Dimanche 11 Avril, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Politique

Serigne Fallou Dieng : ‘’ Macky Sall a réussi un grand coup de communication à Touba’’

Single Post
Serigne Fallou Dieng : ‘’ Macky Sall a réussi un grand coup de communication à Touba’’

Selon le président du Cercle des intellectuels soufis, le président de la République Macky Sall, à travers sa visite de deux jours effectuée à Touba, a réussi un véritable coup de communication. Seulement, Serigne Fallou Dieng regrette que le chef de l’Etat ait décidé de renoncer à prier le vendredi à la grande mosquée de Touba aux côtés du Khalife des Mourides, Serigne Cheikh Sidy Makhtar Mbacké.

La communauté mouride vient de procéder à la commémoration de la 122ème édition du Magal de Touba. Pouvez-vous revenir sur le sens de cet évènement ?

Le Magal célèbre le départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba, père fondateur du Mouridisme. A vrai dire, il marque le coup d'envoi d'une magnifique résistance culturelle contre l'aliénation et la domination coloniale. C’est un combat culturel pour la libération nationale, l'émancipation sociale et la matérialisation spirituelle. Dans un autre sens, on peut dire que la célébration du Magal consacre un djihad culturel, c'est-à-dire : culture versus fanatisme. Comme on a tendance à le dire souvent, le délitement de la culture représente pour une civilisation le plus grand danger, en la rendant vulnérable aux attraits simples et trompeurs du totalitarisme. 

C'est dans le sillage de cette  logique de culture contre domination, culture contre la haine et culture pour la matérialisation spirituelle et vulgarisation morale, que s'intègre le sens du Magal, qui ne saurait nullement être autre chose que celui du pardon, de partage et de fraternité. Parce qu'en célébrant la date qui marque le début du calvaire et des épreuves, à travers des actions de grâce à caractère carnavalesque, on magnifiait ainsi les vertus du pardon, de l'amour et de la fraternité sur l'autel des sentiments de haine et de la violence.

Le président de la République Macky Sall a tenu à venir témoigner au Khalife général des Mourides sa solidarité. Comment appréciez-vous sa visite ?

Franchement, le président de la République a réussi un grand coup de communication à Touba. En réalité, il a effectué une véritable opération de charme en direction de la communauté Mouride. Parce que les disciples de Cheikh Ahmadou Bamba ont pu lire avec délectation les lueurs de joie irisants qui rayonnaient et reflétaient toute la gratuité du Khalife général des Mourides, Serigne Cheikh Sidy Makhtar Mbacké à l'endroit du chef de l’Etat, Macky Sall. Tout être initié était en mesure de déchiffrer les  sagesses  de  sollicitudes qui dégoulinaient du visage du khalife général des Mourides lorsque le Président chantait avec astuce ses louanges et son prestigieux Califat placé sous le signe d'entente et d'ouverture. Qui dit ouverture, dit réforme et modernité. Et qui dit entente dit mettre en congé les vieilles querelles de chapelle et de confrérie.

Le chef de l’Etat n’a pas pu prier à la Grande Mosquée de Touba. Selon un communiqué de la présidence de la République, c’est le Comité d’organisation du Magal qui lui a demandé d’y renoncer pour faciliter l’accès à la Grande Mosquée à tous les  fidèles mourides. Qu’en pensez-vous ?

Peut-être que le Président a procédé ainsi, dans un souci de préserver l’ordre  pour ne pas apporter de l'eau dans le moulin de ses adversaires.

Mais pour dire vrai, à sa place, j'aurais agi autrement, considérant que la prière du vendredi  avec le Khalife à la grande mosquée de Touba représente la dernière et la plus importante étape marquant les temps forts d'une visite de succès.

Comment voyez-vous les rapports entre le président de la République et Touba ?

En termes d’œuvres régaliennes, Touba n'est point moins loti. Il occupe une place de choix  dans les allocations budgétaires. Cela est vérifiable à tout point de vue. D'ailleurs, il  représente même un vaste chantier d'infrastructures et d'assainissement en construction. Seulement, personne ne pourrait dénier ni occulter les goulots d'étranglement qui opèrent sur le développement socio-économique à Touba. Mais tout de même, rien ne saurait nous empêcher de considérer que les rapports  sont cordiaux, eu égard aux multiples marques d'affection que le khalife renouvelle en  toutes circonstances à l'endroit du chef de l'Etat. Je pense que les rapports de forces politiques commencent à changer le champ de ruine politique que représentait Touba, et qu'une  nouvelle donne politique est en train de s'y manifester.

Macky Sall, en marge de sa visite, a réconcilié Moustapha Cissé Lo et Serigne Abdou Fatah Mbacké. Quel commentaire faites-vous de cela ?

C'est un bon geste. En tout cas, nous, au niveau du Cercle des intellectuels soufis, nous considérons que tout acte allant dans le sens d'apaisement est le bienvenu. Et ce, vu que pour imprimer un nouveau style de gouvernance, il faudrait nécessairement éteindre tout point chaud et foyer de tension. Le conflit entre Cheikh Abdoul Fatah Mbacké Falilou et Moustapha Cissé lo, a généré beaucoup de tension et une avalanche d'agitations dans la cité religieuse. Je n'ai pas un commentaire sur la personne de Moustapha Cissé Lo. Mais je suis d’avis  que la reconquête requiert de rectifier le tir. On pourrait bien se manifester en hooligan le soir et se montrer chevaleresque au petit matin.

PAR ASSANE MBAYE



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email