Mercredi 23 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Suppression du poste de Pm : Des députés de l'Apr préparent une fronde

Single Post
Suppression du poste de Pm : Des députés de l'Apr préparent une fronde

Un vent de rébellion souffle à l'Assemblée nationale. La fronde est portée par une trentaine de députés de l'Alliance pour la République (APR), voire de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY), qui veulent faire échouer le projet de loi portant suppression du poste de Premier ministre.

Selon le quotidien L'AS, ils motivent leur décision par le fait que le député risque d'être dépouillé de son essence si la loi est votée. Ils protestent aussi contre la mise à l'écart de tous les responsables de la première heure de l'Apr, tant au Cabinet du Président que dans le gouvernement.

Les "rebelles", qui tiennent des réunions secrètes, veulent agir avec efficacité. En procédant à un vote-sanction, ils sont sûrs que le taux de 3/5 requis pour la modification constitutionnelle ne sera pas atteint. Pour preuve, sur les 129 députés de BBY, seuls 88 députés étaient présents au Palais. Ce qui laisse croire aux frondeurs que la loi ne passera pas.


Article_similaires

17 Commentaires

  1. Auteur

    En Avril, 2019 (10:04 AM)
    Si c'est vrai, j'applaudis des deux mains. Ceci montre que le Sénégal est plus mature et plus démocrate
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2019 (13:01 PM)
      fake news pour montrer qu'ils ne sont pas des perroquets qui répètent les paroles de leur maître.
  2. Auteur

    En Avril, 2019 (10:07 AM)
    N importe quoi vous n avez jamais oser jouer votre role qui esde defendre l intérêt du peuple que vous representer.maintenant que vos proprs intérêts sont menacés vous vous agitez dites plutôt que vous voulez le million que macky a distribué à quelques de vos collegues.Chantage quand tu nous tient.
    Auteur

    En Avril, 2019 (10:13 AM)
    s'ils s'assument ils n'ont qu'a sortir du bois.
    Auteur

    Diombicou Banora

    En Avril, 2019 (10:31 AM)
    Ça sera bien fait pour vous ,c est maintenant que vous vous réveillez .Les députe Senegalais dans leur écrasante majorité n ont jamais défendu l intérêt du peuple . Seuls vos propre intérêt . Qui est ce députe qui disait au président ,nous allons gérer le 3em mandat .
    Auteur

    En Avril, 2019 (11:01 AM)
    AYE DOUL REK, MACKY VA LEUR ENVOYER DES BILLETS POUR LA MECQUE ET 2 MILLIONS CHACUN ET ILS VONT VOTER LA LOI.

    DEPUIS QUE LE SENEGAL INDEPENDANT EXISTE L'ASSEMBLEE NATIONALE A TOUJOURS EXECUTE LES ORDRES DE L'EXECUTIF ET PAS UNE SEULE LOI VENANT DU PALAIS N'A ETE REJETEE EN 59 ANS.

    ILS FONT DU KHOUMBEUL POUR ETRE RECUS AU PALAIS ET FAIRE MONTER LES ENCHERES. S'ILS NE VOTENT PAS ON VA LES IDENTIFIER CAR ILS N'ETAIENT PAS VENUS LORS DE LA REUNION DU PALAIS ET LORS DES PROCHAINES LEGISLATIVES MACKY VA LES RAYER DES LISTES TOUT SIMPLEMENT.

    LA LOI VA PASSER COMME UNE LETTRE A LA POSTE CAR CES DEPUTES DE M..... GEUMOU NIOU DARA, RIEN, TOUSS, NADA C'EST DES VENDUS ET DES CREVE LA FAIM QUI NE PEUVENT PAS SE PASSER DES 1.3 MILLIONS PAR MOIS QU'ILS TOUCHENT INDUEMENT SANS NE RIEN FOUTRE.
    Auteur

    Milfeuilles

    En Avril, 2019 (11:16 AM)
    Milfeuilles

    il y a 2 secondes (11:03 AM)

    En supprimant le poste de PM, ce sont les fondements de la Constitution qui se liquéfient sous nos yeux... Il n'y a plus que le pouvoir Présidentiel et face au seul pouvoir juridique, il devient plus facile de contrôler les juges (seuls remparts théoriques). IL YA DESORMAIS LE PRESIDENT ET LES JUGES dans l'arène ; il reste deux piliers dont l'un, le pouvoir juridique, est affaibli ne pouvant plus s'appuyer sur le législatif. lui-même devenu un faire-valoir de l'institution présidentielle...

    Non seulement les Sénégalais auraient dû être prévenus dans le programme électoral du président élu, mais on ne peut effectuer un tel chamboulement des institutions sans un Référendum populaire... Nous sommes entrain de sauter dans le vide sidéral de l'absolutisme monarchique. Citoyens et futurs Sujets du Roi.. je vous demande quand est-ce que notre pays reprendra le bon sens de l'histoire avec des institutions toujours déstabilisées et "tripotées" au profit d'un homme ? Peut-on attendre un sursaut de patriotisme des députés ? J'ose l'espérer dans le tremblement et le doute...



    Auteur

    Takou

    En Avril, 2019 (11:17 AM)
    L'exécutif va corrompre quelques députés et le tour sera joué, la loi adoptée.
    Auteur

    Noreply

    En Avril, 2019 (11:47 AM)
    Les millions sont déjà partages, la messe est dite avant l'heure messieurs. Circulez svp.
    Auteur

    Satar "veille & Alerte"

    En Avril, 2019 (12:15 PM)
    En cas de vote sanction, Le Chef de l'Etat a toute la latitude d'anticiper les législatives et enlever des listes de BBY tous les rebelles ! C'est clair et net ! C'est un gros risque que Macky va prendre, car l'opposition pourrait gagner les législatives, c'est pourquoi il "négocie" mais si on le met dos au mur, il va anticiper les législatives et dissoudre l'assemblée ! A bon entendeur salut ! Je pense que là on attend nos députés, ce n'est pas sur des querelles de politique politicienne ! Faites des lois pour l'amélioration du cadre de vie des populations; renforcez les budgets qui vont à la santé, l'environnement, l'agriculture, la sécurité et l'éducation/enseignement supérieur; réexaminez à la baisse les budgets des ministres du tourisme, affaires étrangères, et de tous ces ministères bidons qui ne servent à rien sinon caser la clientèle politique ! Réduisez drastiquement toutes les caisses noires, perdiems et dotations de carburants etc. EN UN SENS ALLEZ DANS LE SENS D UNE AMELIORATION DES CONDITIONS DE VIE DES POPULATIONS. LE RESTANT CE SONT DES QUERELES DE BORNES FONTAINES !!!!

    Auteur

    Lemou

    En Avril, 2019 (12:42 PM)
    Encore restez à rêver que l'opposition va gagner, vous finirez juste pour dire que les élections ont été volées sans aucune preuve..Pour l'Info, que ces députés rebelles prennent leur responsabilité et sortent de l'ombre...
    Auteur

    En Avril, 2019 (13:44 PM)
    SUPRESSION POSTE PREMIER MINISTRE VRAIMENT LES POLITICIENS VEULENT NOUS DONNE UN OS A GRIGNOTER COMME D HABITUDE AU TRAVAIL POUR DEVELOPPER LE PAYS CELA NE DEPEND PAS DE CHANGER GAUCHE DROITE POUR TROMPER LE PEUPLE QUI A FAIM SOIF QUI VEUT SE SOIGNE A L ASSAUT DES PREBLEMES SOCIAUX L EAU LA NOURITURE L EMPLOYE CETTE SUPRESSION UNE FAçon de divertir ocupe les plateaux tele POLITIQUE REK THIMMM
    Auteur

    Penseur

    En Avril, 2019 (17:52 PM)
    Le drame, ce n'est pas la suppression du poste de premier ministre, mais c'est la castration du legislatif. Si je comprends bien, le president peut faire une proposition de loi (puisque lui et l'assemblée ont l'initiative de la loi) qui modifie la constitution sans passer par un referendum. Par contre, si l'assemblé veut modifier la constitution, toute modification par l'assemblée nationale de la constitution devra faire l'objet d'un referendum. Ce qui revient à dire que si l'assemblé soumet une demande de referendum, qui execute ? L'executif n'est ce pas. Donc si elle n'est pas au debut, elle sera toujours à la fin. Par contre, l'assemblée ne peut plus être au debut ou à la fin de rien parce que le president s'arroge aussi, dans cette revision, des pouvoirs exceptionnels si jamais les insttitution, la securité interieur et les engagements internationaux sont menacés. Lisez ici, de ces "foures tout" que le president se donne carte blanche, si lui même juge qu'une institution est menaée, d'appliquer une decision au dessus de toutes les autres institutions : manaam, il s'adjuge seul, tous les pouvoirs suprêmes si il est menacé dans son rôle ou ses activités executives. Qui juge de la menace sur la securité interieur, les institutions, et les engagements internationaux ? L’exécutif, lui le chef qui ne répond plus de RIEN. J'ai vraiment peur pour ce pays.
    Auteur

    Penseur

    En Avril, 2019 (18:00 PM)
    Et le fait d'exiger un référendum à toute proposition de loi constitutionnelle de l'assemblée nationale est une mesure qui vise à retarder le vote de la loi parce que les pouvoirs sont accordés à l'executif d'organiser les élections. Donc finalement, l’exécutif aura toute latitude de bloquer toutes les initiatives du législateur, celui là même qui est l'institution en charge de légiférer, a moins de droits de legiferer que le President. C'est incroyable. Il est plus facile au président de modifier la loi que le législateur de le faire. Qui est législateur dans tout ça ? Ici on donne même plus de droits legislatifs à l'executif que l'assemblée nationale. Coté justice, elle est toujours sous le contrôle de l'executif, rien ne change sous les tropiques. Oh mon senegal.
    Auteur

    En Avril, 2019 (18:54 PM)
    Si j'étais Macky Sall, après les avoir bien identifiés, je les laisserais faire, après je les foutrais tous dehors. Hors de mon parti, et définitivement. L'indiscipline est un danger mortel pour un parti. C'est pourquoi, elle ne doit jamais être tolérée, le moins du monde. L'APR appartient à Macky Sall, BBY aussi dans une certaine mesure. Il en résulte qu'il ne devrait pas y tolérer lindiscipline, de la même manière qu'il ne saurait la tolérer dans sa propre maison.
    Auteur

    Packo Jass

    En Avril, 2019 (19:12 PM)
    Poison d'avril
    Auteur

    Packo Jass

    En Avril, 2019 (19:12 PM)
    Poison d'avril
    Auteur

    Packo Jass

    En Avril, 2019 (19:12 PM)
    Poison d'avril

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR