Dimanche 05 Février, 2023 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

PR EL HADJI MBODJI, AGREGE DE DROIT PUBLIC ET DE SCIENCE POLITIQUE : «On peut considérer que les jeux sont faits et bien faits pour un changement de gouvernants au Sénégal»

Single Post
PR EL HADJI MBODJI, AGREGE DE DROIT PUBLIC ET DE SCIENCE POLITIQUE : «On peut considérer que les jeux sont faits et bien faits pour un changement de gouvernants au Sénégal»

Le Pr El Hadji Mbodji, un des plus éminents constitutionnalistes sénégalais, prédit la victoire du candidat de la Coalition «Macky 2012» au second tour de la présidentielle. «On peut considérer que les jeux sont faits et bien faits pour un changement de gouvernants au Sénégal», dit-il. Dans l’entretien qu’il nous a accordé, l’agrégé de droit public et de science politique tire les enseignements des résultats du premier tour de la présidentielle et plaide, entre autres questions, pour le remplacement de la «Constitution de Wade» par une «Constitution véritable».

Quelles sont les leçons que vous avez retenues des résultats du premier tour de l’élection présidentielle ?
Plusieurs leçons peuvent être tirées de l’élection présidentielle du 26 février 2012. Le scrutin vient de mettre en relief, une fois de plus, la
maturité et le sens des responsabilités en épargnant le Sénégal du déluge auquel le prédestinaient nombre d’observateurs nationaux et internationaux. Cette quiétude dans le comportement des citoyens contraste avec les tiraillements, déchirements et animosités des leaders politiques tranchés dans des positions irréductibles de conservation, voire de confiscation du pouvoir acquis ou d’arrachement, voire d’extirpation d’un pouvoir dévoyé par les pratiques libérales. Il n’est point besoin d’être devin pour prédire une déliquescence, sinon, une désagrégation programmée du régime démocratique sénégalais par un système prédateur voguant allégrement dans le népotisme, la corruption, le néopatrimonialisme et l’impunité. Le tout avec un mépris affiché à l’endroit de tous ceux qui ne regardent pas dans la même direction que le pouvoir. Il en est ainsi par exemple des discours tournant l’opposition en dérision. Celle-là est qualifiée de «pleureuse», «pleurnicheuse», «poltronne», alors que celle-là est une pièce incontournable du dispositif démocratique. La règle cardinale en démocratie est le respect de l’opposition dont la vocation est de conquérir, en vue de l’exercer, le pouvoir politique. Ces propos désobligeants ne devraient pas sortir de la bouche d’un leader connu pour être, des décennies durant, l’incarnation de l’opposition en Afrique. Toutefois, l’esprit carnavalesque de la campagne électorale, qui est un moment de réjouissances démocratiques où le peuple, véritable titulaire de la souveraineté se sent courtisé, a été faussé par les tensions préélectorales liées à la candidature anticonstitutionnelle du président Wade qui a focalisé tous les discours et propos de campagne. J’estime à ce propos que le président Wade a raté l’occasion de sortir du pouvoir par la grande porte et d’entrer ainsi dans le musée des grands démocrates de l’Afrique. Son forcing risque d’être vain. Surtout, sa candidature est dépourvue d’une véritable légitimité légale et rationnelle, même si elle a été validée par le Conseil constitutionnel au prix de mille contorsions du droit constitutionnel. La problématique de la validation de la candidature controversée du président Wade a été tranchée par les constitutionnalistes les plus éminents de notre pays et d’ailleurs. D’ailleurs, dans la motivation de sa décision, le Conseil constitutionnel avait donné raison à tous ceux qui estimaient que le principe de la non- rétroactivité des lois ne pouvait être appliqué au cas d’espèce, car n’ayant une valeur constitutionnelle qu’en matière pénale. Or ce principe était la bouée de sauvetage des partisans de la recevabilité de la candidature de Wade. A partir du moment où ce principe n’était pas d’application et que l’effet immédiat de la Constitution implique que le premier mandat commence à compter du 22 janvier 2001, il devrait logiquement expirer en 2006, d’autant que l’article 27 de la Constitution stipulait sans équivoque que «le
mandat dure cinq ans». L’article 104 de la Constitution lui donnait simplement un bonus d’un an.

Le refus de certains candidats, à la présidentielle de 2012 de battre campagne normalement, a incontestablement marqué la campagne électorale en vue du premier tour de la présidentielle. Quel est le commentaire que vous en faites ?
Le combat de la recevabilité étant juridiquement perdu, ce qui était au demeurant prévisible au regard de la pression qui s’exerçait sur le Conseil constitutionnel, j’estime que l’erreur commise par une fraction de la classe politique a été de s’accrocher vainement à ce combat au lieu de se lancer dans le combat politique de conquête des suffrages des citoyens. Ces candidats ont été logiquement sanctionnés par les électeurs, car ils se devaient, tout de même, se présenter devant les citoyens et leur expliquer leurs programmes électoraux, la campagne électorale étant un moment de communion entre les acteurs politiques et les citoyens. Une autre leçon à retenir de la présidentielle du 26 février 2012 : la dispersion relativement équilibrée des suffrages entre ceux qu’on peut qualifier de «grands candidats», car dotés d’un arsenal bien structuré de conquête du pouvoir. Lors de l’élection présidentielle de 2007, j’avais soutenu le point de vue selon lequel «l’ère de l’élection du président de la République au premier tour est révolue». Le système politique sénégalais n’étant pas bipolarisé, mais multipolaire avec un équilibre relatif entre les forces politiques, il devient quasi impossible pour un candidat de recueillir sur sa personne le suffrage d’un électeur sur deux. Des esprits simplistes m’avaient reproché de m’avancer imprudemment dans un domaine dont je n’avais pas la maîtrise. Il n’en demeure pas moins que les confusions sur la traçabilité de près de 1 500 000 électeurs et les déclarations de l’ancien président de la Céna montrent que, si les élections de 2007 avaient été réellement transparentes en 2007, le candidat Wade ne serait certainement élu qu’à l’issue du second tour de scrutin. Le déroulement régulier et transparent du scrutin est également à saluer. Le vote s’est fait sans tapages en dépit des incidents isolés remarqués ça et là n’affectant nullement la sincérité et la libre expression du suffrage. Le système électoral connaît toujours des failles à partir du moment où c’est le gouvernement du parti au pouvoir qui organise les élections. Toutefois, avec un bon dispositif de maillage du territoire électoral par les principaux candidats, une surveillance et une observation du déroulement des opérations électorales, le système électoral
peut effectivement conduire à des résultats défavorables au parti au pouvoir.

Mais, il y a eu quand même certains couacs ?
Des couacs seront toujours notés avec des bulletins insuffisants pour certains candidats ou des bureaux de vote délocalisés en violation de la loi, mais les irrégularités relevées peuvent toujours être sanctionnées par le juge des élections. La sanction par le Conseil constitutionnel
des bureaux de vote irrégulièrement délocalisés dans le département de Bignona en est une illustration. Toutefois, il faut noter que cette sanction n’est pas une nouveauté, le Conseil constitutionnel ayant eu, lors des élections législatives de 1988, à sanctionner, dans les mêmes
conditions, des bureaux constitués par le Préfet de Bignona, au mépris de la loi électorale.

Quels sont les autres enseignements que vous avez tirés de la lecture des résultats de la présidentielle du 26 février 2012 ?
La volonté de changement sans équivoque du peuple sénégalais. Peut-être que le peuple n’a pas sanctionné le bilan du président Wade qui a effectivement apporté un plus par rapport à ce qu’il avait trouvé en 2000. À quel prix peut-on se demander ? Si l’on applique la théorie du bilan coût avantage, l’on constate que ce bilan est obéré de pratiques contraires aux règles de la comptabilité publique. Il a commis de graves manquements aux principes fondamentaux de la démocratie avec son entêtement à vouloir changer les règles du jeu, à considérer la
Constitution comme un torchon pour assouvir notamment sa volonté d’organiser une succession dynastique. Nul doute que sa pratique de la démocratie a été sanctionnée par les électeurs sénégalais. Dernière leçon : L‘on a proposé de prolonger le mandat du président Wade pour lui permettre d’achever ses chantiers. Insulte à l’institutionnalisation du pouvoir ne peut être aussi grave. Les chantiers en question sont ceux de la République et non point ceux du président Wade intuiti personae. N’oublions pas que, lors de son avènement à la magistrature suprême, le président Wade s’était présenté comme un «inaugurateur». C’est en effet lui qui avait inauguré les chantiers entrepris sous Diouf. Eh bien, qu’il laisse lui aussi à son successeur le privilège d’inaugurer les chantiers qu’il a entamés. L’État ne saurait s’accommoder de l’épicerie constitutionnelle voulant que tout soit calé à l’horloge biologique de la personne du chef de l’État. En définitive, sans pouvoir épuiser toutes les leçons à tirer de cette élection, je considère qu’elle a un impact aussi symbolique que la présidentielle de 2000, à l’occasion de laquelle le président Diouf avait mis en place un dispositif garantissant la transparence du processus de dévolution du pouvoir et s’était plié au verdict du peuple en félicitant son successeur, alors même que les résultats n’ont pas été proclamés. Sur ce point, le président Diouf est aux antipodes du président Wade qui ne se voit pas un avenir hors du pouvoir qu’il cherchera par tous les moyens à conserver.

Comment appréhendez-vous le second tour qui va opposer Me Wade à Macky Sall ?
Il faut aussi saluer le mode de scrutin applicable à l’élection du président de la République. Il combine la pluralité des opinons véhiculées par une multiplicité des candidats au premier tour et leur regroupement au deuxième tour autour de deux pôles. Cette bipolarisation des forces
politiques implique un réajustement, un assouplissement de la rigueur des programmes des candidats du premier tour afin de tenir compte des préoccupations des alliances qui se constituent au second tour. Généralement, la bipolarisation s’exprime à travers le regroupement des partis politiques autour de deux candidats fondamentalement opposés quant à leurs programmes, leurs idéologies, leurs conceptions de la gouvernance. Ce fut le cas en 2000 entre le socialiste Abdou Diouf et le libéral Abdoulaye Wade. Pour la présidentielle de 2012, l’érosion du socialisme se traduit par la présence au second tour de deux candidats qui rien n’oppose sur le plan idéologique. Abdoulaye Wade et Macky Sall sont tous les deux des libéraux, et le challenger a fait ses premiers pas sous l’ombre de celui qu’il a mis en ballottage. Aussi, le choix des électeurs sera très certainement dominé par l’alternative entre le maintien du système libéral au pouvoir gangrené par la corruption institutionnalisée, le népotisme, l’instrumentalisation des institutions, en particulier le pouvoir judiciaire. L’on a toujours en tête le traitement infamant infligé aux membres du pouvoir judiciaire qui, devant leurs pairs venus d’horizons différents, a utilisé la parabole de l’esclave libéré qui refuse de s’affranchir de son maître. Un tel propos est considéré dans certains pays comme un crime de haute trahison. De l’autre côté, le discours programmatique met l’accent sur la fin de l’impunité, la restauration de l’autorité d’un État déliquescent, la libération des énergies créatrices de richesses ou productrices de développement ; enfin un candidat de parole qui n’osera certainement pas déclarer urbi orbi «Maa Waxon Waxeet». Enfin, les alliances qui se nouent autour de la candidature de Macky Sall auront pour effet de prendre en compte la pluralité et la diversité des forces et qui pourraient contribuer à modérer les ardeurs éventuelles des extrémistes de tout bord. Si l’on se réfère aux chiffres publiés par les institutions électorales, le candidat Wade a épuisé tout son capital électoral. Le candidat Macky Sall a capté tous les soutiens des forces et associations qui animent le jeu politique. Tous les autres candidats se rangeant désormais derrière sa candidature, ce ne sont pas les défaillances de quelques politiciens qui basculeront le rapport des forces favorables à Macky Sall. L’on peut considérer que les jeux sont faits et bien faits pour un changement de gouvernants au Sénégal.

Ne pensez-vous pas que, quelle que soit l’issue de ce second tour, le Sénégal doit se doter d’une nouvelle Constitution ?
Vous abordez là une question fort importante pour le devenir de notre pays : ce que je qualifie d’équation constitutionnelle qui est un impératif à résoudre définitivement. L’esprit qui préside à la Constitution avait été faussé par le président Wade, lors du processus qui a débouché sur la Constitution du 22 janvier 2001. Avec sa mainmise sur toute l’opération constitutionnelle, ce qu’il a reconnu par la suite en avouant «La Constitution, c’est moi qui l’ai rédigée !», il a manoeuvré et manipulé tous les acteurs politiques dans le but d’asseoir son leadership
incontestable. J’ai toujours considéré cette Constitution de Wade comme une parenthèse dans l’évolution du régime politique sénégalais. Son abrogation et son remplacement par une Constitution véritable, «expression d’un consensus social» pour emprunter cette belle formule du Cardinal Théodore Adrien Sarr. En effet, la Constitution, en tant que synthèse des aspirations de tout un peuple, devrait être négociée par tous les segments de la société dans le but d’aboutir à un consensus national. Aussi, qu’il me soit permis d’inviter le candidat Macky Sall, porté à la tête de l’État, à reprendre le processus constitutionnel là où Wade l’avait bloqué en 2000 en l’enrichissant des conclusions des Assises nationales. La procédure devra être inclusive, car n’occultons pas le fait historique qu’une partie de la classe politique n’avait pas reconnu la légitimité de ces Assises. La commission constitutionnelle devra être mise en place devra être ouverte à tous les acteurs afin que chaque segment de notre société puisse verser dans la corbeille des options ses contributions. Cette procédure inclusive devrait déboucher sur l’élaboration d’un projet de Constitution dans lequel se reconnaîtra le peuple dans son entièreté, avec des garde-fous contre les genres de dérives que le peuple a déplorées tout au long du mandat de Wade. Le nouveau président devra se garder toute précipitation dans ce processus. Les urgences du moment sont les élections législatives qui permettront de reconfigurer le paysage parlementaire sénégalais duquel émanera un gouvernement représentatif de la majorité du moment. C’est dans la sérénité qu’il faudra, le moment venu, se pencher sur l’oeuvre constitutionnelle avec comme point de mire le 23 juin 2013, date qu’il faut désormais inscrire d’une encre indélébile dans le répertoire constitutionnel du Sénégal comme manifestant l’appropriation et la défense par le peuple sénégalais de sa Constitution. Le chroniqueur Tamsir Jupiter Ndiaye relevait avec force que «Le Sénégal a changé depuis le 23 juin 2011», là où le journaliste Daouda Diarra renchérissait que ce jour soit «marqué d’une pierre blanche dans l’histoire politique du Sénégal». Pourquoi ne pas lier cette date à la future Constitution du Sénégal ?

Tout porte à croire que c’est le crépuscule des dinosaures politiques ?
La lancinante question du renouvellement de la classe dirigeante sénégalaise est en voie de trouver une issue heureuse avec la dernière présidentielle. Sans risque de se tromper lourdement, l’on peut soutenir que le Sénégal fait partie des rares pays africains où l’espace politique
est toujours confisqué par l’élite politique de l’indépendance qui étouffe toute velléité d’émergence et d’épanouissement des jeunes leaders politiques. Cette vision est cependant à nuancer. L’on peut tout reprocher à Wade, sauf sa capacité et son talent à dénicher de jeunes leaders et, en conséquence, à renouveler constamment le personnel politique de son parti. Ce que l’on ne retrouve pas dans les autres partis politiques où
seule une infime poignée de jeunes leaders arrivent à émerger. Aussi, faut-il saluer les actes de haute portée patriotiques posés par Moustapha Niasse et Ousmane Tanor Dieng qui ont pris la courageuse résolution de se retirer des combats présidentiels pour se consacrer à l’accompagnement et à l’encadrement de la nouvelle génération de leaders. L’avènement de Macky Sall à la magistrature suprême marquera, à coup sûr, l’occupation des espaces étatique et politique par une nouvelle élite-gouvernante qui doit cependant administrer au peuple sa capacité à bien gérer le pays dans le sens des aspirations du peuple.

Comment voyez-vous l’avenir du Parti socialiste, après la nouvelle débâcle de son candidat à une élection présidentielle ?
Une leçon très importante à retenir de cette élection : l’impression que le Sénégal bascule dans le libéralisme. Mathématiquement, les résultats globaux des candidats se réclamant du libéralisme (Wade, Macky Sall, Idrissa Seck, Cheikh Tidiane Gadio, Doudou Ndoye) tournent autour de 70 % des suffrages exprimés. C’est dire que le socialisme se réduit comme peau de chagrin autour de 30%, même s’il convient de relativiser la déterminante idéologique dans le comportement électoral des citoyens de notre pays. L’explication doit être recherchée ailleurs, notamment le phénomène du clientélisme qui explique la transhumance politique. Les acteurs politiques changent de camp, selon la majorité gouvernante du pouvoir. Ce phénomène du nomadisme politique a considérablement affaibli le Ps qui, ne l’oublions pas, a connu des scissions qui l’ont profondément affaibli. Néanmoins, force est de reconnaître qu’il a réussi son aggiornamento en expurgeant tous les opportunistes dont certains n’avaient même pas attendu les résultats de la présidentielle de 2000 pour migrer vers les prairies libérales. Le plus cocasse d’ailleurs, c’est que cette transhumance était le fait des adversaires les plus irréductibles de Wade. Je prédis, en qualité d’analyste, un avenir à vrai dire radieux pour le Ps. Ce parti a surmonté à maintes reprises le défi de la succession de ses dirigeants et a globalement réussi sa stratégie de rajeunissement avec l’émergence de leaders convaincus et engagés, à l’instar des jeunes Barthélemy Dias et Malick Noël Seck qui sont de véritables martyrs du système wadien. Enfin, le Ps s’est démocratisé de l’intérieur avec l’organisation des primaires pour désigner le candidat du Parti socialiste à l’élection présidentielle. Cet événement politique majeur est à saluer dans le processus de démocratisation du Sénégal qui, sans doute, retrouvera son statut de «vitrine de la démocratie en Afrique», après le passage au pouvoir du président Abdoulaye Wade. 



40 Commentaires

  1. Auteur

    Doff_bi

    En Mars, 2012 (15:29 PM)
    T mouy degg. Wade diekhna. Guassi.
    Top Banner
  2. Auteur

    Love

    En Mars, 2012 (15:29 PM)
    pe
    {comment_ads}
    Auteur

    Ma Ko Wax

    En Mars, 2012 (15:29 PM)
    You can say it again! Galgal soudoul wekkekou, yaag yaag souff rekk! Teh bereh bouki ak mbaam, nieupp khamnagnou kouye feeteh souff!
    {comment_ads}
    Auteur

    Deug

    En Mars, 2012 (15:32 PM)
    C'est ce que l'on pense . le faire partir dans la paix..mais si wade veut la guerre on ira a la guerre pour le deloger.



    Pour commencer Macki doit addresser des lettre a ousmane hgom, Cheikh gueye et Arona sy que qu'il les a a l'yeux et que ils seront juges s'ils sont responsable de cas de fraude. Wade est fini..en usant des moyens illegaux pour le tenir au pouvoir les responsables de ces violations seront punis...
    {comment_ads}
    Auteur

    Nn

    En Mars, 2012 (15:37 PM)
    On en a marre de ces experts à la con!!!

    Tu penses que les sénégalais savent faire la différence entre le libéralisme et le socialisme?

    Les acteurs politiques le savent-ils eux mêmes?

    Comment peut on expliquer une alliance Tanor/Macky si tu juges que Macky est libéral?

    Que de la foutaise, ces analyses!!!
    Top Banner
    Auteur

    Ciel

    En Mars, 2012 (15:39 PM)
    lou way déf sa bop lou way wakh sa bop . kounéte ak sa bamel té yalla boulay dieul doula taguou.té fofou leundamna lol té waite .lép day djiaikh té diaikhna bapparai .lo raiy raiy bo daiwai ngnou fattaila. souma sagnone tarika yeup lagnou dindi pasque guayi dangnou mboubo rék mais senegalais gueumoul dara loudoul intereme. té lolou mo tardel deuk bi .pas de guéwal pas de teugue pas de tarika pas de mbacké ni sy ni autre nom de famille .on est tous pareil devan Dieu et le meilleur c celui qui le crain le plus .changeons la façon de voir les chose .Wade déguage sil te plait  :sn: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Wadegagedemaldemaldemal!

    En Mars, 2012 (15:41 PM)
      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  Ce que wade veut pour le Sénégal:C'EST LE CHAOS,Dieu NE le veut PAS!

    Wade ,la seule MALchance DU sénégal!

    Wade, la seule PLAIE DU SÉNÉGAL;!

    Wade,LE SEUL PROBLÈME DU SÉNÉGAL!

    Wade,l'homme DÉPASSÉ PAR LA situation!

    Wade,LE VIRUS du sénégal!

    Wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE Yes!we can

    Ce que wade veut pour le Sénégal:C'EST LE CHAOS,Dieu NE le veut PAS!

    Wade ,la seule MALchance DU sénégal!

    Wade, la seule PLAIE DU SÉNÉGAL;!

    Wade,LE SEUL PROBLÈME DU SÉNÉGAL!

    Wade,l'homme DÉPASSÉ PAR LA situation!

    Wade,LE VIRUS du sénégal!

    Wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE Yes!we can

    Ce que wade veut pour le Sénégal:C'EST LE CHAOS,Dieu NE le veut PAS!

    Wade ,la seule MALchance DU sénégal!

    Wade, la seule PLAIE DU SÉNÉGAL;!

    Wade,LE SEUL PROBLÈME DU SÉNÉGAL!

    Wade,l'homme DÉPASSÉ PAR LA situation!

    Wade,LE VIRUS du sénégal!

    Wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE wade DÉGAGE Yes!we can

      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    {comment_ads}
    Auteur

    Falawade2012

    En Mars, 2012 (15:43 PM)
    Ah oui monsieur et pourquoi donc faire campagne avec candidat puisque vous êtes convaincus de votre victoire . Le réveil sera difficile le soir du 25 Mars dans votre camp. Me Wade sera réélu pour 3ans encore car ce sont les sénégalais qui le demandent.
    {comment_ads}
    Auteur

    Laye

    En Mars, 2012 (15:43 PM)
    Abdoulaye Wade, une de plus démontre le mépris qu'il a des citoyens Sénégalais. Au lieu de s'adresser directement aux électeurs et leur demander leur vote, il fait le tour des guides réligieux pour décrocher un Ndigueul c'est vraiment pathétique. Certes certains de ces guides réligieux sont des personnes de foi respectable qui consacre tous leur faits et gestes à l'adoration de Dieu mais je pense qu'à l'heure actuelle il serait plus sage de laisser les sénégalais décider librement. De toute façon je pense que aucun khalif général digne de ce nom ne donnera un consigne de vote quand aux restes je ne prononcerais pas car lou yalla kham bakhna. Leurs consignes de vote fera un flop et c'est les mêmes qui viendront soutenir Macky si il est élu en nous bassinant avec des visions qu'ils ont eu. De toute façon toute personne qui utilise la réligion à des fins personnelles et matériels rendra compte à Dieu.
    Top Banner
    Auteur

    Bira

    En Mars, 2012 (15:45 PM)
    En admettant que "fekke" renvoie au verbe trouver, et que "fekke ma ci bolle" puisse littéralement signifier "me trouver en train de", ou "tu m'as trouvé en train d'assembler" (alors, ce serait "bôlé", avec un "o" long plutôt que "bollé") , cela n'enlèverait rien au caractère bancal de cette phrase.Et si "bolle" était seulement une transcrption de "bol" (un bol).?.Quel bol? Un bol de riz, comme en République Populaire de Chine? Ah oui, il paraît que le bonhomme rêve de nourrir tous les sénégalais. A l'aide!.
    {comment_ads}
    Auteur

    Qbqbb

    En Mars, 2012 (15:51 PM)
    Les gens qui insultent le professeur n'ont même pas lu son interview  :-D 
    {comment_ads}
    Auteur

    Yuh

    En Mars, 2012 (15:54 PM)
    Professeur,

    Vs mentez.
    {comment_ads}
    Auteur

    Baxam

    En Mars, 2012 (16:12 PM)
    QUICONQUE VOTERA WAXEET EST IRRESPONSABLE ...WADE NE MERITE PAS ETRE CHEF DE FAMILLE CHERS JEUNES SAUVONS SUNUGAL WASSLAM
    Top Banner
    Auteur

    Wade L'incompetent Degage!

    En Mars, 2012 (16:16 PM)
      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  



    Dès les premiers mois de votre mandat, suite à un tragique accident de l'histoire vous ayant amené au palais, conscient de votre incapacité à vous élever à la hauteur de ces nouvelles fonctions, de plus en plus rattrapé par vos nombreuses promesses sans analyse ni réflexion, et face aux échecs patents qui s'accumulaient dans les différents secteurs, vous avez vite été lamentablement réduit à gouverner par le mensonge, à devoir vous passer désormais votre propre savon dès que vous était tendu un micro ou quelque chose qui pouvait y ressembler (un concombre, une carotte, une aubergine, un navet, un bâton, une saucisse).



    Pour réduire l'ampleur de la supercherie et l'évidence de votre imposture à ce poste, vous avez entamé le nettoyage des sceptiques autour de vous, pour ne plus vous entourer que de courtisans, de transhumans, de clowns, d'opportunistes, de charlatans réputés, de comédiens, de bouffons, ……., bref de tous ceux qui accepteraient de s'ébahir face aux inepties et stupidités qu'ils qualifieront "la vision du chef de l'état". Vous voyant choisir scrupuleusement vos collaborateurs dans les poubelles des partis ou de la société, on ne peut dès lors réagir que par le mépris lorsque vous ou vos porte-parole font croire que vous êtes abusé ou victime de votre entourage.

      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    {comment_ads}
    Auteur

    Mbaye Diouf

    En Mars, 2012 (16:28 PM)
    TIENS....UNE VERITABLE INFLATION D%AGREGES DE DROIT Y COMPRIS CE REVENANT BAGBOISTE IMPENITENT!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Loumo

    En Mars, 2012 (16:51 PM)
    wade sait que la seule piste qui reste à exploiter c'est le ndigeul, wade dit au marabout de te rallier pour que vous fassiez campagne ensemble.

    wade dingua guis défaite bou doyewarou incha-allah. pabi démale nopalou dé daye bété.
    {comment_ads}
    Auteur

    Lyns

    En Mars, 2012 (17:14 PM)
    Les jeux seraient-ils faits ? AFFIRMATIF ! SELON CE DEVIN on devrait alors nous simplifier le vote, en supprimant le deuxième tout de chaque élection Présidentielle! Pour déterminer le gagnant, le Conseil Constitutionnel, n'aurait plus qu'à faire la différence entre celui qui arriverait en tête et la totalité des voix de ses suivants et le tour serait joué! Quelle absurdité pour quelqu'un qui prétend être un très grand intellectuel! Qu'a -il pu faire dans quelques pays d'Afrique où il avait été envoyé en qualité de Consultant en droit Constitutionnel? Pour que leur camarade de l'opposition, Mack Sall arrive au pouvoir, ces bras-cassés , qui ont toujours rêvé d'un poste Ministériel, se manifestent de honteuse manière depuis ce premier tour. Monsieur le Professeur Mbojth dont le rêve avoué a toujours été d'avoir le Ministère de la Justice, jusqu'il y a trois ou quatre ans, croit devoir se faire remarquer par le camp de celui dont il souhaite la victoire. A mon avis, ce monsieur attendra encore très longtemps car ce ne sera pas pour cette fois-ci, la victoire de Wade ne faisant aucun doute, depuis que ce Cheikh Béthio Thioune, le porte-paroles du Khalifa Général des Mouride ont pris faits et causes pour que Le Président WADE soit encore à la tête du pays pour encore trois belles années. CONRAIREMENT à son frère porte-paroles du Khalifa Général, Sérigne Béthio déclenche l'Hystérie collective des partisans de Macky SALL à qui il fait si peur qu'il ne passe un seul jour sans que quelqu'un lui envoies des beignes par presse interposée. Jamais dans l(histoire du Sénégal indépendant, un candidat à un poste électif n'aura été aussi bassement, honteusement combattu, parce que simplement, des gens dont les intérêts personnels auraient, à un moment donné légalement entravés par un pouvoir! Que les Madiambal, YOUSSOU, N'DOUR , BARA TALL et BABACAR TOURE , se le tiennent pour argent comptant, nous les combattrons tous avec des armes des plus légales, pour les intérêts nobles de notre patrie! Pour cette raison, nos noms et prénoms sont disponibles sur tous les sites, preuve que dix d'entre nous ne sommes pas des cagoulards et c'est à visage découvert, par conviction que la vision de WADE et de ceux l'entourent est la bonne pour notre pays, que nous nous battons contre des manipulateurs, des aigris, qui ne sont mus que par la haine à l'égard un homme et non pour une quelconque ambition qu'ils nourriraient pour le Sénégal et leurs compatriotes! Je suis convaincu, par la grâce de Dieu, si juste, que le Président WADE SERA TOUJOURS A LA TETE DE NOTRE PAYS POUR LE TREMPS QU'IL A DEMANDE DEVANT LES KHALIFS GENERAUX DES TIDJANE ET DES MOURIDES, INCHA ALLAH!!!!!!!
    Top Banner
    Auteur

    Juriste_citoyen

    En Mars, 2012 (17:32 PM)
    Professeur Mbodj,

    Vous faites partie des constitutionnalistes estampillés" proches de l'opposition".Ceux proches du pouvoir auraient eu une lecture différente de la réalite politique.

    Feriez-vous les mêmes commentaires si Wade vous avait fait ministre de la justice? J'en doute.

    On note une certaine naïveté dans l'idée qu'une réforme constitutionnelle peut régler une bonne fois pour toutes les batailles futures.

    Le Droit n'est pas une potion magique.Les juristes l'oublient souvent.Il peut être un élément de solution, mais ce n'est qu'un élément!

    Les tares que l'on reproche trop facilement à Wade sont profondément enfouies dans la plupart des sénégalais:la tendance à vouloir tirer la couverture à soi, sa famille, ses amis, son groupe.

    La crise des valeurs est indéniable dans notre société.Mais il n'est pas honnête de faire penser qu'elle date de 2000, que les citoyens ordinaires seraient des anges et les politiques les seuls vilains.

    Notre littérature de 1960 à 2000 est saturée des mêmes vices de l'homme et de la femme au Sénégal.

    Il y a des corrupteurs parcequ'il y a des corrompus et vice versa.

    L'introspection est un défi pour tous.
    {comment_ads}
    Auteur

    Fans

    En Mars, 2012 (17:34 PM)
    Laissons ces charlatatans intellectuels raconter des histoires ;comment un intellectuel peut calculer les voix des votants en faisant une sommation mécaique comme s'il avait affaire à des billes; être intellectuel c'est comprendre: comme il ne comprend rien , il est i... WADE GAGNE , pour l'indépendance du Sénégal. Que les sarkozystes aillent au diable
    {comment_ads}
    Auteur

    Prwade

    En Mars, 2012 (17:54 PM)
    mais apres 3 ans il n'y aura pas élections contrairement à ce beaucoup pensent car la constitution depuis la loi votée il y a un an à l'assemblée en procédure d'urgence lui permet de nommer un vice président qui continue le mandat juskà terme. ca c acquis et n'a rien à voir avec le projet du 23 juin retiré qui voulait en faire un poste électif avec les 25 pc. mais à ce jour, ce poste est nominatif. au moins le pays ne va pas reconnaitre les remous électoraux avant 7 ans. il va nous choisir un président dauphin et la vie continue. c pourkoi je crois que j risk de voter wade. après les 3 ans je lui fais confiance pour nous trouver un bon successeur en le nommant vice prési peu avant de partir comme senghor et diouf.
    {comment_ads}
    Auteur

    Cad

    En Mars, 2012 (18:08 PM)
    je suis attristé par les analyses de ces intellectuels sénégalais. il faut respecter les compatriotes qui ont voté WADE au premier tour, ils sont quand même nombreux pour ne pas dire majoritaires. il serait bon de donner un avis d'experts certes mais il serait mieux pour l'interêt de notre pays que vous éclairiez la lanterne des dirigeants sur comment parfaire notre modèle de démocratie et de relancer le développement de sunugal. perspectives heureuses svp

    Top Banner
    Auteur

    Boy Poulo

    En Mars, 2012 (19:53 PM)
    C'est manquer de respect au peuple que de prédire le verdict avants les urnes.Ce sont ces énergumènes qui préparent déjà à la révolte en cas de Victoire démocratique de WADE.
    {comment_ads}
    Auteur

    Crv

    En Mars, 2012 (20:23 PM)
    Je n'arrive pas a comprendre que malgré tout ce qui s'est passé des Senegalais ont encore les yeux fermés et se laisse manipuler par des semeurs de fausse rumeur.

    Maitre Wade les gens l'ont traité de tous les nom, patati et patata,comme DIEU est dans le peuple ils ont encore échoué.

    Ceux qui combattent le président Maitre Wade ne le vaincront pas parce que ces derniers combattent dans l'injustice.

    Il y en a qui continué de trainer son nom dans la boue, si ils etaient intelligents ils comprendraient que c'est DIEU qui lui a envoyé,toutes ces fantôme se leveront contre lui mais personne ne lui vaincra.

    Avertissement on n'a demandé à personne de vouer un culte à un individu mais on demande tout simplement à tous, de se conformer aux lois de la république respectez le président Wade,ouvrez les yeux et repentez-vous si vous êtes les complices de cette désobéissance car Dieu est toujours du côté de la justice. Evitez d'être des ennemis de Dieu et évitez de courir le risque de combattre contre Dieu. Il ne s'agit pas d'aimer le Président Maitre Wade, mais il s'agit d'obéire à la loi Car le pouvoir est dans ses mains

    Vous qui détestez Maitre Wade,Vous qui le haissez,quoique vous fassiez quoique vous disiez cela ne changera rien parce qu'il repose a l'ombre du tout puissant

    Continuez donc de le hair continuez de le detester car plus vous le faites ,plus Dieu lui fortifier lui accorder la victoire

    Je vous le dis, au soir du Resultat Maitre Wade sera encore au palais ,

    Car quand DIEU ouvre personne ne peut fermer et quand IL ferme nul ne peut ouvrir.

    Toi qui te dis chrétien ou bien Musulman,comment peux-tu prétendre obéir à la Bible ou bien au Coran,Meme de ne pas respecter Le président Que dieu lui A confié le pouvoir. SI vous n'es même pas capable de respecter la décision du Conseil Constitutionel du Senegal ton pays ,vous serez aussi responsable devant Dieu à cause de ta désobéissance.

    Repentez vite devant Dieu, demandez Pardon a Monsieur le président Avant que le déluge vous trouve le lieu Ou vous etes partout Au monde . A bon entendeur Sal
    {comment_ads}
    Auteur

    Criez

    En Mars, 2012 (20:27 PM)
    Il ne passera absolument rien aprés la victoire de WADE

    PLEUREZ CRIEZ GEMISSEZ

    TOUS LES APPELS AU SECOURS N'EMPECHERONT PAS MACKY DE PERDRE

    TOUS LES PAROLES D'EXPERTS NE CHANGERONT RIEN DU TOUT

    JE REPETE JE PERSISTE JE SIGNE WADE GAGNERA
    {comment_ads}
    Auteur

    Prétention

    En Mars, 2012 (20:38 PM)
    Expert ou pseudo expert dont la propension à faire des affirmations gratuites n'a d'égale que sa prétention.

    Voilà le prototype de l'intellectuel qui parle pour ne dire. Aucune étude, aucune analyse sérieuse qui sous tendent de tels dire.

    Connait il le corps électoral sénégalais? Ses logiques de vote? Que nenni!

    Top Banner
    Auteur

    Karagne

    En Mars, 2012 (20:38 PM)
    Pr MBODJ soit vous êtes encore ivres, soit vous êtes atteint de folie comme le disent bon nombre de vos confrère, si le candidat Macky vous a refilé quelque chose pour le redorer vous perdez votre temps. Votre expertise nous languit à la limite car étant partisane, le soir du 26 me donnera raison. En attendant si vous voulez bien la boucler !!!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Mbeuro Di

    En Mars, 2012 (20:43 PM)
    mbodj sa biobe ndeye ici c'est wade qui régne ne t'en fait surtout pas on dirais que tu est un pharmacon comme macky
    {comment_ads}
    Auteur

    Doff

    En Mars, 2012 (20:44 PM)
    Deux hommes qui ont fait vraiment rêver et danser les Sénégalais: Wade en 2000, El Hadji Diouf en 2002......Ils ont été adulés...Ils ont fait les choux gras de la presse, plus d'un ont chanté leurs louanges, leur bravoure, leur amour pour leur patrie....Plusieurs ont voulu se faire photographier avec eux, beaucoup ont accroché leurs photos sur les murs de leur salon ou bureau; ils ont fait, quoiqu'on dise, la fierté des sénégalais, et même des africains...

    Le dernier nommé a été chassé de l'équipe nationale comme un badboy vaurien, le premier est sommé de quitter le palais comme un vieux criminel sénile...machiavélique et cynique....

    Ha le Sénégal....A leur mort, certainement ils recevront des hommages appuyés...On se rappellera...Oui on se rappellera qu'ils ont été des génies produits par le Sénégal....Ha le Sénégal.....En 2000, Abdou Diouf était un diable, aujourd'hui c'est l'ange...gardien de la démocratie. Avant lui Senghor....Senghor ,en 1981, était un pestiféré, aujourd'hui c'est une référence.....C'est lui qui a crée L’ÉTAT sénégalais.....Lat Dior Ngoné Latir, mort par amour propre ET NON PAR AMOUR POUR LA PATRIE, est devenu un héros, celui là même que son propre peuple décrivait comme un mécréant sanguinaire....Ha le Sénégal!



    {comment_ads}
    Auteur

    Cadrereflexionet Veille

    En Mars, 2012 (20:46 PM)
    Je n'arrive pas a comprendre que malgré tout ce qui s'est passé des Senegalais ont encore les yeux fermés et se laisse manipuler par des semeurs de fausse rumeur.

    Maitre Wade les gens l'ont traité de tous les nom, patati et patata,comme DIEU est dans le peuple ils ont encore échoué.

    Ceux qui combattent le président Maitre Wade ne le vaincront pas parce que ces derniers combattent dans l'injustice.

    Il y en a qui continué de trainer son nom dans la boue, si ils etaient intelligents ils comprendraient que c'est DIEU qui lui a envoyé,toutes ces fantôme se leveront contre lui mais personne ne lui vaincra.

    Avertissement on n'a demandé à personne de vouer un culte à un individu mais on demande tout simplement à tous, de se conformer aux lois de la république respectez le président Wade,ouvrez les yeux et repentez-vous si vous êtes les complices de cette désobéissance car Dieu est toujours du côté de la justice. Evitez d'être des ennemis de Dieu et évitez de courir le risque de combattre contre Dieu. Il ne s'agit pas d'aimer le Président Maitre Wade, mais il s'agit d'obéire à la loi Car le pouvoir est dans ses mains

    Vous qui détestez Maitre Wade,Vous qui le haissez,quoique vous fassiez quoique vous disiez cela ne changera rien parce qu'il repose a l'ombre du tout puissant

    Continuez donc de le hair continuez de le detester car plus vous le faites ,plus Dieu lui fortifier lui accorder la victoire

    Je vous le dis, au soir du Resultat Maitre Wade sera encore au...

    Je n'arrive pas a comprendre que malgré tout ce qui s'est passé des Senegalais ont encore les yeux fermés et se laisse manipuler par des semeurs de fausse rumeur.

    Maitre Wade les gens l'ont traité de tous les nom, patati et patata,comme DIEU est dans le peuple ils ont encore échoué.

    Ceux qui combattent le président Maitre Wade ne le vaincront pas parce que ces derniers combattent dans l'injustice.

    Il y en a qui continué de trainer son nom dans la boue, si ils etaient intelligents ils comprendraient que c'est DIEU qui lui a envoyé,toutes ces fantôme se leveront contre lui mais personne ne lui vaincra.

    Avertissement on n'a demandé à personne de vouer un culte à un individu mais on demande tout simplement à tous, de se conformer aux lois de la république respectez le président Wade,ouvrez les yeux et repentez-vous si vous êtes les complices de cette désobéissance car Dieu est toujours du côté de la justice. Evitez d'être des ennemis de Dieu et évitez de courir le risque de combattre contre Dieu. Il ne s'agit pas d'aimer le Président Maitre Wade, mais il s'agit d'obéire à la loi Car le pouvoir est dans ses mains

    Vous qui détestez Maitre Wade,Vous qui le haissez,quoique vous fassiez quoique vous disiez cela ne changera rien parce qu'il repose a l'ombre du tout puissant

    Continuez donc de le hair continuez de le detester car plus vous le faites ,plus Dieu lui fortifier lui accorder la victoire

    Je vous le dis, au soir du Resultat Maitre Wade sera encore au...

    Je n'arrive pas a comprendre que malgré tout ce qui s'est passé des Senegalais ont encore les yeux fermés et se laisse manipuler par des semeurs de fausse rumeur.

    Maitre Wade les gens l'ont traité de tous les nom, patati et patata,comme DIEU est dans le peuple ils ont encore échoué.

    Ceux qui combattent le président Maitre Wade ne le vaincront pas parce que ces derniers combattent dans l'injustice.

    Il y en a qui continué de trainer son nom dans la boue, si ils etaient intelligents ils comprendraient que c'est DIEU qui lui a envoyé,toutes ces fantôme se leveront contre lui mais personne ne lui vaincra.

    Avertissement on n'a demandé à personne de vouer un culte à un individu mais on demande tout simplement à tous, de se conformer aux lois de la république respectez le président Wade,ouvrez les yeux et repentez-vous si vous êtes les complices de cette désobéissance car Dieu est toujours du côté de la justice. Evitez d'être des ennemis de Dieu et évitez de courir le risque de combattre contre Dieu. Il ne s'agit pas d'aimer le Président Maitre Wade, mais il s'agit d'obéire à la loi Car le pouvoir est dans ses mains

    Vous qui détestez Maitre Wade,Vous qui le haissez,quoique vous fassiez quoique vous disiez cela ne changera rien parce qu'il repose a l'ombre du tout puissant

    Continuez donc de le hair continuez de le detester car plus vous le faites ,plus Dieu lui fortifier lui accorder la victoire

    Je vous le dis, au soir du Resultat Maitre Wade sera encore au...

    Je n'arrive pas a comprendre que malgré tout ce qui s'est passé des Senegalais ont encore les yeux fermés et se laisse manipuler par des semeurs de fausse rumeur.

    Maitre Wade les gens l'ont traité de tous les nom, patati et patata,comme DIEU est dans le peuple ils ont encore échoué.

    Ceux qui combattent le président Maitre Wade ne le vaincront pas parce que ces derniers combattent dans l'injustice.

    Il y en a qui continué de trainer son nom dans la boue, si ils etaient intelligents ils comprendraient que c'est DIEU qui lui a envoyé,toutes ces fantôme se leveront contre lui mais personne ne lui vaincra.

    Avertissement on n'a demandé à personne de vouer un culte à un individu mais on demande tout simplement à tous, de se conformer aux lois de la république respectez le président Wade,ouvrez les yeux et repentez-vous si vous êtes les complices de cette désobéissance car Dieu est toujours du côté de la justice. Evitez d'être des ennemis de Dieu et évitez de courir le risque de combattre contre Dieu. Il ne s'agit pas d'aimer le Président Maitre Wade, mais il s'agit d'obéire à la loi Car le pouvoir est dans ses mains

    Vous qui détestez Maitre Wade,Vous qui le haissez,quoique vous fassiez quoique vous disiez cela ne changera rien parce qu'il repose a l'ombre du tout puissant

    Continuez donc de le hair continuez de le detester car plus vous le faites ,plus Dieu lui fortifier lui accorder la victoire

    Je vous le dis, au soir du Resultat Maitre Wade sera encore au...

    Je n'arrive pas a comprendre que malgré tout ce qui s'est passé des Senegalais ont encore les yeux fermés et se laisse manipuler par des semeurs de fausse rumeur.

    Maitre Wade les gens l'ont traité de tous les nom, patati et patata,comme DIEU est dans le peuple ils ont encore échoué.

    Ceux qui combattent le président Maitre Wade ne le vaincront pas parce que ces derniers combattent dans l'injustice.

    Il y en a qui continué de trainer son nom dans la boue, si ils etaient intelligents ils comprendraient que c'est DIEU qui lui a envoyé,toutes ces fantôme se leveront contre lui mais personne ne lui vaincra.

    Avertissement on n'a demandé à personne de vouer un culte à un individu mais on demande tout simplement à tous, de se conformer aux lois de la république respectez le président Wade,ouvrez les yeux et repentez-vous si vous êtes les complices de cette désobéissance car Dieu est toujours du côté de la justice. Evitez d'être des ennemis de Dieu et évitez de courir le risque de combattre contre Dieu. Il ne s'agit pas d'aimer le Président Maitre Wade, mais il s'agit d'obéire à la loi Car le pouvoir est dans ses mains

    Vous qui détestez Maitre Wade,Vous qui le haissez,quoique vous fassiez quoique vous disiez cela ne changera rien parce qu'il repose a l'ombre du tout puissant

    Continuez donc de le hair continuez de le detester car plus vous le faites ,plus Dieu lui fortifier lui accorder la victoire

    Je vous le dis, au soir du Resultat Maitre Wade sera encore au...

    Je n'arrive pas a comprendre que malgré tout ce qui s'est passé des Senegalais ont encore les yeux fermés et se laisse manipuler par des semeurs de fausse rumeur.

    Maitre Wade les gens l'ont traité de tous les nom, patati et patata,comme DIEU est dans le peuple ils ont encore échoué.

    Ceux qui combattent le président Maitre Wade ne le vaincront pas parce que ces derniers combattent dans l'injustice.

    Il y en a qui continué de trainer son nom dans la boue, si ils etaient intelligents ils comprendraient que c'est DIEU qui lui a envoyé,toutes ces fantôme se leveront contre lui mais personne ne lui vaincra.

    Avertissement on n'a demandé à personne de vouer un culte à un individu mais on demande tout simplement à tous, de se conformer aux lois de la république respectez le président Wade,ouvrez les yeux et repentez-vous si vous êtes les complices de cette désobéissance car Dieu est toujours du côté de la justice. Evitez d'être des ennemis de Dieu et évitez de courir le risque de combattre contre Dieu. Il ne s'agit pas d'aimer le Président Maitre Wade, mais il s'agit d'obéire à la loi Car le pouvoir est dans ses mains

    Vous qui détestez Maitre Wade,Vous qui le haissez,quoique vous fassiez quoique vous disiez cela ne changera rien parce qu'il repose a l'ombre du tout puissant

    Continuez donc de le hair continuez de le detester car plus vous le faites ,plus Dieu lui fortifier lui accorder la victoire

    Je vous le dis, au soir du Resultat Maitre Wade sera encore au...

    Je n'arrive pas a comprendre que malgré tout ce qui s'est passé des Senegalais ont encore les yeux fermés et se laisse manipuler par des semeurs de fausse rumeur.

    Maitre Wade les gens l'ont traité de tous les nom, patati et patata,comme DIEU est dans le peuple ils ont encore échoué.

    Ceux qui combattent le président Maitre Wade ne le vaincront pas parce que ces derniers combattent dans l'injustice.

    Il y en a qui continué de trainer son nom dans la boue, si ils etaient intelligents ils comprendraient que c'est DIEU qui lui a envoyé,toutes ces fantôme se leveront contre lui mais personne ne lui vaincra.

    Avertissement on n'a demandé à personne de vouer un culte à un individu mais on demande tout simplement à tous, de se conformer aux lois de la république respectez le président Wade,ouvrez les yeux et repentez-vous si vous êtes les complices de cette désobéissance car Dieu est toujours du côté de la justice. Evitez d'être des ennemis de Dieu et évitez de courir le risque de combattre contre Dieu. Il ne s'agit pas d'aimer le Président Maitre Wade, mais il s'agit d'obéire à la loi Car le pouvoir est dans ses mains

    Vous qui détestez Maitre Wade,Vous qui le haissez,quoique vous fassiez quoique vous disiez cela ne changera rien parce qu'il repose a l'ombre du tout puissant

    Continuez donc de le hair continuez de le detester car plus vous le faites ,plus Dieu lui fortifier lui accorder la victoire

    Je vous le dis, au soir du Resultat Maitre Wade sera encore au...

    crv crv crv
    Top Banner
    Auteur

    Ayo

    En Mars, 2012 (20:55 PM)
    Ca se voit que tous ces oiseaux de mauvaises augures qui pilulent comme El Hadj Mbodj ont été démasqué . Leur deal a échoué , leur complot découvert , leurs mensonges étalés , leur maçonnerie et leur homosexualité visible . Avec sa tête de mule il devrait se taire . Il a tout fait pour approcher le pouvoir et Me WADE. Il n'a qu'à se taire avant qu'on lui rappelle son passé peu glorieux .
    {comment_ads}
    Auteur

    Goty

    En Mars, 2012 (20:59 PM)
    Vous qui soutenez Macky Sall, nous vous avons compris. Nous savons tous que vous étes prét à tout pour regagner le confiance du peuple. Mais c'est peine perdu parce que c'est impossible. Tout le monde sait que Macky n'est qu'un traitre
    {comment_ads}
    Auteur

    Kalix

    En Mars, 2012 (21:08 PM)
    Hoooooooooooooo ! El Hadji Mbodj vraiment tu dois avoir honte quand tu sera devant ta femme et tes enfants . Homosexuel de PD .
    {comment_ads}
    Auteur

    Waax Deug

    En Mars, 2012 (21:53 PM)
    Soyons sérieux les gars. Pourqou insulter quelqu'un pour ses idées. Nous, ses anciens étudiants, savons qui est le PR El Hadj Mbodj, premier du concours d'agrégation et expert international. J'ai des inquiétudes pour les crétins qui polluent notre site préféré.
    Top Banner
    Auteur

    Gerbisec

    En Mars, 2012 (22:12 PM)
    il fallait le dire au moment opportun prof ......  :sn:  :sn:  :sn:  :sn: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Joe

    En Mars, 2012 (23:07 PM)
    L'insulte a toujours été l'arme des faibles. Il faut opposer des arguments intellectuels aux propos du Pr MBODJ au lieu de verser dans les invectives et les fausses accusations. Le 25 mars, il fera jour!
    {comment_ads}
    Auteur

    Fen Kat

    En Mars, 2012 (00:15 AM)
    prof meune doule agrégé en féne doule daye rek
    {comment_ads}
    Auteur

    Mateuy

    En Mars, 2012 (00:26 AM)
    Professeur agrégé en démagogie et en mensonge ; Ce El Hadji Mbodj est un danger ambulant pour la démocratie sénégalaise.
    Top Banner
    Auteur

    Horizon

    En Mars, 2012 (01:33 AM)
    Je n'arrive pas a comprendre que malgré tout ce qui s'est passé des Senegalais ont encore les yeux fermés et se laisse manipuler par des semeurs de fausse rumeur.

    Maitre Wade les gens l'ont traité de tous les nom, patati et patata,comme DIEU est dans le peuple ils ont encore échoué.

    Ceux qui combattent le président Maitre Wade ne le vaincront pas parce que ces derniers combattent dans l'injustice.

    Il y en a qui continué de trainer son nom dans la boue, si ils etaient intelligents ils comprendraient que c'est DIEU qui lui a envoyé,toutes ces fantôme se leveront contre lui mais personne ne lui vaincra.

    Avertissement on n'a demandé à personne de vouer un culte à un individu mais on demande tout simplement à tous, de se conformer aux lois de la république respectez le président Wade,ouvrez les yeux et repentez-vous si vous êtes les complices de cette désobéissance car Dieu est toujours du côté de la justice. Evitez d'être des ennemis de Dieu et évitez de courir le risque de combattre contre Dieu. Il ne s'agit pas d'aimer le Président Maitre Wade, mais il s'agit d'obéire à la loi Car le pouvoir est dans ses mains

    Vous qui détestez Maitre Wade,Vous qui le haissez,quoique vous fassiez quoique vous disiez cela ne changera rien parce qu'il repose a l'ombre du tout puissant

    Continuez donc de le hair continuez de le detester car plus vous le faites ,plus Dieu lui fortifier lui accorder la victoire

    Je vous le dis, au soir du Resultat Maitre Wade sera encore...
    {comment_ads}
    Auteur

    Manon

    En Mars, 2012 (05:59 AM)
    Qu'a t'il prévu pour développer le Tourisme source d'emploi, il faut refaire venir les touristes au Sénégal, il faut relancer cette dynamique capitale pour la relance de l'économie locale, il faut redonner une image de marque au Sénégal, donner envie d'y revenir, de s'y installer, comme font les autres pays Maroc, Tunisie, Turquie, Le Sénégal a le potentiel pour y arriver, il suffit de faire le nécessaire, les infrastructures sont là , il suffit de rendre le pays propre, de baisser les billets d'avion trop cher, de rallonger la durée de présence des étrangers sur le territoire, un européen ne peut pas rester plus de 3 mois il faut rallonger ce délai et faciliter l'obtention de la carte de résident elle devrait être automatique dés lors que l'on est propriétaire d'une habitation dans le pays et dés lors que l'on emploie une personne.
    {comment_ads}
    Auteur

    Joobfara

    En Mars, 2012 (07:51 AM)
    Mon parent El Hadji Mbodj peut aller proposer ses théories aux jeunes qui ne l'ont pas vu à travers la RTS défendre bec et ongles le pouvoir socialiste, particulièrement son chef Abdou Diouf.D'ailleurs depuis la chute de son idole,il était resté bouche cousue dans son coin.Sentant le vent tourner en défaveur de Wade, il croit ,comme plusieurs autres socialistes tenir ainsi une occasion d'assouvir sa vengeance.Peut-on gouverner un pays en ayant comme seul objectif la vengeance?D'ailleurs, beaucoup de ceux qui soutiennent Maky oublient qu'il est plus proche d'Abdoulaye Wade ,idéologiquement,que d'eux,aveugl'és qu'ils sont par le désir de vengeance
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email