor A. Wade, de l'ideologie capitaliste, donc de l'conomie de marche, et pourtant il veut s'appuyer sur l'etat pour creer des emplois. Macky devait s'atteler a faire du "moins d'etat" et de la facilitation a la creation de patites et moyennes entreprises creatrice d'emplois et d'une classe moyenne forte. Ces jours ci l'on fait beaucoup de tapage sur le recrutement de plus 5000 emplois par la fonction publique, c'est alourdir davantage l'etat et faire de la politique politicienne et du meme coup ouvrir les portes au nepotisme et au clientelisme politique.
    Auteur

    Bour Guewel

    En Février, 2013 (02:26 AM)
    ssi wade est la peste,macky le cholera alors moussa est la lepre.car apres la chute du ps tu as fuis le senegal et les mediats pour revenir apres avoir epuise 'tes milliards' nous casser les couilles.ferme ta grande gueule.qu'as tu fait de notre argent quand tu etais argentier de l'etat sous Diouf?nous connaissons la verite et tu ferais mieux de la boucler '.
    Auteur

    Deug

    En Février, 2013 (04:33 AM)
    mo ki day khall yonam rek pour la presidence, c est un ancien du PS, il a fait ses preuves carton rouges, il a bien dit "Un homme pense aux générations futures, un politicien pense à la prochaine élection" C est ce qui ma bcp frappé dans tous ceux qu il vient de dire, un homme honnetes pour defar sunu rew il faut le chercher ailleurs mais pas avec ces politiciens, je savais que maky douffi def dara c est pourkoi j ai pas voté au 2me tour...
    Auteur

    Ndary Dior

    En Février, 2013 (05:31 AM)
    Certe les assertions de Moussa Toure, rampent avec la realite du qui prevaut au pays. Maky et Wade c'est 6 et 9. la jeunesse est laissee a elle meme, les courtiers politiques sont en liche, les laudateurs commencent a se racler leur gorge. je conseille a Abdoul Mbaye de demissioner Mon Oncle Keba Mbaye ne cautionerait jamais de telles pratiques. A moins que Macky se rectifie , il va sombrer le pays . la jeunesse est prete a exploser, et cette fois elle emportera tous sur son passage .

    Au bon entendeur salut.

    Ndary Dior mbaye
    Auteur

    Sene

    En Février, 2013 (07:01 AM)
    toi tu es pire que la p e s t e et le c o lé r a
    Auteur

    Yuusu

    En Février, 2013 (09:28 AM)
    ce serait très intéressant pour Maky d'avoir des hommes de cette envergure à ses côtés (je veux parler de Moussa Touré, Ibrahima Fall, jacques Diouf, Robert Sagna etc...
    • Auteur

      Cloudcomputing

      En Février, 2013 (09:55 AM)
      les socialistes ont fait 40 ans au pouvoir et n'ont rien fait. meme wade en 12 ans a fait mieux que ces socialistes en 40 ans. c'est la triste realite. il faut regarder l'evolution de la demographie du senegal depuis notre independance et sa correlation avec l'evolution de l'economie. c'est suffisant pour justifier la theorie de malthus. j'ai eu la chance de cotoyer mon prof de macro un ancien representant resident de la bm en afrique qui est revenu a paris pour reprendre la direction des etudes a la societe generale. ce que j'ai retenu de nos conversations n'est pas aussi glorifiant pour les socialistes.
    Auteur

    Djoloff Djoloff

    En Février, 2013 (09:33 AM)
    Digue borla gor ca wakh dja

    Auteur

    Cloudcomputing

    En Février, 2013 (09:37 AM)
    Je doute de la pertinence de cette analyse car ce monsieur me fait penser un peu a un "surfer" qui joue sur la direction du vent qui est a l'origine de de la force ou de la velocite des vagues. Tantot il est a droite tanto a gauche. Il est difficile du juger ou de faire un bilan partiel du gouvernement car cela ne fait meme pas une annee pleine. C'est encore pire de faire des speculations sur les resultats en quelques mois.

    Certaines mesures prises vont dans la bonne direction a savoir la reduction du train de vie de l'Etat . C'est une premiere au Senegal post PAS(-plan d'ajustement structurel-) que le gouvernement prenne l'initiative de reorganiser ses services en suppprimant certains qui ne cadrent pas avec la realite de l'administration. La reduction de la facture telephonique de l'Etat est quand meme symbolique. La promotion de la bonne gouvernance est un autre element car j'ai l'impression que le message du President est tres claire. Il va d'ailleurs plus loin jusqu'a engager la responsabilite penale des ministres.

    Le veritable probleme ou paradoxe est que les senegalais attendent de ce president des miracles. En cinq ans il sera impossible de realiser des miracles pour satisfaire cette forte demande sociale qui augmente de maniere exponentielle alors que les ressources de l'Etat sont limitees.Il faudra dans un premier temps faire ce qu'il est convenu d'appeler "house cleaning" et ensuite de relancer l'economie. C'est a dire de creer les conditions d'une croissance durable basee sur la promotion des entreprises privees.

    • Auteur

      Cloudcomputing

      En Février, 2013 (10:45 AM)
      ...durable basee sur la promotion des entreprises.
      qu'est-ce que moussa tourre pense de la suppression du senat (une economie de 7 milliards), de la reduction des de la facture telephonique de l'etat (un objectif de 13 milliards) ou de la baisse des impots sur le revenu entree en vigueur en 2013 (un peu plus de pouvoir d'achat)...etc? ce sont des mesures tres posiitives qui meritent d'etre soulignees meme si elles sont loin de resoudre tous les problemes.
      est-ce que la creation d'un consulat a bruxelle a un impact sur le budget alloue a ce ministere qui a fait des economies considerables? est-ce que macky a une equipe gouvernementale superieure a la precedente administrations? il faut comparer apppe to apple pour avoir une certaine credibilite ou pertinence au lieu de mettre en evidence certainea lacunes.
    • Auteur

      Ma Ko Wax

      En Février, 2013 (00:55 AM)
      cloud, comme toujours, tu fais des analyses profondes et biens pensees au lieu de verser dans le "herding" ou genre a jeter des fleurs aux analyses superficielles de moussa toure!
    Auteur

    Pastime Paradise

    En Février, 2013 (09:56 AM)
    Vive la RÉPUBLIQUE BANANIÈRE DU SENEGAL qui se résume ainsi:

    << UN ART SANS ART,DONT LE COMMENCEMENT EST DE MENTIR ,LE MILIEU DE FAIRE SEMBLANT DE TRAVAILLER ,ET A LA FIN DE MENDIER>>

    OU VA LE SÉNÉGAL ???

    O PAYS MON BEAU PEUPLE  :sn:  :sn:  :sn: 
    Auteur

    Baye

    En Février, 2013 (10:18 AM)
    Moussa

    Vous aviez été ministre de l'économie et des finances et président de la comm. De uemoe et d'autres responsabiltes dans l'état . Vous connaissez bien la marche d'un état, et vous avez décrié lle niveau de degradation du pays par Wade. Macky n'a même pas fait un an vous commencez à le critiquez de la sorte et en publique, c'est tres tôt mon vieux. Il faut aller le voir et discuter avec lui, lui donner des conseils. C'est ça quines t constructif, si vous aimez votre pays . Maintenant si vs avez des ambitions politiques immédiates il faut le dire à haute voix. Merci
    Auteur

    Dadia

    En Février, 2013 (10:25 AM)
    Mr Toure a dit toute la vérité. Mais les sénégalais aimes les thiakhaneries : TOUT LE MONDE SAVAIT QUE WADE = IDY = MACKY
    Auteur

    Buur Basen

    En Février, 2013 (10:40 AM)
    Il n y a pas a rougir de ces critiques.Nous ne sommes pas dans la pensee unique.Macky doit revoir son action et sa feuille de route pour rectifier le tir.Les senegalais ne tolereront plus de divagation.Nous sommes tous conscients qu apres le desastre de la wadesie la tache ne sera pas aisee. Tout de meme on ne peut continuer a soigner les maux de l ignoble systeme par les virus de celui-ci.Ce qui est inquietant c est d entendre des voix au sein de l APR exigeant la remise en selle des pratiques moyennageuse de la wadesie.
    Auteur

    Yaya

    En Février, 2013 (13:03 PM)
    MOUSSA

    On NE veut plus de President has been au SENEGAL, c' est fini: NIASS, TANOR , BATHILY, DANSOKHO, MOUSSA TOURE,IBRAHMA FALL, DIAS, PAPE DIOP, OUMAR SAR, OUSMANE NGOM etc , c'est terminé. Les SENEGALAIS ne sont pas dupes. Ils ont leurs cartes et attendent, A bon entendeur salut
    Auteur

    Moussa Wata Wat

    En Février, 2013 (14:17 PM)
    Mais un ancien du PS ses dires ne sont pas crédible, ils ont mis le pays à terre et ils se permettent de venir nous pomper l'air. au sénégal le ridicule ne tue pas sinon le PS n'existerai pas. Si durant votre règne vous aviez fait le 1/4 de ce que Wade a fait on n'en serait pas là.
    Auteur

    Mbouldi

    En Février, 2013 (19:47 PM)
    arretes tes conneries juger un gouvernement avec moins d'un an de regne tu es aigri mec parcequ'on n'a pas fait appel à tes competences d'ailleurs sous ton ministere le senegalais etait fatigue. tu n'as pas ouvert ta bouche pour condamner Diouf . Benno va reussir parceque composes de personne qui ont le meme ideal sortir ce pays sans verser ds la sinistrose de difficile situation heritee du PdS ET DE SES ALLIES .

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email