Jeudi 29 Septembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

[Focus] Trafic de passeports diplomatiques, fausses monnaies, Petrotim… : Scandales à plein régime !

Single Post
Les scandales à répétition dans le gouvernement Sall
Dépeint comme un régime à scandales, un grand nombre « d’événements éprouvés » ont réduit au ras de pâquerette le règne du Président Sall. Scandales à coût de millions ou de milliards de Francs Cfa, faits et complaintes aux allures qui prennent le contre-sens des « bonnes mœurs ». Les Sénégalais ont bavé au rythme cacophonique de la mélodie « des orchestres » qui se sont succédé sur les nombreuses fausses notes. Le choix des «mauvais artistes » avait-il été guidé par le « partage » du « butin » qui finit toujours mal chez les « grands bandits » ? Une petite «séance d’écoute» des «kitchs» qui résonnent encore, assourdissants…

En 2012, les Sénégalais avaient élu un homme de la « rupture » avec beaucoup d’espoir. Le Président Macky Sall, avait aussi, à ses débuts, le discours qui répondait à l’attente populaire. Déjà dans son programme de campagne, il mettait en avant la « patrie avant le parti ». Les slogans ne tarissaient point. A chacune de ses sorties, le refrain de la gouvernance sobre et vertueuse était de la partition.

Le temps de grâce ? La réponse se trouve dans les scandales qui ont eu pour noms, malversations, délits financiers, trafic de fausse-monnaie, trafic de migrants, détournements entre autres. Des faits qui impliquent à chaque fois des « gestionnaires de deniers publics » ou d’élus  du peuple dans les rangs du Chef suprême.

Une affaire de Passeports diplomatiques au cœur de l’Assemblée

Deux députés de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY) ont été cités dans une sale affaire de trafic de passeports diplomatiques. Voilà comment la presse a parlé de cette affaire qui met à genoux l’Assemblée nationale. Un nombre important de mariages simulés avec des clientes avec qui ces députés devaient aller en "Lune de Miel". La trame de fond d’un tel acte ? Permettre aux clientes d’avoir un passeport diplomatique.

El Hadji Diadjie Condé, le cerveau a été inculpé et placé sous mandat de dépôt par le juge du deuxième cabinet. La perquisition dans son domicile révèle 8 passeports diplomatiques établis au nom des députés El Hadji Mamadou Sall, Boubacar Biaye ainsi que ses présumés enfants et épouses et Sadio Dansokho, 14 certificats de mariage portant les noms du trio avec d’autres femmes, 9 autorisations parentales, 7 contrats de travail, 20 photocopies de cartes nationales d’identité, 7 relevés de comptes Cbao et 2 Ecobank, 19 extraits de naissance portant les cachets des Centres d’état civil de Kédougou, Pikine et Médina Gounass, et enfin, 13 relevés d’indemnités parlementaires portant les noms des deux députés et de l’ancien parlementaire.

Aujourd’hui la liste des parlementaires mis en cause s’est allongée avec des traques en vue mais en attendant, le flagrant délit est récusé par le Président du groupe parlementaire  BBY et l’immunité parlementaire encore pas levée. Suffisant pour se demander si on s’achemine vers des dossiers classés sans suite…

Fausse monnaie : Bougazelli, la main dans le sac

Les faits ont failli être rangés aux oubliettes avec sa liberté provisoire sans être entendus sur le fond. Mais le député est depuis un certain temps la « risée » de la population avec la publication de la vidéo de son arrestation. Seydina Fall alias Bougazelli a été arrêté en flagrant délit en train de livrer des faux billets le 14 novembre 2019 vers les coups de 15h30. Les gendarmes, qui suivaient la scène de loin sans en avoir l'air, l'ont pris la main dans le sac. Une perquisition effectuée par les pandores a permis de découvrir des faux billets en dollars, euros et Cfa. Une partie des faux billets a été retrouvée dans le coffre-fort de son véhicule de fonction.

Le 22 novembre 2019, lors de son réquisitoire transmis au Doyen des Juges, le procureur avait requis le mandat de dépôt contre lui et ses acolytes. Auparavant (20 novembre 2019), il avait donné sa lettre de démission au Président de l’Assemblée nationale. Le pensionnaire de la chambre 42, présumé cerveau d’un trafic de faux billets, recouvre la liberté alors que ses complices présumés y sont restés. Visé pour des faits criminels, l’ancien député de l’APR a été libéré sans avoir été entendu dans le fond.

Comme si cela ne suffisait pas, l’homme, après un temps de répit, avait commencé à se défouler sur des camarades de parti qu’il jugeait trop calmes quand il s’agit de défendre Macky Sall et aussi sur l’opposition. Cela, avant que la vidéo de son arrestation diffusée sur le net ne l’accable davantage. L’homme a pourtant fait une sortie pour se laver à grande eau, annoncer des plaintes avant que ses avocats ne lui imposent le silence. Bougazelli s’est encore embourbé dans une guerre sans précédent. Noo Lank réclame son retour en prison, à défaut, la libération des rappeurs Simon et Kilifeu aussi inculpés pour une affaire de trafic de passeports.

Affaire Pétrotim : Le « Non-lieu » le plus contesté

Ils sont nombreux encore les Sénégalais qui réclament au jeune frère du Président de la République et maire de Guédiawaye la somme de 400.000 F Cfa, montant qui est assimilé à la part que chaque Sénégalais devrait avoir si l’on se partageait le « butin » de Pérotim. Depuis plusieurs années, la justice sénégalaise enquête sur des soupçons de corruption dans l'industrie pétrolière et gazière du Sénégal.

En juin 2019, un reportage de la BBC avait dénoncé une transaction de 250 000 $ de la part de l'entreprise spécialisée dans les hydrocarbures Petro-Tim à la société Agritrans, une société contrôlée par Aliou Sall, le frère du président.  L’affaire à soulevé l’ire des populations et alimenté les débats. In fine, le juge chargé de l'affaire a finalement décidé de classer sans suite cette le dossier qui a fait grand bruit.

Une ordonnance de non-lieu signée le 29 décembre par le juge d'instruction et concluant que les enquêtes menées depuis juin 2019 pour des faits présumés de corruption, escroquerie, détournement, blanchiment, association de malfaiteurs ou encore fraude fiscale ne permettaient pas d'inculper les mis en cause

Inondations : 750 milliards dans les « eaux de pluies »

Le Plan Décennal (2012-2022) de Lutte contre les Inondations PDLI a été adopté mercredi 18 septembre 2012. Cela, avec un budget prévisionnel global de 766,988 milliards FCFA. Les investissements sont prévus à travers trois phases. Une phase d’urgence 2012-2013 de 66,375 milliards FCFA pendant laquelle,  l’ONAS a investi 30,225 milliards FCFA (réhabilitation et la réalisation de stations de pompage et infrastructures de drainage des eaux ainsi que des bassins d’infiltration) dans les zones impactées. Une phase court et moyen terme 2014-2016 de 250,603 milliards FCFA. Et enfin, une phase moyen et long terme 2017-2022 de 450,009 milliards FCFA (en cours).

Aujourd’hui, les populations crient au scandale. Le Chef de l’Etat doit s’étonner d’ailleurs de la situation actuelle que vivent Dakar et sa banlieue, lui qui avait déclaré sans ambages avoir résolu la problématique des inondations.  A vrai dire, c’est plus de 750 milliards dans les eaux. Encore que Ousmane Sonko avait déclaré que « seuls 48 milliards FCFA ont été exécutés sur 767 ». Acculé, le gouvernement qui peine à convaincre, a déclaré en juin dernier (lors de la présentation des résultats de la mission d’information parlementaire) qu’au total, « le programme a présentement été exécuté à hauteur de 511 milliards de F CFA, soit 66,65 % ».

En attendant de trouver la solution définitive - à travers les résultats de la mission d’audit de l’Ige et le prochain plan décennal (2023-2033) annoncé par le président de la République en conseil des ministres- , les populations pataugent…


Autres dossiers chauds-bouillants

L’Ofnac a fait état de malversations financières, de détournements de deniers publics et d’octroi de subventions à des non ayants droits tout en établissant clairement la responsabilité de l’ancien Dg du Coud, Cheikh Oumar Hann, aujourd'hui tout puissant ministre de l’Enseignement supérieur.

L’affaire Prodac, un gros scandale financier portant sur 29 milliards de francs Cfa, mettant en cause Mame Mbaye Niang, l’ancien ministre du Tourisme et actuellement ministre et chef de cabinet du Chef de l’Etat. Les  contrats signés avec les sociétés exploitants du zircon sont toujours décriés. Le Sénégal ne bénéficie pas de ce minerai exploité à Diogo dans la région de Thiès et à Niaffrang, en Casamance.

Necotrans, Arcelor Mittal…

Le coût exorbitant du Ter pour plus de 700 milliards alors que Ousmane Sonko en évoque plus de 1000 milliards. La date de démarrage qui était initialement prévue au mois de Juin 2019 va accuser un grand retard et ce n’est jusque-là pas opérationnel.

S’y ajoute l’affaire des cartes d’identité biométriques CEDEAO. L’Etat a déboursé plus de 50 milliards alors que de nombreux Sénégalais n’ont pas pu récupérer leur cartes. Les visas biométriques avec Bictogo qui empochait 12 milliards alors que le gouvernement s’est rendu compte qu’il a commis une grossière erreur dans la réciprocité du visa aux ressortissants de pays qui en exigent aux Sénégalais.

Il y a aussi l’affaire des 94 milliards révélée par Ousmane Sonko qui accuse ouvertement l’ancien DGID Mamour Diallo sur une affaire foncière à Rufisque. 

Last but not least,  Moustapha Cissé Lô avait attaqué sans gants le ministre de l’Agriculture pendant le vote du budget de son ministère à l’Assemblée nationale. Il  dénonçait les bons agricoles donnés à des jeunes  politiciens  qui  tuent leur  temps  au  Café  de  Rome.  « Ces  derniers  ne  connaissant  rien  de l’agriculture,  revendent  ces bons  alors que les agriculteurs se retrouvent  sans  semences.  Il en  est de même pour les intrants  agricoles.  L’agriculture  est  politisée aujourd’hui et c’est injuste », révélait El Pistolero. Suite à ces nombreuses attaques pendant cet exercice budgétaire de l’année 2020, un rebondissement de l’affaire a impliqué le trio Yakham Mbaye, Farba Ngom, et Moustapha Cissé Lo. Et les insultes de ce dernier sont encore fraîches dans les mémoires...

 


19 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2021 (12:18 PM)
    C'est juste la continuité avec le régime précédent de Wade  kif-kif.... ceux qui s'attendaient à mieux sont crédules....de mal en pis
    Top Banner {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2021 (15:11 PM)
      Carences de caractères pour diriger même un village:injuste,malhonnête  cupide,méchant,vorace,faible,égoïste.
       
       
    {comment_ads}
  2. Auteur

    En Septembre, 2021 (12:21 PM)
    Que des mensonges bilahi kou yakar dound thi ey fen digeu toumouranké senegal nanu legui moguen ngen sikimou ngour gui ngir beug lolen thi lek 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2021 (13:15 PM)
       Excellent article ! Longueur des crimes économiques extraordinaires de ce régime, 9 ans après que complètement " maraboutés " , ils renvoyerent à la retraite, le monument Wade ( en grande partie à cause du " prince"  Karim fils ) à 65 %. Ils ils avaient crus naïvement que celui qui a servi durant 9 ans Wade allait changer ce pays en leur vendant son fameux slogan " grdtges sobre et vertueuse" ou " la patrie avant le parti ". En 2021, nous Vivons dans une nouvelle République où les petits voyous ordinaires ont été remplacés par vrais gangsters députés ou DG de sociétés nationales qui pillent les deniers publics avec effarement, tel que cette affaire de la DicaS. 4,5 Milliards donnés à un hôtelier transformé en agent immobilier foncier. La totale en mal Gouvernance planétaire.
    {comment_ads}
    Auteur

    Thieyy Senegal

    En Septembre, 2021 (12:25 PM)
    Seule la lutte nous libèrera de ce système mafieux. Soyons tous prêts à libérer le Sénégal. C'est notre patrie, nous n'avons pas le droit de la laisser prise en otage...
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2021 (12:47 PM)
    Le Sénégal est tombé trop bas.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2021 (13:02 PM)
    Macky fougnareul ndiouth ndiath reck 
    Top Banner {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2021 (13:06 PM)
    c évident maky sall va trainer k des problémes le constat est amer depuis que l'apr a monté savament un complot contre sonko le pays va de mal en pire nos institutions sont décraliséees et tombent comme des chateaux de cartes et cetait prévisible suite a l'éclatement de ce dossier salace sonko adji les marabouts en casamance se sont mobilisés de ziguinchor kolda oussouye bignona sedhiou surtout pakao bastion des grands marabouts de la moyenne casamance faisant des priéres nocturnes khalouwa pour maudir tous les gens qui sont a l'origine de ce complot ourdi notamment les deputés de lassemblée nationale et qu'en est til des hommes et femmes du boit sacré pis encore ces marabouts de pakao sont en train de s'organiser encore depuis l'eclatement de cette affaire de passeport diplomatique pour rebeloter en maudisant tous les deputés qui avaient voté pour la levée de l'immunité parlementaire de ousmane sonko a travers des récitals de coran pour dénicher a des niveaux insoupconnés tous ceux qui sont entachés dans cette affaire et ils ont dit que l'instbilité va régner dans ce pays tant k les gens continueront a manifester une haine viscerale contre ousmane sonko au demeurant j'ai peur pour mon pays cependant si cette affaire de passeport diplomatique n'est pas attrait a la justice je vais renier a ma nationalite senegalaise et prendre la nationalité rwandaise parcque le rwanda est un pays de droit et j'en déduirais de facto que la justice senegalaise est manipulée sur ce je demande aus deputes de lapr de filer directement a pakao pour implorer a ces marabouts  champions du khaloua qui sont faches contre ce regime
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2021 (13:40 PM)
    On sait tous que cest des mensonges et que Sonko se cache derriere tout ca.. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2021 (13:41 PM)
    Franchement il n'y a aucun scandale, vous trasnformez une souris en elephant, c'est ridicule
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2021 (13:41 PM)
    Les medias vous etes toujours la pour ajouter de l'huile sur le feu. Il n'y a aucune preuve, toute cette histoire est montee de toutes pieces et ca metonnerait pas que l'opposition soit derriere tout ca
    Top Banner
    Auteur

    En Septembre, 2021 (13:42 PM)
    Ca sert a rien de toute facon vous inveterez toujours des histoires pour decrediter le president ! rien de nouveau 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2021 (14:30 PM)
    Voilà bientôt 2 semaines que des députes malfrats ont été épingles par la police pour trafic de passeports diplomatiques on attend toujours la moindre déclaration des autorités du gouvernement ou de l’Assemblée Nationale . Même silence radio du cote du Procureur de la République qui s’est  autosaisi illico presto dans l’affaire Kilifeu …Motus bouche cousue du cote de l’APR &Cie…Pire qu’ une république bananière ou des actes  d’une telle abjection et des allégations aussi graves qui avilissent notre démocratie ne suscitent que l’indifférence si ce n’est le silence complice du Pouvoir.  C’est désormais une Ripoublique truffé de malfrats et de trafiquants de tout acabit qui  s’instaure dans notre pays. Ils ont pour noms ALIOU SALL , BOUGAZELLI et sa bande d’HONRABLES DEPUTES…sans parler des ministres OUMAR HANN et Cie … VIVEMENT LES ELECTIONS pour nettoyer ces  écuries d’Augias . Le Sénégal mérite mieux que ces margoulins  et leurs protecteur en chef MACKY SALL.
    {comment_ads}
    Auteur

    M

    En Septembre, 2021 (14:50 PM)
    Dieu les maudisse tous et les amène en enfer! Qu'ils soient tous maudits jusqu'à la 1çème génération. Amine
    {comment_ads}
    • Auteur

      M

      En Septembre, 2021 (14:51 PM)
      Dieu les maudisse tous et les amène en enfer! Qu'ils soient tous maudits jusqu'à la 19 ème génération. Amine
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2021 (15:06 PM)
    ainsi va le maquis
    Top Banner
    Auteur

    En Septembre, 2021 (15:11 PM)
    Vivement 2024 et qu'on se dépasse à jamais de pareils politiciens

    Un changement TOTAL est une obligation pour le pays.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2021 (16:03 PM)
    On ne peut pas faire un changement total avec quelqu'un qui s'allie à l'antisystème, un violeur et manipulateur. Suivez mon regard
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2021 (16:23 PM)
    Le laboratoire de propagande et de manipulation du PASTEF est à l'oeuvre. Heureusement que la très grande majorité des Sénégalais ne lisent pas les balivernes pondus par des pseudos journalistes. 

    Tout ce boucan est l,'oeuvre des disciples du gourou mythomane mégalomane psychopathe et paranoïaque SONKO qui sentent que les carottes sont cuites pour leur président pédophile violeur et imposteur ont déclenché une campagne médiatique insipide autour des faits divers pour camoufler le crime de viol de l'ex futur président. 

    Peine perdue, ce n'est pas en s'accrochant à des histoires de trafic de faux billets et de passeports que l'on va sauver le pédophile violeur et imposteur SONKO. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Ayyyyy

    En Septembre, 2021 (17:11 PM)
    C'est triste, la nouvelle génération qui arrive avec des conditions de vie très difficiles., à cause  ,manquement élémentaires  , situation incompréhensible pour tout un pays.. optimisme, pessimisme. Quoi choisir avec l'aide de dieu inchallah, suis conscient.. intelligent.reflechi pour comprendre  et analyser bref je dois laisser déraper???
    Top Banner
    Auteur

    Etrange

    En Septembre, 2021 (19:22 PM)
    il est difficile de comprendre qu'il puisse encore y avoir un seul sénégalais qui puisse imaginer que la situation perdure (que ce règne aille à son terme), voire qu'elle s'éternise (3ème mandat). Le sénégal c'est nous tous, frères et soeurs. Une fois passé le temps des petites blagues amicales et familières, nous devons considérer la situation de notre pays dans un paysage international de plus en plus compliqué et périlleux. Qui sommes nous et que voulons nous qu'il soit retenu de nous ? Quelle place souhaite t-on ? Pour l'argent ou pour la vie ?

    Nos actes dépassent notre existence, soyons responsables, ressaisissons nous alors qu'il est encore temps. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2021 (13:00 PM)
    De la littérature, de la littérature. Le journalisme, c'était un métier sérieux. Admirable, mais depuis que des conteurs de fées l'ont investi il ne suffit de se fier à la simple lecture de texte. Il faut après chaque ligne, chaque chapitre faire une analyse critique sans faille pour se rendre compte qu'on en face un journaliste ou un bonimenteur. Rien que sur le chapitre concernant Petrotim, comme ils l'appellent, aucun des protagonistes du mensonge délirant n'a osé dire au juge, ce qu'il a raconté à la périphérie ; c'est à dire dans la presse. Autre remarque, aucun de ces hâbleurs n'a la même version que son acolyte. On fait du journalisme à ciel ouvert pour être crédible .
    {comment_ads} {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email