Mardi 25 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Nouveau gouvernement : Plus de 250 personnalités dénoncent “l’inqualifiable sous représentation” des femmes

Single Post
Nouveau gouvernement : Plus de 250 personnalités dénoncent “l’inqualifiable sous représentation” des femmes
Dans une tribune signée par plus de 250 personnalités, le Collectif des citoyen.ne.s pour le respect et la préservation des droits des femmes fustige la faible représentation de ces dernières dans le nouveau gouvernement du Président de la République, Bassirou Diomaye Faye. “Outre la faible représentativité des femmes”,  les membres du collectif se disent “circonspects sur le remplacement du Ministère de la femme, de la famille et de la protection des enfants par le Ministère de la famille et des solidarités”. “L'emphase portée sur les femmes et les enfants soulignait précisément l'urgence d'élaborer des politiques publiques destinées à mettre fin aux inégalités de genre (économiques, éducatives, sanitaires, politiques, foncières, etc.) et à améliorer les conditions de vie de celles qui demeurent encore les plus vulnérables à la pauvreté et à la violence, et sur qui, reposent toujours la charge du soin des plus petits et des plus âgés”, soulignent les signataires. Seneweb vous propose l’intégralité de la tribune.


Déclaration du collectif des citoyen.ne.s pour le respect et la préservation des droits des femmes

De la nécessité d’inclure les femmes dans les instances de prise de décision pour une gouvernance véritablement démocratique !

Nous avons accueilli avec une grande satisfaction l’élection du Président Bassirou Diomaye Diakhar Faye. L'espoir fondé en ce Président est à la hauteur de la rupture prônée.

Nous tenons aussi à rappeler le combat des femmes pour la tenue d’une élection présidentielle apaisée dans le respect du calendrier républicain. C’est au nom de ce même combat, en tant qu'organisations, personnalités indépendantes, et collectif de citoyen.ne.s soucieux du respect et de la préservation des droits des femmes, que nous alertons sur la nécessité d'une gouvernance démocratique inclusive avec une représentativité substantielle des femmes aux sphères de décisions publiques. La liste des membres du premier gouvernement, parue ce 5 avril 2024, laisse très peu de place aux femmes. Sur 25 ministres, 5 secrétaires d’État, et 4 membres du cabinet du chef d’État, soit 34 postes, seules quatre femmes sont présentes. Cette inqualifiable sous représentation induit une perte intolérable d’intelligences et de visions que seuls le pluralisme et l’inclusion permettent de garantir. Il n’y a aucun secteur dans lequel on ne trouve des femmes qui allient compétence, expérience et dévouement de premier ordre.

Cette disproportion est d'autant plus regrettable que c’est le Sénégal qui, dès 2004, a proposé à la Conférence des Chefs d’État et de gouvernement de l’Union Africaine, l’adoption d’une Déclaration solennelle pour l’égalité de genre en Afrique, posant ainsi les jalons vers une Commission de l’Union africaine (CUA) paritaire pour ne citer que cet exemple. De plus, l'article 7 de notre Constitution dispose : “les hommes et les femmes sont égaux en droit. La loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats et fonctions”.

Doit-on encore rappeler qu’à chaque étape de la construction de notre Nation, nous avons été présentes et avons été actrices incontournables dans toutes les luttes pour

l’indépendance, l’émancipation, la justice sociale, le bien-être de tous ? Il est important de rappeler qu’aucun pays ne s’est développé en laissant en marge les femmes.

C’est pourquoi, outre la faible représentativité des femmes, nous sommes circonspectes sur le remplacement du Ministère de la femme, de la famille et de la protection des enfants par le Ministère de la famille et des solidarités. Cette appellation est une véritable régression. L'emphase portée sur les femmes et les enfants soulignait précisément l'urgence d'élaborer des politiques publiques destinées à mettre fin aux inégalités de genre (économiques, éducatives, sanitaires, politiques, foncières, etc.) et à améliorer les conditions de vie de celles qui demeurent encore les plus vulnérables à la pauvreté et à la violence, et sur qui, reposent toujours la charge du soin des plus petits et des plus âgés. Soulignons aussi de manière définitive ceci : bien que les femmes jouent un rôle central dans la cellule familiale, elles sont des êtres à part entière qui existent en dehors de la sphère familiale. Les assimiler à cette dernière, c’est nier leur droit à exister dans leur multidimensionnalité.

Pour toutes ces raisons, nous demandons que cette erreur de départ soit rectifiée par la nomination de femmes dans les directions nationales et les instances administratives. De surcroît, nous demandons le renforcement des cellules genre déjà présentes au niveau des différents ministères pour une mise en œuvre transversale de la Stratégie Nationale d’Équité et d’Égalité de Genre (SNEEG) en collaboration avec la Direction de l’équité et l’égalité de genre (Deeg) et le Programme d’appui à la stratégie d’équité et d’égalité de genre (pasneeg).

“Poursuivre, intensifier et accélérer les efforts pour promouvoir l’égalité entre les hommes et les femmes à tous les niveaux”, c’est ce à quoi l’État du Sénégal s’était engagé dans le cadre de la Déclaration Solennelle pour l'Egalité de Genre en Afrique (DSEGA) et c’est à quoi nous invitons le nouveau gouvernement qui définit son projet de société comme panafricain.

Dans notre volonté de veiller à ce que ce nouveau gouvernement, celui de tous les Sénégalais et Sénégalaises, remplisse ses missions de rupture pour plus de gouvernance démocratique, de justice sociale, d'équité, nous continuerons d’alerter et de faire des propositions constructives sur le besoin d’inclusion des femmes et de représentation égalitaire.

Fait à Dakar, le 07 avril 2024

PERSONNALITÉS INDÉPENDANTES - CITOYEN.NE.S

1. Aboubacar Demba Cissokho, Journaliste

2. Absa Faty Kane, Consultante

3. Adja Aminata NDOUR, fe?ministe radicale et professeure de mathe?matiques 4. Agathe Alwaly Mbaye, relations internationales et e?tudes africaines, engage?e dans la lutte pour les droits des femmes

5. Ai?cha Awa Ba - Consultante

6. Ai?cha Rassoul SENE - Pre?sidente de Yeewi Association (pour les droits des femmes et des filles)

7. Ai?chatou DIOP, Experte Affaires Publiques et De?ontologie

8. Ai?chatou Fall, DGA

9. Ai?da CAMARA, Cour pe?nale internationale de la Haye

10. Ai?da Michelle Lopes, Professionnelle en communication/marketing

11. Ai?ssa Dione, Designer/chef d’entreprise

12. Aissatou Dieng DIOP Consultante en Te?le?communications

13. Aissatou DIENG KASSE? / INSPECTRICE DE L' EDUCATION, ECRIVAINE COORDONNATRICE CELLE GENRE ET EQUITE? DU MTADIA

14. Ai?ssatou DIENG- Directrice Devopex Se?ne?gal

15. Aissatou Hountondji - Statisticienne

16. Ai?ssatou Seck, Avocate, Spe?cialiste en De?veloppement International 17. Ai?ssatou Se?ne- Fe?ministe, Consultante

18. Aita Cisse, learning Manager, auteur de l’œuvre Kaay ma xelal la sur la de?pression de soda (bande dessine?e) et fondatrice de Kaay me xelal la plateforme de sante? mentale 19. Alassane GUISSE Formateur

20. Aliou Demba Kebe, Inge?nieur de la formation, Coach et Facilitateur en De?veloppement Organisationnel

21. Alioune Tine, AfrikaJom Center Sira cissokho - fe?ministe

22. Amadou Kane, Comptable

23. Amina Ai?dara - fe?ministe

24. Amina Diagne - Coach d'affaires certifie?e en PNL, Directrice Minapro 25. Amina Seck - Romancie?re, scénariste Fondatrice Les Cultur'elles (Agence pour la promotion des Arts et Cultures au Fe?minin)

26. Aminata Badiane Thioye ANJSRPF

27. Aminata Dia, chercheuse, designer, auteure, coach

28. Aminata Dieng Dia, experte sociale, manager de projet, adjointe au maire. 29. Aminata Fall Niang, juriste-fiscaliste, administratrice de sociétés

30. Aminata Guisse?, Manager en strate?gie des communications, coach en prise de parole en public, Fondatrice de l’agence de communication et de production audiovisuelle Mabelle Consulting

31. Anna Ndiaye Ba, entrepreneure, promoteur artistique

32. Annie Jouga - Premie?re femme Architecte du Se?ne?gal

33. Arame Gueye Se?ne - Socio-e?conomiste - Directrice exe?cutive Social Change Factory - Vice pre?sidente inclusion et justice sociale Consortium Jeunesse Se?ne?gal 34. Astou Fall, inge?nieure spe?cialiste en Hydraulique

35. Atta Badiane - Fe?ministe radicale

36. Awa NDOYE, Juriste, Responsable de de?veloppement commercial RDC, Pre?sident de?marche citoyenne

37. Awa Nguer Fall, E?conomiste Planificatrice

38. Awa P. Ndiaye Experte technique internationale en fiscalite?

39. Awa SECK, fe?ministe, association GANAI?

40. Awa TINE Communicante et charge?e de communication

41. Babacar Fall, professeur UCAD, Dakar Se?ne?gal

42. Bachir DIOP, Agronome, Saint-Louis

43. Batoura KANE NIANG Ancien Ambassadeur, Expert en Gestion des Conflits 44. Be?atrice Diop Experte en marketing/communication

45. Bineta Bocoum, charge?e de communication du Centre des Ope?rations d'Urgence Sanitaire COUS du Ministe?re de la Sante? et membre de la plate forme de lutte contre les VBG

46. Bineta Ndoye Responsable administrative et financie?re a? l’OSIDEA (observatoire de suivi des indicateurs de de?veloppement e?conomique en Afrique) Amina Faye, auditrice 47. Boubacar Boris Diop, e?crivain

48. Bowel DIOP, Fe?ministe et entrepreneure

49. Charlotte Faty Ndiaye, Professeure Sante? Publique

50. Cheikh Omar Ndiaye, Consultant

51. Cheikh Oumar Sarr, Suisse

52. Cheikh Tidiane Ba Manager Entreprise Coordinateur ge?ne?ral Convergence pour la Re?publique et la De?mocratie.

53. Codou Loume : Journaliste , Pre?sidente du Re?seau International des Femmes /Association Mondiale des Radiodiffuseurs Communautaires

54. Corka Ndiaye pre?sidente de l'association de de?fense des droits des aides me?nage?res du Se?ne?gal (ADDAD Se?ne?gal)

55. Coumba Khoule? - fe?ministe

56. Coumba Toure?, Directrice Kuumbati

57. Courani Diarra, Journaliste, formatrice Association Ma’Donne

58. Daba Ndione, sociologue spe?cialiste genre

59. Dede Didi - Pre?sidente d'associations fe?minines

de?veloppement local et charge?e de genre

60. Diabou Bessane- Experte en communication- Formatrice en genre - Fondatrice de la plateforme Jaabu TV

61. Diago Diouf Fati - consultant, coach

62. Diago Ndiaye, Pre?sidente Re?seau des Femmes de la CEDEAO, pour la Paix et la Se?curite?

63. Diallo Hamath

64. Diallo Nade?ge, Directrice Frimousse structure d’accueil pour enfants. Caen 65. Diary BA, inspectrice de l'enseignement e?le?mentaire a? la retraite.

66. Diatou Cisse?, journaliste

67. Dior Fall Sow, Magistrate, premie?re femme procureure du Se?ne?gal 68. Djenaba Wane Ndiaye Economiste Militante

69. Djeynabou DIALLO, Conseille?re technique communication et relations publiques 70. Djibril Drame?, artiste visuel et co-fondateur de Sabali Inc

71. Dr Absa Gassama Enseignante Chercheure en Sociologie e?conomique UNCHK 72. Dr Amayel Diop , Enseignante- Chercheure/ UCAD/FSJP Khaita Sylla, Fe?ministe 73. Dr Awa Diop sociologue

74. Dr Defa Wane, Yeewu-Yewwi PLF

75. Dr Halima Diallo - Psychologue

76. Dr Nde?ye Fatou Ngom, Me?decin de sante? publique

77. Dr Oumou Fadly Toure?, me?decin pe?diatre fe?ministe, experte Genre et Inte?gration en Sante?

78. Dr Pape Coly Faye, Chef d'entreprise - Le Vesinet (78) France

79. Dr Rokhayatou Fall, Ve?te?rinaire Environnementaliste

80. Dr Selly Ba Sociologue,

81. Dr. Fatimata Ly-Fall : Directrice Exe?cutive du CEDEM (Centre De?mocratie- Education aux Medias et aux Multilinguisme)

82. Dr. Marame Gueye, Fe?ministe, Professeur de Litte?rature Africaine et de sa Diaspora 83. Dre Korka Sall, fondatrice SamaMentor

84. Dre. Ndeye Astou Ndiaye, Enseignante-Chercheuse, UCAD/FSJP/ Secre?taire exe?cutive Nubianlane IRAP

85. El Hadj Abdoul Aziz SY, chef d’entreprises

86. El Hadji Ousmane Sow Sall, professeur de philosophie

87. Ele?na Bougaire, dermatologue, fe?ministe

88. Elhadj Amadou Samb, Directeur Pays BudgIT Senegal

89. Elimane Haby KANE, Consultant, Pre?sident LEGS-Africa

90. Ephrem Manga, acteur politique membre de la socie?te? civile

91. Evelyne Dioh, Directrice exe?cutive WIC Capital

92. Fa DIALLO, Entrepreneure sociale, spe?cialiste Petite enfance, Founder & CEO Institut Acade?mique des Be?be?s-IAB, Pre?sidente de l’association Boyam la maison des 1000 jours

93. Fama Reyane Sow, sce?nariste et re?alisatrice, directrice Khaleebi Prod 94. Fatima Ba, Magistrate

95. Fatim Niang Niox, Fondatrice Acceent, co-fondatrice Consortium Jeunesse Se?ne?gal 96. Fatima Wane, e?tudiante en Psychologie Clinique

97. Fatima Zahra Ba , fondatrice de la marque So’ Fatoo et initiatrice du mouvement Doyna contre les violences faites aux femmes

98. Fatimata Diallo Ba, professeure de lettres classiques. E?crivaine.

99. Fatimata Poulo SY Experte en Sante? Publique

100. Fatimata SY/ Juriste consultante / Comite? de lutte contre les violences faites aux femmes ( CLVF)

101. Fatou A. Diouf, citoyenne

102. Fatou Ba Niang, Financie?re

103. Fatou FAYE, Communicante

104. Fatou Kine? CAMARA, mai?tresse de confe?rence titulaire, FSJP/UCAD 105. Fatou Loum, fe?ministe

106. Fatou Maguette Ai?cha Loum, Engage?e pour la de?fense des droits des femmes 107. Fatou Matar Diop - Pre?sidente Femmes Leaders de la Diaspora, Experte en Communication

108. Fatou Warkha Sambe Journaliste Fe?ministe fondatrice de WarkhaTv 109. Fatoumata Diop Directrice des Ressources humaines Port Autonome de Dakar 110. Fatoumata Hane, Socio-anthropologue. Universite? Assane Seck de Ziguinchor 111. Fatoumata Seck, Enseignante/ Chercheuse, Stanford

112. Fatoumata Sow. Journaliste. YY PLF

113. Fatou Sow, Sociologue, CNRS

114. Fatimatou Zahra DIOP, e?conomiste, Yeewu Yewwi pour la Libe?ration des Femmes 115. Fatymatou Dia Saleem, Consultante | Strategie & Education

116. Felwine Sarr, Universitaire et e?crivain

117. Gnylane Thiam, Formatrice et Coach Dakar

118. Haoua Dia Thiam,Ge?ographe ,ancienne Ministre et Depute?e,ancienne presidente du COSEF (Conseil Se?ne?galais des Femmes)

119. Hawa Ba, Sociologue

120. Hawa Racine Thiam, Professeur Bioengineering, Stanford

121. HUCHARD Nde?ye Catherine Formatrice

122. Ibou Fall, journaliste.

123. Ibrahima Kane, juriste, de?fenseur des droits humains

124. Ismahan Soukeyna Diop, psychologue, enseignante chercheuse, UCAD 125. Jaly Badiane, Activiste Fe?ministe

126. Jerry-Gwenae?l Azilinon, heforshe, membre du mouvement Doyna et SG de Yeewi Association

127. Jocelyne Tithiam Faye - Fe?ministe

128. Kalista Sy, re?alisatrice, productrice

129. Khady BEYE - responsable affaires ge?ne?rales mairie Neuilly plaisance 130. Khady C Diop

131. Khady Cisse Diop Directrice de PMI

132. Khady Ndour Juriste-Fe?ministe

133. Khaira Thiam Fe?ministe radicale, psychologue clinicienne, doctorante en droit et psychologie - UCAD/Univ. Lyon 2

134. Khar Ndiaye- Inge?nieure sociale, Expert en de?veloppement local - Directrice Oxfam au Se?ne?gal

135. Lamba KA, pre?sidente Association Impact’ellle

136. Laurence Mare?chal, spe?cialiste en e?ducation des filles a? la retraite 137. Liliane Coulibaly, manager

138. Lingue?re NDOYE - Directrice Commerciale

139. Maah Koudia Keita, Artiste

140. Mai?mouna Hanne Experte en Marche?s publics Gestion de projet Finances publiques

141. Mai?mouna Isabelle Dieng, Pre?sidente de Natural Pact Senegal, co-pre?sidente de la Plateforme des Acteurs non E?tatiques

142. Mai?mouna Ndoye, juriste, spe?cialiste en genre et de?veloppement 143. Maïmouna Yade, juriste, féministe, Directrice exécutive JGEN Sénégal 144. Makhoudia Ba, stagiaire a? la FASTEF - Doctorant en philosophie 145. Malick Diop, Directeur Exe?cutif Plateforme des Acteurs non E?tatiques, 146. Mamadou Jean Charles Tall, architecte

147. Mamani Coulibaly, urbaniste

148. Mame Arame Fall - Consultante

149. Mame Bineta Diouf Diallo, coach certifie?e EMCC

150. Mame Diarra Ndiaye Sobel, Experte en Coope?ration Internationale et en politique genre, Fondatrice de Solidarite? Active

151. Mame Mare?me Fall- Chef d’entreprise

152. Mame Penda Ba, Professeur de science politique. UGB

153. Mame-Fatou Niang, Professeure, Carnegie Mellon University.

154. Mame Toni Fall ( me?decin - accompagnante pe?rinatale - co-fondatrice Centre Kiraay) 155. Mamyto Nakamura fe?ministe / re?alisatrice

156. Mande? Mory Bah, Entrepreneur

157. Marame Diop, gestionnaire de programme

158. Mare?me DIATTA, Responsable qualite?

159. Mareme Ndour, feministe climatique

160. Mariama DIALLO, Enseignante chercheure Universite? Nume?rique Cheikh Hamidou Kane (Ex UVS)

161. Mariama FAYE, Cadre en Ressources humaines, Experte en genre et Directrice de Philanthropique

162. Marianne Ba, Agent de voyages

163. Marie-Ange?lique Savane?, Sociologue, fe?ministe

164. Marie Bama Sylla Diop, retraite?e, Mohamadou Saliou Seck, juriste 165. Marie Victoire Corre?a, cadre commerciale

166. Marie-Pierre Rokhayatou Sarr Mai?tre de Confe?rences titulaire a? la Faculte? des Sciences juridiques et politiques a? la retraite

167. Marielle Dieng, fondatrice ge?rante de Marimika Suarl

168. Marie?me Pouye, Data engineer

169. Marina Gning, entrepreneur, re?alisatrice

170. Maty Ndiaye Sy, coach senior, critique d'art, membre de Sursaut Citoyen 171. Mbengue Tina, Entrepreneure

172. Mbisin Diagne, Head of Customer Success Management

173. Mbow Degeen Elisabetha, Inge?nieure hydraulicienne

174. Mohamadou Moustapha Dina Diatta, inge?nieur informatique

175. Mohamed Sakhir Diagne, consultant, Associe?

176. Momar Dit Ahmed Youssoupha Sall, Credit risk manager

177. Mouhamadou Moustapha SY, e?tudiant

178. Mouhamed Moriba Cissokho: Activiste - initiateur des WAXTAAN DIGGANTE NDAW N?I / DIALOGUE ENTRE JEUNES.

179. Mouhamed Moustapha SENE, Inge?nieur en Ge?nie E?lectrique

180. Moustapha Diop, Informaticien

181. Myriam THIAM - Designer en bijoux Yeewu Yewwi/pour la libe?ration des femmes 182. Nafissatou Dia Diouf, E?crivain

183. Nafissatou Fall expert en transport ae?rien et en relations internationales, conseiller technique au Ministe?re en charge des transports ae?riens Nafissatou Sy, Responsable commerciale

184. Nafissatou Wade Pre?sidente Nationale de la Coalition DE?GGU JE?F 185. Naye? Anna Bathily, Experte, De?veloppement International, Fondatrice, ShinetoLead, Jiggen Jang Tekki

186. Ndeye Amy Kebe , chef d’entreprise

187. Nde?ye Aram DIME, Lobbyiste et Conseille?re en affaires politiques 188. Ndeye Bouba Seck Coordinatrice de Altercom/Manoore

189. Ndeye D. TALL - fe?ministe

190. Ndeye Debo Seck, Enseignante

191. Ndeye Fatou Thiam, communicatrice, femme leader

192. Ndeye Khady Babou - Fe?ministe

193. Ndeye Khady Sall consultante business strate?gie

194. Ndeye Magatte Mbaye, juriste spe?cialiste droit des femmes et des enfants 195. Ndeye Maty Diop, Manager, Fe?ministe, Initiatrice talk show digital ‘Taboo 196. Ndeye Ndoumbe? Diop - Fe?ministe

197. Ndeye Soukeyna NDAO DIALLO, juriste

198. Ndioro He?le?ne Ndiaye, Spe?cialiste communication digitale

199. Ne?ne? Koïta, coordinatrice nationale du Mouvement Populaire pour la Paix Nationale du Se?ne?gal; charge?e des relations internationales du syndicat des travailleurs de Sonatel

200. Ngone Seye Diop, Entrepreneuse

201. Nina Penda Faye Journaliste Communication - Journaliste - CEO ABC GROUP 202. Omar Diack, Galeriste, Commissaire d'exposition

203. Oumou Ismai?la Wane chef d’escale

204. Ousmane Dia, Artiste plasticien, gestionnaire et me?diateur culturel, professeur d’arts visuels a? Gene?ve

205. Ousmane Ndoye, Consultant en de?veloppement de projets et fundraising. 206. Oussama Monique Sagna, Journaliste

207. Paap Seen, journaliste

208. Pascal Nampemanla Traore?. Artiste Plasticien

209. Pr Amadou Tidiane Guiro, Professeur d’universite? nutritionniste UCAD 210. Pr Ndioro Ndiaye, universitaire, ancienne Ministre de la femme, de l’enfant et de la famille (1988-1994)

211. Pr Penda Mbow, historienne, ancienne ministre de la culture

212. Rabia Diallo, e?crivain, poe?te, Slameuse, Journaliste, pre?sentatrice TV, Consultante en Communication et Fondatrice de la marque de maroquinerie Kundi. 213. Raby Seydou Diallo, Sociologue, Communicante et Manager de projet; Directrice fondatrice de Debbo leadership fe?minin, Auteure

214. Rama Chiova - Féministe

215. Ramatoulaye Toure? Enseignante - Charge?e de Genre et Inclusion 216. Rayanna Tall, Consultante Education

217. Rene? Lake, journaliste, Washington

218. Rokhaya Fall Sokhna, historienne

219. Rokhaya Gaye juriste spe?cialiste en Genre

220. Rokhaya Ndiaye, fondatrice Ro&Partners

221. Rokhaya Seck, Directrice financie?re

222. Rokhaya Solange Mbengue Ndir, Presidente, Association des Femmes dans le nume?rique

223. Rose Gaye Ndao, Auditeur - Directeur de socie?te?

224. Sabe Wane collectif des fe?ministes du Se?ne?gal

225. Samba Fall, Inge?nieur

226. Sawdatou Ndongo, directrice d’agence de voyages.

227. Selbe? Faye Lo, spe?cialiste en de?veloppement local et charge?e de genre 228. Selly Raby Kane / Cre?atrice - re?alisatrice

229. Seydi Aboubacar Sy, web developer

230. Seynabou Carine Gueye, ge?rante de socie?te?

231. Seynabou Gueye: Inge?nieur Informatique, Chef de projet

232. Seynabou Kassé , Consultante

233. Seynabou Mbaye, Pre?sidente COSEF

234. Seynabou Sy Ndiaye, Sociologue, fe?ministe

235. Seynabou Thiam, consultante fondatrice Smart Ecosystem for women 236. Sidiki Abdoul Daff, Professeur, Pre?sident du Centre de Recherches Populaires pour l'Action Citoyenne-Cerpac

237. Sobel Aziz Ngom Dirigeant d’association

238. Sokhna Maguette Sidibe?, fe?ministe radicale

239. Sophie Ly Sow, Journaliste , Directrice de NEXUS Groupe

240. Soukeyna Kane, Expert Comptable

241. Souleymane NGOM, Conseiller Culturel

242. Thiaba CAMARA SY, Administratrice de socie?te?s

243. Thiedel Ba - Ge?rante de socie?te?

244. Thierno SECK, Manager spe?cialise?e en gestion d’entreprises 245. Thierno Souleymane Diop Niang juriste, chercheur en relations internationales, auteur

246. Victorine Sarr , Directrice Ge?ne?rale Lyvv Cosmetics .

247. Vieux Savane?, journaliste

248. Wasso Tounkara Formatrice en Activisme Creative - Fe?ministe Malado Agne, Enseignante-Chercheure, UCAD/FSJP

249. Woppa Diallo - Juriste, Directrice Exe?cutive de AMFE (association pour le maintien des filles l’e?cole)

250. Yaye Fatou Sarr, citoyenne engage?e pour les Droits des humains particulie?rement les femmes et les enfants

251. Yaye He?le?ne Ndiaye, Entrepreneure sociale, Feministe, Directrice Exe?cutive Kitambaa

252. Zei?nab Ba, fe?ministe

253. Zipporah NDIONE - Re?seau Ouest Africain des Jeunes Femmes Leaders Se?ne?gal (ROAJELF/SENEGAL)

254. Zoubida Berrada - Journaliste, consultante en me?dia et gestion de projet 255. Zoubida Fall, auteure - fondatrice de DUKOKALAM

ORGANISATIONS

Afrique Enjeux-AFEX

Alliance pour la Migration, le leadership et le De?veloppement (AMLD) 

Association "Mon Se?ne?gal a? moi"

Association des Juristes Se?ne?galaises (AJS)

Association YEEWI (pour les droits des femmes et des filles)

Collectif des féministes du Sénégal

Conseil Se?ne?galais des Femmes

DUKOKALAM

JGEN SENEGAL

JIGEENREK (Re?seau des femmes de Louga)

KIMPAVITA plateforme culturelle, fe?ministe et e?co responsable 

Kitambaa

LEGS-Africa

Plateforme des Acteurs non E?tatiques du Se?ne?gal

Polaris Asso

Re?seau des Fe?ministes du Se?ne?gal - RFS

Re?seau des Femmes de la CEDEAO, pour la Paix et la Se?curite?  

Re?seau Francophone pour l’E?galite? Femme/ Homme (RF-EFH) 

Social Change Factory

Sénégal Actions Féministes

Solidarite? Active

WarkhaTv

Women First Media Com

Yeewu Yewwi pour la Libe?ration des Femmes


82 Commentaires

  1. Auteur

    En Avril, 2024 (09:00 AM)
    Un faux débat, on perd du temps !!!
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (09:04 AM)
      Le nombre d'épouses du PR et du PM, le nombre de femmes au gouvernement, c'est vraiment subjectif. On perd du temps comme d'habitude dans des details qui ne nius meneront nulle part.
      C'est le temps du travail !
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (09:30 AM)
      Elles mettent leurs noms diplômes et parcours comme pour poser leurs candidatures au poste de ministre.  Faites comprendre à ces femmes que le trafic d'influence est terminé dans ce pays. Dans vos têtes vous pensez que cette incursion peut vous ouvrir des opportunités de postes dans le nouveau gouvernement.  Vous pensez que sonko viendra parcourir vos noms pour en appeler quelques unes et les nommer.  Continuez de rêver.  Vous pensez que les gens vont faire des années de combats avec Macky Sall,  se faire emprisonné et se faire torturé pour au final appeler des opportunistes sorties de nulle part et leur donner les postes dans le gouvernement.  C'est pas parce Pastec a choisi des ministres non politiques que les énergumènes opportunistes ont leur place et viennent réclamer leur part du gâteau dans le gouvernement,  c'est différent mes chères. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      La Vérité

      En Avril, 2024 (09:33 AM)
      Soyons logiques et conséquents.
      Pourquoi vouloir à tout prix avoir 50% de femmes dans un pays, on le sait tous, où les hommes on eu le privilège d'être les plus instruits. Je dis bien privilège et c'est quelque chose à corriger.
      Je suis contre le fait de vouloir forcer les choses au risque de se retrouver avec dds institutions mal dirigées et gérées. Encore une fois, ce n'est pas lié aux capacités intellectuelles des femmes mais de leur sous-représentativité au haut niveau.
      Prenez l'Assemblée Nationale comme exemple. A force de vouloir imposer 50% de femmes, on s'est retrouvé avec des commerçantes, des femmes au foyer ... à l'intérieur de l'hémicycle avec son lot de conséquences, niveau des débats ramenés à zéro, invectives ...
      Faudrait pas que ça vole bas, on nd'en veut pas. Il faut privilégier l'excellence.
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (09:35 AM)
      Pardon avec ces histoires de partage mécanique!
      C'est ce qui nous a valu des Coura Macky et autre Amy Ndiaye Gniby a l'assemblée nationale.
      On ne peut pas appliquer la parité partout et n'importe quand.
      Cherchons da
    {comment_ads}
    • Auteur

      Siley

      En Avril, 2024 (09:39 AM)
      Le travail doit continuer quoi qu'il en coûte. President dokhalal. Si aux prochaines élections s'ils te sanctionnent, ça sera leur choix qu'on va respecter. Tout les ennemis de notre pays vont s'engouffrer dans ce pseudo combat. Ils détestent les femmes disent ils. Et ils sont pour le droit des homos au passage. Suffit de leur demander. La question est intimement liée car si le genre est une construction sociale, il en irait de même pour la sexualité. Voilà à qui on a affaire. Posez leur la question vous serez édifiés. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      A Sonko Et Diomaye

      En Avril, 2024 (09:43 AM)
      Faîtes la sourde oreille et avancer ! On veut des compétences et non un partage de gâteaux.
      Il faut arrêter d'être égoïste.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (09:46 AM)
      jamais un pays dirigé par une femme ne pourra réussir. parole authentique du prophète saws que vous devriez méditer au lieu de chercher à discrédité le gouvernement actuel
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (10:24 AM)
      Dès la sortie de la liste, je savais que des femmes allaient sortir faire: "Meuuuuuh", "Mbéééé" "Miaouuu"  "Waf waf waf"
      Mais le choen aboie, la caravane passe. Vous finirez par vous calmer quand vous serez à court d'energie.
    {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Niang

      En Avril, 2024 (11:27 AM)
      Je considére que la parité est une insulte à la femme quand celle ci est capable de s'élever au niveau de l'homme voir au dessus par ses propres compétences sans bénéficier de passe droit. Par conséquent ce débat n'a aucun sens .Mettons les meilleur(e)s et plus méritant aux postes.Si c'est 100% d'hommes ou 100% de femmes  peu importe
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (11:32 AM)
      Vraiment un faux débat,ce n'est pas le moment de penser à un partage de gâteau,le choix est fait d'abord au niveau des femmes militantes au niveau du Pastef,pour le reste c'est un choix dont personne ne doute,maintenant au travail.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Amina

      En Avril, 2024 (11:58 AM)
      L'inclusion des femmes en politique est cruciale, pas un faux débat. Cela renforce la démocratie et l'efficacité des décisions. Ignorer cela, c'est négliger le potentiel de notre société.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (12:12 PM)
      vous n'avez encore rien vu, sonko n'est pas là pour des histoires d'états d'âme, de confréries, d'intérêts persos et autres, le gars n'en a cure de ce que vous pensez de lui, seul lui importe le devenir du sénégal, travailler et développer le pays et si pour celà le gouvernement doit être composé à 100 pour cent d'hommes il le fera, déjà il n'a même pas encore nommé beaucoup de ses anciens alliés et autres camarades du pastef, c'est un autre niveau, un nouveau système, on s'en fout qu'il y ait des femmes ou pas assez dans le gouvernement, nous voulons des compétences et des valeurs morales, faire avancer le sénégal, c'était ça l'objectif, c'était ça le combat qui a amené des morts, des mutilés,des emprisonnements etc, vous étiez où pendant que tout ça se passait sous nos cieux ??? c'est maintenant que vous venez la ramener avec votre féminisme à deux balles là, continuez à rouspéter, nous on fera le focus sur l'essentiel.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Et Anta La Brave Passa, Ignoré

      En Avril, 2024 (13:49 PM)
      Ah, les filles pourquoi n'avoir pas voté la seule Femme candidate sur...19 machos ? Pourquoi s'être tu lorsque votre Président préféré sorti sur plus de 40 ministres ( table du conseil des ministres bondée) et plus de 50 ministres conseillers et hauts spéciaux étaient casés et cachés au Palais à ne rien faire , il n'y avait que 5 femmes sur la table du conseil ?? Alors grand silence de soumission d'alors devant le roi marron beige. Wive le Pastef , Wiwe Diomaye Diakhar, wiwe Sonko Ousmane.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (15:21 PM)
      Les frustrés qui soutenaient le projet.
      n'ont pas leur part du gâteau hi hi hi
      la promesse des hommes politiques n'engagent que les couillons 
      dixit Pasqua 
      c'est bienfait 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Vvv

      En Avril, 2024 (19:08 PM)
      Des partisanes de l'ancien régime.
      Ya quand Afrique que de soit disant " personnalités" au lieu d'écrire sur les défis du moment nous pondent des conneries sur la sous représentation des femmes. Et pourtant Macky a fait pire dans ses différents gouvernements.  Personne les a entendu.
      Pour une première une femme occupe la première place dans l'ordre protocolaire. Trois départements ministériels sont fusionnés et pilotés par une femme. l'Africain a un problème avec les concepts de genre et féminisme. 
       
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (19:13 PM)
      Diomaye et Sonko ont donné instruction d'épouser au moins deux femmes, alors les gars 70% des signataires de cette lettre sont de femmes célibataires, donc vous savez quoi faire.
      On les remercie beaucoup pour cette liste riche de potentielles niaarééls,😂
      Man sokhla naa 2em femme.
      Took ci képaar gui al climatiseur yi , naan séén ndokh bou séddeu ba nit yi gnéfé ba aksi ngéén défar séén liste dignou foontoo!
    {comment_ads}
    • Auteur

      Mais Reply_author

      En Avril, 2024 (19:15 PM)
      J'aurai eu honte si j'avais ma sœur ou frère sur cette liste , que des tapale kat ! Suis sûre que quand les jeunes étaient oppressés et tués par Moussa fall ils tous cachés dans leurs maisons ....
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (19:58 PM)
      Votre colère vous honore. C'est une fierté de vous voir dressées et disputer  le sacrifie et le service au bénéfice d Sénégal.
      Si on lui retirait à notre pays votre vaillance et votre engagement citoyen, qu'y resterait-il  ? Un champ de ruines ! Courageuses, résilientes, apaisées, bonnes mères, charmantes épouses, élégantes, si désirables. La Terre entière nous envie nos belles femmes du Sénégal. Nous vous aimons. Na léer naañ. Wax ko te dundd.
      Nous faisons amende honorable et reconnaissons que la composition de ce gouvernement doit être perçue  comme déséquilibrée. .
      Il y a une raison, honorable. Dans les six à neuf mois à venir,  un "sale boulot" doit être fait. Un travail guerrier, de sang et de sueur:  débusquer et neutraliser la soldatesque de Macky Sall, barbares qui ont pillé et ruiné notre si cher Sénégal. Pas de quartier,  un à un les mettre hors d'état de nuire.. Nous voulons, mesdames, épargner de  vos belles mains, cette tâche brutale. Les hommes vont à la guerre, mais la victoire apprtient aux femmes. C'est pour vous, votre bonheur, votre honneur,  vos enfants, nos foyers, que nous allons donner notre sang et notre sueur.
      Oui, c'est vrai, vous l'auriez tout autant fait avec la même ardeur sinon Nokia encore ! Nous le savons bien . Jamais nous n'oublierons, ce Mardi 8 Mars 1825, à Nder, au Waalo, où pour l'éternité, vous avez défini par un grandiose sacrifice que ce signifiaient honneur et patrie. 
      Mesdames, cette composition gouvernementae va naturellement se   rééquilibrer. Le remaniement arrivera. En Septembre déjà,  après les législatives, il sereit pratiquement dans l'ordre des choses.
      Respect et admiration pour nos femmes.
      Un jeune vieux parisien de 63 ans, sympathisant acharné de Pastef. H61T28B10
    {comment_ads}
    • Auteur

      Yatt

      En Avril, 2024 (20:05 PM)
      C'est disparition du mot "genre" qui les dérange. Ce gouvernement constitue une menace existentielle pour les acteurs du calendrier LGBTQ++.
      Maintenant les masques tombent.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Ndiaye Dollars

      En Avril, 2024 (20:10 PM)
      Il fallait faire la remarque depuis 2012. Indignation à deux balles. À force de vouloir trouver une faiblesse sur le sérieux travail mené par le Pr BDF et Pm OS vous ridiculisez de jour en jour. Nopalu rek fi ngeen gnuy fek.
       
      Macky 2012
      Nombre total de ministres : 25
       
      Nombre de femmes : 3
       
      Gouvernement de Macky Sall (2019):
       
      Nombre total de ministres : 39
       
      Nombre de femmes : 6
       
      Gouvernement de Bassirou Diomaye Faye (2024):
       
      Nombre total de ministres : 25
       
      - Nombre de femmes : 4
       
      L'heure n'est pas aux critiques mais au travail et à l'unité.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Arrêtez Avec ça Waay

      En Avril, 2024 (21:05 PM)
      À un certain niveau de compétences et de responsabilités on ne s intéresse pas au sexe des personnes qui répondent aux critères. En plus il daut bien reconnaitre que le sexe n esr pas une compétence surtout quand on sait qu à un certain âge, avec ma ménopause, il n y a plus presque de différence entre homme et femme.
      Il faut dépasser cette affaire qui ne fait que nous priver de compétences (cerveau) pour faire place à un ouvrier (sexe).
      Avançons. 
      Vive le Président BDF.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (21:23 PM)
      Oui c'est un faux débat; le cycle senghorien est clos, tog mouy dokh dièkhna; ces lobbys qui cherchent à se recycler ne vont pas prospérer? Pourquoi pas les jeunes? Pourquoi pas les diolas, Pourquoi les fatickois? Pourquoi pas les niominkas? Arrétez ce pouvoir là n'est pas un pouvoir ou on s'asseoit pour faire une modèle avec des variables, ethnie, confrérie, grandes familles, femmes, jeunes et que sais je.Chacun peut servir le Sénégal là ou il est. Pourquoi chercher à etre dans un gouvernement. Et c'est les mêmes qui déjà se mettent à dire qu'il y'a trop de ministres.TOG MOUTE DOKH DIÉKHNA, SÉTILÈNE FÉNÉNE.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (22:40 PM)
      Vraiment à nous de poser et de mener les vrais combats. Fi rewmi tolou talniou leen...Famille mo eumbe lep non?
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (23:02 PM)
      Monsieur le Premier ministre, 250 femmes et 8 hommes vous demandent de suivre l'exemple de l'ancien président Macki Sal ou de copier notre cousine la France et allonger le gouvernement à 35.
      Rien à faire d'une dette publique insoutenable, une masse salariale explosive; des fonctionnaires qui étaient au nombre de 91 401 pour une masse salariale de 428 milliards et un ratio de 4 682 266 FCFA par agent public par an. Au mois d’octobre 2022, ils sont 165 191 agents publics pour une masse salariale de l’ordre de 1097 milliards à peu près, pour 6.440.797 FCFA par agent public et par an.
      Les feministes du Diolof, s'en battent les C... de la dette publique du Sénégal est projeté à 67% en 2024. La masse salariale de l'administration publique a triplée en dix ans.
      Il nous faut, pour le prestige, faire comme les autres (Topadonn quoi). Exemple :Ministres
      Ministre de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique : Binta Diallo
      Ministre de l'Intérieur et des Outre-mer : Géraldine Mendy
      Ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités : Cathie Diop
      Ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse : Nathalie Déme
      Ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire : Maman Diallo
      Ministre de la Culture : Rama Faye
      Ministre des Armées : Séynabou Wade
      Garde des sceaux, ministre de la Justice : Emilie Samb
      Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères : Sabo N'diaye
      Ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires : Chathie M'bengue
      Ministre de la Transformation et de la Fonction publiques : Salimata N'dour
      Ministre des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques : Ana Séne
      Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche : Souckéna Guéye
      Ministres délégués
      Ministre déléguée chargée du Renouveau démocratique, porte-parole du gouvernement : Pina N'decki
      Ministre déléguée chargée des Relations avec le Parlement : Mariama N'gom
      Ministre déléguée chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations : Assi Hann
      Ministre délégué chargé de l'Industrie et de l'Énergie : Oumoukalsoum Faye
      Ministre déléguée chargée des Entreprises, du Tourisme et de la Consommation : Oulimata Fofana
      Ministre délégué chargé des Comptes publics : Tata Mané
      Ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité : Dominique Faure
      Ministre déléguée chargée des Outre-mer : Marie Guéye
      Ministre déléguée chargée de l'Enfance, de la Jeunesse et des Familles : Sali Diéne
      Ministre déléguée chargée des Personnes âgées et des Personnes handicapées : Fatou Diatta
      Ministre délégué chargé de la Santé et de la Prévention : Fama Seck
      Ministre déléguée auprès du ministre de l'Agricult
      Ministre délégué chargé du Commerce extérieur, de l'Attractivité, de la Francophonie et des Français de l'étranger : Fatou Diouf
      Ministre délégué chargé de l'Europe : N'deye Diop
      Ministre délégué chargé des Transports : N'deye N'diaye
      Ministre délégué chargé du Logement : N'deye Diop
      Secrétariat d'État
      Secrétaire d'État chargée du Numérique : Aicha Bâ
      Secrétaire d'État chargée de la Ville et de la Citoyenneté : N'deye N'diaye
      Secrétaire d'État chargée des Anciens combattants et de la Mémoire: N'deye Diop
      Secrétaire d'État chargée du Développement et des Partenariat internationaux : N'deye N'diaye
      Secrétaire d'État chargé de la Mer et de la Biodiversité : N'deye Diop
    {comment_ads} {comment_ads}
  2. Auteur

    Iceberg Brainstorming

    En Avril, 2024 (09:02 AM)
    Au boulot SVP citoyens... Le mal est profond et le retard extrêmement vertigineux... Dieu merci un tout nouveau livre est ouvert, à nous ses toutes nouvelles pages vierges😎 Wasalam ! 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (09:24 AM)
      Comme d'habitude, ces mouvements financés par l'Occident (féminisme, genre, LGBT ...) pour disloquer la cellule familiale, sont en action.
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Mouhamadou

    En Avril, 2024 (09:04 AM)
    Franchement il y'a trop de naar fekk dans ce pays. C'est quoi ces histoires de parité qu'on veut nous faire avaler?

    Arretez d'etre les marionnetes des blancs et de renier votre religion et meme vos valeurs "la femme est l'égal de l'homme dans vos paroles mais jamais dans l'action de vie???". La mort nous attend tous et demain chacun d'entre nous va rendre compte de se que vous oeuvrez dans cette vie. 

    Les hommes ou femmes qu'il faut à la place qu'il faut!!!
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Sarr

    En Avril, 2024 (09:06 AM)
    Ou étiez vous entre 2012 et 2024 avec les différents gouvernements de Macky ?

    Soyons plus serieic
    {comment_ads}
    Auteur

    Paco

    En Avril, 2024 (09:11 AM)
    tu pete tres tres tres fort ce n est pas un faux debat au contraire c est une trahison des salafistes ibadous au pouvoir pour eux les femmes doivent rester a la maison et eux les hommes ont le droit d aller vadrouiller dans des salons de massage pour se soulager
    Top Banner {comment_ads}
    Auteur

    Ngoor

    En Avril, 2024 (09:11 AM)
    Toute en respectant le droit de ce beau monde qui dénonce ce qu'il qualifie "d'anormal", j'exprime tout mon désaccord sur ce mimétisme irascible de se faire "bonne conscience" en défendant une cause qui n'en est nullement en vérité. Le problème avec certains "intellectuels moderne" c'est leur endoctrinent a ces principes et des combats importes par des occidentaux "donneurs" de leçons. C'est quoi cette histoire de parité a l'occidental comme si nous n'avons pas en Afrique, au Senegal de braves Femmes qui ont démontré à suffisance que la Femme a toujours valablement occupe son rôle dans notre société. Que l’on ne nous embarque pas dans un débat stérile juste par effet de mode. La consécration et l'élévation de la femme est d'abord divine (la seule qui a été magnifiée dans le Coran) avant d'être sociétale ou moderne. Que ne nous bassine pas avec ces "faux combats". Wassalam !
    {comment_ads}
    • Auteur

      Abou

      En Avril, 2024 (09:28 AM)
      Tu as tout faut. La parité n'appartient pas aux occidentaux .... Les chinois sont les plus grand copieurs au monde et pourtant aujourd'hui c'est la première économie au monde. Au Sénégal du président au petit fonctionnaire en passant par vos marabouts .... vous vivez ou essayez  d'adopter le mode vie des occidentaux et si c'est pour gouverner non. Je te rappelle que les occidentaux n'hésitent pas à prendre exemple sur des systèmes ou méthodes qui fonctionnent ailleurs.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (10:28 AM)
      On voit et on sent l'avocat de l'occidentalise...complexe.. arreter ce complexe primaire..je suis sur que tu es nourri aux doctrines importees que vous voulez nous forcer. Des concepts creux. Tu penses vraiment que nous avons besoin de vos conneries pour accorder plus de place a la Femme? Revisites l'histoire de l'Afrique et du Senegal, tu comprendras que vos concepts a la con..on en a que faire ! 
    {comment_ads}
    Auteur

    Aha

    En Avril, 2024 (09:15 AM)
    Féministe radicale veut dire quoi au juste ? Juste pour savoir. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (09:39 AM)
      Ça leur est monté à la tête cette histoire de féminisme. Pour elles, l'homme est comme une sorte d'ennemi imaginaire.
    {comment_ads}
    Auteur

    Abou

    En Avril, 2024 (09:15 AM)
    Ce n'est pas normal d'avoir seulement ...4 femmes dans un gouvernement en 2024. Tant qu'on n'évacue pas le complexe de misogygnie et changer les mentalité en Afrique , on sera toujours les derniers . Ce pays est bourré d'intellectuelles femmes pour s'en passer.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (09:18 AM)
    Le temps du partage de gateau est terminé.......

    Au travail!!!
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (22:57 PM)
      Nommer un homme est plus profitable pour les femmes : Un homme nommé c'est deux à quatre femmes qui en profitent (polygamie oblige et l'homme est généreux avec ses épouses). Nommer une femme c'est zéro homme qui en profite, car la célibataire (et même la femme mariée) ne partage nada ! Tout l'argent qu'elle gagne c'est pour elle et elle seule. Ah Ah Ah !
    {comment_ads}
    Auteur

    Deug

    En Avril, 2024 (09:21 AM)
    Arretez avec débat ! Homme ou femme osef ! L'essentiel est d'avoir les bons profils aux bons postes. Basta. Nous ne sommes pas ici pour respecter des qotas. Et avoir deux hommes dans un gourvement de 27 femmes ne m'aurait pas déranger non plus. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Senegalais

    En Avril, 2024 (09:22 AM)
    Arrêtez ce cirque. Nous voulons la compétence et non un partage homme-femme. Cela nous retarde et distrait. Que ce soit un homme ou une femme l'importance est que la personne choisie rende service au peuple. Nous singeons tellement en Afrique que nous nous faisons singes aux yeux des occidentaux.  A Touba ou Tivawone Médina Baye pourquoi vous ne demandez pas aux  femmes de réclamer la parité pour être le Guide? Pourtant dans ces Tarikahs les femmes sont respectées et travaillent sans tambour ni trompette. Vous attitude vise même à déstabiliser nos confréries et notre société pour des valeurs importées 
    {comment_ads}
    Auteur

    Crash Overider

    En Avril, 2024 (09:25 AM)
    Sinon elles vont tenculer 
    {comment_ads}
    Auteur

    Saint-just

    En Avril, 2024 (09:27 AM)
    Cette revendication de la parité n'a aucune pertinence . Ceux qui nous dirigent doivent être choisis sur la seule base de leur compétence, de leur intégrité, de leur probité et de leur moralité, à l'exclusion des critères tenant à leur sexe, leur race, leur ethnie, leur appartenance religieuse ou confrérique, leur origine géographique etc. On doit privilègier les meilleurs profils,  peu importe que ces meilleurs profils correspondent majoritairement à des hommes ou à des femmes !!!
    Top Banner
    Auteur

    En Avril, 2024 (09:30 AM)
    Bah OK, il faut rajouter des femmes sans oublier les homos et les régions qui ne sont pas représentées....Vous voyez qu'avec vos critères sociaux de genre et consorts on ne s'en sortira jamais. Allez au travail.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (09:37 AM)
    Quel que soit ne poste, il faut privilégier la compétence technique et la probilité morale.

    Nous ne devons tenir compte ni du genre, ni de la région d'origine, ni de la religion, ni de la confrérie, ni du poids politique. Seule l'efficacité au service de tous compte.

    Nous avons connu des gouvernements équilibrés sur tous ces plans. Le résultat est connu.

    Il faut se mettre au travail sans se préoccuper des questions catégorielles.
    {comment_ads}
    Auteur

    Joe Wonder

    En Avril, 2024 (09:42 AM)
    On s'en fout, les sén"galais aiment les détails. Nombre de femmes? Qui est chrétien dans le gouvernement. Vous aimez des débats inintelligents. TRAVAILLONS!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (09:53 AM)
    Et toutes ces femmes là, pourquoi ne se sont ils pas présentées à l'élection présidentielle ?

    Franchement, en tant que femme je me suis juste intéressée au parcours des ministres plutôt que leur genre.

    Et d'ailleurs Mamouna Dièye ne me rassure pas avec ses multiples pathologies, j'y mettrai volontier un homme dynamique. Il y a tant de chose à faire. 
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (10:08 AM)
      Une femme raisonnée !
      Vous avez compris que nous ne sommes pas dans une sorte de bataille entre hommes et femmes.
      Un conseil: éloignez-vous le plus loin possible des mouvements féministes. C'est un moyen très rapide de ne jamais se marier ou de mener son ménage tout droit au divorce.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (09:53 AM)
    Nos 2 presidents sont des salafistes ils avaient anoncé la couleur mais vous étiez tellement obsédés par le discours anti Macky Sall que vous n'avez pas écouté leur discours. Ils ont edulcorés par la suite pour paraitre moins hostiles aux yeux de la communauté internationale. Ca ne va pas s'arranger c'est notre nouvelle réalité.  
    {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (09:58 AM)
    Que des politiciens et politiciennes déguises.

    un faux debat si on arrête pas ce clientélisme on finira at avoir un gouvernement de 100 ministres. Bref c est un faux débat.

     

     
    {comment_ads}
    Auteur

    Lg18

    En Avril, 2024 (09:59 AM)
    Les lobbies pro LGBT n'ont plus le vent en pourpe. Seules la compétence et l’honnêteté comptent désormais au Sénégal

    FII SERIGNE BASSIROU MOO FI NEK AK SEYDINA OUSMANE MOU SEELMI💪
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (21:00 PM)
      Gaaa il comprend rien lui avec son niveau zéro. Il nous parle de Serigne bass
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (10:00 AM)
    Prendre des femmes parce qu'elles sont femmes pour la parité c'est du n'importe quoi 😶.

    Cette histoire de parité imposée par la France 🇫🇷 ça frêne le développement et l'économie d'un pays,la preuve la France es 6 eme ou 7eme mondialement classée des grandes puissances.

    Je suis d'accord sur la parité quand les femmes ont plus de diplômes et plus compétentes et plus d'expérience comme Mimi et la dame  Yassine FALL ministre des affaires étrangères mais pas la parité pour faire genre !
    Top Banner
    Auteur

    Arrêtons

    En Avril, 2024 (10:01 AM)
    Triste réflexion ou réflexe. Est on obligé d'être à la tête d'un ministère pour servir son pays. Nous devons comprendre que nous sommes comme les abeilles. Si chacun fait son travail comme il faut, là où il se trouve, le Sénégal ne s'en portera que mieux. 

    En 2017, dans un gouvernement de plus de quarante membres, il y avait 7 femmes. Cela n'a jamais été un souci.

    Je le répète, que chacun fasse son job . Et c'est tout
    {comment_ads}
    Auteur

    Basta!

    En Avril, 2024 (10:01 AM)
    Quelques célébrités qui risquent d'être taxés de moutons de panurges, un gouvernement est formé , aidez les á réussir pour le bien de tous. Repartition géographique et genre ne sont ni des conditions necessaires ni suffisantes pour faire avancer ce Sénégal malade de tous bords. Qualité doit primer sur la quantité et il ya une représentation qualitative des femmes dans ce gouvernement.  Et puis quel a été l'apport et l'engagement sur le terrain de beaucoup de ces råleuses de salon. Enfin je vois beaucoup de bouffons sur la liste , genre aigri I (bou)ffon Fall.........😒 
    {comment_ads}
    Auteur

    Dfd

    En Avril, 2024 (10:04 AM)
    Je me demande pourquoi toujours crier au féminisme quand on parle de parité? Sur un gvt de 25 ministres, 3 ou quatre femmes c'est peu. C'est normal qu'on le dise. Il y a des femmes qui sont bien plus compétentes que beaucoup d'hommes mais vos égos d'hommes ne peuvent pas l'accepter. 

    Au passage, n'attribuez pas au Prophète (S.A.W) des propos qui ne sont pas de lui. L'islam a toujours mis la femmes sur un piédestal mais certains d'entre vous n'ont aucun respect. Quand on parle, vous nous traitez de féministes. C'est bien des hommes au pouvoir qui ont conduit le Sénégal là ou on en est aujourd'hui. Non? 
    {comment_ads}
    Auteur

    Senegalais Lambda

    En Avril, 2024 (10:04 AM)
    Sincèrement on s'en fiche. Est-ce-qu'une seule fois cette organisation est intervenue pour condamner le déni de justice du régime de Macky SALL? Et maintenant elles veulennt des postes. Basta!
    Top Banner
    Auteur

    Rr

    En Avril, 2024 (10:06 AM)
    Chiens aboyez, la caravane passe. Foncez M. Sonko, nous sommes dans une urgence de lutte contre le népotisme, la médiocrité,. Les hommes qu'il faut à la place qu'il faut. May leeniou diamm
    {comment_ads}
    Auteur

    Patriotic

    En Avril, 2024 (10:08 AM)
    Il était une fois le Sénégal 🇸🇳  autrefois un pays de liberté et d'optimisme pour l'Afrique aujourd'hui contaminé par le salafisme et le complotisme au plus haut sommet de l'état. Vous ne pourrez jamais raisonner ces gens-là. Leur comportement citoyen est dicté par leurs croyances religieuses. Pour eux, la séparation entre l'église et l'état est une aberration voire un sacrilège. La démocratie perd tout son sens lorsqu'elle est vampirisee par les extrémistes. 

    Les Sénégalais vont bientôt réaliser ce qu'ils ont perdu. Nous faire croire que notre liberté est une perversité imposée par l'occident. Voilà tout le projet des salafistes.

     
    {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads} Top Banner {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (10:11 AM)
    Foutaise 

    Foutaise

    Chasser le naturel il revient au galop

    Tous des charognards et verrines si vraiment la représentativité delà femme vous tenez autant il fallait voter pour la seule femme candidate lors de ces élections .
    {comment_ads}
    Auteur

    Mor Yomblé

    En Avril, 2024 (10:23 AM)
    Elles ont oublié que nous sommes le pays qui a comme premier ministre un homme accusé de viol qui a refusé de se presenter devant les tribunaux .Ce même homme a apelé à l'emeute des milliers de jeunes dont certains sont au cimetiere.Cet homme qui au fond de sa prison a eu le temps d'epouser une troisième femme.

    les seuls sacrifiés sont les morts,le gus n'a subi aucun dommage ni corporel ni materiel,il est chef de gouvernement avec 3 badios à sa disposition.Que demande le peuple pastefien.
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (19:37 PM)
      Des soit-disant révolutionnaires avec autant de femmes et d'enfants, c'est à mourir de rire. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (10:27 AM)
    au senegal on s'attarde beaucoup sur des details. cette histoire de parité nous porte beaucoup prejudice. le present gouvernement est formé sur la base de la qualite des profils et non du sexe. et puis si on fait le bilan de la presence des femmes dans les gouvernements, leur apport et resultats ne sont pas aussi fameux il faut se dire la verité. elles ont pour la plupart decues. dites moi une femme qui a fait un travail impeccable a son poste, en tt cas elles ne sont pas nombreuses. parite sakh moffi warra dagne issh  
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (10:39 AM)
    Ok dans ce cas 18 000 000 - ces 250 approuvent 
    {comment_ads}
    Auteur

    Fall

    En Avril, 2024 (10:58 AM)
    Le lieu et la place de la femme sénégalaise ont toujours été au sein des baptèmes, mariages, pélerinages, tontines, conférences religieuses, Dubaï, tann ber, marchés HLM et sandaga, bijouteries, boutiques khéssal, hénné time, mbaranne, etc. C'est déjà tout un programme. Pas besoin de se surmener encore sur des postes politiques.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (10:59 AM)
    Une grosse farce cette lettre, le pays a besoin d'aller de l'avant et non de lancer des combats sectaires. On ne demande pas a ce gouvernement de respecter la parite mais de repondre au besoin  des senegalais  un point c'est tout. Pourquoi penser que les femmes doivent obligatoirement etre ministres, je peux leur dire a toutes ces femmes que si elles avaient choisi Anta elle leur aurait fait un gouvernement de femmes et nous autres hommes allions crier au sexisme 😂 car ce qu'elle fait dans ses entreprises. Juste pour dire concentrons nous sur l'essentiel qui est le Senegal.
    Top Banner
    Auteur

    Bambalima

    En Avril, 2024 (11:13 AM)
    Vous parlez de femmes sous représentés seul la région de Tambacounda  n'a pas de ministre sur les 14 régions est ce normal une région classée 5 éme sur le plan administratif c'est désolant.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (04:11 AM)
      @banbila un ministre travaille pour tout le Senegal et non sa region d'origine. Ces affaires de politiciens la c'est fini.
    {comment_ads}
    Auteur

    Observation

    En Avril, 2024 (11:26 AM)
    Ils devaient d'abord commencer par qualifiier: une seule candidate sur 19 a la presidentielle (5%).

    Les hommes n'ont pas besoin de ces femnistes pour porter leurs combats et etre nommes; ceci est le contraire des feministes qui ont besoin encore des hommes pour  soutenir leur combat et etre nommees.

    Les domaines ou les femmes sont majoritaires en competences sont:

    1- Sages femmes et gynecologie

    2- Caissieres de banques

    3- Secretaires

    ajouter d'autres ..................

    Travailler pour la formation a tres long terme pour esperer une egalite avec les hommes.

     
    {comment_ads}
    Auteur

    Nianthio

    En Avril, 2024 (11:45 AM)
    S'il ya espoir pour vous dames, c voir les adji sarr ou maimouna bousso( choco). Il faut en vouloir à c 2 car elles ont été contactées par le 1e ministre mais elles ont décliné 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (11:56 AM)
    Ces femmes sont guidees par des lobbys. Depuis que la femme s est die  emancipee,  le monde est foutu. La femme ne sera jamais egale a' l homme. Ce debat est un faut debaut et ne nous concerne pas. Les femmes ne sont pas productives et elles sont toujours dans les futilite's, le poukeure', le guisleen ma. Leurs bureau ont toujours transformees en Boutique, de grand place. Les nouvelles autorites doivent meme annuler la parite' a' l Assemblee et partout, car seul la competence compte. 
    Top Banner
    • Auteur

      Djibson

      En Avril, 2024 (12:14 PM)
      Et toi tu es guidé par qui ?
      Sen.b censure bi niaaw na. On ne fait que donner notre avis.
      Khanaa vous avez une position que vous defendez ?
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (12:59 PM)
    Qu'importe le sexe. Pour moi, nous devons mettre en avant le mérite et les compétences.

    Cessons cette complexe d'infériorité envers l'occident. Parité pour parité seulement. J' encourage Mr SONKO et son excellence BDF, il faut aller vers cette rupture sans complaisance ni tatonnement. Je respecte bcp les femmes mais ce qui importe c'est l'homme qu'il faut à la place qu'il faut. Cessons ces vielles pratique de yama nekh rek ma fal la 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (13:33 PM)
    JUSTICE POUR ADJII SARRRR
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (13:36 PM)
    vous faites cette remarque parce que vous avez le ventre plein

    , la population voit en ce gouvernement la resolution urgente de régler leur problemes leurs bsoins primaires , les dégats sont profonds 

    avec zéro femmes on s'en fout
    {comment_ads}
    Auteur

    Mignane

    En Avril, 2024 (17:35 PM)
    Surcharger le navire, c'est comme si on voulait une deuxième édition du "diola" 
    Top Banner
    • Auteur

      Mignane

      En Avril, 2024 (17:40 PM)
      surcharger le navire, c'est comme si on voulait une deuxième édition du navire "diola"
    {comment_ads}
    Auteur

    Ramadan

    En Avril, 2024 (18:43 PM)
    Des vrais hypocrites.

    Un faux débat.

    Vous irez tous à l'enfer !!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Le Sage

    En Avril, 2024 (19:06 PM)
    Les sénégalais ont rien à foutre de cette indignation selective fondé sur LE GENRE et venue d Occident.

    Ce que veulent les sénégalais ,c est des dirigeants compétents , vertueux et soucieux du bien etre de l ensemble de la population.

    Alors,soyons clair : qu il y ait HOMME ou FEMME,on sen fiche.

    Les sénégalais commencent a en avoir assez avec des énergumènes qui ne pensent que DROITS jamais de DEVOIRS.

    FOUTEZ LA PAIX AUX GENS.

    Je suis sur que si c est des gens qui avaient été coptés pour aller faire LA GUERRE , je vous jure vous ne remard=querez jamais qu il n y a pas de FEMMES.

    FERMEZ_LAet TRAVAILLONS
    {comment_ads}
    Auteur

    Matar

    En Avril, 2024 (19:06 PM)
    vraiement ce debat est inutile. homme ou femme lessentiel est que le probleme des senegalais soit regle
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (19:10 PM)
    Si la situation s'ameliore grace aux senegalais les plus competents, tous les senegalais vont en beneficier y compris les femmes.

    Ce debat autour de la parite est un faut debat.

    J'invite l'opposition a faire un debat de qualite

     

     
    Top Banner
    Auteur

    Observateur

    En Avril, 2024 (19:26 PM)
    Mieux vaut tard que jamais. 

    Toutes les  voix du monde doivent soulever contre cette vision dégradante de la femme
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (19:32 PM)
    No sense
    {comment_ads}
    Auteur

    Diouf

    En Avril, 2024 (19:34 PM)
    Association des pro système en marche ,on s en fiche de vos remarques a deux balles, pourquoi vous n avez pas voté pour anta Babacar . foutez nous la paix.
    {comment_ads}
    Auteur

    Dell

    En Avril, 2024 (19:34 PM)
    Hahah 250 manipulèe par Amadou BA et les lobby Français 
    Top Banner
    Auteur

    Un Passant

    En Avril, 2024 (19:35 PM)
    Au US et beaucoup d autres pays ont plus de femmes à l université... j ai regardé un documentaire sur une île du saloum ou 90% des écoliers étaient féminins parce que les jeunes garçons ont immigrés ou alliés chercher du travail. Donc il faut évoluer avec le monde ou les femmes sont représentées partout
    {comment_ads}
    Auteur

    Dr Mohamadou M. Diene, Md, Mph

    En Avril, 2024 (19:37 PM)
    Allah swt in the Noble Coran emphasizes parity. Cependant, la grande question est "est ce que la parité est arithmétique ?" Intersectional feminism takes into account the many different ways each woman experiences discrimination. L 'intersectionalité propose d 'envisager les luttes contre les discriminations sous plusieurs angles : économique, social, ethnique, religieux,....y compris sous l 'angle des compétences. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Faaska Mbaroodi

    En Avril, 2024 (19:42 PM)
    Ce qui est pertinent est que ce gouvernement ne represente pas le Sénégal.

    De Quell droit la ville de Thies et de Ziguinchor ont 50% des membres du gouvernement.

    Tout le monde l'a remarqué mais personne 'en parle.

    NEDDO KO BANDUM EN DIOLA SE DIT COMMENT?
    {comment_ads}
    • Auteur

      Imam$

      En Avril, 2024 (19:48 PM)
      Il y a une seule solution pour empêcher aux perdants de tirer à boulets rouges sur le régime et tenter de saboter son travail ! Il faut annuler l'amnistie et commencer à faire entrer en prison ceux qui avaient détourné des milliards. Même si c'est pour revenir et tout échoue, ces gens tenteront de revenir au pouvoir quand même. Mais les sabotages, les mensonges et calomnies ne seront pas acceptés. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (19:45 PM)
    😡franchement vous nous cassez... le senegal est le seul pays au monde ou 50% des deputes sont des femmes... la deuxieme personnalite du gouvernement la ministre des affaires etrangeres est une gemme... nous respectons dans notre culture ( nos mamans dabord) à l'égal de divinites presque... nous ne sommes en occident ou les femmes derriere leur facade de droits courent du matin au soir travaillent sans pitie pour survivre et sont tres seules... si cest ca wue voulez dites le... et surtout arretez dabord de faire du xeesal et de singer les blanches... vous ne parlez au nom des millions de femmes dans les campagmnes et dans les villes qui attendent avant tout de ce gouvernement une reductiln du cout de la vie et du travail pour leurs enfants🇸🇳
    Top Banner
    Auteur

    En Avril, 2024 (19:51 PM)
    "Je suis contre les femmes, tout contre " semble être le message.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (19:53 PM)
    Tous des pro-occideaux 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (20:08 PM)
    Les féministes d'opérette avec leur vision étriquée de l'égalité vont de pair avec les lobby LGBTQIA+++.

    Elles finiront par exiger des quota d'accouchement entre hommes et femmes dans les foyers. Vous êtes étonnés? Attendez vous allez voir.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (20:08 PM)
    mais qu'attendez vous des salafistes, sodomiseur et chef esclavagiste de sweet beaute. pour eux les femmes ne sont bonnes que pour satisfaire  leur pulsion sodomiste
    Top Banner
    Auteur

    En Avril, 2024 (20:13 PM)
    DES FEMMES EN CEINTE ONT ETE EMPRISONNÉES , OU ETIEZ VOUS , LA PEUR AU VENTRE FACE AU TUEUR SANS VERGOGNE.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (20:19 PM)
    On se fout de ces 250 quantités négligeables
    {comment_ads}
    Auteur

    Universitaire

    En Avril, 2024 (20:20 PM)
    Je pense que ce débat sur la parité n'est pas à l'ordre du jour. Que derrière ces femmes qui manipulent  certains hommes et universitaires qu'ils invitent dans des conférences et des rencontres avec des perdiums financés par des ONG internationales, il y a des envies de positionnement et de partage du gâteau. Certaines de ces femmes sont des bourgeoises bien installées qui ne sont pas intéressées par les problèmes de la majorité des femmes rurales, pauvres, souffrantes. Elles veulent juste des postes ou continuer à percevoir des financements internationaux dans leur petites ONG de femmes. La loi sur parité au Sénégal votée depuis 2010 a permis à certaines femmes de se positionner mais la plupart des autres femmes n'en profitent pas. La solution pour le sort de la majorité des femmes sénégalaises n'est pas la parité. Celle-ci ci profite seulement à une infime minorité de femmes déjà bien positionnées. Laissons les gens travailler d'abord, on évaluera après.
    {comment_ads}
    Auteur

    Lectrice

    En Avril, 2024 (20:22 PM)
    Mais vous parlez au nom de qui ? Pas en mon nom en tout cas ! Où étiez-vous quand le conseil constitutionnel n'a validé que 2 femmes sur 20 candidats à la présidentielle ? Et pourquoi n'aviez-vous pas voté pour Anta Babacar Ngom ? Pour rappel elle n'a obtenu que 0,34%... 
    Top Banner
    Auteur

    Pfff

    En Avril, 2024 (20:22 PM)
    le système ne veut pas mourir !!!

    On vous parle de mérite vous parlez de... femme !!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Hitosho Yagasuki

    En Avril, 2024 (20:44 PM)
    Il n'y a pas de projet, et dans les mois à venir , ils ne feront qu' inaugurer les chantiers déjà entamer par l'ancien régime

    . Le ter diamniadio- aibd, en novembre de cette année.

    .La production du 1er baril de Pétrole du Sénégal 

    . Les hôpitaux de Matam, Tivaouane, St Louis, l'hôpital d'oncologie, la polyclinique du Principal, l' hôpital Le Dantec

    . Le port de Bargny et de ndayane en cours de construction

    .la réhabilitation du chemin de fer Dakar- Tambacounda

    . L' autoroute Dakar- kaolack et celle de Dakar- St Louis.

    . L' Université Souleymane Ndiang de Matam

    . Les aéoroprts secondaires de Ziguinchor, des autres régions du Sénégal. 

    . Le renouvellement du parc automóviles

    . Le renforcement de la flotte d'air Sénégal 

    . La stratégie "Gas to power" pour les centrales electriques, qui contribuera à l'objectif d'un accés universel à l'electricité d'ici 2026., tout en favorisant l'industrialisation, par la réduction des coûts de production.

    .La construction d'une usine d'urée à ndayane, d'un coût de 1,54 milliards de $ , avec une capacité de 1,2 millions de tonnes par an.

    .La création de zones économiques spéciales intégrées à Díass, ndayane, le parc industriel de Diamniadio.

    .La création de 3 Agropoles intégrées et compétitives.

    . Le Memorial de Gorée , durée des travaux 20 mois.

         Faites une capture d'écran!

     

     
    {comment_ads}
    Auteur

    Lebaolbaol Tigui

    En Avril, 2024 (20:50 PM)
    ces fantaisies des pays riches d'europ on n'a pas ce temps , nous on a fain on a soif ....on a besoin de gens capables de resoudre nos problemes le plus rapidement qu'elles soient toutes des femmes ou des hommes uniquement c'est la meme chose pour nous à condition qu'ils soient à la hauteur...ce qu'on ne veut pas du rout donner des quotas à un genre comme si c'etait un festin à se partager ...Je crois vous vous etes trompès de pays ......senegal actuel la majeur partie des femmes ne s'interessent qu'à futilitès....ay xulo , ay xessal etc.....il n'y a que Yacine fall ou Aminata Toure qui sont capables elles se battent toujours à cotè des hommes elles n'attendent pas que les elections soient gagnèes elles viennent raconter des affaires de femministes..
    {comment_ads}
    Auteur

    Abass

    En Avril, 2024 (20:52 PM)
    Il ne faut pas faire la sourde oreille, nous sommes au 21e siècle et partout dans le monde les femmes sont aussi compétentes que les hommes. 

    Cette première composition gouvernementale est un échec et il faut rectifier le tir,les autres réactions partisanes ne feront que vous enfoncer. 

    Ce sont les mêmes erreurs qui ont perdu l'ancien régime en voulant ignorer les critiques de la majorité des sénégalais. 

    On demande pas une équité hommes et femmes mais franchement un gouvernement de 28 personnes (il faut pas oublier Sonko, Mary tew niane et Samba oumar BA)  seules 4 femmes, c'est une maladresse et c'est l'avis des sénégalais qui vous ont élu. 
    Top Banner {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Lebaolbaol Tigui

    En Avril, 2024 (20:54 PM)
    cette bande d'inconscients ne cherchent la reconnaissance des europeens....grandissez un peu ....des futilitès
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (21:01 PM)
    et quand les policiers battaient les femmes les jetaient en prison vous etiez ou avec vos reseaux et collectifs... pourquoi vous navez pas fait comme Mimi Toure Maimouna Dieye Maimouna Bousso etc
    {comment_ads}
    Auteur

    Babacar

    En Avril, 2024 (21:11 PM)
    Et pourquoi vous avez tourné le dos à  l'unique femme candidate aux élections?

    Pourquoi vous devez avoir obligatoirement des postes aussi gouvernement ?

    De quelle famille vous faites parties puisque vous vous lamenter du changement du mot femme e. Famille?

    Laisser ce gouvernement travailler et ne distrayez pas. Je vois que vous n'avez pas la culture du travail mais du DAGASSANTÉ.

    A QUOI SERT SERVIR UNE LISTE DE NOMS POUR FAIRE CROIRE A QUOI

    Quand le gouvernement de Macky pillait les ressources et partageait les caisses du pays de quel côté étiez-vous : des voleurs ou des COMBATTANTS ?
    {comment_ads}
    Auteur

    Gio

    En Avril, 2024 (21:33 PM)
    Allez préparer le dîner pour vos maris. C'est un débat éculé. Éduquer vos enfants et pensez aux recommandations divines. Vous serez moins coincées. 
    Top Banner {comment_ads}
    Auteur

    Féminisme Intersectionel

    En Avril, 2024 (21:33 PM)
    Le féminisme intersectionel prend en compte toutes les intersections c'est à dire toutes les discriminations que peuvent subir les femmes dans leur individualité 
    {comment_ads}
    Auteur

    El Presidente

    En Avril, 2024 (21:41 PM)
    Que le gouvernement soit composé de 25 hommes ou 25 femmes, importe peu. Les priorités sont ailleurs.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Aes

      En Avril, 2024 (22:13 PM)
      Décidément, je n'arrive pas à cerner la psychologie du sénégalais, en quoi la parité est une compétence, nous qui voyons le Sénégal de loin de 2012 à nos jours, vraiment le Sénégal vient de loin,la priorité est ailleurs et non sur des gens qui signent une pétition pour créer un faux débat et mieux on a donné une chance aux femmes avec une candidate femme et au finish les sénégalaises n'ont pas voté pour cette candidate ,comme disent les Ivoiriens,je demande aux signataires de quittez dans ça 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (22:09 PM)
    Bravo pour la tribune, nous ne pouvons pas exiger moins qu'une plus grande representativitè des femmes et des jeunes d'ailleurs  - personne n'a parlè de  paritè mècanique voyons -.   Tout est tres bien dit/ecrit; pensez à trouver un mecanisme pour que davantage de personnes signent la tribune. Il faut par ailleurs allez jusqu'au bout " Reposent toujours la charge du soin des plus petits et des plus âgés"  est bien un euphemisme , car la charge du soin à l'epoux/mari est de loin la plus lourde. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Kalach

    En Avril, 2024 (22:11 PM)
    yénn doule...pourquoi   vous n'avez pas voté pour Anta Babacar Ngom ????  amoul sakh 1%
    Top Banner
    Auteur

    Jeune

    En Avril, 2024 (22:55 PM)
    350 personnalitésdenoncent la sous représentation des jeunes dans le gouvernement.

    450 personnalités dénoncent la sous représentation des femmes parmis les plus de 60 morts durant les émeutes 

    550 personnalités dénoncent la sous représentations de la région de casamance

    650 personnalités dénoncent la sous représentation des vieux dé enfants des chômeurs 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (22:59 PM)
    Je suis contre les femmes, tout contre 
    {comment_ads}
    Auteur

    Big

    En Avril, 2024 (23:13 PM)
    On ne comprend plus au SENEGAL Pourquoi vous n'avez pas soutenu Anta Babacar Ngom. Nous n'avons le temps de lire des débats pareils: Vraiment cette parité nous recule quasiment;
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (01:27 AM)
    Regardez ce que la parité a donné à l'assemblée nationale du Sénégal. Privilégions la compétence et la confiance dans le choix de nos gouvernants et de nos députés. C'est mieux pour le pays .
    Top Banner
    Auteur

    En Avril, 2024 (03:59 AM)
    C'est une proportion acceptable si on considere le nombre de femmes diplomees par rapport a celui des hommes. Personnellement ce sont les resultats qui m'interessent pas les personnes.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (04:32 AM)
    Tous les réseaux de la Francmaçonnerie et des Gates / Soros sont en alerte.

    Diomaye et Ousmane, doxal leen, vous avez le soutien des femmes du Senegal et des hommes du Senegal.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ahmed

    En Avril, 2024 (07:17 AM)
    Ridicule 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (08:06 AM)
    Un autre lobby, affairiste et intéressé,  toujours aux aguets, prédateur et manipulateur. Au même titre que le lobby intellecto-universitairo-bourgepis doit être démantelé. Vous n'aurez rien. Seul compte le mérite. Être homme ou femme n'est pas un mérite. 
    Top Banner
    Auteur

    En Avril, 2024 (22:20 PM)
    Des féministes et leurs alliés qui ne sont rien d' autres que des Francs maçons, des Homosexuels, des Obligés de l' oligarchie satanique occidentale et autres Chasseurs de prime etc...
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email