Jeudi 24 Juin, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

[Rétro-2020] Terme Sud : Les terres de la discorde entre l'armée et ses subalternes

Single Post
[Rétro-2020] Terme Sud : Les terres de la discorde entre l'armée et ses subalternes
Terme Sud a été transformé en champ de bataille la matinée du mercredi 30 septembre 2020. Avec une cinquantaine de véhicules et des centaines d'hommes, l'armée et la Dscos ont fait une descente musclée sur le site occupé par 79 militaires (dont la plupart sont à la retraite) et leur famille pour procéder à leur déguerpissement. Bilan : importante destruction de biens matériels, plusieurs blessés et plusieurs arrestations. La tension qui couve depuis plus d'une décennie entre la hiérarchie militaire et ses subalternes autour de l'occupation de ces logements nichés à Ouakam, a fini par exploser.

Juchée derrière la belle cité Comico de Ouakam, Terme Sud aiguise les appétits voraces de la hiérarchie militaire. Le litige qui est à l'origine de cette confrontation date de près de 20 ans. Construits en 1936 par l'armée américaine, ces bâtiments de plus de 80 ans seront cédés aux Français. Ces derniers les céderont à leur tour à l'État du Sénégal. L'armée sénégalaise y logeait ainsi ses éléments qui officiaient dans les cantonnements environnants.

Tout est parti du déclassement de ces logements du domaine privé de l'État en 1994. Selon le collectif des habitants, la hiérarchie tapis derrière la Comico a cherché par "toutes les armes", "parfois non-conventionnées" à faire main basse sur ce site au détriment de leurs frères d'armes, "ayants droit légaux" pour avoir demandé et obtenu leur droit de préemption auprès des autorités étatiques depuis 2002.

Immixtion intrigante de l'armée dans une affaire civile

À la suite d'une procédure judiciaire à multiples rebondissements, ouverte en 2009, la Comico qui prétend avoir acheté un terrain nu sur un site essentiellement composé de bâtiments, obtient gain de cause en Septembre 2019 après avoir été débouté en 2010 et en 2015.

Le plus intrigant dans cette affaire, privée du reste, qui oppose la Comico (une coopérative privée) à 79 familles, c'est l'immixtion de la direction de l'information et des relations publiques des armées (Dirpa) qui a porté le combat sur le plan médiatique et la présence de contingents de militaires le jour du déguerpissement en pleine zone urbaine.

Récupération politique

L'affaire est vite récupérée par les politiques. En effet, engagé à prêter main forte à ces 79 militaires à la retraite et leurs familles, le maire de Mermoz-Sacré-cœur, Barthélémy Dias décide de les loger provisoirement au centre socioculturel de sa commune et avait décidé de lancer un téléthon. Ousmane Sonko, pour sa part, a déposé sur la table du président de l'Assemblée nationale une question écrite au gouvernement.

Le président de la République, Macky Sall, pour mettre fin à cette tension qui a écorné l'image de l'armée, a décidé de réaffecter les 15 hectares de Terme Sud à l'armée. S'agissant des 79 familles, il avait décidé, selon le ministre des Forces armées Sidiki Kaba, de les appuyer à hauteur de 800 millions afin qu'elles trouvent des logements dans d'autres sites.

Une décision officieuse qui tarde jusqu'ici à se matérialiser.


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email