Lundi 27 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Présidentielle/Parrainages : «Pièges» et innovation d’une épreuve fatidique pour les candidats

Single Post
Présidentielle/Parrainages : «Pièges» et innovation d’une épreuve fatidique pour les candidats

Passage obligé pour les nombreux candidats à la candidature à l’élection présidentielle de février 2024, la campagne de collecte des parrainages s’est ouverte, ce mercredi 27 septembre, pour deux mois.  Retour sur les « pièges » et l’innovation majeure de cette rude épreuve pour les candidats à la Présidentielle de février 2024.

 

 

Le directeur général des Élections (Dge), Tanor Thiendella Fall, rencontre, depuis 10 h ce vendredi, les mandataires des candidats à la candidature à l’élection présidentielle du 25 février 2024 issus des partis politiques légalement constitués, des coalitions de partis politiques ainsi que des personnes indépendantes, pour une séance de remise de fiches de collecte et d’information sur les modèles.

La veille, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, personnalité chargée de l’organisation des échéances électorales, a publié l’arrêté dans ce sens.


En application des dispositions des articles L.57, L.120, L. 121 et R.76 alinéa 2 du Code électoral, il est précisé dans l’arrêté que « toute candidature à une élection présidentielle est astreinte au parrainage optionnel, soit par une liste d’électeurs, soit par des députés, soit par des chefs d’exécutif territoriaux (présidents de conseil départemental et maires) ». 

Ainsi, d’après le Code électoral, le parrainage par une liste d’électeurs doit être constitué par un minimum de 0,6 % et par un maximum de 0,8 % des électeurs du fichier électoral général. Aussi, le nombre d’électeurs représentatif du minimum est de 44 231 électeurs et 58 975 électeurs pour le maximum. Une partie de ces électeurs-parrains doit obligatoirement provenir de sept régions au moins, à raison de 2 000 au moins par région. Le reste est réparti, sans précision de quota, dans toutes les circonscriptions administratives ou juridictions diplomatiques ou consulaires.

Le parrainage parlementaire est constitué par une liste de 8 % des députés composant l’Assemblée nationale, ce qui correspond à 13 députés. Le parrainage des chefs des exécutifs territoriaux est constitué par une liste de 20 % des présidents de conseil départemental et des maires sur l’ensemble du territoire national, soit 120 élus.

En 2019, seuls sept des 27 candidats ont franchi l’étape des parrainages

Ce qui veut dire que les « grands partis » ou coalitions de partis déjà présentatifs à l’Assemblée nationale et dans les municipalités, ont plus de chance, contrairement aux « petits partis » et aux candidats indépendants qui seront obligés de se rabattre sur le parrainage citoyen. Le piège, ici, c'est la baisse de la fourchette (0,6 % à 0,8 %) du fichier électoral, qui a connu une hausse par rapport à la Présidentielle de 2019 où le candidat était obligé d’obtenir le soutien de 0,8 à 1 % du nombre d’électeurs légalement inscrits.

Autre facteur qui justifie cette rude épreuve : lors de cette dernière Présidentielle, 27 candidats ont déposé une liste de parrainages accompagnée des autres pièces du dossier de candidature au greffe du Conseil constitutionnel, entre le 11 et le 26 décembre 2018. Sept d’entre eux ont franchi cette étape fatidique : Macky Sall, Idrissa Seck, Ousmane Sonko, El Hadj Issa Sall, Madické Niang, Karim Meïssa Wade et Khalifa A. Sall. Parmi eux, le Conseil constitutionnel a retenu cinq candidats pour l’élection présidentielle du 24 février 2019 : Macky Sall, Idrissa Seck, Ousmane Sonko, El Hadj Issa Sall et Madické Niang. ?

Il faut, toutefois, préciser qu’un électeur, quel que soit son statut (élu et citoyen lambda), ne peut parrainer qu’un candidat. Car le texte souligne que le surplus de parrains par rapport au maximum fixé, pour chaque type de parrainage, est considéré comme nul et non avenu et n’est pas tenu en compte lors du contrôle.

Un numéro attribué à chaque candidat

En attendant la fin de la rencontre de ce vendredi, il faut souligner que le discriminant actuel est la date d’expiration de la carte nationale d’identité, qui doit être obligatoirement mentionnée. Et l’innovation majeure, c’est qu’un numéro est attribué à chaque candidat à la candidature.

Enseignant-chercheur en sciences politiques à l’Université Gaston Berger (Ugb) de Saint-Louis, Maurice Soudieck Dione pense que ce procédé a ses avantages et ses inconvénients, mais vu la pléthore de candidatures, il faut quand même un filtre, faute de quoi, dit-il, « les électeurs risquent de se brouiller face à la flopée de candidats ».

Sur www.dw.co, l’analyste politique a rappelé qu’«il y a une commission qui va siéger et qui va réunir des membres du Conseil constitutionnel, des représentants de chaque candidat, mais aussi des membres de la société civile », soulignant que des «améliorations ont été trouvées dans le contrôle du système de parrainage ». 

Pour M. Dionne, qui est d’avis qu’au Sénégal, il y a une doctrine du consensus autour des questions électorales, ce changement a été acté lors du récent Dialogue politique.

Pour rappel, environ 70 candidats à la candidature se sont signalés.




4 Commentaires

  1. Auteur

    En Septembre, 2023 (15:30 PM)
    S il vous plait,  je suis a' la recherche de plombier Honnete et professionel pour travaux de tuyaux de Toilettes
    Top Banner {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2023 (23:59 PM)
      Deuk bo kham mi president daye sathie 7 milliards de Taiwan nekk milliardaire...mdr. Cherche toujours.
    {comment_ads}
  2. Auteur

    En Septembre, 2023 (15:39 PM)
    Oui au parrainage pour filtrer les candidats fantaisistes 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2023 (16:04 PM)
      Pour le parrainage des élus, est-ce que les adjoints aux maires peuvent y participer?
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2023 (15:54 PM)
    Qui est à l'origine de tous ces morts ? 

    Tout le monde sait que sait que c'est notre yolom guégno national avec ses mortal kombat et ses appels à l'insurrection. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2023 (00:01 AM)
      La constitution garantie les manifeststions et la resistance espece d'ignorant.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2023 (18:59 PM)
    Plus de 60 morts depuis mars 2021

    Des milliers de blessés

    Un passeport pour exiler à Londres Adji  Sarr la pute du complot aux frais du contribuable

    Un autre passeport à Penda  qui a insulté les wolofs à londres aux frais du contribuable

    Un passeport pour exiler karim wade au Qatar pour le faire revnir bientôt pour contrer sonko et tenter de conserver le pouvoir

    Des milliers de prisonniers politiques, le sénégal devient une prison à ciel ouvert

    Internet coupé, Walf fermé, des journalistes emprisonnés

    Des boutiques, commerces, entreprises rasées , des centaines de milliards perdus

    Finalement pas de viol, la pute du complot est entretenue comme ses avocats avec nos impots

    Trop c est trop

    Le maquis en éternel comploteur qui manipule es institutions justice, gendarmerie, police, armée, assemblée, pour liquider des adversaires qu il  n a pas le courage d affronter démocratiquement

    Maquis n organise pas des élections mais des séléctions avec des candidats khoussmaniappes de son choix , issus de l APR et de l’opposition fabriquée par maquis,

    Maquis fabrique des candidats fantoches , de vrais faux opposants pour faire valoir

    Maquis empeche le vote des jeunes

    Maquis sabote le vote à touba , en casamance et en zone wolof

    Maquis par fraude industrielle fait voter des mauritaniens à matam et à podor qui deviennent bizarrement les plus grands bassins électoraux du sénégal deavant Thiès et Kaolack

    Maky se fait battre dans toutes les grandes villes lors des législatives par sonko

    Maky se fait battre par la liste des remplaçants de sonko lors des législatives

    Posez la grille ethnique pour lire le maquis ethnicisme émergent

    APR alliance des poulars de la république

    Amadou BA en poular et  pour le troisième mandat Maquis qui ne fera jamais sa déclaration de patrimoine en entrée comme en sortie

    Des nominations et recrutements politiques engendrant toucoulorisation de le république, néddo bandoum partout

    Maquis  a cassé la nation

    Sonko ou  rien

    Sonko ou le chaos

    Karim emprisonné par maky pour vol de 3000 milliards, Khalifa vole 3 milliards pour vol, Maky l emprisonne

    Maky les réhabilite pour tenter de liquider SONKO qui n a jamais volé

    Le peuple défendra  l’ange SONKO face au monstre maquis

    Maky pire que le nazisme qui assassine la démocratie par des arrestations, dissolutions de partis,

    Maky n a jamais organisé d election , mais des selections

    Maky manipule pour se faire remplacer par néddo banddoum à un halpoular qui va gagner la présidentielle de 2024 avec 70% au premier tour avec des candidats de diversion comme d’habitude

    Maky défait avec les manifestations de mars 2021

    Maky défait encore lors des elections locales

    Maky défait encore avec législatives, battu par les remplaçants de SONKO

    Maky humilié avec les manifestations de juin 2023

    Maky capitule sans gloire ni honneur mais le combat continue

    Maquis ne pas dissoudre le PASTEF qui est dans les coeurs

    Maquis ne peut pas détruire les sénégalais

    Maquis ne peut pas dissoudre la colère volcanique dans le cœur du peuple

    Maquis champion du monde des coups d’état politique, électoraux, constitutionnels

    Wékki Maky, kaala SONKO Président en 2024

    SONKO s’est sacrifié pour le Sénégal, sacrifions-nous pour SONKO§

     
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email