Vendredi 21 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Report des locales: le gouvernement passe le dossier au parlement

Single Post
Report des locales: le gouvernement passe le dossier au parlement

La tenue des élections municipales, rurales et régionales en fin juin prochain est soumise à l'appréciation de l'Assemblée nationale du Sénégal, après l'adoption mardi, en Conseil des ministres, d'un projet de loi prorogeant les mandats des élus locaux jusqu'au 29 juin 2014, a indiqué le ministre de la Promotion de la Bonne gouvernance et porte-parole du gouvernement, Abdou Latif Coulibaly.

 

‘’Deux projets de loi ont été adoptés (par le gouvernement). Le premier, présenté par le ministre de l’Intérieur (Abdoulaye Daouda Diallo), procède à la prorogation des mandats des élus locaux jusqu’au 29 juin 2014. Les élections prévues en mars seront officiellement décalées si le projet de loi est adopté par l’Assemblée nationale’’, a-t-il déclaré.

 

S’exprimant lors d’un point de presse, M. Coulibaly a expliqué que ‘’le projet de loi adopté devra abroger et remplacer le code des collectivités locales actuel’’. ‘’Ce nouveau projet de loi dessine la configuration actuelle des ordres de collectivité au Sénégal’’, a-t-il soutenu.

 

‘’Nous avons (avec le nouveau code) un ordre de collectivités départementale, locale et une communalisation intégrale ainsi que d’autres dispositions qui vont être prises pour organiser davantage le nouveau système d’administration décentralisée’’, a-t-il révélé.

 

Le code nouveau prévoit la suppression des régions en tant que collectivité locale, a également indiqué M. Coulibaly, faisant part des changements entraînés par le projet de réforme de l'aménagement du territoire, appelé Acte 3 de la décentralisation. 

 

‘’Dans une deuxième phase de la mise en œuvre de l’Acte 3 de la décentralisation, d’autres types de régions en tant que collectivités locales devraient être mis en place. Ce sera une autre étape à ne pas confondre avec la communalisation intégrale’’, a-t-il signalé.

 

Cependant, le porte-parole du gouvernement sénégalais a assuré que la survivance des régions telles qu’elles existaient demeure. ‘’Nous ne parlons pas des régions déconcentrées, car elles demeurent. Le découpage administratif déconcentré demeure et il y aura toujours les 14 régions’’, a-t-il précisé.


liiiiiiiaffaire_de_malade

4 Commentaires

  1. Auteur

    Zebest

    En Décembre, 2013 (02:38 AM)
    C'est la même tactique qu'utilisait Ablaye Wade. Ce n'est que le début.
  2. Auteur

    Atypico

    En Décembre, 2013 (05:39 AM)
    Politicaillerie e, lieu et place d'une vision globale et de la recherche de l'intérêt général . C'est du Petit , du mesquin, du médiocre et sans aucun doute projet prochainement adopté par les domestiques du parle et ment !
    Auteur

    Grave

    En Décembre, 2013 (09:11 AM)
    Ce que dit le porte parole du gouvernement est difficilement compréhensible. Comment maintenir les 14 régions actuelles et supprimer la région comme ordre de collectivité locale. Le Gouvernement ne doit pas se précipiter pour l acte 3. Tout doit être réfléchi, muri avant d être mis en oeuvre.
    Auteur

    Mamadou Gaye

    En Décembre, 2013 (10:05 AM)
    Ce sera une grave erreur de supprimer la region qui est un fait mondial que l'on trouve autant dans les Etats unitaires comme la France, que dans les Etats confederes que federes comme l'Allemagne, la Suisse, le Canada, l'Italie. On ne peut pas ici prendre le contrepied de l'argumentaire qui a servi a liquider les Communautes rurales: la necessite de trouver des partenaires dans le cadre de la cooperation decentralisee.

    Par ailleurs, quel est l'echelon qui va se charger de la planification strategique entre les collectivitesbase et l'Etar? Qui va s'occuper des IA et des lycees dans tous les aspects de l'edication: planification, infrastructures, modules specifiques adaptes aux realites economiques et culturelles , formation et gestion du personnel enseignant. Si on faire une republique decentralisee avec un impact reel sur le developpement des territoires, il faut transgerer des competences economiques et infrastructurelles aux regions renforcees en ressources humaines de quzlite grace a la fonction publique locale, mais aussi des financements importants (15 a20%) du budget. Pour les poles-territoires ,il faut mettre en oeuvre les Ententes avec un fonds d'appui consequent pour la realisation des infrastructures structurantes de leur espzce commun et de structures economiques d'echelle.

    Quant a la communalisation integrale qui veut gommer la ruralite consideree comme une tare, or s'ol y'a une force, une fierte et un label terroir qui, aujourdhui participe du marketing du territoire. Dommage que le President ecoute Moustapha Cisse Lo qui n'y comprend que dalle et qui a des preoccupations electoralistes dans cette proposition de suppression des regions.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email