Samedi 04 Avril, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Présidentielle 2019 : La continuité ou le changement ?

Single Post
Présidentielle 2019 : La continuité ou le changement ?

Macky Sall, Idrissa Seck, Madické Niang, Issa Sall ou Ousmane Sonko ? La continuité ou le changement ?... Plus de six millions de Sénégalais vont aux urnes ce dimanche 24 février. Ils voteront dans plus de 15 000 bureaux de vote répartis dans les 14 régions du pays et la diaspora.

Fort de son bilan et supporté par une forte coalition (Benno), le Président sortant brigue un second mandat dans le dessein de poursuivre ses chantiers et, dit-il, placer définitivement le Sénégal sur les rampes de l'émergence.

Il a en face de lui quatre candidats dont un ancien Premier ministre, Idrissa Seck.

Ce dernier, porte-étendard de la coalition Idy 2019, est le candidat le plus capé, politiquement, de cette présidentielle. Il tente d'accéder à la magistrature suprême pour la troisième fois, après les expériences non concluantes de 2007 et 2012.

Les autres candidats à la succession de Macky Sall sont des novices dans le jeu.

Ousmane Sonko, le benjamin de la compétition (il est né en 1974), est entré en politique en 2014 avec son parti, Pastef. Il se réclame candidat anti-système et promet de renverser les paradigmes qui gouvernent la vie politique sénégalaise depuis l'indépendance.

Issa Sall dont le parti, le Pur, est, paradoxalement, vieux de plus de 20 ans, surfe sur la même vague que Sonko : il veut révolutionner la vie politique et, avec son programme dénommé Pur 100, changer positivement le quotidien des Sénégalais.

Madické Niang, aussi. Transfuge du Pds, le candidat de la coalition Madické 2019 drague les Sénégalais avec son programme Jam ak xewel. Il a déposé sa candidature au dernier moment, après que le rejet de l'inscription de Karim Wade sur les listes électorales a été confirmé par la Cour suprême. Il est soupçonné d'être à la solde du pouvoir. Lui, réfute et promet de renverser Macky Sall ce soir.

Il s'agit de la onzième présidentielle de l'histoire du Sénégal indépendant. Un scrutin qui va se dérouler sur fond de contestations du processus électoral et de forts soupçons de manipulation de la justice avec la mise à l'écart de Karim Wade et Khalifa Sall, dont les candidatures ont buté sur leurs condamnations à des peines fermes.

Cette présidentielle aura toutefois la particularité de se dérouler sans les candidats de deux des plus vieux partis de l'échiquier : le Ps et le Pds. Signe d'une reconfiguration de la scène politique, qui pourrait s'accélérer à la proclamation des résultats, ce soir ou à l'issue d'un deuxième tour.


liiiiiiiaffaire_de_malade

10 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (07:02 AM)
    dieu est le maître des cieux nous croyons en lui profondément et souhaitons qu'il nous donne le meilleur des présidents.(amine)
  2. Auteur

    Ngala

    En Février, 2019 (07:28 AM)
    message au bétail electoral:

    on verra aujourdhui si le sénégalais est intelligent ou bete. de toutes facons, le résultat de cette éléction est un mauvais choix, imposé. la question est juste de savoir si le president prostitué aura reussi dans sa tromperie ou non. on observe avec interet.
    Auteur

    Pipo

    En Février, 2019 (07:42 AM)
    Les Sénégalais voulaient un président contre la vie chère, contre les inondations, contre les coupures d'électricité, contre l'arrogance, pour la santé, pour les Bourses familiales, pour le monde rural. Macky Sall est allé au-delà de nos espérances, de nos attentes. Personne n'espérait tout ce qu'il a fait pour ce pays. Tout homme honnête. Vous voulez qu'on le change pour des aventuriers ? GNOOO LANK.
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2019 (11:43 AM)
      de grâce la campagne est. finie!!!!! arrêtez d'insulter...respectez tous les candidats
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2019 (13:55 PM)
      bien dit .ensuite arrêtez la campagne après l'élection du président.le seul ennemi déclaré du sénégal est ce vieillard malade du cerveau qui a voulu mettre le pays à feu et à sang en surfant sur la diversité du peuple sénégalais qui a fait sa richesse séculaire.s'il voulait s'appuyer sur ce qu'il prend pour des clivages ethniques ou de confréries il a totalement et lamentablement échoué
      va te rhabiller vieux clown et repose en paix politiquement.game is over mr ubu wade et emmène avec toi ton mongolien de fiston
    Auteur

    [email protected]écoleibrahimaseck

    En Février, 2019 (08:16 AM)
    ça se passe bien pour l'instant, Dieu merci. wotey diaamm ak salaam
    Auteur

    D.

    En Février, 2019 (08:39 AM)
    J'ai voté à 08h 20 minutes dans une atmosphère calme et sereine.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (09:08 AM)
    macky restera president inchalla
    Auteur

    La Solution

    En Février, 2019 (09:49 AM)
    Sonko ma Solution.
    Auteur

    En Février, 2019 (11:47 AM)
    Laissons le continuer le travail. Macky au 1er tour rekkkkkkkkkkk
    Auteur

    Lalia Aïdara

    En Février, 2019 (15:18 PM)
    Que tout le monde dans une atmosphère calme et sereine

    Auteur

    Bouna N.

    En Février, 2019 (09:34 AM)
    macky Sall n'a aucune intention avec son ministre de l'intérieur d'organiser un second tour.Il veut faire un passage en force en cela le peuple sénégalais est vigilant il ne se laissera pas faire. Ces deux sinistres personnages dionne le prétendu premier ministre avec son ministre de l'intérieur qui essaye par tous les moyens de voler cette présidentielle ont intérêt à accepter la volonté si suffrage des sénégalais et éviter de mettre ce pays dans des confrontations inutiles et aventureuses.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email