Jeudi 22 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Serigne Fallou Dieng, Cercle des intellectuels soufis : « C’est Abdoulaye Wade qui a sacrifié Karim»

Single Post
Serigne Fallou Dieng, Cercle des intellectuels soufis : « C’est Abdoulaye Wade qui a sacrifié Karim»


Pour Serigne Fallou Dieng, les déboires judiciaires de Karim sont de la responsabilité de son père. Le président du Cercle des intellectuels soufis estime que c’est Abdoulaye Wade qui a «sacrifié» son fils en lui confiant une «bonne partie» de l’économie durant son régime.

Le Cercle des intellectuels soufis (Cis) se dit «soulagé» par la décision de la Crei qui a condamné Karim Wade à 6 ans de prison ferme et à verser une amende de 138 milliards de F Cfa. Serigne Fallou Dieng, leader de cette structure, «salue l’exemplarité» de la peine. «Ce jugement doit servir d’exemple à tous les fossoyeurs des économies africaines. Désor­mais, les deniers publics ne doivent plus être dilapidés par qui que ce soit», indique M. Dieng de passage au journal Le Quotidien. 
Contrairement aux militants libéraux qui estiment que Karim Wade est un «prisonnier politique» du Président Macky Sall, le Cis désigne le Pape du Sopi comme le «responsable des malheurs» de Karim. «Lors du sommet de l’Oci, un bateau a été loué à 6 milliards (Sic). Que personne ne nous leurre ! Le comportement de Karim Wade n’était pas irréprochable. Pour nous, c’est Abdoulaye Wade qui a sacrifié son fils parce qu’il a mis entre les mains de ce gamin, une bonne partie de notre économie, des responsabilités à n’en plus finir. Wade a envoyé son fils à la potence», estime-t-il.

«Avec les acteurs religieux, Macky Sall doit négocier avec Wade»
Très sévère avec l’ancien régime, il fait remarquer : «Nous connaissons ce que Wade faisait. Les dépenses extravagantes, les montages financiers et les fricotages économiques étaient omniprésents. Ces faits étaient même monnaie courante. C’était évident.» Néanmoins, Serigne Fallou Dieng éprouve un «sentiment de compassion» envers l’ex-Président et son fils. Face au climat politico-social assez tendu, il pense que «de concert avec les acteurs religieux, Macky Sall doit entamer des négociations avec Wade». Il précise : «Je ne parle pas de compromission car le droit doit prévaloir. Dans ces négociations, l’Etat doit récupérer certains biens de Karim. Une fois que cela est fait, Macky Sall peut le gracier. Je suis favorable à une grâce pour Karim Wade», prêche-t-il.

«Les règles de transparence doivent s’appliquer à la mairie de Touba»
Par ailleurs, Serigne Fallou Dieng s’insurge contre la gestion de la mairie de Touba qui, selon lui, doit davantage s’inscrire dans la transparence. «Le fait que Touba soit une contrée qui jouit d’une particularité historique n’exonère pas l’impératif de se soumettre aux règles de la transparence. Les règles de l’Autorité de régulation des marchés publics doivent s’appliquer à Touba. Je n’ai jamais entendu ou lu dans la presse, des appels d’offres ou des manifestations d’intérêts. Aucun !», relève-t-il, avant de menacer de saisir le khalife des mourides si les autorités municipales «ne se rectifient pas».
Article_similaires

8 Commentaires

  1. Auteur

    Deug Deug

    En Mars, 2015 (16:40 PM)
    Que Alla vous paye pour oser dire la verite
    • Auteur

      Fjk

      En Mars, 2015 (17:11 PM)
      cette tafiole s'est toujours servie dans les poches des autres quitte à retourner la veste autant de fois qu'il le faut.
    • Auteur

      Ignares !!!!

      En Mars, 2015 (12:00 PM)
      soit cet ignare et les autres rigolos qui composent son prétendu "cercle des intellectuels soufis" ne sait pas ce qu'est un intellectuel, soit il ne sait pas ce qu'est un soufi. "intellectuel" est dit d'une personne qui, du fait de sa position sociale, dispose d'une forme d'autorité et la met à profit pour proposer, débattre et permettre à l'esprit critique de s'émanciper des représentations sociales. permettre à l'esprit critique de s'émanciper des représentations sociales me semble à l'opposé des préoccupations du soufi qui sont plutôt d'ordre ésotérique et mystique. le soufi recherche la "haqîqah" qui est la réalité fondamentale qui vivifie toute l'existence, par la soumission totale à la sharî-ah et avec les voies et moyens que lui procure la tarîqah (voie qui mène à la grande ouverture ou fath). donc l'attitude du soufi est tout à l'opposé de l'esprit critique de l'intellectuel qui relativise toute chose y compris les aspects les plus intangibles de la vision du monde islamique. laissons donc les concepts issus des batailles d'idées survenues en france au début du 20e siècle à leur place et ne les mêlons pas à tout et n'importe quoi. beaucoup d'arabisants se battent actuellement pour être reconnus comme des intellectuels, au même titre que ceux qui ont été formés en français ou en anglais. c'est leur droit. mais que des arabisants à l'esprit obscurci par ce complexe d'infériorité ne nous cassent pas les pieds en parlant d'intellectuels "soufis". un soufi n'est pas un intellectuel. il est bien plus qu'un intellectuel. il recherche bien plus qu'une vérité relative dans un monde contingent.
  2. Auteur

    Soufi Safi

    En Mars, 2015 (16:42 PM)
    Wade n'a pas seulement sacrifié son fils mais il veut en meme temps sacrifier le mouridisme parqu'il a fait beaucoup de faveurs aux responsables et marabouts mourides. Ainsi il veut utiliser cette confrerie comme un bouclier. C'est d'ailleurs ec qui a valu a Assane Mbacké la prison. Il ne se passe pas une semaine sans qu'un petit Mbacké Mbacké ne fasse une sortie pour defendre wade et s'attaquer a l'actuel pouvoir. Touba doit refuser de tomber dans les pieges de Wade. Il a semé, il doit le recolter tout seul. Il se croyait roi alors que c'est le peuple qui lui a tout donné, pas seulement Touba.
    • Auteur

      Kazamansa

      En Mars, 2015 (12:14 PM)
      je crois que les sénégalais doivent voir ce qui se passe autour d'eux avant de sortir de telles insanités:

      1°) insulter une confrérie aussi importante que le mouridisme que vous supposez être corruptible (vous dites que wade les sacrifier parcqu'il a fait des faveurs à cette couche de l'islam)

      2°) vous tentez de créer des précédents dangereux en tentant de pousser une grande partie de la population à se rebeller : pensez un peu au chaos au nigeria, au mali, au soudan, en libye, en centrafrique...

      notre rôle à tous c'est de jouer à la carte de l'apaisement, de la stabilité sociale, de la cohésion et de la collaboration entre les différentes communautés.

      attention! les armes, dès qu'elles crépitent quelque part, ne se taisent que rarement... alors faisons tous que nos amis et parents proches et lointains puissent venir se refugier au sénégal pour son cadre accueillant et paisible.
    Auteur

    Fadiagnes

    En Mars, 2015 (17:31 PM)
    Une grâce présidentielle est possible après une reconnaissance de tous ces détournements et un remboursement de tout ou partie de l'amende. D'accord sur la culpabilité directe et indirecte de Wade père. Revenons sur la notion de don tel que le stipule et condamne le tribunal. La loi reconnaît la notion de libéralités. Mais c'est dans le fond que cette notion est contraire à nos valeurs et ouvre une voie au blanchiment et à toute forme de détournement. Pour résoudre cette question il nous semble nécessaire de revoir la fiscalité. Le Sénégal est un pays où existe une certaine solidarité. Certes, mais la paresse intellectuelle empêche nos responsables à l'ériger comme système. Dans beaucoup de pays développés les dons aux associations peuvent être deduits des impôts. Le donateur est connu. Comment expliquer que des gens recevant des dons (griots .... Ou parents) et affichent une certaine aisance financière sont sans revenu reconnu ? Ces derniers utilisent tous les aménagements (routes, hôpitaux, autoroute, éclairage urbain etc...) sans jamais payer d'impôts. Le manque à gagner de l'Etat et des collectivités est énorme. Youssou Ndour, Coumba Gawlo .... Pour ne citer que ceux-là font salle pleine en louant le Grand Théâtre. Ils font salle pleine et reçoivent plus , directement du public. Ces gens en mal de notoriété et voulant s'afficher un soir en se transformant en guichet distributeur de billets faussent tout calcul. D'où sortent-ils cet argent? En tout cas l'Etat est le premier roulé dans cette histoire. L'impôt n'est pas contraire à la solidarité au contraire. Le pays doit se pencher sur cette question. Karim Wade nous dit avoir reçu des cadeaux de son pére. Voilà encore une occasion d'entendre ce pére. D'où sort-il cet argent? Deuxième chose: les cadeaux offerts aux politiques par des partenaires étrangers. CES CADEAUX APPARTIENNENT AU PEUPLE. C'est honteux d'entendre un vieil homme comme Wade prétendre avoir reçu des milliards de l'étranger. .... à suivre.
    • Auteur

      Semague

      En Mars, 2015 (23:59 PM)
      franchement vous ne devez meme pas parler vous parlez de detournement ou est cette argent detourner vous etes bizzzzzare
    Auteur

    Diallo Bruxelles

    En Mars, 2015 (19:11 PM)
    Au moins quelqu un d objectif

    Auteur

    Foudre

    En Mars, 2015 (20:18 PM)
    SUR QUOI MACKY SALL DOIT-IL NEGOCIER AVEC WADE ? MACKY CONNAIT TROP BIEN WADE ET IL SAIT COMMENT LE TRAITER. WADE LUI MEME A DECLARER QUE LUI ET SON FILS N'ACCEPTERONT JAMAIS D'ETRE DERRIERE LE PRESIDENT MACKY SALL, LE PRESIDENT LE MIEUX ELU DU SENEGAL DEPUIS NOTRE INTDEPENDANCE. C'EST UINE INSULTE POUR LES SENEGALAIS.
    Auteur

    Doxandem

    En Mars, 2015 (20:54 PM)
    Niak yare moy Tax niou dieulé nitt ci kaw wathiéko diko thiao. S M Diakhatè
    Auteur

    Taphddc

    En Mars, 2015 (23:16 PM)
    Wow! Une eclaircie venant du milieu maraboutique! C'est rare mais salutaire!
    Auteur

    Domi Rew

    En Mars, 2015 (23:52 PM)
    Et voilà qu'entre en action un autre détachement de la brigade hétéroclite chargée de maquiller l'injustice faite à Karim Wade. Après le contingent nauséabond des SAPITEURS, il faut désormais falsifier une histoire toute chaude, montée de toute pièce pour neutraliser un potentiel concurrent politique. Les Sénégalais authentiques sont plus que jamais convaincus de l'innocence de Karim, prochain Président de La République.
    • Auteur

      Suite

      En Mars, 2015 (11:59 AM)
      qui au senegal ne connait pas wade "le gentil", avec les deniers publiques. wade a massacré l'économie de ce pays pendant 12ans. ca tout le monde le sait.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR