Samedi 19 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Progede 2 : Le ministre de l'Environnement et du développement durable, Mor Ngom, en visite à Tambacounda

Single Post
Progede 2 : Le ministre de l'Environnement et du développement durable, Mor Ngom, en visite à Tambacounda

C'est tôt ce matin que le ministre de l'Environnement et du Développement durable, Mor Ngom, s'est envolé pour la région Est de Tambacounda. A la tête d'une forte délégation et accompagné de la Directrice des opérations de la Banque mondiale, Vera Tsongwe, Mor Ngom s'est d'abord rendu dans la ville de Tambacounda où il a inauguré le nouveau siège des Eaux et Forêts. Sur place, une petite exposition didactique du Progede (Projet de Gestion durable et participative des Énergies traditionnelles et de Substitution) qui en est à sa deuxième phase (Progede 2). Le ministre en a profité pour procéder à l'ouverture d'un nouveau kiosque Progede installé dans les locaux de la brigade des Eaux et Forêts dont les clés ont été remis aux bénéficiaires du projet. Après la cérémonie d'inauguration, le cortège du ministre s'est ébranlé en direction de Dialacoro, un village périphérique de la ville de Tamba situe dans le département de Sinthiou Malam. Sur place, Mor Ngom a pu constater l'usage effectif de biodigesteurs. A l'aide d'un dispositif simple, mais efficace, les bénéficiaires du Progede peuvent synthétiser du biogaz à l'aide de bouse de vache mélangée à l'eau. Le biogaz obtenu de ce procédé simple permet de faire la cuisson, mais aussi l'éclairage domestique. Qui plus est, cet usage du biogaz n'émet pas de produits toxiques et concourt ainsi à la sauvegarde de l'environnement. Ce volet fait partie de la Composante 3 du Progede 2 : La promotion et la diversification des énergies domestiques modernes.
Après Dialacoro, cap sur Koar, une vile située à 57 km de la capitale régionale, au cœur de la forêt aménagée de Tambacounda. La délégation ministérielle a eu droit à une visite d'une meule autorisée de charbon. Les meules dans cette localité sont localisées sur le massif de Koar. Ce volet entre dans la Composante 1 du Progede 2 : la réforme de la filière charbon de bois. En ces meules installées en pleine forêt aménagée sont un élément fondamental de la gestion durable et participative que le Progede veut promouvoir. Car, comme l'a rappelé Mme Tsongwe de la Banque mondiale au cours de son allocution, 80% des ménages sénégalais utilisent encore du charbon de bois. Or, une étude commanditée en 2012 par la Banque mondiale, baptisée " Baissons la chaleur " a révélé qu'à la fin de ce siècle la température du globe va baisser de 4 degrés. Et ce, même si les recommandations sur l'utilisation de gaz de serre sont appliquées à la lettre. Ce réchauffement planétaire va frapper encore plus les pays pauvres. Il est donc urgent pour ces derniers de freiner la déforestation. En participant à résorber la déforestation frauduleuse et sauvage, les populations locales participent ainsi au maintien de l'écosystème et, qui plus est, tirent des revenus non négligeables de ces ressources. Tour à tour, le président du Comité inter-villageois de Gestion de la Forêt (Civgf), les représentants des exploitants forestiers, des producteurs locaux des forêts aménagées et les présidents des conseils régionaux concernés par le projet ont invité le ministre à plaider la cause de la poursuite du Progede auprès de la Banque mondiale et demandé le relèvement des quotas de charbon afin d'augmenter les revenus tirés de l'exploitation du charbon de bois. Plusieurs intervenants ont, en outre, signalé que de plus en plus, l'exploitation des ressources forestières initiées par le Progede a fini de convaincre de nombreux jeunes, jadis tentés par l'aventure, à revenir au terroir.
Dans son allocution, le ministre s'est engagé à faire le suivi des réformes du Code forestier, de la fiscalité forestière et de la mise en œuvre des adjudications forestieres. Il a, en outre, demandé aux autorités des Eaux et Forêts de lui faire des propositions concrètes pour l'éradication de l'exploitation frauduleuse et sauvage des ressources forestières. Le ministre s'est aussi réjoui de la bonne coopération entre le ministère de l'Energie et son département, surtout dans le volet des biodigesteurs.

Article_similaires

7 Commentaires

  1. Auteur

    Papa

    En Février, 2014 (01:07 AM)
    NDEYSAAN, ILS SONT NOMBREUX, QUAND ILS ONT VOULU PRENDRE DE NOUVEAUX APPARTS OU CHAMBRES, A AVOIR LA SURPRISE DE CONSTATER QUE LES PRIX DU LOYER N'ONT PAS BAISSE ! ALORS ILS ONT ENFIN COMPRIS QUE LA BAISSE NE CONCERNAIT QUE LE LOYER EN COURS, ET QUE QUAND TU DEMENAGES, TU PERDS LA BAISSE ET TU PAYERAS LES PRIX D'AVANT-BAISSE ! ENCORE UNE FOIS, MACKY A ROULE LES SENEGALAIS DANS LA FARINE ! IL CHERCHAIT JUSTE A SEDUIRE UN PEU AVANT LES LOCALES ! MAIS CELA VA SE RETOURNER CONTRE LUI !
  2. Auteur

    Sall

    En Février, 2014 (07:03 AM)
    ces populations ne font rien d'autres que du charbon de bois avec la destruction de nos forets pour du fric.De Tamba à kolda en passant par Vélingara,c'est le même schéma. C'est désastreux
    Auteur

    Tallamoz

    En Février, 2014 (10:28 AM)
    ces abres son la pour nous les populations de tamba c est nous qui les protege aussi
    Auteur

    Ives

    En Février, 2014 (13:02 PM)
    Du courage M. le Ministre. Continuez toujours vos visites de terrain comme je l'ai dit la fois passée que vous étiez au Djoudj. Après l'alternance, seul le ministre Fada a eu le courage de sillonner chaque année tout le Sénégal.Il faudra voir l'exploitation fôrestère dans sa globalité, les zones amodiées; visiter chaque année les zones reboisées avec un rapport détaillé mentionnant le taux de réussite des plants dans chaque zone avec une note sans complaisance, les parcs nationaux surtout le PNNK à l'intérieur duquel il y a régulièrement de l'abattage frauduleux de lattes de rônier et du bambou etc..., les zones très sensibles de l'Environnement. M. le Ministre Mor Ngom, vous venez de nommer à la tête de la DEFCCS un jeune colonel dynamique, sérieux et compétent qui est Baîdy BA approuvé par tout le ministère. Vous réussirez incha allah M.le Ministre
    • Auteur

      Kals

      En Février, 2014 (16:42 PM)
      felicitation monsieur le ministre pour avoir bien renvoyer daniel andre .il faudra l'auditer il detourné tout le budget de la defccs au profit de son chantier et de ali aydar son complice ,à qui il continue de faire des enveloppes en compagnie de gora diop

      monsieur le ministre ,attention méfiiez vous du 3é laron qui est alassane ngom qui et aussi en grand chantier à hann marris .il est fau, très fau . il ne vous raconte que des histoires. qu'il vous montre des réalisations du progede 2 .il a tout viré à son chantier ,epousé une 2é epouse.
    Auteur

    Pouse

    En Février, 2014 (16:49 PM)
    s iSENEWEB fait le gendarme pour Alassane ngom,qu'on le chasse
    Auteur

    Pote

    En Février, 2014 (12:54 PM)
    Félicitations au colonel Alsanne Ngom, surtout ne prête aucune attention aux dires de ces mécontents et hypocrites qui se cachent derrière les forum pour s'exprimer alors que s'ils vous croisent à la direction ils vous sourient continu ton chemin ça ira inchahalla "les jaloux vont maigrir" :up:  :up:  :up: 
    Auteur

    Ratt

    En Février, 2014 (16:32 PM)
    Monsieur le Ministre, en dehors de la traque pour détournement,Daniel André doit être poursuivi pour forfaiture pour avoir délivré à titre gratuit des quantités énormes de sacs de charbon de bois et des stères de bois d'artisanat à usage de bois de chauuffe.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR