Mardi 10 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Ndogou présidentiel : A table, Macky sermonne «ses» journalistes

Single Post
Ndogou présidentiel : A table, Macky sermonne «ses» journalistes

Macky Sall ne devrait pas apprécier tous ces articles parus dans la presse sur le recours abusif au gré à gré ou entente directe dans lequel excelle son gouvernement. Le chef de l’Etat a donc jugé à la fois utile et nécessaire d'adresser une mise au point plus ou moins sévère à l’endroit de ces confrères qui ont fait le déplacement pour partager, avec lui, le « ndogou » (rupture du jeûne) auquel il les avait conviés dans la salle des Banquets du Palais de la République.


Dans un langage diplomatique, Macky Sall s’est exprimé à la première personne du singulier et a fait état de ses états d’âme sur la question du gré à gré telle que traitée dans la presse : «Je suis très touché, lorsque je vois que malgré ces efforts qui sont faits, qui sont reconnus par la Communauté internationale, qui ne fait pas de la complaisance avec l’Etat du Sénégal, qui n’a aucune raison pour faire de la complaisance. Lorsque ces partenaires, au premier chef desquels les institutions de Bretton Woods, reconnaissent nos efforts au point de nous accompagner dans nos politiques, lorsque je pose un problème de fond sur la mobilisation des ressources, la célérité dans les procédures, il ne faut pas qu’on ramène la question à du gré à gré vulgaire puisqu’il ne s’agit pas du tout de cela», a martelé, sèchement, le chef de l’Etat.


Il convient alors de relever dans ce petit extrait des propos du président, d’abord une tendance chez Macky Sall à personnaliser le débat et à tout ramener à sa personne. Aussi, une injonction à la presse à modérer ses écrits sur le gré à gré, cette exception devenue la règle sous son magistère. « Il ne faut pas, dit-il, qu’on ramène la question à du gré à gré vulgaire puisqu’il ne s’agit pas du tout de cela». En d’autres termes, tout ce que les journalistes ont qualifié de gré à gré, repose sur du vent. Ici, le message a au moins le mérite d’être clair, adressé comme tel, à la presse dans son ensemble.


Toutefois, le président estime être convaincu de la nécessité de mettre en place des «réformes nécessaires à mener» pour le Code des marchés publics. A ce propos, Macky Sall déclare avoir «reçu les membres de l’Armp et de la Dcmp, les membres de la société civile pour attirer leur attention sur la nécessité de raccourcir les délais parce qu’il s’agit de faire des appels d’offres».


Article_similaires

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email