Samedi 16 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Politique

Sommet Afrique-France : Les enseignements de Thierno Bocoum

Single Post
Sommet Afrique-France : Les enseignements de Thierno Bocoum
Le président du mouvement Agir, Thierno Bocoum, est revenu sur le Sommet Afrique-France qui a vu la participation de jeunes Africains à un débat entre le président français et des représentants de la jeunesse africaine. Ces derniers sont revenus sur le respect des exigences pour une bonne entente entre la France et l’Afrique. Lors de cette rencontre, le Sénégal a été représenté par l’activiste Cheikh Fall.

L’ex-député à l’Assemblée nationale tire de cette rencontre non-institutionnelle cinq enseignements majeurs. Seneweb vous livre en intégralité la réflexion de Thierno Bocoum…

Cinq enseignements du sommet Afrique-France de Montpellier

1. Le président Macron inaugure l’ère des représentants africains non désignés par les Africains. Il inaugure l’ère des sommets étatiques impliquant l’Afrique sans représentants des États africains. Il inaugure l’ère du contournement des processus démocratiques internes des pays africains qui aboutissent aux choix de dirigeants élus. Il inaugure l’ère de l’attribution tous azimuts de la médaille de la légitimité française qui fera foi et met son titulaire au rang d’interlocuteur d’un président français et de représentant du peuple africain.

2. Le président Macron a, d’une part, donné l’image d’une France soudée, organisée, qui parle d’une seule voie qu’il porte lui-même en sa qualité de président de la République légitimement élu et, d’autre part, l’image d’une Afrique divisée, sans États, sans autorités élues, avec une jeunesse en rage qui chercherait solutions en France. Et ceci, au moment où lui-même est crédité de seulement 25 % des intentions de vote dans les sondages, 75 % des Français lui ont tourné le dos.

3. Le président Macron décide de renforcer le financement de sa société civile dans nos pays souverains. Il décide d’avoir une influence dans nos États. Il déroule une pensée subversive envers l’Afrique et ne s’en cache pas.

En France, même avec l’interdiction du financement public des cultes depuis la loi de 1905, le financement étranger est combattu.

«Je ne veux plus de mosquées qui s'ouvrent avec des financements cachés. Je ne veux plus de gens qui utilisent l'argent du pèlerinage pour financer n'importe quoi», disait Emmanuel Macron dès son installation à la tête de la France. Ce qui est de son droit en tant que président d’un pays souverain.

Aujourd’hui, c’est ce même président qui décide de financer unilatéralement sa société civile dans nos pays souverains, sans l’implication de nos chefs d’Etat.

4. Le président Macron a pris des décisions unilatérales sans l’implication des dirigeants légitimes de l’Afrique. Il a décidé pour la France et il a décidé pour l’Afrique, en prenant à témoin les ressortissants des peuples africains et de la diaspora française. Et il compte aussi les appliquer en Afrique. Ce qui fut aussi le cas dans un passé récent (le 21 décembre 2019) avec la décision de passer du franc CFA à l’éco. Il avait évoqué la jeunesse africaine qu’il aurait «entendue». Même s’il maintient la parité fixe avec l’euro en l’attribuant cette fois-ci à une volonté des présidents africains. Cette préoccupation de la jeunesse africaine qui n’arrange pas les entreprises françaises n’est évidemment pas satisfaite.

5. Le silence de nos chefs d’Etat sur le Sommet Afrique-France tenu à Montpellier et engageant nos pays à travers les décisions prises à cet effet sans leur présence et sans leur implication, remet tout en question. Tout le discours du président Macron sur l’indépendance de l’Afrique s’affaisse comme un château de cartes. Si nos chefs d’Etat africains étaient libres, ils n’allaient jamais laisser passer un tel affront.

Aucune jeunesse ou société civile française ne peut représenter la France dans aucun territoire du monde. Aucun chef d’Etat français n’acceptera que des décisions engageant la France soient prises en dehors de la France, sans ses représentants et exécutées en France.

En organisant ce sommet de Montpellier, le président Macron n’a fait que confirmer la main lourde de la France sur les affaires internes des pays africains.


Le combat pour l’indépendance totale de l’Afrique doit continuer avec une jeunesse consciente et déterminée. 

Elle doit se faire en améliorant nos processus démocratiques internes et en hissant aux sommets de nos États des hommes et des femmes de valeur, capables de mettre les intérêts des peuples africains au-dessus de tout autre intérêt.


11 Commentaires

  1. Auteur

    il y a 3 jours (18:44 PM)
    Fin du cfa.

    Fin des bases militaires françaises.

    Renégociation de tous les contrats avec les multinationales pilleuses. 
    Top Banner
  2. Auteur

    Les Enjeux Sont Ailleurs

    il y a 3 jours (18:45 PM)
    s'il avait invité les chefs d'État, on arait crié au sommet des marionnettes de la France et posé des questions sur l'utilité d'une tel sommet. Il invite les jeunes, d'aucuns se glorifient des discours mais crient à la pertinence du sommet, d'autres insultent et disent ces jeunes constituent la société civile de Macron.... quoi qu'il aurait fait on aurait crié au scandal alors travaillons aulieu de penser notre temps à analyser et jaser de choses inutiles.... le sommet est fini on passe à autre chose. Ce qui est encore plus révoltant c'est que l'on crie à France dégage mais chacun voudrait se faire soigner en France ou inviter la France à agir quand il y a un problème... on l'a vu récemment sur les passeports diplomatiques ou quand l'opposition écrit à la France et à d'autres pays pour dénoncer certains faits qu'ils qualifient anti-démocratiques.......
    {comment_ads}
    Auteur

    Ndiomboundiayealliasrasalinwal

    il y a 3 jours (19:48 PM)
    la misericode il faut les pardonner est ce tourner vers l avenir
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 3 jours (19:55 PM)
    La vérité c'est que nos activistes nous prennent pour des moins que rien. Ils veulent parler au nom de nos peuples sans avoir un quelconque mandat dans ce sens. Oust a ces usurpateurs 
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 3 jours (20:34 PM)
    Thierno ce sommet france afrique dorénavant est interdit aux chefs d'état africain tout en sachant que la France jette de l'argent par la fenêtre  à juste raison wayane reck ba kagne sou yague gnou wakh la bankal sa lokho
    Top Banner
    Auteur

    Intrus

    il y a 3 jours (21:42 PM)
    Que voulons nous, Que Macron qui a ses problemes a regler regle les notres. Oui la dette colonialle et consorts mais c est notres president Wade qui a dit a raison que les peuples n ont pas d amis ils ont des interets. Nous sommes la source de notre probleme, nous devons avoir ces debats avec notre president dans le meme respect qu avec le president Macron et essayer de trouver des solutions dans l humilote absolue

    Affaire bi bop sa bop la. Macron est elu pourvla france et les francais.
    {comment_ads}
    Auteur

    Repos Thierno

    il y a 3 jours (22:18 PM)
    Il faut savoir ce que vous voulez

    Si on invite les chefs d'état vous gueulez et si on ne le fait pas vous criez 

    Ce sont nos dirigeants qui sont le problème, pas les autres 

    ThIERNO BOCOUM, il faut éviter de polluer les médias et réseaux sociaux. Chaque jour, comme Moustapha Diakhate, tu as quelque chose à dire
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 3 jours (07:10 AM)
    ce nain politique finance les medias pour exister
    {comment_ads}
    Auteur

    Sénégalais

    il y a 3 jours (07:26 AM)
    Je demande à notre président de convoquer un sommet regroupant les gilets jaunes, les ismicards, les sdf français.

    L'Afrique est la solution contre le déclin de la France qui est en perte de vitesse.

    La France n'est plus une puissance ni économique, ni technologique; elle a besoin du marché africain pour exister.
    Top Banner
    Auteur

    il y a 3 jours (08:07 AM)
    C'est impensable ce qu'on peut lire comme conneries dans les commentaires. Parfois il y a quelques perles, quelques belles phrases bien senties, mais dans l'ensemble, de cet exutoire de frustrations et de vexations ne germe rien de constructif ou même de créatif...

    Sordide.
    {comment_ads}
    Auteur

    Wwtp

    il y a 3 jours (08:16 AM)
    Juste l'intitulé pose problème : Sommet France/Afrique 

    Un pays et en face un continent. Il y' a un truc qui ne colle pas. Quand est-ce que nous les arficains on arretera d'accepter cette soumission totale à la France. ET quand je pense que ce sommet à lieu habituellement avec tous nos chefs d'état qui viennent écouter le maître. Pauvre Afrique
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email