Jeudi 17 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

[Profil] Serigne Bassirou Guèye, le procureur de la… réplique

Single Post
[Profil] Serigne Bassirou Guèye, le procureur de la… réplique

Serigne Bassirou Guèye, 54 ou 55 ans, est le procureur de la République depuis avril 2013. Pour ses détracteurs, il est à la solde du pouvoir. Pour ses défenseurs, il est dans son rôle. Entre les deux, la balance perd l'équilibre.

"Erreurs de communication"

Sous les projecteurs, le procureur de la République n'a pas déçu. Comme à son habitude lorsqu'il se plie à l'exercice, Serigne Bassirou Guèye a dirigé sa dernière conférence de presse, mercredi 12 juin, à la manière d'un acteur de one-man-show. Occupant seul l'espace, imprimant le rythme au public avec lequel il interagissait quand ça lui chantait et, au passage, soldant quelques comptes sans l'air d'y toucher.

Le sujet du jour : "Scandale à 10 milliards de dollars", le reportage de la BBC qui pointe de supposés versements suspects au profit d'Aliou Sall, frère du Président Macky Sall, dans le cadre de la cession de contrats pétroliers et gaziers entre Petro-Tim et Bp. D'autres affaires étaient également au menu : rapport de l'Ofnac sur le Coud, Fallou Sène…, mais pour les mauvaises langues, c'était juste pour faire diversion.

En tout cas Serigne Bassirou Guèye n'a pas fait insulte à sa réputation de belliqueux ce mercredi-là. Cette étiquette lui colle à la peau depuis le 22 avril 2013 et sa nomination à la tête du parquet du tribunal de Dakar, en remplacement du "très rebelle" Ousmane Diagne, débarqué par Mimi Touré, alors ministre de la Justice, pour insubordination.

Les cibles du procureur sont connues : les Abdoul Mbaye, Thierno Alassane Sall, Ousmane Sonko, Mamadou Lamine Diallo… Ces opposants qu'il taxe, en se moquant, de "grands spécialistes des affaires pétro-gazières, avec des cabinets dans les rédactions".

Lors de sa conférence de presse, il les a invités à "quitte(r) les médias et les réseaux sociaux pour aller utilement aider les enquêteurs". "Maintenant, leur a-t-il signifié l'air satisfait, la balle est dans votre camp, les enquêteurs vous attendent !"

Cette petite pique constituait la cerise sur le gâteau de l'annonce du lancement d'une enquête sur, d'une part, les révélations de la BBC, et d'autre part, sur la fuite du rapport de l'Inspection générale d'État (IGE) sur Petro-Tim.

Ce dossier est confiée à la Division des investigations criminelles (Dic) de la police et à la Section de recherches de la gendarmerie. Et selon les assurances du procureur, les enquêteurs n'épargneront personne; ni Mayeni Jones, la journaliste de la BBC auteur du reportage controversé, ni Aliou Sall, le directeur de la Caisse des dépôts et consignations et maire de Guédiawaye.

Si les sorties médiatiques du procureur de la République, sur les dossiers politico-judiciaires, sont du pain bénit pour la presse, friande des "petites phrases", elles ont le don de faire grincer des dents jusque, parfois, dans son propre cercle.

"Il fait beaucoup d'erreurs de communication. Je le lui dis souvent et il accepte avec beaucoup d'humilité", regrette un de ses conseillers officieux.

"La caverne d'Aïda Ndiongue"

Serigne Bassirou Guèye a été "révélé" par l'affaire Aïda Ndiongue, l'ex-sénatrice libérale poursuivie pour détournement de deniers publics présumé, notamment. Moins d'un an après sa nomination, le 17 janvier 2014, celui que ses intimes appellent "le rigoureux enquêteurs", convoque la presse à l'exposition de "la caverne d'Aïda Ndiongue".

Il se charge de la présentation des pièces de la collection : de l'argent liquide retrouvé dans sept coffres, dans des enveloppes et dans les livres d'institutions bancaires, ainsi que des bijoux. "En résumé, conclut le maître des poursuites, l'estimation provisoire des biens se chiffre à 47 milliards 675 millions destinés à la lutte contre les inondations."

Viendra ensuite l'affaire Khalifa Sall. Instructeur du dossier, Serigne Bassirou Guèye était au début et à la fin de la procédure. Sa présence à la barre en avait surpris plus d'un. Pas étonnant pour ceux qui connaissent ce magistrat du parquet pur et… très dur, à la minutie digne d'un Sherlock Holmes.

Entre réquisitoire sévère et passe d'armes avec les mis en causes, leurs conseils ou les témoins, ses méthodes ont été fortement critiquées. Il réussira la prouesse de faire sortir de ses gonds, le très placide ex-maire de Dakar contre qui il a requis 7 ans de prison ferme dans l'affaire de la Caisse d'avance.

"Monsieur le procureur, quel est votre problème ?", lui lance Khalifa Sall, visiblement furax.

Réponse : "Moi, je n'ai aucun problème. Celui qui a des problèmes c'est celui qui a détourné de l'argent destiné à la population."

Mamadou Diop, ancien maire de Dakar, témoin au procès Khalifa Sall, montrera le même agacement face au teigneux procureur, notamment lorsque celui-ci lui lance : "Avez-vous eu à utiliser de fausses factures pour alimenter les fonds politiques de la mairie ?"

Réplique de Diop-le-maire : "Vous n'avez pas le droit de me parler comme ça. J'ai 82 ans et j'ai exercé différentes fonctions dans ce pays."

Le procureur précise : "Ce n'est pas moi qui vous ai cité à comparaître comme témoin."

Ange et démon

Si d'aucuns le caricaturent comme un magistrat zélé, sous la coupe réglée du régime, le parfait contraire de son prédécesseur, Ousmane Diagne, d'autres le peignent comme un homme très "généreux" et un magistrat "crédible".

Pour sa défense contre ceux qui le jugent "rigide", avec des méthodes éloignées de l'orthodoxie (Me Moussa Sarr), ce jeune quinqua monogame au visage arrondi et à l'éternelle boule à zéro, peut compter sur Me Aboubacry Barro. Qui dit : "Le procureur de la République ne peut et ne doit pas être de commerce facile parce que c'est le maître des poursuites."

L'avocat martèle : "Il faut que les gens fassent preuve de compréhension car un procureur de la République est un magistrat debout contrairement aux juges du siège qui sont indépendants. Il répond directement de la chancellerie (ministère de la Justice). A partir de ce moment, quand-même, il est le ‘bras armé' de l'exécutif. Donc il est dans son rôle." Comprendre : le procureur de la République est juste un acteur, en public.

Un de ses collaborateurs acquiesce. Et en privé, confie ce dernier, le chef du parquet est "un homme entier, quelqu'un de très généreux,  très ouvert".

Issu de la promotion 1997 de l'Enam, Serigne Bassirou Guèye a été pendant longtemps chef du parquet de Tambacounda. Il reviendra à Dakar, après cette virée au Sénégal oriental, pour être substitut puis conseiller technique n°1 d'Aminata Touré, première ministre de la Justice de l'ère Macky Sall. Il passera procureur de la République le 22 avril 2013.

Selon Me Barro, un procureur de la République restera aux ordres de l'exécutif tant que demeureront son mode de désignation (nommé par le chef de l'État) et sa relation hiérarchique avec la chancellerie.


Article_similaires

27 Commentaires

  1. Auteur

    En Juin, 2019 (11:46 AM)
    Daye Leer Macky bougoule leundeume
  2. Auteur

    Macky Korr Marieme Faye

    En Juin, 2019 (11:50 AM)
    It will be clear because Macky doesn't like opacity
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2019 (14:58 PM)
      au contraire, un voleur comme macky n’aime pas du tout la clarté. macky domaram la, je me demandé comment un peuple éveillé peut porter à sa tête un nullard qui lui a volé des milliards. tieuy africa, on y voit du tout.
    Auteur

    En Juin, 2019 (11:54 AM)
    Pfff. Un gars qui est au service de Macky et non du pays. Lui meme qui accuse les autres, que fais t il de l'argent du contribuable ? Ne recois t il pas d'avantages indus ?

    Passons ce n'est pas un modele comme tente de le presenter cet article.
    Auteur

    Khatior-bi

    En Juin, 2019 (12:06 PM)
    Pensez-vous convaincre les senegalais de la bonne foi de ce cretin de la Republique.
    Auteur

    En Juin, 2019 (12:18 PM)
    Minable
    Auteur

    Place

    En Juin, 2019 (12:37 PM)
    toujours place de l obelisque be kagn pourquoi pas une marche ?
    Auteur

    En Juin, 2019 (12:39 PM)
    IL N'EST PAS LE PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE MAIS LE PROCUREUR DE L'ALLIANCE POUR LA REPUBLIQUE APR lui meme il sait ce qui l'attend quand ce régime va s'éffondrer pour bientot
    Auteur

    Bisous

    En Juin, 2019 (12:46 PM)
    Provocateur de l'état APR. Quelle honte cette sustice....

    Oh mon Dieu je rigole de l'injustice dans les pays de merde.
    Auteur

    Maupassant

    En Juin, 2019 (12:46 PM)
    Conseiller technique n°1 d'Aminata Touré, première ministre de la Justice de l'ère Macky Sall. Il passera procureur de la République le 22 avril 2013.



    Selon Me Barro, il restera aux ordres de l'exécutif tant que demeureront son mode de désignation (nommé par le chef de l'État) et sa relation hiérarchique avec la chancellerie.
    Auteur

    En Juin, 2019 (12:51 PM)
    Enfoiré !!!
    Auteur

    As

    En Juin, 2019 (12:52 PM)
    Il n'a pas encore auditionné monsieur Sall !
    Auteur

    En Juin, 2019 (13:02 PM)
    Il ne mérite pas mon commentaire



    Il ne mérite pas mon commentaire



    Il ne mérite pas mon commentaire



    Il ne mérite pas mon commentaire



    Il ne mérite pas mon commentaire
    Auteur

    En Juin, 2019 (13:04 PM)
    le pi--bul de ms
    Auteur

    Gr Mor

    En Juin, 2019 (13:19 PM)
    Bassirou le chien mechant de Macky a d'etruit la justice en devenant le gladiateur de macky allez au frond pour les règlements politiques des opposant de macky la rendu ridicule sur le dossier aliou sall il a inversé les procédures bassirou est mort pour la vrai justice . son avenir s'ecrit en pointillé dommage personne ne le respect les gens le craignent pour son style chien mechant de Macky.
    Auteur

    En Juin, 2019 (13:21 PM)
    j 'entends dire que le procureur doit pouvoir se passer de l'appel à des temoins mais un enqueteur peut ne pas savoir qui peut temoigner ou non ,je ne vois aucun mal ni illegalité à solliciter le temoignage de personnes qui sont censéssavoir quelque chose à dire sur un fait juridique ,dans certains pays on fait appel à temoins contre le paiement d' une recompense
    Auteur

    En Juin, 2019 (13:30 PM)
    Nguir YALLAH ak YONENTE bi rouseul sa tour wi

    Il faut choisir le peuple a la place de maky le sal .
    Auteur

    Akimo Petrolou Republicbi

    En Juin, 2019 (13:53 PM)
    Il faut marcher au palais pour deliver Les voleurs de la republic.
    Auteur

    En Juin, 2019 (13:54 PM)
    ki dou ben procureur
    Auteur

    Mah

    En Juin, 2019 (13:57 PM)
    Tégueul ndéyame rék kassorék après inchallah
    Auteur

    Nianthio

    En Juin, 2019 (13:57 PM)
    Lui au moins il a des parents qui sont fiers d'avoir un fils qui ne se cache pas derrière un clavier pour insulter. Ceci pour deux raisons: soit on est rancunier ou bien on est un rejeton du système éducatif.

    Qu'avez-vous fait pour ce pays? "Ask not what your country can do for you but ask what you van do for tour country"

    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2019 (14:33 PM)
      haaahaa.tu es vraiment un idiot! ferme ta gueule lui il est rentre tristement dans l'histure. sa li kagn dieuleul ken douko titaro. le valet de macky. ce larbin de merde. na kayi rek macky roof. un vrai pd prostitue gor dafay ame fit waay! ki dou gor.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2019 (14:35 PM)
      ses parents peuvent être fiers de lui cela est du cadre privé et ne nous concerne pas. mais ces actions publiques n'inspirent aucune fierté ni respect juste du mépris. ps: mes parents sont fiers de moi et jai bien réussi à l'école alhamdoulilah
    Auteur

    Yems

    En Juin, 2019 (14:30 PM)
    Bientôt, il cédera la place car nous n'avons pas besoin de procureur politique
    Auteur

    Le Diable

    En Juin, 2019 (14:37 PM)
    Je me demande comment ces gars là peuvent regarder leurs enfants drots dans les yeux.

    En tout cas avant qu'il meurt faut qu'il aille voir Khalifa SALL balou ko akk.

    Hakhira lou am la.
    Auteur

    Thierno M.

    En Juin, 2019 (14:51 PM)
    Espérons seulement que M. Le Procureur veillera à ce que l'ARBRE NE CACHE PAS LA FORÊT ; car, le vrai problème dans l'affaire PETRO-TIM , ce sont LES ROYALTIES.



    Le PRÉJUDICE POUR LE SÉNÉGAL , c'est , non pas les 6.000 Milliards, mais plutôt LES 6.000 MILLIARDS PAR AN, DURANT 40 ANS.



    LE MONTANT ( PROVISOIRE ) DU HOLD UP EST : 6.000 X 40 MILLIARDS . FAITES LE CALCUL .
    Auteur

    En Juin, 2019 (15:05 PM)
    je vois plus les commentaire des répondeurs automatique de l'apr défendre sathie you mak yi , amgén loulen doy maintenant
    Auteur

    Quatorze

    En Juin, 2019 (15:53 PM)
    En réalité il a 62 ans.
    Auteur

    En Juin, 2019 (16:15 PM)
    Thiebou Ndiaye

    "...Cette étiquette lui colle à la peau depuis le 22 avril 2013 et sa nomination à la tête du parquet du tribunal de Dakar, en remplacement du "très rebelle" Ousmane Diagne, débarqué par Mimi Touré, alors ministre de la Justice, pour insubordination...."

    Vous avez tout dit en vous dedisant vous-meme.Au pays des justes causes ou l'impartialite ne se punit pas les procureurs ne repondent pas aux ordres des ministres de la justice novice aux règles de droit comme Mimi Radikh Toth.qui voulait que ses ordres soient executees a la lettre. Ainsi arriva Bassirou G.

    Ne vous rendez pas indispensable en essayant de peindre un tableau flou d'un profil averant une partialite de nuire des opposants au regime de l'Alternance qui n'a fait que nuire et surprendre bon nombre de Sénégalais comme nous tous. Le travail d'un bon journaliste se doit "objectif"( objectum= ce qui est devant moi, mes yeux, sans plus ni moins).

    A Bon Entendeur Salut!
    Auteur

    Ndome Sene

    En Juin, 2019 (17:13 PM)
    Ila 55 ans,et il ets sorti de l'Enam en 1997? Il etait ou avant? Combien de fois a t-il fait le Bac?Cartouche a la FAC?

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR