Mercredi 18 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Politique

Rémunération des fonctionnaires : Le Premier ministre a mis la charrue avant les bœufs

Single Post
Rémunération des fonctionnaires : Le Premier ministre a mis la charrue avant les bœufs

Le Premier ministre, Mohamed Dionne, a entamé les discussions avec les représentants des travailleurs pour le démarrage du processus de réforme du système de rémunération des agents de l’administration. Cependant, les syndicalistes n’ont pas voulu donner leur avis, Car, l’étude en question, ne leur a pas été remise. 

«Aujourd’hui nous avons été convoqués par le Premier ministre mais le document n’a pas été présenté. On ne nous a pas donné l’étude sur le système de rémunération des agents de l’Etat. C’est pourquoi nous avons dit que nous ne pouvons pas lancer un processus, organiser des réflexions, faire des recommandations si nous n’avons pas ce document qui est la base de travail», a indiqué Abdoulaye Ndoye, le secrétaire général du Cadre unitaire syndical des enseignants du moyen secondaire.

Le syndicaliste dit avoir clairement signifié au chef du gouvernement qu’il faudra d’abord partager les résultats de l’étude avec toutes les organisations syndicales, avec les partenaires.

Aussi, Ndoye assure avoir rappelé «que l’alignement de l’indemnité de logement  est une question essentielle pour les enseignants».

 

Article_similaires

13 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (04:36 AM)
    Blábla rek
    • Auteur

      Ndiattiar

      En Juillet, 2018 (09:38 AM)
      tièye, ndoye-alignement wakhatina dé! lol! m.ndoye doit savoir que nulle part dans le monde, les fonctionnaires n'ont les mêmes indemnités. au sénégal, l'équité est parfaitement respectée puisque l'article 27 du statut des fonctionnaires dit bien que le traitement de base (solde indiciaire) est le même pour tous les fonctionnaires à égalité de niveau de recrutement.
      mais pour ce qui est indemnités, le même article dit qu'elles sont attribuées en fonction des sujétions, charges etc. liées à chaque fonction.
      tous les fonctionnaires n'ont pas les mêmes charges encore moins les mêmes sujétions. ils ne peuvent avoir les mêmes indemnités. leurs donner les mêmes indemnités serait créer l'injustice, car un enseignant du secondaire qui a en moyenne 10 heures par semaine n'a pas les mêmes charges qu'un fonctionnaires qui a 40 heures par semaine et qui peut être pris par le boulot même les dimanches.
      ndoye-alignement doit savoir raison garder et surtout aller réapprendre le droit de la fonction publique.
    • Auteur

      Ndiattiar

      En Juillet, 2018 (12:36 PM)
      @parent d'élève
      encore une fois, seul le traitement indiciaire doit être le même pour les fonctionnaires à égalité de niveau de recrutement.
      a part ce traitement indiciaire, les indemnités sont octroyées selon la situation personnelle d chaque fonctionnaireq.
      un magistrat, un colonel de l'armée, exerçant des fonctions sensibles, à risques ne peuvent pas être logés dans les mêmes conditions qu'un enseignant du moyen secondaire, que vous le vouliez ou non.
      vous ne me sortirez aucun texte de loi qui dit que les indemnités doivent être les mêmes pour tous. c'est avec ce genre de discours que vous manipulez les gens.
      l'indemnité, même de logement, c'est en fonction de la situation particulière de chaque catégorie de fonctionnaire.
      li ma wakh dou dégne.
  2. Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (06:48 AM)
    c est la saison des mensonges avec les elections, rien ne sera fait, le clan de maky est plein aux as, n est ce pas Bone qui nous avait promis de l eau, pas d eau à dakar, deukk bi dafa maky, ba maréme , ba maral
    Auteur

    Ano

    En Juillet, 2018 (07:07 AM)
    ils ne vivent que par le mensonge
    Auteur

    Ano

    En Juillet, 2018 (07:07 AM)
    ils ne vivent que par le mensonge
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2018 (09:24 AM)
      mentir est leur activité favorite. la gouvernance par le mensonge et le vol ces disciples de satan du clan maky ne perdent rien à attendre ce qui leur arrivera sous peu.
    Auteur

    Ano

    En Juillet, 2018 (07:07 AM)
    ils ne vivent que par le mensonge
    Auteur

    Ano

    En Juillet, 2018 (07:07 AM)
    ils ne vivent que par le mensonge
    Auteur

    Ano

    En Juillet, 2018 (07:07 AM)
    ils ne vivent que par le mensonge
    Auteur

    Ano

    En Juillet, 2018 (07:07 AM)
    ils ne vivent que par le mensonge
    Auteur

    Ano

    En Juillet, 2018 (07:07 AM)
    ils ne vivent que par le mensonge
    Auteur

    Ano

    En Juillet, 2018 (07:07 AM)
    ils ne vivent que par le mensonge
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (07:25 AM)
    &é »’’’((--



    GESTION SOMBRE ET VICIEUSE

    Maky avait promis 25 ministres et un mandat de 5 ans Gestion sombre et vicieuse : Un Gouvernement avec 85 ministres. 40 ministres avec portefeuilles, 3 ministres d'Etat et 39 ministres sans portefeuilles... en plus du Premier ministre, sans compter les ministres nommés en cachette, les institutions pour caser une clientèle. Et si on disait au Président turc Erdogan la vérité !

    CHINE :28 ministres : 1 milliard 450 millions hbts 2 ème puissance



    INDE : 41 ministres :1 milliard 200 millions hbts 2 ème puissance démobraphique



    USA : 21 ministres 323 millions hbts 1 ère puissance mondiale



    Allemagne : 15 ministres 88 millions hbts 1 ère puissance europe



    France : 22 ministres 67 millions hbts 3 ème puissance europe

    Sénégal : 85 ministres, 1ère puissance gouvernementale





    1.Augustin Tine, ministre des Forces armées

    2. Sidiki Kaba, ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur

    3. Aly Ngouille Ndiaye, ministre de l’Intérieur

    4. Ismaïla Madior Fall, garde des Sceaux, ministre de la Justice

    5. Abdoulaye Daouda Diallo, ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement

    6. Amadou Bâ, ministre de l’Economie, des Finances et du Plan

    7. Mansour Faye, ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement

    8. Diène Farba Sarr, ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie

    9. Mariama Sarr, ministre de la Fonction publique, de la Rationalisation des effectifs et du Renouveau du service public

    10. Papa Abdoulaye Seck, ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural

    11. Mansour Elimane Kane, ministre du Pétrole et des Energies

    12. Abdoulaye Diouf Sarr, ministre de la Santé et de l’Action sociale

    13. Ndèye Sali Diop Dieng, ministre de la Femme, de la Famille et du Genre

    14. Serigne Mbaye Thiam, ministre de l’Education nationale

    15. Mary Teuw Niane, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation

    16. Alioune Sarr, ministre du Commerce, de la Consommation, du Secteur informel et des PME

    17. Aminata Mbengue Ndiaye, ministre de l’Elevage et des productions animales

    18. Mamadou Talla, ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat

    19. Omar Guèye, ministre de la Pêche et de l’Economie maritime

    20. Yaya Abdoul Kane, ministre de la Gouvernance territoriale, du Développement et de l’Aménagement du territoire

    21. Moustapha Diop, ministre de l’Industrie et de la Petite et Moyenne industrie

    22. Mbagnick Ndiaye, ministre de l’Intégration africaine, du NEPAD et de la Fracophonie

    23. Matar Bâ, ministre des Sports

    24. Samba Sy, ministre du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions

    25. Abdoulatif Coulibaly, ministre de la Culture

    26. Khoudia Mbaye, ministre de la Promotion des investissements, des Partenariats et du développement des Téléservices de l’Etat

    27. Abdoulaye Bibi Baldé, ministre de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l’Economie numérique

    28. Maimouna Ndoye Seck, ministre des Transports aériens et du Développement des infrastructures aéroportuaires

    29. Mame Mbaye Niang, ministre du Tourisme

    30. Aissatou Sophie Gladima Siby, ministre des Mines et de la Géologie

    31. Mame Thierno Dieng, ministre de l’Environnement et du Développement durable

    32. Pape Gorgui Ndong, ministre de la Jeunesse, de la Construction citoyenne et de la Promotion du volontariat

    33. Aminata Angélique Manga, ministre de l’Economie solidaire et de la Microfinance

    34. Abdoulaye Diop, ministre de l’Emploi, de l’Insertion professionnelle et de l’Intensification de la main d’oeuvre

    35. Ndèye Ramatoulaye Guèye Diop, ministre de la Bonne gouvernance et de la Protection de l’enfance

    36. Souleymane Jules Diop, ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé du PUDC

    37. Birima Mangara, ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, chargé du Budget

    38. Abdou Ndéné Sall, ministre délégué auprès du ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, chargé du Développement du réseau ferroviaire

    39. Moustapha Lô Diatta, ministre délégué auprès du ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, chargé de l’Accompagnement et de la Mutualisation des organisations paysannes.

    40 Cheikh Kanté, ministre du suivi du PSE

    Ministres d’Etat sans département (3)

    41 Eva Marie Colle Seck

    42 Mbaye Ndiaye

    43 Mahmouth Saleh

    En plus des 41 ministres nommés lors du dernier réaménagement gouvernemental, le président Macky Sall a sous sa coupole 39 ministres conseillers takhwaalou tambaambaalou , tous entretenus au frais du contribuable Sénégalais. Ce qui fait un total de 80 ministres. Du jamais vu !

    La liste des ministres conseillers takhawaalou tambaambaalou :

    1. Moustapha Diakhaté, Ministre/Chef de cabinet

    2. Elhadj Hamidou Kassé

    3. Youssou Ndour ministre bodio bidio , chanteur , PDG de presse et fonctionnaire

    4. Serigne Mbaye Dia

    5. Diagna Ndiaye CNOS

    6. Ousmane Ndiaye

    7. Baba Diaw Pétrole

    8. Bassirou Mbacke

    9. Benoît Sambou

    10. Mor Ngom

    11. Abdoul Aziz Mbaye transhumant

    13. Zator Mbaye

    14. Jean Pierre Senghor

    15. Hamidou Dia

    16. Seydou Diouf

    17. Ndongo Ndiaye

    18. Abdou Mboup

    19. Amy mbacke Thiam

    20. Abdoulaye Sali Sall

    21. Seydina Issa Laye Kane transhumant

    22. Pr Bamba Kane

    23. Bineta Gassama

    24. Cheikh Sakho

    25. Abdoulaye Badji, Ministre

    26. Arona Coumba Ndoffene Diouf

    27. Moustapha Fall CHE

    28. Penda Mbow

    29. Dr Fallou Samb

    30. Abdoul Aziz Diop

    31. Cheikh Mbacke Sakho

    32. Ndeye Marieme Badiane

    33. Pape Magueye Diop

    34. Seydina Elhadj Laye Seck

    35. Ablaye Sally Sall

    36. Zahra Iane Thiam

    37. Omar demba ba

    38. Sidy Ben Omar Kane

    39. Abdoulaye Seydou Sow

    39 ramatoulaye BA

    40 Abdoulaye Barro

    . Pour un budget de 3.790, 1 milliards en 2018, Maky en détient 88 milliards



    ASSEMBLEE NATIONALE: 165 députés dont 8 vice-présidents

    HCCT PDT Ousmane tanor dieng 150 membres

    Conseil économique environnemental de aminata tall : 120 membres dont 80 conseillers, 40 associés, 6 vice pdts et 6 secrétaires

    Commission sur la transparence dans les industries extractives présidée par Mankeur ndiaye

    Commission sur la protection des données personnelles :présidée par awa couddou louche

    Commission sur les investissements présidée par mamadou lamine keita

    Commission nationale du dialogue des territoires qui fut présidée par djibo ka, ensuite par Benoit sambou

    &éé »’((-

    Djolof fign, alias Tuubé waalo

    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (07:25 AM)
    &é »’’(--&é »’(LEEBOONE, LOUPPENE

    Bilan des conseils des ministres décentralisés :

    BUDGET Sénégal 2018 : 3.710 milliards par an, fois 7 ans, total : 25.970 milliards FCFA

    5 000 milliards de FCFA de promesses en conseils délocalisés. Maky avait promis 700 mille emplois aux jeunes, une gestion sobre et vertueuse, OFNAC, un mandat de 5 ans, la patrie avant le parti

    Dette intérieure 500 milliards de FCFA, dette extérieure 3.000 millisrds de FCFA en 2017

    Le Bilan de Macky SALL est caractérisé aussi par des promesses non tenues : réduction de son mandat de 7 à 5 ans, création de 500.000 emplois pour la jeunesse, un gouvernement de 25 ministres aujourd’hui il a nommé plus de 49 ministres, sans compter les ministres-conseillers qui sont plus de 40. Il avait promis une gouvernance sobre et vertueuse mais que nenni, sous Macky SALL il y a eu une multiplication virale des agences et des institutions budgétivores et inutiles qui servent uniquement à caser de la clientèle politique et les transhumants en recherche de pâturages.



    Le montant cumulé des promesses de financement des programmes d’investissements publics validés lors des Conseils des ministres délocalisés s’élève à prés de 5 000 milliards de FCFA.



    Depuis le premier conseil délocalisé à Saint Louis en juin 2012, le chef de l’Etat et son gouvernement ont sillonné les 14 régions du Sénégal : Saint-Louis, Ziguinchor, Louga, Kolda, Sédhiou, Thiès, Matam, Kédougou, Tambacounda, Diourbel, Kaolack, Kaffrine, Fatick, Dakar.



    Saint-Louis : 306,7 milliards de FCfa



    Kaolack : 255 milliards de FCfa



    Matam : 127 milliards de FCfa



    Louga : 250 milliards de FCfa



    Tambacounda : 201,9 milliards de FCfa



    Thiès : 447 milliards de FCfa



    Ziguinchor : 360 milliards de FCfa



    Kolda : 204 milliards de FCfa



    Kédougou : 192 milliards de FCfa



    Diourbel : 209 milliards de FCfa



    Kaffrine: 206 milliards de FCfa



    Sédhiou : 187 milliards de FCfa



    Fatick : 246 milliards de FCfa

    Dakar 1800 milliards



    Total : prés de 5 000 milliards de FCFA&é »’((-

    &é »’(

    Djolof fign , alias Tuubé waalo



    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2018 (08:22 AM)
      vréma cela refléte un gaspillage de trés haut degrés é donc ce prési handicapé mental é carence de compétence doit céder sans délai
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2018 (08:19 AM)
    Sincèrement c est hier seulement que j'ai compris que Abdoulaye Ndoye manque de suite dans les idées. Le rapport sera transmis à l ensemble des parties prenantes dés aujourd'hui. Hier c était juste une cérémonie pour marquer le démarrage du processus d exploitation des résultats de l étude sur le système de rémunération des agents de l État. Des comités seront institués et travailleront sur le fond. Qu' il arrête de fatiguer les gens avec cette histoire d alignement qui ne veut rien dire. D'ailleurs il est le seul à crier ca sur tous les toits. Et puis il manque singulièrement de tenue devant les autorités.Sa posture vis à vis de l autorité est très souvent une posture inconvenable .Il devrait recevoir des leçon de courtoisie.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR