Mercredi 29 Juin, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Parrainage : la Cour suprême ignore l'arrêt de la Cedeao

Single Post
Parrainage : la Cour suprême ignore l'arrêt de la Cedeao
La chambre administrative de la Cour suprême a rejeté hier, jeudi, le recours de Me Abdoulaye Tine, président de l’Union sociale libérale (USL, membre de Yewwi Askan Wi), portant suppression du parrainage aux élections.

D’après Le Quotidien, qui donne l’information dans son édition de ce vendredi, la haute juridiction a invoqué la décision du Conseil constitutionnel considérant que le parrainage est conforme à la loi électorale.

La Cour suprême prend ainsi le contrepied de la Cour de justice de la Cedeao, qui avait demandé à l’Etat du Sénégal de supprimer ce système de filtre. Elle le décrit, dans un arrêt rendu le 28 avril 2021, comme une atteinte au «droit de libre participation aux élections».

Le Sénégal avait six mois pour s’exécuter et «soumettre à la Cour un rapport» en ce sens.
Me Abdoulaye Tine, qui s'appuyait sur l'arrêt du 28 avril, pour introduire son recours, s’est dit déçu par cette «décision scandaleuse» de la Cour suprême. Il promet de se tourner vers la Commission de la Cedeao «pour qu’elle saisisse (à son tour) la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement pour prendre des sanctions (contre le Sénégal) pour atteinte à la démocratie».


11 Commentaires

  1. Auteur

    Pagaille

    il y a 6 jours (06:38 AM)
    Le parrainage est un bon filtre qui permet aux électeurs et aux politiciens de gagner du temps et économiser l'argent du contribuable 
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 6 jours (06:52 AM)
      Comment celui ou celle qui ne peut pas réunir 500 personnes pour le parrainer peut il prétendre à devenir un dirigeant....sinon tankal nit yi rék ..du bruit rék dans les médias 
    {comment_ads}
    • Auteur

      N' Goor Macron N'gom

      il y a 6 jours (07:34 AM)
      Quelle affreuse malhonnêteté terrible d'État Politicien que d'utiliser sciemment sous couvert d'une justice soumise pour empêcher des forces politiques véritablement représentatives de concourir à L'expression democratique du peuple seul... juge. Même les autres " puissants " juges terriens de la cour constitutionnelle sont soumis au " nom du peuple sénégalais". Le peuple en casseroles bruyantes de Mercredi dernier ont montré la voie des urnes qu'il aurait souhaité donner au pouvoir virtuel du Président Macky Sall.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 6 jours (09:23 AM)
      Yahya Djammeh et la population gambienne seraient mdrr.
      tenez vous vous bien on a utilisé l'autorité de la CDEAO pour attaqué la Gambie, mais quand c'est autour du Sénégal, là on ne reconnait poas l'autorité de la CEDAO.
      Sonko a vraiment raison : doom khaj yatt moko fi jelé. le 29 ça va haufé grave.
    Top Banner
  2. Auteur

    Ni Accent Ni Maj

    il y a 6 jours (06:44 AM)
    plus grave que ce l'on reproche au mali
    {comment_ads}
    Auteur

    300 Partis Politiques

    il y a 6 jours (06:47 AM)
    Avec 300 partis politiques,le parrainage s'impose. Y en a qui en font trop et qui ne cherchent qu'à se faire connaître pour marchander un poste et des privilèges 
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 6 jours (06:54 AM)
    Qui est le président en exercice de la CEDEAO ?

    Respecte t il les lois qui régit cette communauté ?

    Le chef de l'état du Sénégal s'en fout des sénégalais ce qui compte c'est le 3e mandat 
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 6 jours (07:19 AM)
    Nos journalistes sont vraiment particuliers, la cour suprême rejette une demande et on a même pas la motivation du rejet mais on s'empresse de publier un article, si c'est que l'on apprend en école de journalisme autant les fermer. Le parrainage du Sénégal c'est un peu n'importe quoi, vous avez un parti qui dit chercher des millions de parrains en vie de créer des doublons chez les autres et même quand la loi électorale l'interdit on passe outre. Pour la justice sénégalaise, il faudra mettre  entre parenthèse la période 2012 - 2024 car on fait ce qui plaît au chef et on ne dit pas le droit.
    Top Banner
    Auteur

    il y a 6 jours (07:52 AM)
    Tout le monde peut avoir son avis sur le parrainage mais tout le monde n'est pas juriste.

    Sur des questions juridiques, il faut écouter les juristes
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    il y a 6 jours (08:08 AM)
    Mais dans ce cas il faut sortir de la cour de justice de la CDEAO parce que on ne peut pas reconnaître un cour, et ne pas reconnaître ses décisions. Ça c'st un des.gros problème de ce régime toujours dans" je fais ce qui me plaît" avec les textes et la justice. C'est d'ailleurs pourquoi on a toujours pas de 1er ministre bien que la Constitution l'impose : là aussi le roitelet fait ce qui lui plaît, est le pire c'est qu'il y a toujours des laquais pour le justifier.
    {comment_ads}
    Auteur

    Baay Faal

    il y a 6 jours (08:13 AM)
    La cour de la Cedeao luy njariñam ?

    Maneesu koo dindi ginnaaw ay waxam amul njariñ...
    {comment_ads}
    Auteur

    Amala

    il y a 6 jours (09:01 AM)
    Le khadith est clair 2/3 des juges terrestres iront en enfer. Au Sénégal se se sera avec une majoration de 90% tellement ils sont corrompus, soumis et amoureux de biens matériels. 

    Ce qui est triste c'est que ces criminels sont au crépuscule de leur petite vie  

    Regardez ce vieux Cheikh tidiane Coulibaly de la cour suprême comment il a détruit sa carrière pour plaire à un voyou comme macky

    Quand je pense qu'au Malawi la cour constitutionnelle en février 2020 avait avait annulé les résultats de l'élection présidentielle parce que certains résultats avaient été modifié avec  tippex ou blanco. La cour constitutionnelle a alors fixé une nouvelle date pour l'élection présidentielle, c'est l'opposition qui a finalement remporté l'élection.

     
    Top Banner
    Auteur

    Wakhe_deugueu

    il y a 6 jours (10:18 AM)
    Le Senegal doit sortir de la CEDEAO; yakhoume khaliss rek la.
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 5 jours (11:19 AM)
    La CEDEAO décide d'imposer un embargo au Mali et le Sénégal l'exécute en fermant les frntières et en asphyxant ce pays pays pendant des mois au détriement de notre prorpre économie qui en patit tout simplement parce que La france nous l'impose car elle meme expulsée du Mali.

    la CEDEAO décide que YAYA DIAME a perdu les élections et doit quitter le pouvoir. le sénégal s'éxécute en envoyant un gros contingent de militaires et d'armes de combat pour l'enlever du pouvoir.

    La CEDEAO décide que la loi sur le parrainage est anti constitutionnel et devarit étre aboli et supprimé . Notre Cour supreme Refuse de s'exécuter. 

    La CDEAO dédicde d'envoyar des troupes pour protéger le président de la Guinée Bissau , le sénégal s'éxcute pour envoyer des élements pour la protection et la formation du service de sécurité de ce dernier menacé;

     

    Mais quand il s'agit de respecter les décisions de la CEDEAO nous concernant, on les foule du pied en refusant systématiquement de les appliquer en les ignorant dé facto;

     
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email