Mardi 29 Septembre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

Prolifération des listes aux Locales : Des acteurs parlent d’«indiscipline» dans les partis

Single Post
Prolifération des listes aux Locales : Des acteurs parlent d’«indiscipline» dans les partis

Dans le cadre du projet «Médias et bonne gouvernance», le Centre d’études des sciences et techniques de l’information (Cesti) a organisé hier, dans ses locaux, une rencontre intitulée : «Les élections locales du 29 juin : enjeux et perspectives». Selon El hadj Omar Diop, professeur à la Faculté des sciences juridiques et politiques, la prolifération des listes de candidature aux élections locales du 29 juin s’explique parce qu’il y a crise dans les partis politiques (financement, fonctionnement, indiscipline, représentation etc.). «On constate également une crise de confiance entre gouvernants et gouvernés. Il y a une prolifération des candidatures aux élections locales», constate-t-il.  

Au Sénégal, précise le professeur Diop, la conception que les gens ont du pouvoir est biaisée. Pour lui, «on y va pour se servir.» A ses yeux, l’élection est devenue une passion parce que, dit-il, il y a des enjeux liés au pouvoir. En outre, M. Diop signale que les partis politiques ont une fonction électoraliste. «Ils présentent tous des candidats», note-t-il, avant de faire savoir qu’il y a une violation flagrante de la loi. Parce que, avance-t-il, il n’y a pas d’éléments qui excluent les candidatures indépendantes. Pour Amadou Sène Niang, consultant-formateur en gestion des Collectivités locales, Touba a un statut spécifique de fait. «Le Khalife n’a jamais réclamé un statut particulier pour Touba. Et,  les femmes ne sont pas demandeuses de la parité», estime M. Niang qui, par ailleurs, soutient que la liste de Touba n’a pas respecté la parité. «C’est une liste qu’il fallait rejeter», préconise-t-il.
D’après M. Niang, la réforme a été votée en procédure d’urgence. «Dans l’Acte 3 de la décentralisation, on  a maintenu  les neuf domaines de compétences. Il n’y a pas de changement  dans les limites territoriales. Nos collectivités locales ont besoin de compétences pour booster le développement local. Et, si vous avez de bons élus, vous pouvez capter des financements partout», confie-t-il.

liiiiiiiaffaire_de_malade

1 Commentaires

  1. Auteur

    Fans

    En Juin, 2014 (15:51 PM)
    SI LES ELECTIONS NE SONT PAS RENVYEES ELLES LE SERONT DE FAIT CAR IL Y AURA ET RETENEZ BIEN ( UNE TELLE ABSENTATION QUELLES NE SERONT PAS CREDIBLES CE QUI ENTRAINERA DE NLLES ELECTIONS QUI SERONT COUPLEES AVEC CELLES DES LEGISLATIVES) TOUT CANDIDAT JOUISSANT DE DOUBLE NATIONALITE DOIT ETRE EXCLU ,, TOUT CANDIDAT DOIT JOINDRE SON RECEPISSE DE DELARATION DE REVENU UNE QUITTANCE D IMPOT PARCE QUE MEME SI LE CANDIDAT N A PAS DE REVENU IL DOIT PAYER AU MOINS L IMPOT MINIMUM FISCAL QU ON APPELLE COMMUNEMENT L IMPOT PERSONNEL ,, S IL EST COMMERCANT ,, LA PATENTE ,, SI ON N AVAIT FAIT CELA PAR UNE LOI IL N Y AURAIT PAS DE PLETORE ,, QUANT AUX LISTRES DE LA SOCIETE CIVILE C EST TOUT A FAIT NORMALE CAR BEAUCOUP DE GENS NE VEULENT PAS S ADHERER AUX PATIS ,,, CES GENS ONT TELLEMENT MENT PENDANT 50 ANS QU ON NE LES CROIT PLUS SAUF LES NOUVEAUX LEADERS IL Y AURA BEAUCOUP D ABSTENIONS INCHALLAH

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email