Mardi 23 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

PALAIS PRESIDENTIEL : Aminata Tall marque son territoire

Single Post
PALAIS PRESIDENTIEL : Aminata Tall marque son territoire

Lobbying

Aminata Tall prend réellement ses marques au Palais. Nos satellites nous signalent qu’elle est très écoutée par le Président Wade. Qui prend très au sérieux, les conseils qu’elle lui donne. La dame de fer du Baol qui, il n y a guère longtemps,  était comme une pestiférée de la scène politique, est derrière beaucoup de nominations dernièrement faites. Elle n’est pas non plus étrangère au retour en force de Modou Diagne Fada et semble travailler le Vieux pour qu’il franchisse le rubicond afin que certains lieutenants de Ngorsi Seck siègent dans le prochain gouvernement…en gestation. Un projet qui avait été agité mais qui peine à être concrétisé.

Lobbying (Bis)

Seulement  Aminata Tall est surveillée comme de l’huile sur le feu par Karim Wade qui la soupçonne de vouloir remettre en orbite l’aile dite légitimiste du Pds. Ses rencontres, devenues presque quotidiennes avec le Vieux font l’objet de la plus grande attention de la part des hommes de Karim. Faut dire que tout ce méli-mélo rentre dans le cadre des tractations pour la préparation de la prochaine présidentielle. Et donc, si aujourd’hui, le Vieux semble vouloir ne mécontenter personne, c’est sans nul doute lié à ces échéances-là, qui exigent des libéraux qu’ils oublient leur différend personnel pour se focaliser sur la prochaine présidentielle.  

Gambie

Le déplacement du Président Wade en Banjul est lié au malaise qui existe entre le Sénégal et la Gambie. Entre les lignes, Gorgui lui-même le reconnaît qu’il a déclaré, à son retour à Dakar, que s’il y a des personnes au Sénégal,  identifiées, qui travailleraient contre le régime de Jammeh, qu’il est prêt à les extrader, dans un pays quelconque. Et que si ce sont des criminels, il les extraderait directement en Gambie. Il faut dire que le Président a bloqué hier une visite de 24 heures. La mobilisation a été monstre dans les rues de Banjul. Et Gorgui, à qui les bains de foule manquent cruellement, a certainement apprécié.  

Audience

Un autre malaise, c’est celui qui frappe la communauté chrétienne, après les déclarations fracassantes contre celle-ci. Gorgui a ainsi reçu le  nonce apostolique, représentant du Vatican au Sénégal, Luis Mariano Montemayor. Qui a déclaré  hier,  au sortir d’une audience avec le président Wade, qu’il  n’y a « jamais eu de nuages entre le Sénégal et le Vatican ». Et que les relations entre les deux pays sont au beau fixe. Langage diplo’ ? En tout cas, le Vieux lui-même a réaffirmé sa volonté de « toujours protéger toutes les communautés», qu’elles soient musulmane ou chrétienne. L’audience s’est déroulée en présence de Karim Wade et du directeur de cabinet du président, Habib Sy.

«Cocktail explosif»

Zone à forte densité chrétienne, la basse Casamance ne pouvait être en reste dans la polémique qui entoure la construction du Monument de la renaissance africaine. Eh bien, la journée d’hier a été très chaude à Ziguinchor. A l’heure du bilan, selon le site nettali.net qui donne l’info, il faut déplorer que le véhicule de l’Inspecteur d’Académie ait été incendié dans l’enceinte de l’Université de Ziguinchor. C’est ce qu’on appelle un «cocktail explosif». Selon des témoins, «les élèves ont arraché la voiture du chauffeur pour le conduire dans l’enceinte du Centre universitaire régional avant d’y mettre le feu». En même temps, un sit-in des jeunes Chrétiens se tenait devant la Cathédrale avec l’intention d’organiser une marche à travers les artères de la capitale du Sud. Mgr Maixent Coly est parvenu à les en dissuader. D’urgence, le gouverneur de la région, Cheikh Tidiane Dieng, a convoqué une réunion de sécurité. 

«Blasphème»

A l’occasion de leur premier Bureau politique de l’année 2010, les responsables du Parti socialiste se sont vivement attaqués à sa Majesté, le Président Wade. Et c’est pour le vilipender, suite à son «discours fleuve du nouvel an», dans lequel ils s’insurgent contre sa «démagogie inutile où l’autosatisfaction le disputait au laconisme». Pis, sur ses «propos blasphématoires qui s’attaquent au pilier de la foi chrétienne et agressent par la même occasion la Nation», les socialistes regrettent le non retrait par Wade de ses «propos  consternants», et dénoncent «un mensonge  d’Etat», en accusant les médias pour se défausser de sa «responsabilité». C’est d’autant plus «criminel», selon eux, que de vouloir déplacer le débat entre Chrétiens et Musulmans, et cela donne la énième preuve que Wade est un «pyromane convaincu qui n’hésite pas à mettre en péril notre Nation juste pour sauver son bloc de pierre». Par ailleurs, les socialistes estiment que le «message de fin d’année» aura été un rendez-vous manqué, avec l’omission de la question casamançaise par le chef de l’Etat, comme si ce dernier reconnaissait son «impuissance» à résoudre de cette crise. 

Grand Serigne/Cardinal

Avant de quitter ce dossier, retenez que le Grand Serigne de Dakar, El Hadji Bassirou Diagne Marème Diop, accompagné d’une forte délégation d’Imams et de Chefs traditionnels de la Collectivité Léboue, rendra, aujourd’hui, à 18 heures, une visite de courtoisie à Son Eminence le Cardinal Théodore Adrien Sarr, à la résidence de l’Archevêque de Dakar, «Les Badamiers», sise à Fann-Résidence. Et, selon nos satellites, à l’issue de leur entretien, qui sera sanctionné par un communiqué conjoint, le Grand Serigne de Dakar fera une importante déclaration. On imagine, déjà, la teneur.

Françafrique

Au-delà de la sécurité et de la souveraineté, les points de friction dans la renégociation de la présence militaire française en Afrique sont surtout d'ordre foncier et financier. En effet, selon le journal confidentiel «La Lettre du Continent», à l'exception inattendue du Président Abdoulaye Wade- pour lequel la présence militaire française se justifie plus pour la défense des institutions sénégalaises que pour une hypothétique attaque extérieure - les autres chefs d'Etat n'ont soulevé aucune objection à la renégociation d'accords de défense, de toute façon caducs. Comme du reste on l’écrivait dans ces colonnes, à Dakar, on n'ose pas imaginer le prix du mètre carré des terrains occupés par les 1 200 soldats des forces françaises installées sur le splendide et unique site de la presqu'île du Cap-Vert. Un Dubaï hôtelier en perspective...

Françafrique (Bis)

A contrario, le 43e Bima a été fermé à Port-Bouet (Abidjan) sans tambour, ni trompette. Par contre, tous les chefs d'Etat africains vont désormais chèrement monnayer la présence du drapeau tricolore sur leurs territoires. Le chef de l’Etat gabonais Ali Bongo compte ainsi récupérer des parcelles actuellement occupées par le 6e Bima (Bataillon d'infanterie de marine). D'autant plus qu'il est sollicité par les Américains qui cherchent - depuis la fermeture de leur base au Panama - un centre d'entraînement en zone tropicale pour leurs forces spéciales. C'est la société privée Pistris Inc qui est la tête de pont de Washington dans cette négociation. De l'autre côté du continent, à Djibouti, Paris est passée à la caisse (30 millions € par an jusqu'en 2012) dès l'implantation de la base américaine. Le Président Ismaël Omar Guelleh avait demandé des compensations pour la perte de la manne de la consommation locale des familles des militaires français.

Fesman

Restons toujours avec les gorges profondes de «La Lettre du Continent» qui l’ont aussi claqué grave sur le report du 3e Festival mondial des arts nègres (Fesman). «Producteurs délégués de Médiatique Events, qui devait manager l’organisation du Fesman, Jean-Pierre Pierre-Bloch et Gad Weil vont demander des comptes - après expertise de leur préjudice - au Président Abdoulaye Wade», écrit, dans sa dernière livraison, cette missive très sourcée. Mais, avec le dessaisissement (?) de Mame Birame Diouf et de Alioune Badara Bèye et la mise sur orbite du trio Sindièly Wade, Modou Bousso Lèye et l’ancien ministre Abdoul Aziz Sow, on peut, au moins, espérer que ce dossier ne finisse pas au tribunal.

Exil ?

Apparemment très au fait des querelles de Palais en Afrique, «La Lettre du Continent» a «nak» fait une révélation de taille : l’exil envisagé du président guinéen, présentement hospitalisé au Maroc, à Bangui. Après s’être demandé pourquoi l'Elysée a suggéré d'exiler Moussa Dadis Camara en Centrafrique pendant que le couple Sarkozy était en villégiature chez Mohammed VI, ces fouineurs attitrés des poubelles des Palais africains ont révélé que cette option a, finalement, été mise sous le boisseau. Motif évoqué, Bangui serait trop instable. C’est tout ?

Audience

On en sait un peu plus sur l’audience que le chef de l’Etat a accordée, lundi dernier, à une délégation de la mairie de Saint-Louis conduite par Cheikh Bamba Dièye. C’est l’édile de la vieille cité qui a, lui-même, convié la presse locale pour livrer, comme il l’avait promis, à ses administrés au moment de se rendre au Palais, le compte-rendu de cette entrevue qui porte l’empreinte de Sindièly Wade. En gros, Gorgui, qui a prêté une oreille attentive à ses hôtes, leur a promis de tenir, sous peu, un Conseil présidentiel sur l’investissement à Saint-Louis. Mais, malgré ses accords avec Wade, qui a semblé ne rien lui refuser, Bamba Dièye précise qu’il reste un adversaire du Président avec qui il pourrait, d’ailleurs, croiser le fer à la Présidentielle de 2012. 

Echauffourées

Avec un climat aussi délétère, il ne faut pas s’étonner de voir les étudiants monter au front, eux aussi, pour réclamer leurs bourses. Ils se sont encore affrontés, hier, aux environs de la Cité Aline Sitoé Diatta (Ex-Claudel), avec les forces de l’ordre. Bilan : des blessés évacués à l’hôpital et des filles qui tombaient dans les vapes, du fait de l’odeur acre des lacrymogènes. Sans parler «nak» de deux voitures «séquestrées, à savoir un bus de Dakar-Dem-Dikk (DK-1501-AB) et une 4X4 de marque Mitsubishi appartenant à l’administration et immatriculée AD-14565. Et, selon nos satellites, les «combats» ont duré de 18 à 23 heures. Résultat des courses, les étudiants ont mangé gratis dans les restaurants et érigé des barricades pour isoler la Cité Claudel, histoire d’empêcher à d’éventuels renforts de la police de venir les matraquer.         

Faux documents

La police sénégalaise vient de mettre la main sur un réseau de faussaires spécialisés dans la confection de faux documents de voyage. C’est, en tout cas, ce qu’a appris, de sources concordantes, à Dakar, le site Afriscoop.com. La police des Parcelles Assainies a arrêté trois faussaires étrangers établis à Nord Foire.

«Ces malfrats sont spécialisés dans la confection de faux documents de voyage : passeport, visa, billet d’avion…», confie une source proche du dossier. En effet, au cours de la descente policière, les hommes du commissaire Marième Diaw ont saisi 17 passeports guinéens, 15 sénégalais, 3 français, 6 congolais, un bissau-guinéen et même un passeport diplomatique. Une machine imprimante, un fer à repasser sophistiqué servant à imprimer les visas, une loupe, une bombe plastifiante et un cliché ont été aussi retrouvés sur les lieux. «Ces messieurs étaient bien équipés et faisaient un travail d’orfèvre, à tel enseigne qu’il était difficile pour la police aéroportuaire de le démasquer», ajoute la source. Selon la police, il s’agit d’un certain O. Condé, de nationalité guinéenne, et de B. Elesé et M. Mangono (des Togolais). Mais, pour d’autres sources, ces deux derniers malfrats seraient de nationalité douteuse.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email