Mardi 28 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Rama Yade pourrait devenir Secrétaire d’Etat dans le gouvernement Fillon

Single Post
Rama Yade pourrait devenir Secrétaire d’Etat dans le gouvernement Fillon
Le Sénégal pourrait avoir bientôt un représentant, ou plutôt une représentante dans le gouvernement français de Nicolas Sarkozy. En effet, Rama Yade, une jeune femme bien de chez nous, née en 1976 au Sénégal, a investi le champ politique français où elle occupe le poste de Secrétaire nationale chargée de la Francophonie à l’Ump. Il se susurre dans l’Hexagone qu’à l’issue des prochaines législatives, Rama Yade pourrait devenir Secrétaire d’Etat, en cas de victoire de l’Ump.

Ramatoulaye Yade-Zimet, usuellement appelée Rama Yade, est une femme politique française. Elle est diplômée en 2000 de l’Iep de Paris et entre par concours au Sénat comme administratrice en 2002. Après avoir travaillé pour la commission des affaires sociales du Sénat où elle a été en charge de l’emploi, de la formation professionnelle et de l’Outre-Mer, elle est détachée, à la demande de Jean-Pierre Elkabbach, à la Chaîne parlementaire Public Sénat, au début de l’année 2005, où elle devient directrice adjointe des programmes puis devient directrice de la communication. Issue d’une famille de gauche, lointain parent du Président du Sénégal Abdoulaye Wade, selon des sources proches de la collaboratrice de Sarkozy et mariée à un militant du Ps français, elle rejoint finalement l’Ump. En 2006, nommée Secrétaire nationale de ce parti, elle quitte l’univers des médias et réintègre les cadres du Sénat comme administratrice au sein du service des collectivités territoriales où elle est en charge des aspects sociaux de la décentralisation Par ailleurs, elle est vice-présidente du Club XXIe siècle et membre du club Averroès. Elle fait une percée médiatique très remarquée le 14 janvier 2007 lors du congrès d’investiture de Nicolas Sarkozy en se réclamant de Gaston Monnerville. Durant la campagne présidentielle, très sollicitée par les militants, elle a conduit de nombreuses réunions publiques dans les régions et, poussée par Nicolas Sarkozy, elle a pris la parole à chacun des meetings de campagne du candidat de l’Ump. Rama Yade, les Français l’ont découverte pendant la campagne électorale de la présidentielle, puisque c’est l’un des visages que l’on pouvait apercevoir à la télévision ou dans les journaux auprès du candidat de l’Ump, Nicolas Sarkozy.

Mais cela est loin d’être fortuit, car Rama Yade a un parcours remarquable. Après des classes préparatoires littéraires (hypô-kagne), elle qui voulait être écrivain, a choisi de préparer le concours de la prestigieuse Sciences Po, dont elle intègrera la section parisienne. Section dont elle sortira diplômée en 2000. « Sciences Po » n’aura pas été son dernier concours puisqu’elle intégrera le Sénat en 2002. En 3 ans, elle y connaîtra une ascension rapide et après des débuts à la commission des affaires sociales, elle deviendra dans un premier temps directrice adjointe des programmes puis directrice de la communication. Marquée par les incendies parisien de l’été 2005, elle écrira sous pseudonyme une chronique remarquée dans « Le Monde », qui convaincra Calmann-Levy de lui proposer d’écrire un livre, livre qui deviendra « Noirs de France ».

Entre-temps, séduite par le projet politique de Nicolas Sarkozy, elle avoue l’avoir rencontré « à sa demande (à elle) », et réfute l’idée d’« alibi » qu’ont avancé certains médias à son égard. Au contraire, Nicolas Sarkozy lui aurait conseillé de se tenir à l’écart des problématiques d’immigration et d’intégration. Avec le franc-parler qui la caractérise, celle qui est pressentie pour faire partie des secrétaires d’état nommés après les législatives (si l’Ump les remporte naturellement), a répondu aux questions de Grioo.com sur son parcours et sur l’action politique.

Secrétaire nationale de l’Ump chargée de la Francophonie, Rama Yade est apparue en pleine lumière le 14 janvier 2007, à la suite du discours qu’elle a prononcé lors de la cérémonie d’investiture de celui qui n’était alors que le candidat Nicolas Sarkozy. Par la suite, les médias (Le Monde, Canal+ etc.) se sont intéressés à celle qui a été décrite comme « l’étoile montante » de l’Ump. Dans l’interview qu’elle a accordée à Grioo.com, Rama Yade revient sur son parcours politique, son entrée à l’Ump qu’elle a intégrée il y a à peine un an, son ascension ultra rapide au sein du parti, la rencontre avec Nicolas Sarkozy par l’intermédiaire d’une de ses anciennes professeurs à Sciences Po et d’un conseiller parlementaire. Concernant son poste de secrétaire générale chargée de la Francophonie à l’Ump, elle affirme que ce n’était pas le poste qu’elle voulait, mais qu’elle a saisi l’occasion pour indiquer qu’il y avait un problème : « J’appartiens à une génération pour qui la Francophonie c’est un peu dépassé », affirme-t-elle, ajoutant qu’elle a souligné dans le rapport qu’elle a rendu sur le sujet « qu’il y avait un problème ».

La question récurrente des journalistes – « n’êtes vous pas un alibi ? » ainsi que celles sur le Kärcher ou sur la racaille (allusion aux propos passés de Nicolas Sarkozy) la font sourire : « C’est moi qui ait fait la démarche d’aller vers l’Ump (...) A chaque fois qu’on rencontre un Noir ou un Arabe en politique on lui demande s’il est un alibi… », répond Rama Yade. Elle déplore par ailleurs le fait que les Noirs qui émergent ou qui travaillent soient attaqués par des membres de leur communauté, ce qui contribue à affaiblir ces personnes qui pourraient faire avancer les choses : « Une fois que la personne a échoué, l’opinion publique est contente car elle se dit les Noirs s’entredéchirent, ça ne nous étonne pas (…) De notre côté, on pleure en se disant on n’a pas de représentants en politique… » Elle incite les minorités à investir le domaine politique car, dit-elle, c’est « là que se prennent les décisions qui ont un impact sur notre vie ».

Concernant son rôle dans la campagne présidentielle, Rama Yade affirme qu’elle ne faisait pas partie de l’équipe de campagne, mais qu’elle a su saisir à chaque fois les opportunités qui lui ont été offertes pour se faire une place : « On n’a pas non plus dit aux médias de s’intéresser à moi (…) les fédérations et les jeunes populaires de l’Ump voulaient que je sois présente dans les meetings » et c’est ainsi qu’à 30 ans, elle s’est finalement retrouvée intégrée aux avant-postes de la campagne présidentielle à l’Ump.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email