Samedi 17 Avril, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Réunion, cet après-midi, du bureau politique : Le Ps face à l’équation du «camarade» Gbagbo

Single Post
Réunion, cet après-midi, du bureau politique : Le Ps face à l’équation du «camarade» Gbagbo

La traditionnelle réunion hebdomadaire du Parti socialiste (Ps) aujourd’hui risque d’être mouvementée. Tant les divergences apparues ces derniers jours sur le dossier ivoirien sont flagrantes. Ousmane Tanor Dieng risque d’être mis en minorité et de voir sa position davantage fragilisée par ses camarades qui ne ratent aucune occasion pour le recadrer.

Cet après-midi, Ousmane Tanor Dieng et Jacques Baudin, respectivement secrétaire général et chargé des relations internationales de ce parti, risquent d’être malmenés par les autres membres du bureau politique. Mettant sans doute en avant les liens idéologiques qui unissent le Ps sénégalais et le Front populaire ivoirien (Fpi) de Gbagbo - les deux formations politiques sont membres de l’Internationale socialiste - ils ont reconnu la victoire de leur camarade ivoirien. Prenant ainsi le contre-pied de la communauté internationale, qui a reconnu la victoire de l’opposant Alassane Ouatarra, conformément aux résultats fournis par la Cei. Se mettant, également, à dos une large frange de l’opinion nationale.

L’on se rappelle que dans les colonnes du journal Le Quotidien du week-end dernier, Ousmane Tanor Dieng s’était réjoui de la victoire de son camarade, annoncée par le Conseil constitutionnel. ‘Le Conseil constitutionnel ivoirien vient de donner un verdict conforme à la légalité. Ce n’est pas à l’Onu de reconnaître ou non la victoire de l’un des candidats’, a-t-il dit. Avant d’ajouter : ‘Les résultats donnés par la Cei étaient des résultats provisoires. Maintenant, le Conseil constitutionnel vient de livrer les résultats définitifs.’ Cette réaction a soulevé l’ire de certains responsables socialistes, parmi lesquels Abdoulaye Wilane, le porte-parole adjoint du Ps. Ce dernier a vite fait de recadrer son secrétaire général, affirmant que cette position n’est pas celle de leur formation politique. Et dans l’interview accordée à Wal Fadjri quotidien, (Walf du vendredi 3 décembre, N° 5613), donc avant la publication des résultats, Aïssata Sall Tall, porte-parole du Ps, déclarait : ‘Je suis fondamentalement pour le respect des principes démocratiques et surtout de la volonté du peuple quand celui-ci s’est exprimé. Que Laurent Gbagbo soit un camarade socialiste ne change en rien cette position de principe. Toutefois, il faut toujours tout relativiser, surtout s’agissant de la Côte d’Ivoire… Il nous faut seulement souhaiter que les dirigeants ivoiriens, Laurent Gbagbo en tête, concilient l’expression populaire avec la stabilité politique et sociale du pays.’

Ce sont ces différentes positions qu’il s’agira aujourd’hui de concilier. D’une part, celle de Ousmane Tanor Dieng et Jacques Baudin qui, au nom d’une solidarité entre socialistes, ont vite fait de reconnaître la ‘victoire’ de Gbagbo. De l’autre, celle de Me Aïssata Tall Sall qui, avant même la publication des résultats officiels, a rappelé les principes qui sont ceux qui sont aujourd’hui chantés par toute la communauté internationale, à savoir le respect de la volonté exprimée par le peuple ivoirien. Entre les deux, celle que l’on peut qualifier de médiane et exprimée par Abdoulaye Wilane et tendant à ‘éviter tout amalgame au sujet de déclarations qui ne sauraient l’engager parce que n’étant pas issues de délibérations de réunions d’instances ou de structures du Parti socialiste’. Le compromis sera-t-il possible ?



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email