Vendredi 10 Avril, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Révélation du Maire de Dakar : L’Etat fouille la gestion de Pape Diop

Single Post
Révélation du Maire de Dakar : L’Etat fouille la gestion de Pape Diop

L’Etat s’intéresse à la gestion de Pape Diop. En effet, les services de Macky Sall sont en train de fouiller dans la gestion du Président de Convergence démocratique Bokk Gis-Gis lors de son passage à la mairie de Dakar. « L’Etat est en train, dans la gestion des audits de 2008, de nous fatiguer, nous qui sommes sur place, pour les marchés de la Place du Souvenir et le marché de riz », a avoué le Maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall. Aujourd’hui, dit-il, « on est au niveau du parquet, effectivement on est très sollicité sur cette question ».


liiiiiiiaffaire_de_malade

6 Commentaires

  1. Auteur

    Chims

    En Décembre, 2012 (10:40 AM)
    Le premier sondage du président Macky Sall commandite par lui même est sur sa table. La révélation est du magazine hebdomadaire Les Afriques qui a publié ce matin en exclusivite les tendances des resultats sur son site www.lesafriques.com . Thiey seneweb, on vous aime bien, je vis à Oslo je viens de le lire il y a 15 mn. Les Afriques, je le répète un journal sérieux
  2. Auteur

    Kiri

    En Décembre, 2012 (10:47 AM)
    Voici l'article en primeur sur le sondage publie par les Afriques.com. Huit mois après son arrivée aux affaires, le chef de l'état sénégalais, Macky Sall, s'est attaché les services d'une agence de conseil et d'alerte basée à Dakar. Les résultats de l'enquête sont sur la table du président. La facture est en dessous de 200 000 Euros. En exclusivité, Les Afriques en possession du rapport, vous livre les tendances. Décryptage.



    Huit mois après son arrivée aux affaires, le chef de l'état sénégalais, Macky Sall, s'est attaché les services d'une agence de conseil et d'alerte basée à Dakar. Les résultats de l'enquête sont sur la table du président. La facture est en dessous de 200 000 Euros. En exclusivité, Les Afriques en possession du rapport, vous livre les tendances. Décryptage.



    Ce n'est ni la guerre des images, encore moins, celle des mots. Le chef de l'état, Macky Sall a décidé de tester sa cote de popularité, cinq mois après son investiture. Cette délicate mission a été confiée à un de ses proches collaborateurs, Moubarack Lô, directeur de cabinet adjoint du président, lequel s'est au finish attaché les services d'une agence de conseil et d'alerte de droit sénégalais et basée à Dakar. Le président Macky Sall, jetant son dévolu sur cette agence, en lieu et place des officines hexagonales, avait exigé de l'agence et de son missi dominici, l'économiste Moubarack Lô que l'affaire soit gérée dans la discrétion. En clair, le dossier estampillé confidentiel a été drivé du début à la fin par l'économiste Moubarack Lô, la voix et l'oreille du chef à l'insu du shadow-cabinet.



    L'enquête entamée en août dernier s'est effectuée sur un échantillonnage de 6000 personnes disséminées à travers le pays et s'est achevée en octobre dernier. Une foire à questions leur a été soumise pour les besoins de l'enquête. Entre autres questionnements, «diriez- vous que les choses sont entrain de changer depuis l'arrivée de Macky Sall ? ». Ou encore celle-ci : «êtes vous satisfaits des actions du président et celles de son gouvernement ? ». Et, non des moindres : «Les engagements pris pendant le second tour de la présidentielle ont ils été respectés ?» ...



    Les tendances issues des résultats de ce premier sondage, en notre possession, sont sur la table du chef de l'Etat. D’après les résultats, le président Sall jouit encore d'une respectable cote de popularité auprès des personnes interrogées avec un taux d'opinions favorables de 56,5% contre 4% d'indécis. Pour 56% des sondés, les choses sont entrain de bouger dans le bon sens, contre 3% qui les croient plutôt en mal et 16,4% estimant le contraire. La gent féminine s'est révélée plus favorable au président Macky Sall au terme de ce sondage avec 45% de votes favorables, jugeant les actions du chef de l'Etat de positives et estimant que les engagements pris lors de la dernière présidentielle sont en voie de se matérialiser.



    . En faisant appel à l'expertise locale, le chef de l'état sénégalais semble bien prendre ses distances des vieilles habitudes de confier de telles missions aux agences européennes, qui ont toujours bénéficié des largesses financières faramineuses des palais africains. L’ex président Gbagbo avait dû casquer quelque 10 milliards Fcfa, à Euro RSGC, pour la réalisation de 2 sondages payés par l'architecte franco-ivoirien, Pierre Fakhoury.



    Pour ce premier sondage, Macky Sall aurait casqué moins de 200000 euros. Ce sondage est en quelque sorte un match dans un match pour éventuellement permettre au président sénégalais de s'affranchir tôt ou tard de la grande alliance dans laquelle il s'est embarqué.



    PAR ISMAEL AIDARA



    Auteur

    Sarabande

    En Décembre, 2012 (10:53 AM)
    Je l'ai lu, ce matin vers 9 heures, bien écrit et une info qui est estampillée confidentiel, même les habitues du palais ne savent pas que ce sondage à été commandite. Les Afriques nous étonne, mais ou sont nos journalistes sénégalais ? Lisez l'article sur le site www.lesafriques.com. Dia dieux seneweb, on compte sur vous pour le poster sur le site. Du courage
    Auteur

    Godard

    En Décembre, 2012 (11:06 AM)
    INDUSTRIES CHIMIQUES DU SENEGAL !!!

    LE PLUS GRAND SCANDALE DU SENEGAL. MACKY SALL ET LANDING SAVANE EN SAVENT BEAUCOUP C'EST POURQUOI PERSONNE N'EN PARLE. SACHEZ QUE L'INDE EST ENTRAIN DE RECOLONNISER LE SENEGAL VIA CE JOYAU

    ALASSANE DIALLO DG DES ICS EST UN SAMBA ALLAR. C'EST LE PLUS GRAND MENTEUR DU SENEGAL.

    AVEC L'AIDE DES DELEGUES DU PERSONNEL (MBODJI ET CHEIKH OUSMANE DIOP) IL A LICENCIE 41 SENEGALAIS QUI NE FAISAIENT QUE RECLAMER LEUR DOIT. DES INDIENS SONT PAYER A COUPS DE MILLION SANS RIEN FOUTRE

    A VOUS LES JOURNALISTE ALLEZ FAIRE DES INVESTIGATIONS A DAROU KHOUDOSS VOUS VERREZ

    FAITES VOTRE TRAVAIL D'INVESTIGATION DE GRACE !!!
    Auteur

    Bien Informe

    En Décembre, 2012 (13:23 PM)


    L'information révélée par le ministre d'Etat Amath Dansokho est tout simplement grave. Elle donne une idée de la gabegie durant les douze ans du régime Wade.

    Seulement, en juste huit mois des responsables du régime de Macky Sall seraient déjà sur une démarche pouvant mener à pire. En atteste la "nébuleuse" évoquée par l'hebdomadaire NOUVEL HORIZON de ce jour en relation avec le marché de la biométrie entrant dans le cadre de l'audit de la Fonction Publique sénégalaise géré par l'Agence de l'Informatique De l'Etat. Interroger les dignitaires du régime Wade et les amener à rapatrier "les biens mal acquis" est une chose importante. Mais devrait-on en même temps laisser des tenants actuels du pouvoir se faire eux-aussi des "biens mal acquis" pour que l'on se retrouve après à chercher à les récupérer. Ce sera un éternel recommencent.
    Auteur

    Coumbassa

    En Décembre, 2012 (14:29 PM)
    Seneweb! On vous a signalé un article sur le site lesafriques.com qui parle d'un sondage discret commandite par le président Macky Sall. Vous êtes ou ? Ce sont d'autres sites sénégalais et africains qui l'ont repris. Vous étiez les premiers a être informé. Postez nous les gars ça , on vous aime.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email