Jeudi 21 Octobre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Tabaski : Les vœux des chefs d’État africains

Single Post
Tabaski : Les vœux des chefs d’État africains

Musulmans ou non, de nombreux chefs d’État africains ont profité de la célébration de la Tabaski pour s’adresser à leur peuple. Le discours est toujours fonction du contexte et de la situation politique du moment dans le pays. Tour d’horizon.
 
À l’occasion de la célébration de la Tabaski hier, lundi 12 septembre, les Présidents tchadien et sénégalais ont insisté sur la lutte contre le terrorisme. Le premier, Idriss Deby Itno, a souhaité « que la guerre engagée par le Tchad contre les ouailles de Boko Haram soit gagnée sur tous les fronts ».
Moins belliqueux, le second, Macky Sall, a délivré un message d’apaisement : « Les premières victimes du terrorisme sont d’abord les musulmans. Qu’on évite les amalgames. Ce n’est pas l’islam qui est en jeu. La réponse au terrorisme, ce n’est certainement pas d’exacerber le choc des civilisations ou le choc des religions. »

Un chrétien à la mosquée

En Centrafrique, le nouveau Président, Faustin-Archange Touadéra, de confession chrétienne, s’est rendu à la mosquée.  Il n’a pas pris la parole, mais son geste est éloquent dans un pays divisé par les tensions religieuses. « On l’encourage pour qu’il continue comme ça, a déclaré le représentant de la communauté islamique centrafricaine, Ousmane Abakar. Il est le numéro un. Donc lui aussi doit le fêter avec nous pour montrer l’exemple de la cohésion sociale entre les chrétiens et les musulmans centrafricains.»

Le chef de l’État nigérian, Muhammadu Buhari, a adressé le même message de paix entre les fidèles des différentes confessions religieuses dans son pays. Sur sa page Facebook, il a poussé « les Musulmans à vivre selon les préceptes de l’islam », à « continuer à entretenir de bonnes relations avec leurs frères et sœurs chrétiens ».

Autres pays, autres réalités. Confrontés en interne à une situation politique et sécuritaire difficile, Ali Bongo du Gabon et Ibrahima Boubacar Keïta du Mali appellent à la paix dans leurs pays respectifs.

Yaya Jammeh parle business

John Dramani Mahama du Ghana et Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire sont, eux, en pleine campagne électorale. Le premier a profité de la Tabaski pour annoncer son programme présidentiel en vue de la prochaine présidentielle, prévue dans quelques mois.

Le second espère vivre une fin de mandat marquée par « la stabilité », alors que le pays s’achemine vers les législatives et le référendum constitutionnel fortement critiqué par l’opposition.

L’un des messages les plus inédits aura été celui de Yaya Jammeh. Dans son adresse à la nation, à l’occasion de la Tabaski, le chef de l’État gambien a vanté les mérites de son entreprise d’agro-alimentaire, Kanilai Family Farm. Dans la foulée, il a souligné qu’il accordait des remises pour chaque achat de mouton dans ses enclos.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email