Mercredi 26 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Un second tour qui redonne espoir dans le continent africain : Grande leçon de démocratie des Sénégalais

Single Post
Un second tour qui redonne espoir dans le continent africain : Grande leçon de démocratie des Sénégalais

Le président sénégalais sortant, Abdoulaye Wade, affrontera son ancien Premier ministre passé dans l'opposition, Macky Sall, au second tour de la présidentielle, le 18 mars. Scénario inenvisageable en Afrique : un second tour dans une élection présidentielle ! Le peuple sénégalais a accompli ce tour de force, malgré les écueils du président sortant, dont le coup de force pour passer un troisième mandat a fait frôler la guerre civile à ce pays de l'Afrique de l'Ouest. Le Sénégal, finalement, mérite bien le qualificatif de première démocratie en terre africaine lorsque Wade, celui là même qui s'est découvert des velléités de dictateur sur son tard, avait terrassé en 2000, par la voie des urnes, Abdou Diouf, l'élève du père de l'Indépendance, Léopold Senghor. Abdoulaye Wade aura en face de lui, le 18 mars, Macky Sall, son ancien bras droit, âgé de 35 ans de moins que lui, et qu'il a lui-même boosté en politique. Les Sénégalais ont voté, attendu et apprécié les résultats du premier tour dans le calme. Contrairement à bien de pays africains, où les lendemains d'élections sont chargés de tensions et de violence, les Dakarois avaient attendu les résultats, attentifs et mobilisés mais tranquilles. Il n'y a pas eu de scènes de violence, comme des observateurs le présumaient. Des lendemains d'élection qui contrastent avec la poussée de fièvre qui a secoué le pays avant l'élection du 26 février. Wade sait qu'il n'a plus aucune chance ; même le troisième homme des présidentielles, Moustapha Niass, ne pourra pas jouer le rôle de faiseur de roi. Macky Sall va bénéficier de la prime de l'homme qui a fait vaciller le président sortant. Celui qui fut son Premier ministre avant de devenir son rival n'a pas eu besoin de mettre en garde contre la confiscation du pouvoir. Et Wade a également compris que le peuple sénégalais ne se laissera pas dépouiller et quiconque serait tenté de violer sa souveraineté porterait la responsabilité de sa colère. Une colère qui a suffisamment grondé, lorsque “Gorgui” (le Vieux, en wolof) s'est laissé contaminer par la fièvre du pouvoir, endémique chez ses pairs africains.

liiiiiiiaffaire_de_malade

91 Commentaires

  1. Auteur

    Griot Moderne

    En Mars, 2012 (21:16 PM)
    ce sera pour WADE l'humiliation de sa vie. il n'aura pas plus de 20% au 2éme tour
    • Auteur

      Obédience

      En Mars, 2012 (21:18 PM)
      de source sûre, macky sall est franc-maçon. un indice? il porte au revers de sa veste le même pin's rubis (rouge) sur fond d'or que niasse, abdou diouf, alassane ouatara, idriss déby, blaise compaoré, et son ministre des affaires étrangère djibril bassolé, sarkozy juppé entre tant d'autre.

      a cela s'ajoute une arnaque : contrairement à ce qui se dit macky sall n'est pas mouride. il a ses entrées à touba où il dit compter des amis, dont feu serigne mbacké sokhna lo. ce dernier n'a jamais été son guide, ais un "ami" comme le dit macky sall. un indice? a-t-on jamais entendu macky sall dire qu'il est un talibé de serigne touba ou de serigne saliou ou encore de serigne mbacké sokhna lo ? qui peut dire à l'heure actuelle de qui macky sall est le talibé parmi les marabouts mourides ?

      la vérité c'est que macky sall est un talibé des descendants de thierno amadou barro de mbour. il n'y a aucune honte à être leur disciple. mais c'est honteux de le cacher parce qu'il n'ont pas de poids socio-éléctoral. c'est honteux de faire croire qu'il est mouride parce que les mourides sont réputés être le fléau de la balance électorale : où ils penchent, penche le suffrage.

      s'il faut l'élire, il faudra le faire sur des bases transparentes et non sur la base de faux semblants et d'effets de manches. attention à l'imposture. la précipitation est mauvaise conseillère.
    • Auteur

      Attention

      En Mars, 2012 (05:50 AM)
      faites attention a ses pro-wades, sinon, ils risquent de tricher , nous risquons d avoir la meme chose qui s est passer en guinee. alpha avait eu 18,25 au premier tour et cellou dalein 43,69%. au deuxieme tour alpha conde s est retrouver avec 52.5% grace aux + grd tricheurs du monde. be really careful. salam.
    • Auteur

      Votez Macky

      En Mars, 2012 (10:43 AM)
      nous ne voulons plus de président qui nous dit qu'il est talibé de mademba ou masamba. nous voulons un président de tous les sénégalais tout simplement. les marabouts à la mosquée et dans les daaras.


      nous ne voulons plus de président qui nous dit qu'il est talibé de mademba ou masamba. nous voulons un président de tous les sénégalais tout simplement. les marabouts à la mosquée et dans les daaras.



      nous ne voulons plus de président qui nous dit qu'il est talibé de mademba ou masamba. nous voulons un président de tous les sénégalais tout simplement. les marabouts à la mosquée et dans les daaras.



      nous ne voulons plus de président qui nous dit qu'il est talibé de mademba ou masamba. nous voulons un président de tous les sénégalais tout simplement. les marabouts à la mosquée et dans les daaras.
    • Auteur

      Ndiaga Ndiaye

      En Mars, 2012 (22:00 PM)
      senegal 1 farmason reconi c abdoulaye wade ex president.le meilleur president du senegal c macy sall.voter wade c voter pour le plu grand criminel .
    • Auteur

      Ndeyssane

      En Mars, 2012 (04:34 AM)
      je suis rassuree et profondement triste en meme temps car, je pensais que j'etais la seule a penser comme ca alors que point par point vous avex=z exactement decrit mon etat d'ame sur cette situation desesperee qu'est aujourd'hui le senegal notre cher pays

      triste dans la mesure ou ce deal qui a ete bien ficele entre wade pere et macky fils est entrain d'aboutir au detriment d'un peuple qui n'y comprend que dale,
      le debat a ete fausse depuis le debut car c'est wade qui a programme macky depuis le debut

      wade a distrait l'opposition et le peuple en leur faisant miroiter qu'il allait mettre son fils alors qu'il etait a 200 % tres loin de cette idee

      wade a permi a macky d'aller collecter tout l'argent de la campagne electorale car il ne pouvait pas se deplacer sous le feux de l'actualite et des journalistes qui le suivait pas a pas y parlaient de tous ces deplacements

      macky a ete programme et parachute a un moment strategique, de facon spectaculaire, pour attirer d'emblee la sympathie de toute une population et demarrer sa campagne

      wade a occupe l'opposition avec ses wakh wakhete en provocation tandis que macky faisait la collecte et la campagne pour recuperer l'electorat senegalais et collecter l'argent de la campagne; il ya pas un pays africain ou macky n'est pas parti sous la directive de wade

      si macky descend a l'aeroport de dakar avec une valise remplie d'argent, et etre acceuilli par abdoulaye diop notre propre ministre des finances, c'est parce que l"on se fiche de nous

      les des sont jetes helas, le pds est revenu sous un nouveau nom, une autre dimension, c'est ce que wade et macky ont convenu,
      tout le reste n'est que leurres, subterfuge helas

      l'histoire est entrain de se repeter : les senegalais en 2000 se sont reunis pour faire partir abdou diouf et mettre quelqu'un de pire

      en 2012, les senegalais se reunissent encore pour faire renaitre le pds sous une autre forme, un autre nom

      dans toute la gestion de wade, macky sall qui n'a accupe que des postes strategiques est responsable a 200% et ca personne n'y a fait allusion durant la campagne, les senegalais sont ils devenus amnesiiques ?????

      tout ce qui reste a macky c'est de maneuvrer de facon intelligentes pour faire partir ses non freres liberaux et ramener les vrais, et ca tot ou tard il le fera
      dommage, vraiment dommage, pathetique pour ce peuple qui va encore souffrir pour au moins 10 autres annees
    • Auteur

      Dommage Vraiment Dommage

      En Mars, 2012 (05:46 AM)
      je suis rassuree et profondement triste en meme temps car, je pensais que j'etais la seule a penser comme ca alors que point par point vous avex=z exactement decrit mon etat d'ame sur cette situation desesperee qu'est aujourd'hui le senegal notre cher pays

      triste dans la mesure ou ce deal qui a ete bien ficele entre wade pere et macky fils est entrain d'aboutir au detriment d'un peuple qui n'y comprend que dale,
      le debat a ete fausse depuis le debut car c'est wade qui a programme macky depuis le debut

      wade a distrait l'opposition et le peuple en leur faisant miroiter qu'il allait mettre son fils alors qu'il etait a 200 % tres loin de cette idee

      wade a permi a macky d'aller collecter tout l'argent de la campagne electorale car il ne pouvait pas se deplacer sous le feux de l'actualite et des journalistes qui le suivait pas a pas y parlaient de tous ces deplacements

      macky a ete programme et parachute a un moment strategique, de facon spectaculaire, pour attirer d'emblee la sympathie de toute une population et demarrer sa campagne

      wade a occupe l'opposition avec ses wakh wakhete en provocation tandis que macky faisait la collecte et la campagne pour recuperer l'electorat senegalais et collecter l'argent de la campagne; il ya pas un pays africain ou macky n'est pas parti sous la directive de wade

      si macky descend a l'aeroport de dakar avec une valise remplie d'argent, et etre acceuilli par abdoulaye diop notre propre ministre des finances, c'est parce que l"on se fiche de nous

      les des sont jetes helas, le pds est revenu sous un nouveau nom, une autre dimension, c'est ce que wade et macky ont convenu,
      tout le reste n'est que leurres, subterfuge helas

      l'histoire est entrain de se repeter : les senegalais en 2000 se sont reunis pour faire partir abdou diouf et mettre quelqu'un de pire

      en 2012, les senegalais se reunissent encore pour faire renaitre le pds sous une autre forme, un autre nom

      dans toute la gestion de wade, macky sall qui n'a accupe que des postes strategiques est responsable a 200% et ca personne n'y a fait allusion durant la campagne, les senegalais sont ils devenus amnesiiques ?????

      tout ce qui reste a macky c'est de maneuvrer de facon intelligentes pour faire partir ses non freres liberaux et ramener les vrais, et ca tot ou tard il le fera
      dommage, vraiment dommage, pathetique pour ce peuple qui va encore souffrir pour au moins 10 autres annees
  2. Auteur

    Conseiller Du Pr

    En Mars, 2012 (21:18 PM)
    Sitor NDOUR TU ES MORT ENTERRE
    Auteur

    Bete Slip Phaco Toune String

    En Mars, 2012 (21:19 PM)
    connard de bethio et ses moutons de panurges au lieu d'aller travailler, faire vivre leur famille et developper le senegal, ils suivent ce gourous qui les berne, serigne saliou est mort depuis longtemps et ne peut plus rien décidé c'est à nous de faire des prières pour lui afin que dieu lui pardonne ses péchés et l'acceuille au paradis
    Auteur

    Ama

    En Mars, 2012 (21:22 PM)
    N exagerez pas jamais il n y aura de guerre civile au senegal. L opposition n a pas joue franc jeu avec la population .wade n a pas joue franc jeu avec le peuple.bref les politiciens!! Le pouvoir!! Nit kou nioul dafa beug ngour c est ca le probleme
    Auteur

    Lui

    En Mars, 2012 (21:26 PM)
    Cette histoire de terminer des "chantiers" n'est qu'un leure pour rester au pouvoir. Les chantiers de l'Etat ne finissent jamais et c'est pourquoi on parle de "continuitée de l'etat".

    Il faut que l'on donne une leçon à Wade et à tous ceux qui seront tentéd de faire comme lui en piétinant notre constitution.

    Wade doit comprendre qu'une constitution d'un pays n'est pas un chiffon.
    Auteur

    Cire

    En Mars, 2012 (21:26 PM)
    Bien tu commences a nous timpaniser avec tes laissez Wade finir ses travaux. Quand on veut vraiment detourner, les infrasctrures sont les meilleurs moyens de le faire. Regard les dossiers de l'ONACI. Il a fait ses deux mondats, merci. On ne veut p[as de monarchie. Ca ne passera pas.
    Auteur

    Mouiyhk

    En Mars, 2012 (21:26 PM)
    vraiment tu es un buon senegalais bravo..-

    Auteur

    ..............

    En Mars, 2012 (21:29 PM)
    AMA mygnou dé ak guerre civil sa gémégn déé
    Auteur

    Repugnant

    En Mars, 2012 (21:29 PM)
    wade reelu incha allah!!!!!!!!!!!!!!!!!.wolofeeeement!!!!!!!!!!!!!!!!!.sunuggggalaiseement!!!!!!!!!!!!!!!!!!.
    Auteur

    Lebbbou

    En Mars, 2012 (21:33 PM)
    LAISSEZ LE FINIR l'AEROPORT et le peage.



    ne votez pas par haine ou consideration confrerique ou ethnique, VOUS RISKER de le regretter si Wade ne reste pas encore



    et apres y'AURA UNE CAMPAGNE opposant Maky, Idy, NIasse, Ibrahima Fall, Tanor pour etre 4em President
    Auteur

    Doxandem

    En Mars, 2012 (21:36 PM)
    Ceci aurait ètè une grande leçon de dèmocratie en Afrique ,si l'histoire n'avait pas encore enregistrè ses plus fortes intentions (ratèes bien sùr)et le forcing contitutionnel :dedet: 
    Auteur

    Oh

    En Mars, 2012 (21:37 PM)
    LES IMMIGRES SONT DES CITOYENS CHASSONS WADE AVEC SA LOIE DE 5 ANS POUR LES VOITURES VENANT D'EXTERIEUR VIVE MACKY EN AVANT...
    Auteur

    Mygol

    En Mars, 2012 (21:39 PM)
    Wade va finire ses chantiers en enfer bande de couillon.fichez nous la paix nademmmmmm :sn: 
    Auteur

    .................

    En Mars, 2012 (21:41 PM)
    bien di mygol se sont des bande de cochonnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn
    Auteur

    Fagadaga

    En Mars, 2012 (21:44 PM)
    Ce qui dise "laissez Wade finir ces chantiers" réfléchissez un peu, vous pensez que si un autre vient il va raser l'autoroute, ainsi que l'aéroport de Diass etc? bien sûr que non il va les continuer ainsi de suite, donc allez chercher autre chose, ça ne marche plus ce discours
    Auteur

    ..............

    En Mars, 2012 (21:45 PM)
    BIEN guirrr yalla mygnou waay
    Auteur

    Du Canada

    En Mars, 2012 (21:53 PM)
    Voila un grand peuple qui me surprendra toujours!
    Auteur

    Deug

    En Mars, 2012 (21:56 PM)
    wade a eu deux mandat et c'est fini
    Auteur

    Médecin Galsene Crv

    En Mars, 2012 (21:56 PM)
    WADE ou LUI?

    WADE est un Arrangeur,lui un Dérangeur!

    WADE est un Assembleur,lui un Destabilisateur!

    WADE est un Républicain,lui un Anarchiste!

    WADE est un Démocrate,lui un Pouvoiriste!

    WADE est un Chef d'Etat,lui un Chef de parti!

    WADE est un Panafricaniste,lui un Ethnociste!

    WADE est Constructeur,lui un Destructeur!

    WADE est un Innovateur,lui un Archaique!

    WADE est l'Original,lui la Copie!

    WADE est l'homme du Concret,lui l'homme du Tatonnement!

    WADE est l'homme au bilan incontesté et incontestable,lui l'homme au bilan zéro!

    WADE perdure,lui se dénature!

    WADE c'est l'Antidote,lui c'est l'Epidémie!

    WADE c'est vraiment lui qui rassure!

    Votons massivement WADE au 2nd tour!

    • Auteur

      Toujoursmacky!

      En Mars, 2012 (09:46 AM)
      macky ou lui?
      macky est un arrangeur,lui un dérangeur!
      macky est un assembleur,lui un destabilisateur!
      macky est un républicain,lui un anarchiste!
      macky est un démocrate,lui un pouvoiriste!
      macky est un chef d'etat,lui un chef de gang!
      macky est un panafricaniste,lui un ethnociste!
      macky est constructeur,lui un destructeur!
      macky est un innovateur,lui un archaique!
      macky est l'homme du concret,lui l'homme du tatonnement!
      macky est l'homme au bilan incontesté et incontestable,lui l'homme au bilan zéro!
      macky perdure,lui se dénature!
      macky c'est l'antidote,lui c'est la pandémie!!
      macky c'est vraiment lui qui rassure!
      votons massivement macky au 2nd tour!
    Auteur

    Vérité

    En Mars, 2012 (21:59 PM)
    ce qu'il faut comprendre, c'est que les partisans de MACKY jouent l'intox a fond pour donner l'impression que la partie est gagnée. ils inondent tous les sites telecommandent des articles bidons.Le soutien differé des leaders de l'opinion a été fait juste pour créer une sorte de dynamique artificielle

    Objectif: démoraliser l'électorat de WADE

    La désillusion sera grande.



    Auteur

    Mygol

    En Mars, 2012 (22:03 PM)
    On verra bien le 18mars s'il va finire ces chantiers ou pas.je veus savoire est ce que wade a des petits enfants par karime ou par syndieli c'est grave pour wade a 90ans il n'a pas de petit fils  :sn: 
    Auteur

    Dof

    En Mars, 2012 (22:11 PM)
    Il est suspect de constater que depuis quelques temps nos concitoyens autoproclamés « marabout » se jettent sans retenue sur des questions politiques. De mémoire de sénégalais cette frénésie n’a jamais été vécue et ceci mérite qu’on l’analyse sans passion pour en tirer des enseignements. D’abord pour lever toute équivoque je suis certain qu’ils ne sont pas plus croyants que moi.

    Beaucoup d’argent a été et continue d’être distribué aux citoyens enturbannés qui se délectent sans se soucier des pauvres qui les entourent. Ils ne veulent pas que la source tarisse. Wade a mis à leur disposition :

    la RTS (Télé milles collines) en prime time,

    des mallettes d’argent,

    des cadeaux royaux, en somme des moyens d’aveugler une société qui veut REVER mais qui malheureusement vit un VERITABLE CAUCHEMAR.



    Je demande pour finir aux gens sensés dans ce beau pays de sanctionner les politiciens qui au lieu d’agir à la cohésion de la nation passent tout leur temps à vouloir notre DESUNION.

    VIVE LE SENEGAL, VIVE LA NATION,

    • Auteur

      Votez Macky

      En Mars, 2012 (10:48 AM)
      nous ne voulons plus de président qui nous dit qu'il est talibé de mademba ou masamba. nous voulons un président de tous les sénégalais tout simplement. les marabouts à la mosquée et dans les daaras.



      nous ne voulons plus de président qui nous dit qu'il est talibé de mademba ou masamba. nous voulons un président de tous les sénégalais tout simplement. les marabouts à la mosquée et dans les daaras.



      nous ne voulons plus de président qui nous dit qu'il est talibé de mademba ou masamba. nous voulons un président de tous les sénégalais tout simplement. les marabouts à la mosquée et dans les daaras.



      nous ne voulons plus de président qui nous dit qu'il est talibé de mademba ou masamba. nous voulons un président de tous les sénégalais tout simplement. les marabouts à la mosquée et dans les daaras.



      nous ne voulons plus de président qui nous dit qu'il est talibé de mademba ou masamba. nous voulons un président de tous les sénégalais tout simplement. les marabouts à la mosquée et dans les daaras.
    Auteur

    Iskeuy!

    En Mars, 2012 (22:13 PM)
    C'est triste et regrettable de voir Babacar Diagne récidiver. On n'a même pas fini de parler de Béthio, le voici qui nous balance à deux reprises, après son jt de 20h ce samedi et en l'intervalle de 10mns, l'appel des responsables des Baye Fall à voter pour Wade. C'est GRAVE!!! Il a peur, de même que ces gens du pouvoir! Ils s'agitent! Si seulement, il avait pris le soin de me dire que ce même samedi le M23 et Macky se sont retrouvés et que le premier soutient Macky, je serai ravi. Hélas! Le déséquilibre est manifeste et total. Ne serait ce que pour ça, VIVEMENT VOTRE CHÛTE!
    Auteur

    12

    En Mars, 2012 (22:16 PM)
    C'est triste et regrettable de voir Babacar Diagne récidiver. On n'a même pas fini de parler de Béthio, le voici qui nous balance à deux reprises, après son jt de 20h ce samedi et en l'intervalle de 10mns, l'appel des responsables des Baye Fall à voter pour Wade. C'est GRAVE!!! Il a peur, de même que ces gens du pouvoir! Ils s'agitent! Si seulement, il avait pris le soin de me dire que ce même samedi le M23 et Macky se sont retrouvés et que le premier soutient Macky, je serai ravi. Hélas! Le déséquilibre est manifeste et total. Ne serait ce que pour ça, VIVEMENT VOTRE CHÛTE!
    Auteur

    Vérité

    En Mars, 2012 (22:27 PM)
    Ce qu'il faut comprendre, c'est que les partisans de MACKY jouent l'intox à fond pour donner l'impression que la partie est gagnée. Ils inondent tous les sites, telecommandent des articles bidons et s’attribuent des débauchages fictifs au PDS. Le soutien différé des leaders de l'opposition a été savamment orchestrée et calculée, juste pour créer une sorte de dynamique artificielle ; avec pour objectif majeur, rendre la victoire de WADE impossible quand bien même elle serait réelle.

    Objectif: démoraliser l'électorat de WADE La désillusion sera grande pour ses souteneurs
    • Auteur

      Aaa

      En Mars, 2012 (23:16 PM)
      jambar soyez un peu réaliste, la partie est finie. votre wade est veillissant, il n'arrive plus à tromper le peuple, c'est l'heure du changement. personne n'y peut plus rien. too little too late!
    Auteur

    Poeme Bourre De Fautes

    En Mars, 2012 (22:52 PM)
    Un poeme Pour wade

    Le fin, fin, stratege

    Qui fut porte parole Sopi. Doluyou

    Maan doyalouma Maitre

    Yaw la xaam, yaw la beugueu

    Dolima, dolilen, doliwaat you

    Je te fais confiance

    Tu seras re-elu.  :sn: 

     :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn: 
    Auteur

    Adija

    En Mars, 2012 (23:08 PM)
    A les voir sourire les Niasse Macky YDI Robert Sagna au sortir de leur reunion de salon comme ils savent bien le faire chez le Vieux DANSokho franchement j'ai pitié pour ses sangsues assoiffés de pouvoirs qui n'ont rien a proposer aux Sènégalais que de la candidature de Wade qui est devenu un cd rayé et puis concernant Macky avec son soi disant programme pour le Sénégal n'est que leurre parcourir 4 fois le Sénégal avoir établie

    50fiches pour pouvoir mener le Sénégal vers un lendemain Meilleur est purement utopique la crise est mondiale est le sénégal n'est pas une exception attention a la désulision faire vouloir éliminer Wade et oublier que a part Dieu ce Monsieur a contribuait sur un tiers de ta vie et aujourdhui vous etes prets a le faire tomber en s'alliant avec d'autres personnes qui leur seul but et de démolir Wade car quoiqu'on puisse dire Wade a amener ce pays vers l'emergence par rapport à ces vieux politiciens qui pendant 40 ans ont gouverné et n'ont rien fait dans ce pays et ny feront rien et PUIS CE SONT LES SENEGALAIS QUI VOTENT ET PERSONNE NE PEUT INFLUENCER PERSONNE LES JEUX D'ALLIANCES NI FERONT RIEN NOUS VOULONS ALLEZ DE L'AVANT DONC VOTONS WADE UN POIT QUATRE TRAITS
    Auteur

    Obs24

    En Mars, 2012 (23:14 PM)
    Charte

    de

    gouvernance

    démocratique





    1







    Pour un Sénégal nouveau,



    nous, parties prenantes, citoyennes, citoyens sénégalais,



    nous reconnaissant dans la dynamique non partisane et constructive qui

    a fondé et nourri les Assises nationales,



    nous appuyant sur les résultats issus des « consultations citoyennes » et

    des travaux des commissions thématiques,



    nous fondant sur le rapport des Assises nationales, lequel consigne la

    vision pour le Sénégal, et définit les valeurs et principes qui doivent

    guider la reconstruction nationale et le renforcement de la République,



    nous nous engageons, de façon libre et solennelle, dans notre

    comportement et notre action de citoyen, et dans l’exercice de tout

    mandat et de toute responsabilité, à mettre en oeuvre et à veiller au

    respect de la présente Charte.



    I.

    VISION

    POUR

    LE

    SENEGAL

    Le Sénégal est une République laïque.



    Le Sénégal est un État souverain, uni dans sa diversité dans une Afrique

    solidaire, intégrée et ouverte sur le monde.



    Le Sénégal, État de droit, est un pays où la gouvernance est fondée sur

    l’éthique, la démocratie participative, la concertation, le respect des institutions

    et des libertés individuelles et collectives et la défense des intérêts nationaux.



    Le Sénégal est un pays de justice sociale et d’équité, avec des citoyennes et

    citoyens égaux en droit, animés d’un haut degré de sens civique, engagés dans

    un développement durable s’appuyant sur un aménagement harmonieux et

    équilibré du territoire, et une sécurité crédible.



    2







    II.

    VALEURS

    Nous nous reconnaissons dans les valeurs et principes suivants :





    1)

    Le Sénégal est une République laïque et démocratique.



    2)

    La souveraineté appartient au peuple.



    3)

    Le Sénégal est un État unitaire décentralisé.



    4)

    Le Sénégal est marqué par des diversités ethniques, religieuses et

    culturelles mais aussi par un processus d’unification qui fait partie de son

    identité.



    5)

    La reconnaissance et la promotion de la pluralité constituent le ciment de

    l’unité nationale. En conséquence, elles doivent orienter la prise de

    décision aux plans politique, économique et social.



    6)

    Le statut et la fonction de l’individu reposent sur le mérite personnel et

    non sur des critères liés à la naissance ou d’autres déterminants.



    7)

    Les biens communs et les deniers publics sont sacralisés. Tout

    détournement et toute utilisation indue de biens publics seront

    sévèrement sanctionnés selon la loi, quel qu’en soit l’auteur.



    Dans le but de réconcilier la société avec elle-même et avec ses valeurs, nous nous

    engageons à oeuvrer pour :





    redonner à la famille la stabilité, l’autorité et le pouvoir dans l’éducation

    de base et l’insertion sociale de l’individu. Il s’agit, en outre, de

    promouvoir une parenté responsable dans l’éducation et

    l’épanouissement de tous les membres de la famille;



    bâtir une éthique du bien commun, une culture civique et une nouvelle

    citoyenneté. À cet effet, il faut renforcer les valeurs et comportements

    vertueux de la part de tous, et d’abord des dirigeants ;



    favoriser la coexistence harmonieuse des religions et des croyances ;



    moraliser et refonder l'espace politique en engageant le combat contre

    l’indiscipline, la gabegie, la culture de contournement des normes et des

    règles ;



    favoriser le respect mutuel, la convivialité, le bon voisinage, et faire de la

    diversité un facteur d’enrichissement réciproque et d’intégration ;



    renforcer la solidarité organisée comme une obligation civile, civique,

    sociale, religieuse, etc., notamment au profit des personnes les plus

    vulnérables.

    III.

    MODELE

    DE

    GOURVENANCEE

    La preuve étant faite, notamment à travers ces Assises nationales, de la capacité de nos

    concitoyens à se saisir et à traiter de tous les problèmes locaux et globaux auxquels

    nous sommes confrontés,



    nous nous engageons à oeuvrer à la consolidation/institutionnalisation

    de

    la

    démocratie

    participative,



    3









    en particulier en développant l’approche inclusive, circulaire et multi-acteurs

    consacrée par les Assises nationales comme préalable et accompagnement de

    tout changement significatif dans les fondamentaux de la Nation, les

    nouvelles orientations des politiques publiques ;



    en mettant en place une institution regroupant l’État et les acteurs

    politiques, sociaux et économiques pour définir et évaluer régulièrement les

    orientations économiques, sociales, culturelles majeures.

    IV.

    INSTITUTIONS,

    LIBERTE

    ET

    CITOYENNETE

    En

    ce

    qui

    concerne

    les

    institutions

    :





    Nous tenons à réaffirmer notre volonté de préserver les acquis de la démocratie

    sénégalaise, dont l’approfondissement passe par une meilleure appropriation de ses

    fondamentaux par les populations.



    À cet effet, la Constitution doit être connue du peuple. C’est pourquoi elle doit avoir

    des versions en langues nationales, notamment pour être accessible à tous les citoyens,

    qui en sont les gardiens.



    Pour garantir sa nécessaire stabilité, la Constitution doit :

    -indiquer clairement les domaines qui ne peuvent pas faire l’objet de

    révision ;

    -identifier les domaines de révision soumis obligatoirement au

    référendum ;

    -définir le domaine de compétence des institutions avec une séparation et

    un équilibre entre les différents pouvoirs : exécutif, législatif et judiciaire.



    Les différents pouvoirs doivent être bien équilibrés, et jouer leur rôle avec l'autonomie

    suffisante pour exercer pleinement leurs missions. C’est pourquoi notre action

    commune visera à promouvoir la réforme des institutions selon les principes ci-

    dessous énoncés :





    Mettre un terme, d’une part, à la tendance à la concentration excessive des

    pouvoirs à la présidence de la République notée à la suite de la crise de 1962

    et qui s’est accentuée depuis l’alternance, en l’an 2000 et, d’autre part, à toute

    immixtion du Président de la République dans le fonctionnement du législatif

    et du judiciaire. L’exécutif dans son ensemble doit s’abstenir de toute

    interférence dans le fonctionnement normal de la justice.



    Le Président de la République sera dorénavant passible de poursuites

    judiciaires pour des délits caractérisés commis dans l’exercice de ses fonctions.



    Le Président de la République ne peut être ni chef de parti politique ni

    membre d’une quelconque association durant l’exercice de ses fonctions.



    À la fin de son mandat, un membre de la famille du Président de la

    République au premier degré (conjoint, ascendant, descendant, collatéraux, au

    premier degré) ne pourra pas lui succéder immédiatement.

    4









    Le gouvernement est responsable devant l’Assemblée nationale de la

    formulation et de l’exécution de la politique de la Nation.



    L’Assemblée nationale devient le lieu d’impulsion de la vie politique, avec des

    députés porteurs d'une éthique compatible avec les exigences de la démocratie

    et de celles de leur charge. Elle dispose des moyens de contrôler l’action du

    gouvernement.



    Le cumul de mandats et le nombre de mandats successifs sont strictement

    limités pour toutes les fonctions électives.



    Concernant le pouvoir judiciaire, il sera créé une Cour constitutionnelle qui

    sera le garant de la démocratie et le juge de la conformité des lois. Ses

    domaines de compétence recouvrent notamment les contentieux nés des

    élections. Son Président dirigera le Conseil supérieur de la Magistrature chargé

    de gérer la carrière des magistrats du siège et du parquet. La Cour

    constitutionnelle peut être saisie par les citoyens, selon des procédures fixées

    par une Loi.



    La lutte contre la corruption sera au coeur des politiques publiques.



    Le Président de la République, le Premier Ministre, les membres du

    Gouvernement, les directeurs nationaux, les directeurs des entreprises

    publiques de même que tout gestionnaire de biens public sont tenus de faire

    une déclaration de patrimoine en début et en fin de mandat.



    La taille du gouvernement est déterminée en tenant compte essentiellement

    de critères d’efficience. Elle sera réduite au strict minimum compatible avec

    les moyens de l’État.



    Ayant mesuré l’importance d’une administration publique républicaine, notamment

    pour un environnement propice au développement, à l’investissement, etc.,

    nous nous engageons à promouvoir les mesures suivantes pour une refondation et

    une redynamisation de l’Administration publique :



    -Améliorer sensiblement la lisibilité des procédures pour le citoyen de base, en

    particulier dans les langues nationales.



    -Établir un système d’incompatibilité pour éviter l’implication partisane des

    hauts fonctionnaires dans les activités politiques.



    -Instituer l’appel à candidature pour certains postes de la haute fonction

    publique et du secteur parapublic.



    -Consacrer un système légal et équitable d’accès à l’information, garanti par

    l’administration aux citoyens, aux acteurs politiques, économiques et sociaux.



    -Créer un organe indépendant de lutte contre la corruption avec des pouvoirs

    de saisine directe des tribunaux et un système de répression efficace.



    -Assurer l’octroi des marchés publics dans des conditions de parfaite et équité

    de transparence totale.





    Des actions vigoureuses seront menées pour renforcer les capacités d’analyse

    dans l’administration centrale.



    Par ailleurs, des mesures fermes seront prises pour assurer une stabilité

    5







    suffisante aux services et directions ministérielles et promouvoir la cohérence

    de l’action publique.



    En outre,





    les corps de contrôle sont indépendants de l’Exécutif et du législatif; ils

    encadrent l’action publique, y compris les services rattachés à la Présidence de

    la République. Ils doivent jouer leur rôle de manière transparente ;



    le renforcement de l’efficacité des corps de contrôle fera partie des premières

    priorités du pouvoir central.

    En ce qui concerne la gouvernance locale il faudra :





    définir un cadre pour une politique de développement durable et une

    gouvernance de proximité, afin de mieux répondre aux besoins des

    populations et aux exigences du développement ;



    renforcer les capacités et l’autonomie des collectivités locales pour leur

    permettre de s’orienter efficacement vers le développement local et la

    promotion de la démocratie à la base.

    Par ailleurs,

    -nous réaffirmons la neutralité de l’État dans les affaires confessionnelles

    et son équidistance par rapport aux instances religieuses ;



    -nous reconnaissons que le pouvoir spirituel ne doit pas exercer son

    emprise sur les pouvoirs politique, civil et administratif et, inversement, le

    pouvoir temporel doit s’abstenir d’intervenir dans le fonctionnement du

    pouvoir spirituel ;



    -nous rappelons le devoir de garantir la liberté de conscience et le droit

    d’exprimer ses convictions ; il ne doit y avoir ni privilège ni discrimination

    découlant d’une appartenance ou non à une confrérie ou à une

    confession ;



    -nous convenons que l’État a le devoir d’assister toutes les institutions

    religieuses de manière transparente, sans discrimination aucune, dans des

    conditions déterminées par la Loi et dans le strict souci de préserver et de

    garantir la paix sociale et l’unité nationale.



    En

    ce

    qui

    concerne

    la

    garantie

    des

    libertés

    individuelles

    et

    collectives,

    nous

    nous engageons à oeuvrer à :





    l’institution d’un Juge des libertés chargé notamment de contrôler l’exercice

    des libertés reconnues et de lutter contre les abus, en particulier en matière de

    garde à vue et de détention préventive ;



    la possibilité pour les citoyens de saisir la Cour constitutionnelle ;



    promouvoir, garantir et réguler la liberté de la presse dans le cadre d’une pluralité

    médiatique qui renforce la démocratie et le caractère unitaire de la nation. Cet

    engagement suppose l’exigence d’un respect des codes de déontologie par les

    professionnels de l’information et de la Communication.



    Garantir un accès équitable aux médias du service public

    Nous sommes résolus à agir de sorte que les droits humains (économiques, sociaux,

    politiques) reconnus soient effectivement appliqués à tous les membres de la société,

    en particulier les plus vulnérables (et notamment les personnes du troisième âge, les



    6







    femmes, les jeunes, les handicapés, les enfants de la rue…).



    V.

    GOUVERNANCE

    POLITIQUE

    Nous

    reconnaissons

    le

    droit

    au

    peuple

    d’user

    de

    la

    pétition

    pour

    provoquer

    un

    référendum

    sur

    des

    questions

    d’intérêt

    national





    En

    ce

    qui

    concerne

    le

    système

    électoral,





    nous reconnaissons comme cruciale l’organisation, sur des bases solides, d’élections

    libres transparentes et, à cet effet, la nécessité de la création d’un

    organe

    indépendant

    ayant

    les

    prérogatives

    et

    les

    moyens

    voulus,

    pour

    conduire

    le

    processus

    électoral

    du début à la fin. En conséquence, le rôle du ministère de

    l’intérieur dans le système électoral et dans la gestion au quotidien des partis politiques

    sera redéfini.



    L’accent sera mis sur :





    la fiabilité de l’état civil (notamment par sa numérisation),



    la fiabilité et la transparence du « fichier électoral » numérisé ;



    la généralisation de la candidature indépendante à tout type

    d’élection ;



    un mode de scrutin équitable.

    En

    ce

    qui

    concerne

    les

    partis

    politiques,





    nous reconnaissons la nécessité de rationaliser les critères de leur création, sur la base

    d’une double exigence de viabilité et de seuil de représentativité.



    Nous estimons qu’il est urgent d’adopter une législation relative au financement des

    partis politiques et des campagnes électorales. Celle-ci devra définir des règles et

    mécanismes permettant de garantir que le financement des partis politiques et des

    campagnes électorales se fasse avec équité et transparence.



    Nous invitons les organisations politiques à veiller au respect scrupuleux des normes

    démocratiques dans leur fonctionnement et à l’éducation citoyenne de leurs membres.



    Nous

    convenons

    qu’un

    code

    de

    déontologie,

    élaboré

    de

    façon

    consensuelle,





    doit servir de référence à toute personne qui aspire à se faire élire, et par lequel elle

    s’engage à respecter et à promouvoir l’éthique du bien commun et le respect des

    valeurs et des principes fondamentaux de la Société et de la république.



    VI.

    GOUVERNANCE

    ECONOMIQUE

    ET

    ENVIRONNEMENTALE

    La démarche républicaine reposant sur une forte mobilisation

    du

    capital

    humain,

    intellectuel,

    culturel

    et

    social,

    il importe de promouvoir la responsabilité, la

    7







    rigueur

    la transparence, la participation

    ; à cet effet, il sera érigé

    en

    règle

    de

    conduite

    la

    concertation

    entre

    les

    acteurs

    économiques,

    les

    usagers

    et

    l’État

    dans

    la

    conception,

    la

    mise

    en

    oeuvre

    et

    l’évaluation

    des

    politiques

    publiques.





    L’État

    va

    jouer

    un

    rôle

    moteur

    dans

    le

    développement

    économique

    et

    social.

    Il

    fera

    de

    la

    création

    des

    richesses

    et

    de

    la

    lutte

    contre

    les

    inégalités

    sociales

    un

    axe

    majeur

    de

    ses

    interventions.

    La

    définition

    des

    politiques

    publiques

    prendra

    appui

    sur

    les

    projets de

    réforme, de transformation et de moralisation de la société énoncés

    dans

    le

    rapport

    des

    Assises

    nationales.

    L’action

    de

    l’État

    sera

    soutenue

    par

    une

    vision

    stratégique

    qui

    ne

    se

    réduira

    pas

    à

    la

    seule

    «

    lutte

    contre

    la

    pauvreté

    ».

    L’État définira et mettra en oeuvre un ambitieux projet économique,

    environnemental et social sur la base des résultats des Assises nationales.

    La planification et la prospective en tant qu’outils de développement endogène

    seront revalorisées.

    . Pour des politiques économiques qui valorisent les acteurs nationaux, favorisent une

    création de richesses soutenue et une croissance économique mieux répartie, un partage plus

    équitable des fruits de la croissance,

    nous nous engageons à promouvoir les réformes nécessaires dans les politiques

    économiques,



    · en particulier, afin de passer radicalement du modèle économique

    actuel qui maintient le Sénégal dans le statut d’exutoire des surproductions

    agricoles et des produits manufacturés des pays extérieurs, à une

    modernisation de l’agriculture et une industrialisation tournées vers

    l’amélioration du niveau de vie des populations et la préservation de

    l’environnement;

    · nous soutenons le renforcement de partenariats entre le secteur

    public et le secteur privé en responsabilisant le privé, les organisations

    paysannes et syndicales, etc.

    · nous nous engageons à entreprendre toutes les réformes nécessaires

    pour atteindre les objectifs de croissance et favoriser l’accès des populations

    aux biens et services:

    · nous ferons de l’amélioration du climat des affaires une priorité de

    premier rang, en même temps que nous favoriserons le renforcement et le

    développement des PME-PMI.

    Il importe de diversifier les sources et la production d’énergie

    de façon à en

    rationaliser l’utilisation en fonction des coûts de l’approvisionnement, du prix et de

    l’intensité énergétique des activités.



    8







    Les contrats de prospection, d’exploitation

    minière, toute concession du sol ou du

    sous-sol doivent être portés à la connaissance du public. Ils doivent répondre aux

    critères de transparence, de respect de l’environnement et de prise en charge des

    intérêts des populations locales, ainsi que de préservation des intérêts des générations

    futures).



    Les réformes devraient concerner également :





    La fiscalité, pour favoriser la production et l’emploi.



    Le foncier (notamment pour harmoniser les statuts fonciers pour mettre la terre au

    service du développement et assurer l’équité dans son appropriation).



    La diaspora, pour son intégration dans les stratégies de développement économique

    et social.

    De telles réformes conduiront au développement de l’emploi des jeunes.



    Par ailleurs, nous nous engageons à :





    promouvoir des dispositions permettant le relèvement substantiel des taux de

    financement de l’économie nationale par les banques en particulier dans les

    secteurs agricole, industriel, de l’artisanat et des services ;



    soutenir la mutation du système bancaire pour qu’il accompagne les réformes

    proposées, en particulier par une politique de baisse des taux d’intérêt réels et en

    assurant un financement à moyen et long terme de la production nationale ;



    encourager le développement de systèmes alternatifs de financements tels que

    ceux de la Finance Islamique ou de la finance solidaire.

    L’État luttera de manière vigoureuse contre les narcotrafiquants et le blanchiment

    d’argent.





    Pour des modèles et options économiques tournés vers la satisfaction des besoins des

    populations et privilégiant le patriotisme économique,

    nous nous engageons à oeuvrer pour :



    -redéfinir le système de priorités en matière de dépenses publiques, en fixant

    des parts maximales pour les dépenses des autorités et organes de la

    République ;



    -déterminer une part minimale du budget de fonctionnement destinée à la

    recherche-développement scientifique et technologique, et de ceux des

    secteurs de l’agriculture, de l’éducation et de la santé ;



    -impliquer l’Assemblée nationale, le secteur privé et les travailleurs dans le

    processus de définition des programmes sectoriels et l’utilisation des

    ressources, y compris celles afférentes à la réduction de la dette.



    -faire de la commande publique un des leviers principaux de la promotion du

    secteur privé national (PME, PMI, artisanat).



    9







    10

    En ce qui concerne le développement durable, il s’agit :

    · d’inverser les tendances lourdes relatives à la réduction des ressources

    naturelles et de la biodiversité et à la dégradation des milieux et cadres de vie,

    en vue d’assurer à la société un environnement sain, productif, et d’améliorer

    les conditions de vie et de travail des populations ;

    · d’encourager le secteur privé à être plus respectueux et soucieux du

    développement durable et à contribuer au respect de l'éthique dans la gestion

    des affaires, de même que dans l’application de la législation du travail. Par

    ailleurs, il est invité à investir dans le domaine de l’environnement et du

    développement durable.

     Pour un aménagement du territoire pertinent aux plans économique et social,

    équilibré et articulé aux espaces voisins, il importe de :

     mener un dialogue objectif et bien informé permettant de :

    ¦ prendre en compte l’équilibre au plan national et l’équité en veillant

    notamment à ce que toutes les villes, les zones rurales et les régions

    du Sénégal soient traitées de façon égale ;

    ¦ bâtir des consensus forts pour reconfigurer le découpage territorial,

    organiser les synergies selon les potentiels de développement et

    rechercher les complémentarités avec les voisins immédiats et la sousrégion;

     rationaliser l’implantation des équipements sociaux de base

    (administration, santé, éducation, hydraulique etc.), de manière à en faire

    bénéficier toutes les populations.

    VII. GOUVERNANCE SOCIALE

    En ce qui concerne l’Éducation, il s’agira de :

    · refonder, à la suite d’une large concertation nationale, le système éducatif, à

    tous les niveaux, afin qu’il réponde à l’exigence de qualité, à nos valeurs

    humaines, sociales, spirituelles, aux besoins du développement économique et

    social et à la nécessité de former des citoyens animés d’un haut degré de sens

    moral et de probité et suffisamment dotés d’un esprit scientifique et d’une

    forte imprégnation de connaissances technologiques ;

    · réorganiser les structures chargées de la mise en oeuvre de la politique

    gouvernementale, notamment avec un ministère unique chargé de

    l’Education ;

    · réduire les disparités importantes entre les zones urbaines et rurales et à

    l’intérieur des zones urbaines. Mener des actions décisives pour diminuer les

    taux de redoublement et le chômage des diplômés qui a atteint des

    proportions importantes ;





    réduire de manière décisive l’inégalité des chances devant l’instruction, qui

    s’opère à un double niveau : exclusion des enfants qui ne peuvent pas accéder

    à l’École, mais aussi persistance et développement d’une école à deux vitesses.

    En ce qui concerne la santé,

    les ruptures salvatrices consistent à :







    entreprendre une évaluation exhaustive du système de santé afin de lutter

    efficacement contre les endémies et épidémies et de permettre l’accès de tous

    aux soins de santé en particulier des populations les plus défavorisées ;



    promouvoir l’équité dans l’affectation des ressources publiques entre les

    différentes régions du pays;



    réorganiser la pyramide sanitaire au niveau national en vue de rééquilibrer la

    distribution des personnels et infrastructures entre les différentes régions ;



    repenser la hiérarchie des priorités dans l’allocation des ressources publiques

    mettant l’accent sur la prévention primaire.

    En résumé, il s’agit de réduire de manière décisive les mécanismes inégalitaires

    devant la maladie.



    Pour la

    sécurité

    sociale, il s’agira :





    d’oeuvrer à ce que les institutions publiques et privées en charge de ce

    domaine élargissent l'accès du plus grand nombre à leurs prestations ;



    d’organiser en urgence la prise en charge de la protection sociale des

    catégories de travailleurs exclues du système (en particulier artisans,

    agriculteurs, pasteurs, pêcheurs, artistes musiciens, marchands ambulants,

    etc.).

    Nous nous engageons à promouvoir les concertations et dialogues nécessaires pour

    que ces réformes reposent sur des consensus forts.

    Par ailleurs,







    Pour favoriser l’éclosion d’un nouveau type d’homme et de citoyen,

    l’école et les parents doivent conjuguer leurs efforts afin de former des citoyens

    bien préparés à la vie en société. À cet effet, tous les acteurs nationaux doivent

    contribuer à consolider l’unité nationale et le développement en faisant de l’École

    (au sens large) un

    espace

    d’apprentissage

    et

    d’éducation

    à

    la

    conscience

    citoyenne

    responsable, solidaire et engagée.



    En ce qui concerne la culture, nous oeuvrerons pour que :





    les valeurs sociales et civiques imprègnent le corps social,



    les déséquilibres entre les différentes aires géoculturelles en matière

    d'infrastructures et de promotion des activités culturelles soient

    surmontés,



    la création d’industries culturelles soit intensifiée,



    les droits à la propriété intellectuelle et artistique soient effectivement

    assurés.

    11







    Dans le domaine du dialogue

    social

    et

    de

    la

    culture

    du

    consensus,

    nous

    nous

    efforcerons

    :







    de favoriser le dialogue social et le consensus entre les acteurs sociaux

    comme mode de prévention et de règlement des conflits et

    d’élaboration des politiques de développement.



    d’oeuvrer à l’avènement de la paix et de la concorde en Casamance. À

    cet effet, il s’agira de mobiliser toutes les régions afin d’en faire une

    priorité nationale et de promouvoir une large concertation permettant

    de définir une approche inclusive culturelle, politique et

    socioéconomique.

    En ce qui concerne les sports, il s’agit de :





    promouvoir le sport pour la santé ;



    renforcer le développement du sport à l’école comme élément de

    base de la politique sportive ;



    favoriser le développement d’infrastructures dans toutes les régions ;



    réguler les relations entre l’État et les fédérations des différentes

    disciplines

    Une

    bonne

    gouvernance

    exige

    des

    hommes

    et

    des

    femmes

    de

    qualité,

    imbus

    de

    valeurs

    morales,

    ayant

    le

    sens

    de

    l’État,

    de

    la

    justice

    et

    de

    l’équité.

    Elle

    exige

    des

    citoyens

    une

    prise

    de

    conscience

    qu’ils

    ont

    certes

    des

    droits

    mais

    également

    des

    devoirs

    envers

    leur

    pays.





    Nous nous engageons à :



    . nous mobiliser pour soutenir et accompagner :

    -

    la société civile citoyenne afin qu’elle :







    assume davantage son rôle par une contribution de qualité à l'élaboration, au

    suivi et à l'évaluation des politiques publiques;



    veille sur les acquis démocratiques et constitue un bouclier contre toute

    modification arbitraire des règles et toute instrumentalisation des pouvoirs

    exécutif, législatif ou judiciaire

    Nous invitons les organisations qui la composent à veiller au respect scrupuleux de la

    bonne gouvernance associative, en particulier à l’application de leurs textes et

    règlements internes et à l’éducation citoyenne de leurs membres.



    · promouvoir la création d’un système citoyen de veille et d’alerte en

    matière d’éthique et de valeurs.

    Nous invitons les institutions religieuses et leurs leaders à jouer un rôle positif dans le

    développement, la solidarité et la cohésion sociale, à oeuvrer à la bonne coexistence

    entre toutes les religions et confessions.



    12







    VIII.

    UNE

    DIASPORA

    ORGANISEE

    ET

    PARTIE

    INTEGRANTE

    DE

    LA

    NATION

    Nous nous efforcerons de faire aboutir les innovations suivantes :

    -La réorganisation et le renforcement de la représentation des Sénégalais de

    l’extérieur à l’Assemblée nationale.

    -La création d’une Assemblée Consultative des Sénégalais de l’extérieur en vue

    d’assurer la défense des intérêts des émigrés et de participer à la renégociation

    des conventions relatives à la protection sociale des ayants droit et les

    conditions de versement des pensions de retraite.



    -La création des Maisons des Sénégalais de l’extérieur, espace de rencontre et

    de regroupement de la communauté sénégalaise.

    -Faciliter la réinsertion des émigrés désireux de revenir au pays ainsi que leur

    participation active au développement.



    -Le recours constant aux compétences et à l’expérience de ses membres pour

    participer activement au développement et à la mise en oeuvre des politiques

    publiques et de toutes stratégies et actions relatives du développement

    économique (expertises, transferts de fonds….).



    IX.POLITIQUEEXTERIEUREETINTEGRATIONAFRICAINE



    Pour une politique étrangère souveraine donnant la priorité à l’harmonisation de nos

    relations avec les pays voisins et à l’intégration sous-régionale et continentale



    Pour une intégration africaine bâtie sur le renforcement des liens et des échanges

    entre peuples et pays africains

    Prenant conscience de la nécessité de renforcer la stabilité régionale et internationale

    qui doit guider notre politique extérieure, tout particulièrement dans notre voisinage

    immédiat, nous nous engageons :





    à promouvoir des alliances dynamiques avec nos voisins frontaliers,

    fondées sur les intérêts des populations et l’exigence de paix pour un

    développement durable ;



    à contribuer à la recherche d’une concertation permanente avec les

    pays africains pour renforcer la solidarité, la complémentarité et l’unité face

    aux autres blocs constitués ou émergents ;



    à oeuvrer à la démocratisation des organisations internationales afin

    qu’elles jouent leur rôle dans la promotion de la justice, la paix et la sécurité

    au niveau international.

    En ce qui concerne la monnaie :



    Nous nous engageons à oeuvrer à la promotion de politiques monétaires



    13







    conformes aux exigences de notre développement économique et social.



    Par ailleurs, nous nous engageons, en favorisant des politiques nationales

    monétaires et budgétaires vertueuses et convergentes, à oeuvrer

    à

    l’accélération

    du

    processus

    de

    création

    d’une

    monnaie

    sous-régionale

    unique,

    stable

    et

    crédible,

    dans

    le

    cadre

    de

    la

    CEDEAO.





    En ce qui concerne les infrastructures :



    Nous nous engageons à promouvoir l’accélération de la réalisation de réseaux

    de communication entre les différentes régions du pays (transports, énergie,

    télécommunications, etc.) et à assurer l’entretien constant de l’existant.



    X.

    SUIVI

    DES

    ENGAGEMENTS

    L’initiative, le processus et les conclusions des Assises nationales sont désormais le

    patrimoine du peuple sénégalais.



    Un comité de suivi sera mis en place pour permettre à chacune des parties prenantes,

    aux citoyens et citoyennes de manière générale, de suivre et d’apprécier le respect de la

    Charte par les personnes, organisations ou institutions qui se seront engagés dans ce

    sens.



    Chaque partie prenante, à quelque niveau de responsabilité où elle se trouve

    impliquée, devra faire montre d’attitudes et de comportements compatibles avec les

    principes, valeurs, règles et mesures contenus dans la présente charte.



    Le comité de suivi veillera au respect scrupuleux des principes et règles définis dans la

    Charte et fera une évaluation périodique de leur mise en oeuvre.



    Adopté par l’Assemblée Générale des Parties Prenantes à Dakar le 16 mai 2009



    Le Président des Assisses Nationales



    Amadou Mahtar MBOW



    14







    Auteur

    Mygol

    En Mars, 2012 (23:16 PM)
    Est ce que Wade a des petits qui sont de karime ou de syndieli a son age?
    Auteur

    Siga Diouf

    En Mars, 2012 (23:28 PM)
    Le Sénégal à l'image de son président a donné une bonne leçon de démocratie au continent africain et voire au monde entier. L'opposition pensaient pouvoir ternir l'image du président mais le peuple a dit non
    Auteur

    Siga Diouf

    En Mars, 2012 (23:31 PM)
    Le peuple sénégalais a montré à la face du monde que c'est un grand peuple indépendant et mûr. C'est pourquoi Macky n'a pas encore la maturité de le diriger
    Auteur

    Siga Diouf

    En Mars, 2012 (23:33 PM)
    Le président a toujours été sollicité par ses pairs pour résoudre des problèmes de leur pays. C'est un grand sage compétent et très disponible pour le développement de l'Afrique.
    Auteur

    Siga Diouf

    En Mars, 2012 (23:37 PM)
    Les présidents africains vouent un grand respect au président Wade. A chaque fois qu'ils se plantent ils font appel aux services du président Wade qui leur rend toujours service
    Auteur

    C Fini Wade

    En Mars, 2012 (23:45 PM)
    VRAIMENT JE NE COMPRENDS PAS CERTAINES PERSONNES.LE PEUPLE SOUVERAIN A ENGAGE UNE BATAILLE CONTRE UN 3iéme MANDAT DE WADE.BILAN 12MORTS,UN PAYS A FEU ET A SANG.MALGRES TOUT ON VA AU 2iéme TOUR AVEC LE NON PARTANT.AUJOURD'HUI QUE CE PEUPLE EST A 2 DOIGTS DE GAGNER SON COMBAT.ON NOUS DEMANDE D'OUBLIER TOUT CE QUE WADE A FAIT COMME MAL.VRAIMENT JE ME DEMANDE DANS QUEL PAYS SOMMES NOUS?

    WADE ET SON CAMP C'EST DU PASSE.IL FAUT FAIRE AVEC.
    Auteur

    Wade Perede Karim

    En Mars, 2012 (00:56 AM)
    Senghor pere de la nation , Diouf pere de la democratie , wade pere de karim . Macky que Dieu fasse que tu seras le pere du Senegal emergent.
    Auteur

    Nélaw Nguén!!!

    En Mars, 2012 (01:25 AM)
    yén sén débat biyeup guissou lén ni Gorgui sakh votélooul boopam!son bulletin est nul viser la photo!c'est fait expres ou il avait la frousse d'apres les huées?

     :haha:  :haha:  :haha: 
    Auteur

    Paix

    En Mars, 2012 (02:15 AM)
    rien que pour la paix au SENEGAL je vote MACKY
    Auteur

    C Son Devoir En Tant Que Presi

    En Mars, 2012 (03:25 AM)
    Des travaux ont ete faits c vrai. Mais c est pourquoi les gens l ont elu parceque qu il en etait capable....

    maintenant on voit bien comment on est conditione par les presidents africains.

    J ai fait des travaux pour vous...donc je vous impose ce que je veux y compri une republique bananiere.

    Combien de president dans le monde ont travaille pour leur pays et on sut se retirer

    .

    desole clavier sans accent!

    Auteur

    Youssou Ndour Wéré Na

    En Mars, 2012 (09:46 AM)
    à voir urgent   :up: 



    source you tube: "Kemi Seba : "Youssou Ndour, Bilderberg and co"



     :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 

    _______________________________________________________________________________



    bujum bantou dale bokoussi koi.....
    Auteur

    Votez Macky

    En Mars, 2012 (10:48 AM)




    Nous ne voulons plus de président qui nous dit qu'il est talibé de Mademba ou Masamba. Nous voulons un président de tous les Sénégalais tout simplement. Les marabouts à la mosquée et dans les daaras.







    Nous ne voulons plus de président qui nous dit qu'il est talibé de Mademba ou Masamba. Nous voulons un président de tous les Sénégalais tout simplement. Les marabouts à la mosquée et dans les daaras.







    Nous ne voulons plus de président qui nous dit qu'il est talibé de Mademba ou Masamba. Nous voulons un président de tous les Sénégalais tout simplement. Les marabouts à la mosquée et dans les daaras.







    Nous ne voulons plus de président qui nous dit qu'il est talibé de Mademba ou Masamba. Nous voulons un président de tous les Sénégalais tout simplement. Les marabouts à la mosquée et dans les daaras.

    Auteur

    Peulh

    En Mars, 2012 (10:54 AM)
    wade est fini, il faut qu'il sache que tout pouvoir a une fin sauf celui de Dieu. les sénégalais lui ont tourné le dos à jamais et le sanctionneront tres sévèrement au deuxième tour comme ils ne l'ont jamais fait à un président sortant.apres avoir acheter les juges pour valider sa candidature anticonstitutionnelle,les sénégalais vont dire non aux juges et à wade à un troisième mandat.que le peuple sénégalais dans son ensemble sans aucune abstention se mobilise pour aller voter au deuxième tour pour apporter un changement de génération plus jeune dans la gestion des affaires dans notre pays.que tout le monde vote pour Macky pour apporter à notre pays les vrais changements tant attendus par le peuple qui seul a le dernier mot devant wade et devant le conseil constitutionnel. vive la démocratie sénégalaise, vive le sénégal. à bas la dictature.
    Auteur

    El Zougou

    En Mars, 2012 (11:04 AM)
    bull shit
    Auteur

    Ndiameew

    En Mars, 2012 (11:45 AM)
    ce que je sais c'est que Serigne bou ci beugg kou ko wormaal , na took ca palasamm , si non ni wade khotéé wormaam dinako ci yobaalé

    Auteur

    Roi Des Sérères

    En Mars, 2012 (12:13 PM)
    Wade peut toujours rêver la messe est dite, il a été battu par le M23. Les abstentionnistes sont essentiellement des déçus du système ou de la chose politique alors compter sur eux c'est là où gît le rêve.

    Quant au débat télévisé Macky ne va pas en vouloir par crainte de commettre une gaffe qui retournera l'électorat contre lui parce que mathématiquement il est devant Wade; Il reste à Wade d'essayer d'activer le vote confrérique à Touba où le te taux d'abstenetion est élevé, il lui reste aussi à accuser son rival d'ethnicisme . En effet Wade sait qu'il traîne un handicap par rapport aà Macky qui ba l'avantage de parler trois langues nationales: le pulaar, le ouolof et le sérère. Par conséquent savictoire à Matam et à fatick n'est guère étonnante le facteur linguistique a été déterminant. macky a la possibilité de diversifier ses fiefs. Il faut remarquer que les autres ténors n'ont qu'un seul fief parce qu"ils ne sont pas polyglottes au-delà de deux langues nationales. En effet le ouolof est parlé par tous les candidats. Ainsi tanor s'est imposé dans la petite cöte, Wade à Kébémer, Niasse à Kaolack, Idrissa à Thiès et Macky à Fatick sa région de naissance et à Matam la région de ses parents.

    Enseignement: Nos hommes politiquesb doivent faire l'apprentissage d'autyres langues nationales pour diversifier leurs fiefs. Evidemment un électeur accorde une prime au candidat qui s'exprime dans sa langue maternelle Ainsi le toucouleur Macky est devenu roi chez les sérères, du jamais vu, et c'est vraiment cela le charme du Sénégal.
    Auteur

    Roi Des Sérères

    En Mars, 2012 (12:31 PM)
    Ainsi le toucouleur est devenu roi chez les sérères, le monde à l'envers! Voici le Sénégal avec tous ses charmes; en plus illes sérères lui ont donné femme...
    Auteur

    Ayato

    En Mars, 2012 (12:34 PM)
    Le problème ce n'est pas de finir les travaux C EST DE LES PAYER ET TRES CHERS+ LES GRASSES COMMISSIONS ET RETROCOMMISSIONS.
    Auteur

    Ndour

    En Mars, 2012 (12:34 PM)
    "Lima gen di magg dellu tuuti tank". "Lima dunde lima weesu, day dellusee melni seetu" dixit Youssou Ndour.

    Je dis merci à Maitre Abdoulaye WADE. Après 26 ans d'opposition, il nous a appris que, lente comme le caméléon, la Vérité finit toujours par vaincre. Il vient de nous administrer une deuxième leçon : il nous a appris que les sénégalais n'accepterons plus du tout qu'un Président de la République nous prenne pour des demeurés. Il faut le dire, nous avons tout donné à Abdoulaye Wade qui, ingrat comme ce n'est pas possible, a cru bon de nous crétiniser. Je retiens ceci : ce qu'on a donné à Wade, c'est dommage, mais Macky ne l'aura pas et aucun autre élu ne l'aura. Volià les enseignements de Wade, le Président déçu et déchu.
    Auteur

    Rever Er Rever

    En Mars, 2012 (12:47 PM)
    Ne vous faites aucune illusion. WADE gagnera quand malgré tout ce tapage.



    Ce n'est pas demain que macky ira au palais.
    Auteur

    Listo

    En Mars, 2012 (13:06 PM)
    C'est un mensonge que de dire que Aibd était un projet donc une idée de Ablaye Wade!

    Aibd est né d'un concours de circonstances!

    On se souvient que le sommet de l'Oci devait se tenir en 2006, puis finalement repoussé en 2008: au début, et puisqu'il était strictement prévu qu'il n y aurait aucune dépense publique de l'Etat et que le sommet allait etre entiérement financé par les contributions des pays arabes amis; des travaux d'aménagement ont été entrepris pour le salon présidentiel, le salon d'honneur et à l'intérieur de l'aérograre dans les salles d'embarquement, surout!

    Et puis, en consultant, les textes de l'Oaci, les agents de l'Anacs ont vu cette disposition des Rdia, qui permettent à un Etat, de prélever des taxes aéroportuaires pour le financement des travaux d'un aéroprt existant en vue d'améliorer le confort des passagers!

    Cette disposition a été autrement interprétée pour la construction d'un nouvel aéroport, mais il fallait la faire accepter et valider par le Fmi , réticent au début de peur que tous les Etats fassent de meme ce qui renchérissait davantage les tarifs des billets d'avion dont déjà, on dit qu'ils sont les plus élevés du monde!

    Ablaye Wade a dit que Aibd est sa plus belle réalisation!

    Si par extraodinaire, il obtenait un autre mandant en 2012, mandat qu'il veut limiter à 3 ans, c'est uniquement pour construire son Centre International des Affaires sur le site de LSS, dont les maquettes et une autre occasion inespérée de ramasser des millards de cfa!

    Moralité: Ablaye Wade n'est mu que par ses propres lubies, mais pas par le quotient ou le devenir des Sénégalais!
    Auteur

    Listo

    En Mars, 2012 (13:10 PM)
    Suite

    Une autre occasion de ramasser des millards de cfa, de distribuer des terres à ses marabouts et amis politiques!

    Moralité: Ablaye Wade est uniquement paar ses lubies et n'a aucune condération pour le vécu ou le devenir des Sénégalais!
    Auteur

    Bbdm

    En Mars, 2012 (13:18 PM)
    Nous voulons le meilleur pour le pays mais il faudra que chacun entre nous respecte son prochain et ensemble nous travaillons dans la solidarité, dans la fraternité et ayant en commun notre cher pays. Soyons de vrais patriotes, soyons frères et sœurs pour une sénégal meilleur! Souhaitons aux autres ce que l'on se souhaite tel est la vraie grandeur... A mes amitiés pour vous tous et que la paix règne dans ce pays!
    Auteur

    Zedd

    En Mars, 2012 (14:44 PM)
    Wade a mis sur écoute beaucoup de monde au Sénégal.

    Vous ne vous rendez pas compte, mais toutes les personnes qui représentent ou semblent représenter quelque chose sont sur écoute.

    Son fils a essayé de faire ficher les Sénégalais et l'informaticien franco-sénégalais a catégoriquement refusé par éthique.

    Sénégalais réveillez-vous!

    Optez pour le changement!

    WADE DÉGAGE!

    ZEDD
    Auteur

    DÉgagez Faux DÉvots

    En Mars, 2012 (15:01 PM)


    nous voterons massivement Macky SALL pour dire à ces parasites de marabouts qu'il n 'y a de Dieu que Dieu et qu 'ils arrêtent de nous pomper l'air.DÉGAGEZ FAUX DÉVÔTS.VIVE LA REPUBLIQUE
    Auteur

    Rob

    En Mars, 2012 (15:14 PM)
    fier d'etre senegalaise!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    • Auteur

      Traoré T

      En Mars, 2012 (16:17 PM)
      niasse,mame madior boye,idy?adjibou soumar,macky sall et souleymane ndéné ndiaye !!on aura tout vu avec wade§§
    Auteur

    Ngagne_

    En Mars, 2012 (16:15 PM)
    Si le Sénégal est devenue une démocratie citée en exemple, c'est grâce à ses deux premiers présidents de la république : Léopold Sédar SENGHOR et Abdou DIOUF.

    Dans une démocratie, un candidat sortant qui a épuisé le nombre de mandats auquel il a droit ne fait pas un hold up constitutionnel pour se représenter.

    Le candidat Abdoulaye WADE est un tricheur. Il n'a pas le droit de se présenter pour un 3ème mandat.

    Au Sénégal, il n'y a aucun dialogue entre le pouvoir et l'opposition.

    Les manifestations à l'intérieur comme à l'extérieur du pays n'arrêtent pas depuis le 23 juin. Ce jour là, WADE voulait imposer au pays le principe du quart bloquant qui lui permet de rester au pouvoir avec 25 % des voix exprimés.

    Dans une démocratie, on ne distribue pas d'argent aux marabouts.

    Si le Sénégal est une démocratie, ce n'est pas grâce à Abdoulaye WADE.

     :sn: 
    Auteur

    Traoré T

    En Mars, 2012 (16:20 PM)
    6 premiers ministres avec wade:Niasse,Boye,Idy,Adjibou,Macky et enfin Ndéné Ndiaye
    Auteur

    Nation

    En Mars, 2012 (16:51 PM)
    Est ce que le Conseil Constitutionnel a donne les resultats definitifs ? si non c'est une tache noire pour democratie,
    Auteur

    Lecon De Democratie Peut Etre!

    En Mars, 2012 (17:15 PM)
    Dis moi qui tu frequentes et je te dirai qui tu es!!!

    Qui choisir entre un maitre et un eleve, un pere et un fils. Qui est Wade? Qui est Macky? Qui est le peuple senegalais?

    Le peuple senegalais en bon mouton de panurge s'apprete a voter sans se poser de questions encourage par des pseudo opposants Niasse Fall Gado Idy... et des idiots opportunistes tels que SJD tous tres remontes contre Wade. Pourquoi est-ce que leur seule strategie repose sur leur slogan "Wade degage"?? Parce qu'ils refusent de se poser des questions sur leur messie du moment: Macky. Seulement voient-ils honnetement une difference entre Wade et Macky? Qui est Macky? d'ou vient-il? qui l'a fait? etait-il present lorsque le PDS se partageait le gateau? lui-meme a quel point a t-il beneficie des enrichissements illicites durant son mandat? D'ou provient sa fortune? et plus important encore Pourquoi a t-il declare d'entree de jeu qu'il n'y aura pas de chasse aux sorcieres??? Ne vote t-on pas cette fois ci pour cesser l'impunite? ne vote t-on pas pour faire des audits et remettre dans les caisses de l'etat le deniers publics et traduire en justice tous ces malfrats qui constituent aujourd'hui une nvelle classe sociale de nouveaux riches?? Macky n'en fait-il pas partie? Faut-il Lui donner un pass parce que c'est le candidat que le destin nous a choisi? Y aura t-il une veritable rupture avec Macky? Ses promesses electorales sont elles realisables? Detient-il le pouvoir de faire degringoler le prix des denrees? de garantir le respect de la constitution? de valider une annee scolaire qui se resumerait pour certains a 4 ou 5 mois au final? .. ne fait-il pas trop de promesses et attend -on de lui des reponses a nos questions ou ne veut on pas seulement faire degager Wade et APRES on verra??? Senegalais, l'heure est grave et nous ne pouvons pas toujours faire la meme chose et obtenir un resultat different. Je refuse ce choix qui n'en est pas, je refuse de voter juste pour voter Contre Wade et satisfaire ses incapables pseudo opposants qui ont refuse de passer le flambeau a des jeunes competents et se retrouvent entre le marteau et l'enclume. Ne votez pas pour voter, ne vous laissez pas dicter votre choix, votez votre conscience. On n'aura au final que le dirigeant que l'on merite. Et de la ou je suis assise je ne vois que bonnet blanc et blanc bonnet quoique vous disiez...
    Auteur

    Lecon De Democra Peut Etre Sui

    En Mars, 2012 (17:16 PM)
    Macky Detient-il le pouvoir de faire degringoler le prix des denrees? de garantir le respect de la constitution? de valider une annee scolaire qui se resumerait pour certains a 4 ou 5 mois au final? .. ne fait-il pas trop de promesses et attend -on de lui des reponses a nos questions ou ne veut on pas seulement faire degager Wade et APRES on verra??? Senegalais, l'heure est grave et nous ne pouvons pas toujours faire la meme chose et obtenir un resultat different. Je refuse ce choix qui n'en est pas, je refuse de voter juste pour voter Contre Wade et satisfaire ses incapables pseudo opposants qui ont refuse de passer le flambeau a des jeunes competents et se retrouvent entre le marteau et l'enclume. Ne votez pas pour voter, ne vous laissez pas dicter votre choix, votez votre conscience. On n'aura au final que le dirigeant que l'on merite. Et de la ou je suis assise je ne vois que bonnet blanc et blanc bonnet quoique vous disiez...
    Auteur

    Am Thales

    En Mars, 2012 (17:33 PM)
    SI WADE GAGNE SA VEUT DIRE K4IL A VOL2 LES ELECTIONS

    Auteur

    Muride

    En Mars, 2012 (17:37 PM)
    INfo: MESSAGE A DIFUSER CHEIKH BETHIO A ARME TOUS SES RESPONSABLES (DIEURIGNES) LORS DE LEUR RENCONTRE HIER A MBOUR.wa salam

    Auteur

    Mto

    En Mars, 2012 (17:57 PM)
    Wade sait qu'il n'a plus aucune chance !

    Bien dit Djamel. J´ai connu Macky Sall à la Faculté des Sciences de l´Université de Dakar entre 1982 et 1986. Il est correcte. Donc il faut que notre peuple se lève pour barrer la route à WADE jadis aimé mais qui s´est peu à peu muté en truand, magouilleur, dictateur et menteur. Une réélection de Wade par les urnes est IMPOSSIBLE.

    Chers internautes méfiez-vous des intruis comme (citoyen américain, obédience, siga diouf,

    Patisco=Mbour=NDiaganiao=Sandiara.....) qui essaient de poster des messages pour calomnier, diviser, et faire regner la haine entre les ethnies..... Ils sont payés pour accomplir le dernier sale boulot avant leur déroute.

    Avec MACKY SALL, nous vaincrons le 18 mars 2012

     :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn: 
    Auteur

    Jules Gaspérini

    En Mars, 2012 (18:44 PM)
    Voyez l'histoire terrible de ce vieux couple qui voulait faire un geste humanitaire,mais qui s'est fait arnaquer par notre PM, il a fini par se suicider de dépit

    mario.gasperini.over-blog.org/article-29130746.html



    Auteur

    Jules Gaspérini

    En Mars, 2012 (18:46 PM)
    Voyez l'histoire terrible de ce vieux couple qui voulait faire un geste humanitaire,mais qui s'est fait arnaquer par notre PM, il a fini par se suicider de dépit

    mario.gasperini.over-blog.org/article-29130746.html

     :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry: 

     :down:  :down:  :down:  :down: 
    Auteur

    Antiobedience

    En Mars, 2012 (18:46 PM)
    OBEDIENCE tu joues au pédant alors que tu es un vrai débile. La maçonnerie n'a rien à voir avec des pins. C'est l'initiation qui confère la qualité de Franc maçon, pas des gadgets. On est maçon ou on ne l'est pas. Etant dans l'impossibilité de nous prouver où, quand, comment et par qui Macky a été initié, il est impossible de vérifier tes propos. Quand on cherche à détruire quelqu'un sous nos pauvres cieux on l'accuse d'être soit pédé soit franc mac. Cette stratégie est éculée. Tu prétends que Macky n'est pas mouride. Ce qui est sûr, on ne peut pas être tidiane et mouride à la fois. On ne naît pas tidiane, il faut être initié et recevoir le wird par le biais d'un muqadam qui vous transmet ainsi le flux initiatique à travers la silsila (chaine ) qui remonte jusqu'au Prophète (psl) en passant par l'illustre Cheikh Ahmed Tidiane, le Qotboul Makhtoum (Le pôle suprême). Nul ne peut prendre le wird tidiane et s'affilier à une autre confrérie. Si Macky est d'une descendance tidiane mais qu'il n'a pas pris le wird, rien ne lui empêche d'être mouride si c'est son souhait. Le père du premier ministre Ndéné N’diaye était tidiane mais lui est mouride.Si tu ne peux pas prouver qu'il a pris le wird tu ne peux pas douter valablement de sa mouridité. Pour finir cher OBEDIENCE, si tous les sénégalais réunis ne voulaient pas de Macky comme président mais que Dieu en ai décidé ainsi, rien ne pourra l'empêcher de l'être. Alors, cette histoire de poids socio économique c'est des balivernes. La pauvreté qui envahit ce pays n'épargne personne, ni tidiane, ni mouride. Le 25 mars le peuple votera moins par rapport à son appartenance relieuse ou confrérique mais parce qu’il voudra autre chose qui sera toute proportion gardée meilleure que celle incarnée par un vieux franc maçon nommé wade qui arrive malgré tout à obtenir un ndiguel de thioune béthio (petit pagne salace), c'est dire.
    Auteur

    Anti Wadewade

    En Mars, 2012 (19:25 PM)
    moi je suis vraiment fatigué de wa de;

    moi je suis vraiment désolé du vieux ;

    moi je suis decçu pour les gens qui ont voté pour wade;
    Auteur

    Choix

    En Mars, 2012 (19:28 PM)
    NOUS SENEGALAIS LIBRES NOUS AVONS DEJA FAIT NOTRE CHOIX.MACKY SALL PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL.VIVEVLE SENEGAL.VIVE LE PRESIDENT MACKY SALL.
    Auteur

    Falilou Senghor

    En Mars, 2012 (20:56 PM)
    Cela me fait penser à Goudomp au Sénégal, durant ces dernières élections.





    Ce 26 février, le vieillard cAndidat aurait eu la majorité absOlue dans tous les 160 bureaux de vote du département de Goudomp.



    Ce gougnafier de KArim, par ses prouesses monstrueuses , a conduit son géniteur à la ruine, .









    Cela me fait penser à Goudomp au Sénégal, durant ces dernières élections.





    Ce 26 février, le vieillard cAndidat aurait eu la majorité absOlue dans tous les 160 bureaux de vote du département de Goudomp.



    Ce gougnafier de KArim, par ses prouesses monstrueuses , a conduit son géniteur à la ruine, .











    Cela me fait penser à Goudomp au Sénégal, durant ces dernières élections.





    Ce 26 février, le vieillard cAndidat aurait eu la majorité absOlue dans tous les 160 bureaux de vote du département de Goudomp.



    Ce gougnafier de KArim, par ses prouesses monstrueuses , a conduit son géniteur à la ruine, .





    Cela me fait penser à Goudomp au Sénégal, durant ces dernières élections.





    Ce 26 février, le vieillard cAndidat aurait eu la majorité absOlue dans tous les 160 bureaux de vote du département de Goudomp.



    Ce gougnafier de KArim, par ses prouesses monstrueuses , a conduit son géniteur à la ruine, .
    Auteur

    B

    En Mars, 2012 (21:16 PM)
    je viens de suivre cheikh bethio sur la Rts defarna Bamou bakh



    merci
    Auteur

    Euyineuw ....................

    En Mars, 2012 (21:16 PM)
    Macky SALL , ce n'est rien moins qu'un Yaya DIAME sénégalais , peut-être même un Bashar Al ASSAD de la Syrie .

    Nous ne l'élirons jamais à la tête de notre cher Sénégal .



    Son intransigeance qu'il prend pour une condition sine qua non de bien diriger le Sénégal , n'est en fait qu'une propension à l'autocratie , voire même à la dictature ..

    Les écarts de language sur les marabouts dont il nous a gratifié à sa dernière sortie en sont révélateurs à plus d'un titre .

    Qui n'est pas talibé ici au Sénégal ? En tout cas croyant ?

    Et n'est-il pas avéré que les marabouts sont des régulateurs de tension au Sénégal ? Les regroupements de citoyens au sein des dahiras , au delà même de l'aspect confrèrique religieux , et du fait qu'ils constituent des pôles d'entraide socio-économiques , sont des soupapes de sécurité sociaux justement , du fait du rapprochement fraternellement intime qu'ils suscitent entre les membres d'une même dahira , entre les dahiras d'une même confrèrie , et entre les Khalifs généraux des differentes confrèries , et audelà entre des differentes religions .

    Alors projeter de traiter ultérieurement ces sages et humbles hommes de DIEU comme le premier venu , il faut le dire relève d'une méconnaissance notoire des réalités de notre pays , et d'un risque certain de nous mener à des dérives folles de tous les dangers pour la nation sénégalaise .

    L'immaturité de Macky SALL à diriger notre pays est ici évidente et incontestable .



    Alors ne vous laissez pas abuser par des chimères , Macky a servi sous le Président Abdoulaye WADE pendant dix longues années à tous les postes de haute responsabilité de l'Etat et même en qualité de Premier ministre et de Président de l'Assemblée Nationale de notre pays . Que n'a-t-il pas pendant tout ce temps là mis en pratique ce qu'il promet de faire pour le Sénégal ?

    N'est-ce-pas là une marque évidente de duplicité , de trahison morale pour celui qui a vous a sorti de l'anonymat le plus total ?

    Vous de la diaspora , refusez fermement d'engager le Sénégal dans la voie de l'incertitude . Refuser de mettre notre cher pays entre les mains de l'hypocrisie , de la fourberie , de la malhonnêteté .



    SI VOUS VOTEZ POUR MACKY SALL , VOUS VOTEREZ POUR LE CHAOS ET LA MISERE CERTAINE PAR INCOMPETENCE AU SENEGAL .



    LA CERTITUDE D'UNE BONNE GOUVERNANCE VERS LE DEVELOPPEMENT DURABLE , DANS LA GENEROSITE , LE RESPECT DE TOUS ET DANS LA PAIX NATIONALE ET LA PAIX AVEC NOS VOISINS ET PARTENAIRES AU DEVELOPPEMENT , C'EST VOTER ABDOULAYE WADE !!!!



    VIVE LE PRESIDENT ABDOULAYE WADE L'HONNÊTE ET BON , LE BÂTISSEUR INFATIGABLE .

    WEDDI GUISS BOKKOU THI !!!
    Auteur

    Xibaaru

    En Mars, 2012 (21:38 PM)
    mzcky est un candidat et respectez-le
    Auteur

    Xibaaru

    En Mars, 2012 (21:40 PM)
    j'essaie de joindre seneweb pour un contact de partenariat mais en vain
    Auteur

    Alassane

    En Mars, 2012 (22:00 PM)
    WADE DOIT PARTIR CAR IL EST TROP VIEUX DOIT LAISSER SA PLACE AUX JEUNES IL A RIEN FAIT AU PAYS A PAR DE DEPENSER L'ARGENT AU LIEU D'AIDER SON PEUPLE QUI MEURENT DE FAIM CHAQUE JOUR. SOUTENONS TOUS MACKY SALL ET METTONS WADE ET SA FAMILLE HORS DU PALAIS CAR LE CHANGEMENT C'est le 18 MARS 2012 ALORS VOTONS TOUS C'EST NOTRE DEVOIR
    Auteur

    Nit Dafay Nité

    En Mars, 2012 (22:08 PM)
    Soyons modestes et lucides. Le Sénégal ne sera jamais le centre du monde.

    J'entends souvent dire que nous votons au Sénégal que nous votons depuis 1848

    cela ne veut rien dire Qui était électeur à cette date. L'histoire retiendra en tout cas

    que c'est au Sénégal qu'une candidate aux élections présidentielles ne savait pas voter.

    Cela mérite réflexion.
    Auteur

    Pds.porteur De Progres Et Succ

    En Mars, 2012 (23:35 PM)


    PDS, porteur de Vision de dignité, d'honneur, de progrés, de succèe et de la nation senegalaise depuis 1988, au temps des années blanches 88 et 93 et de la devaluation causé par Abdou Diouf et et PS, ce qui nous a jetter 30 en arriere par rapport a la progression dans le monde. Wade a realisé depuis 2000 ce que nul n'a et ne realisera. Mission doit etre accomplie.

    Maitre Abdoulaye Wade Sauveur de la nation senegalaise. A lui le Pouvoir á lui la Victoire.

    Ca y est tout est en place. Tout le monde au Travail maintenant
    Auteur

    Referendum

    En Mars, 2012 (00:26 AM)
    LE 2iéme TOUR SERA UN REFERENDUM.ET UNE MANIERE DE DIRE NON AU 3iéme MANDAT DE GORGUI.VIVE LE PEUPLE SENEGALAIS.VIVE LA JEUNESSE.VIVE LE JEUNE PRESIDENT MACKY SALL.
    Auteur

    Der

    En Mars, 2012 (02:24 AM)
    la seule la question k n devons ns poser c d voir comment faire pr tue bethio djihate la lolou pck il l satan en personne
    Auteur

    Peur Bleue Chez Les Bleus

    En Mars, 2012 (03:21 AM)
    La reaction de Wade est digne d'un mauvais perdant ! En fait Wade a toujours ete mauvais perdant qui a toujours voulu etre au centre , au debut et a la fin de tout. Il est a court d'arguments et est entrain de puiser dans ses dernieres ressources. Il lance ses dernieres cartouches ndeysane ! Tout comme Abdou Diouf en 2000, il est surpris par la sanction des Senegalais qu'il croyait dans sa poche. Ceci traduit la peur pour Wade et son entourage de se retrouver simple citoyen sans aucun pouvoir, C'est la fin de l'arrogance, du mepris vis a vis de ceux qui les avaient gracieusement places a la tete du pays. C'est une honte pour Wade que de dire qu'un candidat a beneficie d'un vote ethnique. Macky Sall est haalpular mais ce sont des sereres qui ont le plus vote pour lui, alors degage Mr Wade car tu ne peux plus convaincre ni tromper personne. Leuk le lievre , comme le surnommait Senghor, a perdu de sa ndiomborite . De la meme facon qu'on s'etait tous reuni pour faire partir Diouf, on se reunira pour te faire partir que cela vous deplaise ou non. Le vote du 18 mars sera un vote utile , depourvu et denude de toute connotation ethnique. Ce sera une sanction pour un groupe de pillards, de voleurs et d'arrogants arrivistes qui ont oublie au fil du temps que le pouvoir appartient au peuple et seulement au peuple ! Vivement le 18 mars ! Nous avons besoin d'un coup de balai au palais de la republique transforme depuis l'ere Wade en une pagaille reservee aux calots bleus et autres profitards. Vous avez raison d'avoir peur car vous ne partirez pas avec tout l'argent voles aux senegalais, Il n y aura pas de sentiments car vous avez fait trop de mal a ce pays. Je ne suis pas partisan de Macky Sall mais je vote pour lui par devoir devant l'histoire . Vive le Senegal

    Auteur

    Peur

    En Mars, 2012 (03:25 AM)
    Je me demande combien de nos milliards Wade a verse a ce gros babouin de Bethio pour qu'il multiplie ses declarations ?

    Auteur

    Peur

    En Mars, 2012 (03:33 AM)
    Je suis vraiment decu par Babacar Diagne qui, pour se rendre utile, accepte de diffuser les declarations de ce satane de Bethio.

    Tu aurais pu garder ta dignite et rester neutre et de toute facon tu t'accroches a un candidat perdant .

    Franchement est ce que vous croyez que Wade peut remporter ce deuxieme tour aux contours et issues deja traces par le Bon Dieu !

    Ouvrez les yeux bon sang et rendez-vous compte que Wade ne sera pas le prochain president de ce pays.

    Les cartes sont deja faites et chacun de vous devrait garder le peu de dignite qui lui reste .

    Vous nagez a contre courant Babacar et ce ne sont pas les declarations de ce cheitaane de Bethio qui changeront les choses.

    Auteur

    Wa De

    En Mars, 2012 (07:10 AM)
    PABI DéY WA DE.JE DECLARE SOLENNELEMENT QUE GORGUI WA DEU NA.4 APUITS.
    Auteur

    Franchement

    En Mars, 2012 (08:19 AM)
    Quelle leçon de démocratie?? arrêtez de penser que vous etes différent des autres rien que le fait que WADE ce soit présenté est une violation de la Constitution (qu'il a lui même changé) donc pas de complexe de supériorité, le Sénégalais est comme tout Africain, ni pire ni meilleur



    Bayilène diambour
    Auteur

    Lagaffe

    En Mars, 2012 (08:59 AM)
    @ FRANCHEMENT.No 92.

    Penser que nous sommes différents des autres? Mais, TOUT le MONDE et CHACUN est DIFFÉRENT des AUTRES. En positif ou en négatif, c'est selon, mais, DIFFÉRENT Et puis , soit dit en passant, celui qui a écrit cet article est loin d’être sénégalais. Il s'agit de Jamel Bouatta - Liberte-algerie.com. UN ALGÉRIEN, qui , comme beaucoup d'africains, d'européens, de russes ( voyez ce qui s'y passe. Le retour de Poutine, et, au PREMIER TOUR) etc, voit la situation du Sénégal, la compare à ce qui se passe chez lui ou ailleurs , et apprécie. Oui, nous sommes sénégalais et DIFFÉRENTS des autres. Certainement pas MEILLEURS ou PIRES, mais DIFFÉRENTS. L'auteur le dit " Le peuple sénégalais a accompli ce tour de force, malgré les écueils du président sortant, dont le coup de force pour passer un troisième mandat a fait frôler la guerre civile à ce pays de l'Afrique de l'Ouest. ". Il a raison, nous sommes différents en cela. " 35 ans de moins que lui, et qu'il a lui-même boosté en politique. Les Sénégalais ont voté, attendu et apprécié les résultats du premier tour dans le calme. Contrairement à bien de pays africains, où les lendemains d'élections sont chargés de tensions et de violence, " Là encore, nous sommes différents des autres. Et nous voulons continuer d’être différents en allant voter le 25 mars 2012 et en acceptant les résultats du second tour en toute DÉMOCRATIE. Voila le défi-challenge de notre DIFFÉRENCE par rapport au autres. Et nous allons continuer d’être DIFFÉRENTS dans le BON SENS. :sn:  :sn:  :up:  :up: 
    Auteur

    Newington

    En Mars, 2012 (09:10 AM)
    AVOCAT AU SENEGAL = TRUANT ,VOLEUR , MALHONNET, CRIMINEL.

    VOILA LE RESUMER ( CV) DE WADE ET DE TOUTES SON EQUIPE Me .



    PLUS JAMAIS D'AVOCAT PRESIDENT OU DANS LE GOUVERNEMENT. PLEASE!
    Auteur

    Fifi

    En Mars, 2012 (10:31 AM)
    Les Sénégalais ne feront pas moins au second tour. Car ils sont décidés à confirmer leur président Wade qui est le seul à pouvoir faire du Sénégal un pays émergent.
    Auteur

    Lala

    En Mars, 2012 (10:35 AM)
    Ceux qui pensaient que ce peuple là ne voulait plus de Wade doivent avoir honte. Il leur a montré qu’ils ne savaient rien de la politique. Wade est le candidat des Sénégalais et gagnera cette élection.
    Auteur

    La Grande Royale

    En Mars, 2012 (10:37 AM)
    Ceux qui pensent qu’ils pourront tromper ce peuple par des « alliances » contre natures doivent revoir leur copie. Ce peuple là est mûr pour choisir le meilleur candidat. Et le seul qui rassure, c’est Wade.
    Auteur

    Guy-charles

    En Mars, 2012 (10:39 AM)
    y a t-il une personne dans ce pays qui peux dire avec quel argent Wade a fait tous ces travaux ?

    Auteur

    Saltigué

    En Mars, 2012 (11:19 AM)
    -Je ne voterais pas Macky Sall qui dans les bonnes grâces du Président Abdoulaye Wade tenait ces propos: «Vous êtes pour le Sénégal et l’Afrique, ce que Napoléon fut pour la France. A chaque fois que l’on eut besoin d’un homme et d’un seul, tous les esprits se sont tournés vers vous, Maître». «Comme Roosvelt qui, en 1929, tira l’Amérique de la grande récession par la politique des grands travaux, vous avez mis le Sénégal sur orbite, pour en faire un pays émergent, grâce à vos vastes chantiers qui ont fini de redonner aux éléphants leurs couleurs naturelles»

    Auteur

    Eleve Sans Espoir

    En Mars, 2012 (11:56 AM)
    Camarades Elèves

    Camarades Etudiants

    Réveillez-vous

    Dans la plupart des établissements publics et a L’UCAD, les enseignements n’ont même pas démarré en ce début du mois de Mars 2012.

    Il va sans dire que nous nous acheminons inexorablement vers une année blanche ou vers l’organisation discriminatoire des examens de fin d’année.

    Une alternative qui fait de nous les victimes d’une situation que nous n’avons nullement créée.

    L’analyse de cette crise scolaire nous révèle la présence de deux facteurs :

    -D’un cote, l’incurie d’un gouvernement incompétent et irresponsable mais qui heureusement vit les derniers jours de son existence.

    -De l’autre, l’égoïsme monstrueux d’une corporation (les enseignants syndicalistes) qui n’a d’autre préoccupation que ses intérêt bassement matériels.

    Et nous dans tout ça ???

    Sommes-nous condamnes a être les seules victimes de cette situation ?

    L’heure de l’éveil des consciences a sonné.

    Désormais, nous allons, par tous les moyens, faire valoir notre droit a l’éducation et pour ce, nous commencerons nos actions par :

    Exiger que les enseignant cessent immédiatement leurs manœuvres d’intoxication et d’instrumentalisation des élèves pour faire accomplir la basse besogne qui consiste a paralyser totalement le système scolaire par des piquets interdisant la poursuite des cours . Nous refusons de nous prêter à ce jeu ; nous ne serons pas les instruments de nos propres destructions. Notre nouvelle résolution se fonde sur les constats suivants :

    -les enseignants syndicalistes perçoivent des salaires indus pour un travail non effectué depuis le mois d’octobre.

    -les enseignants syndicalistes poursuivent leurs ignobles vacations dans les écoles privées.

    -les enseignants syndicalistes poussent le cynisme jusqu'à nous proposer des cours particuliers payants ou il ne manque que les tickets d’entrée comme au cinéma.

    -les enseignants syndicalistes n’ont aucun scrupule a sacrifier des générations entières pour la satisfaction jamais atteinte de leurs sempiternelles doléances. Et la, ils nous donnent l’image de celui qui remonte l’échelle après l’avoir utilisée, tant pis pour ceux qui sont en bas.

    -les enseignants syndicalistes font de nous leurs victimes en même temps que le fer de lance de leur combat.

    Nous disons : NON NON NON

    Nous disons : Halte a la manipulation.

    Ceci est une mise en garde à l’attention des fossoyeurs du système éducatif que nous envient beaucoup de pays.

    Nous ne nous laisserons pas faire et nous saurons contraindre ces inconscients a respecter notre droit a l’éducation.

    Unis et insensibles a leur ignoble propagande

    Nous vaincrons

    Que la chasse aux professeurs grévistes commence………









    Un élève sans espoir

    Auteur

    Mr Fall

    En Mars, 2012 (14:10 PM)
    j admire la grandeure de mes compatriotes senegalais et leures savoire faire ...

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email