Vendredi 24 Janvier, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Non-publication du rapport sur la dépense fiscale : Le forum civil tire sur la DGID

Single Post
Non-publication du rapport sur la dépense fiscale : Le forum civil tire sur la DGID

En partenariat avec Tax Network Africa et la Fédération des amicales des étudiants de Bignona, le coordonnateur du Forum civil Birahim Seck a animé une conférence sur les flux financiers illicites en Afrique, ce samedi à l’Université Cheikh Anta Diop. La même occasion a été saisie par le coordonnateur du Forum civil pour exiger de la Direction Générale des Impôts et Domaines (Dgid) la publication de son rapport sur les dépenses fiscales.

 « Il y a un paradoxe au Sénégal et dans les autres pays de l’Uemoa qui sont souvent impactés par le terrorisme. Le constat c’est qu’il y a des avancés qui ont été faits dans le cadre du Doing Business. Si on prend l’exemple du Sénégal, on a gagné 18 places, mais on se rend compte que si on fait une petite comparaison par rapport aux résultats qui ont été produits par l’Idh du Pnud, on va voir que ces pays sont presque à la queue. Si on voit l’indice de perception de la corruption c’est la même situation. Ces pays sont tous dans la zone rouge », a constaté Birahim Seck. Il ajoute que « C’est pourquoi on s’est dit qu’il faut qu’une mobilisation se fasse autour de la lutte contre les flux financiers illicites. Nous avons prévu dans un premier temps de nouer un partenariat avec les étudiants de l’université Cheikh Anta Diop à travers la Fédération des amicales des étudiants de Bignona pour essayer de voir comment on peut faire passer l’information sur les conséquences des flux financiers illicites au Sénégal et dans la sous-région. Au moment où je vous parle, nos membres sont dans les autres régions du Sénégal ».

 En ce qui concerne la publication des rapports, Birahim dénonce : « Aujourd’hui au Sénégal, nous sommes confrontés à un refus catégorique du gouvernement à publier les rapports sur les dépenses fiscales. Nous avons dit et redit à la Direction Générale des Impôts et Domaines qu’il est dans l’obligation de publier ses rapports sur les dépenses fiscales. Mais jusqu’à présent, on se rend compte que la DGID fait la sourde oreille. Nous avons faits état fondamentalement sur les rapports gardés par les corps de contrôle. Autrement dit, on a constaté une neutralisation des corps de contrôle au Sénégal. Que ce soit l’Ige, la cour des comptes ou les autres corps de contrôle. »

Article_similaires

6 Commentaires

  1. Auteur

    Gueye/ Saint-louis

    En Décembre, 2019 (21:19 PM)
    ? IPRES / IPRES / IPRES / IPRES / IPRES / IPRES / IPRES / IPRES / IPRES

    Les agents de l’IPRES étaient en séminaire dans un hôtel de la place pour concevoir et appliquer des augmentations de salaire uniquement pour leurs propres avantages et privilèges. Son Excellence le Président de la République Macky SALL est invité à réagir face à l'exploitation sans vergogne que pratiquent les agents de l'IPRES sur les malheureux retraités. Ce qui étonne le plus c'est qu'on a la conviction que ces retraités appauvris ont trimé toute leur vie durant rien que pour satisfaire les caprices de ces agents de l’IPRES qui veulent bâtir leur bonheur sur le malheur des retraités. Et pourtant ces agents de l'IPRES font un travail facile, sans peine ni contrainte. Le traitement salarial mensuel et les faveurs accordées à un seul de ces agents de l’IPRES, dépassent le plus souvent les gains annuels réunis de trois, quatre à cinq retraités. Quelle injustice Ils ont mis en application et à leur gré et profit la citation de Voltaire : "le malheur des uns (les retraités) fait le bonheur des autres (les agents de l'IPRES). Les retraités ne demandent pas la charité mais plutôt un traitement de justice et de dignité basé sur des pensions valorisantes parce-que si l'IPRES est devenue une riche institution, c'est au prix de la sueur et du sang des retraités. L'Etat doit protection et accompagnement soutenus à tous ceux qui lui ont rendu de loyaux services pour le développement de la Nation. Pour ce faire voici entre autres quelques propositions allant dans le sens de favoriser le bien être individuel et collectif de ses membres et améliorer ainsi le quotidien des retraités :

    ? La présence au moins de 5 mandataires représentatifs des retraités dans le conseil d’administration.

    ? Mettre en place un conseil de surveillance dirigé par un retraité choisi par ses pairs.

    ? Réorganiser les centres médico-sociaux pour une amélioration des services offerts en rapport avec l’association des retraités.

    ? Pour le recrutement démocratique du personnel exerçant à l’IPRES, il faut impliquer l’association des retraités.

    ? Adopter des mesures en faveur du pouvoir d’achat des retraités.

    ? Augmenter la pension minimale et compléter les faibles pensions.

    Par ailleurs, malgré l’importance de l’éducation dans le développement de l’être humain, très peu d’études se sont attardées au besoin de formation continue chez les personnes âgées ainsi que leur implication dans la recherche de la paix, le développement durable et la bonne gouvernance. Une étude descriptive quantitative devrait permettre de mieux connaître les intérêts et les besoins reliés à la formation continue des personnes âgées et de déterminer les perceptions des répondants quant aux bienfaits, aux défis et aux préférences reliés à la formation continue. Ces résultats permettront de mieux planifier les activités de formation continue destinées aux personnes âgées.

    Enfin La formation continue s’avère être le mécanisme idéal pour permettre aux retraités de s’épanouir et de conserver leur santé le plus longtemps possible

  2. Auteur

    En Décembre, 2019 (22:05 PM)
    Depuis 15 ans la DGDI est pillée par ses dirigeants.
    Auteur

    En Décembre, 2019 (08:49 AM)
    Moi bira me fait marrer avec sa tronche de satan de menteur. Mr citation directe
    Auteur

    En Décembre, 2019 (10:30 AM)
    La clique des impôts est la pire espèce dans l'administration sénégalaise. Comment peut-on comprendre qu'en 15 ans de services seulement sonko puisse posséder deux immeubles dans les quartier résidentiels d

    Les plus courus de Dakar
    Auteur

    En Décembre, 2019 (13:40 PM)
    Parlez de cheikh ba et ses hommes. Macky est trahi par ses hommes de confiamce qui se sont enrichis sur le dos des senegalais. vivement 2024
    Auteur

    En Décembre, 2019 (14:10 PM)
    la DGID doit publier un rapport annuel pour lister les entrprises qui paient l'impot et ceux qui ne paient pas

    ceux qui ont benefie de reduction

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email