Mercredi 13 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Verdict affaire Karim Wade : Ce qu'en dit Me Assane Dioma Ndiaye

Single Post
Verdict affaire Karim Wade : Ce qu'en dit Me Assane Dioma Ndiaye

Le verdict rendu par la Cour suprême dans l'affaire Karim Wade, laisse plutôt perplexe le Président de la Ligue Sénégalaise des droits de l'homme. Pour Me Assane Dioma Ndiaye, la décision d'incompétence du tribunal hors classe de Dakar, ne repose sur aucun fondement plausible. "On est dubitatif face à la décision de la Cour Suprême dans l’affaire Karim Wade.

On semble légitimer la décision d’incompétence du Tribunal d’instance hors classe de Dakar qui s’était déclaré incompétent par rapport au recours diligenté par le susnommé suite à la radiation administrative de son inscription par les services du ministère de l'Intérieur en dehors de toute saisine de la justice", dit-il. "Le prétexte invoqué était que ledit recours devait être introduit au niveau de la juridiction consulaire de Doha où réside le requérant.

Or, il paraît évident que ledit recours était dirigé contre la décision de radiation d’office prise par l’autorité centrale à Dakar et non par la Commission administrative chargée de recueillir les inscriptions au Qatar", a-t-il renchéri. D'après le droit-de-l'hommiste, c’est bien la juridiction sénégalaise en l’occurrence le Tribunal d’instance hors classe de Dakar qui est compétent s’agissant d’un acte pris au Sénégal par l’Administration sénégalaise.

"A contrario, souligne-t-il, c’est bien l’Administration qui aurait dû saisir la juridiction Consulaire de Doha dans le délai du contentieux des inscriptions de 15 jours à compter de la publication provisoire des listes des inscrits si elle estimait en droit de contester l’inscription de Karim Wade". "Cette inscription est acceptée par la Commission administrative instituée au Qatar et non user du fait du Prince comme elle l’a fait en se substituant à l’autorité judiciaire seule juge de l’application des lois en procédant à la radiation d’office de l’inscription", rappelle le juriste.

"Il s’en déduit clairement que la Cour suprême de notre point de vue aurait dû censurer cette décision d’incompétence du Tribunal d’instance hors classe de Dakar et non pas l’endosser comme elle l’a fait à travers son Arrêt du 30 août", . Il ajoute: "de nouveau, le droit ne saurait être ni une source de transaction permanente ni un instrument d’entérinement de rapports de force. Saluons le courage de certains magistrats qui s’agrippent encore à l’impératif du droit".


Article_similaires

10 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (14:29 PM)
     :thumbsup: 
  2. Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (14:59 PM)
    Macky comme Staline Macky comme Mao tous les 2 brimaient, opprimaient leurs peuples au prix du "socialisme" ou du "communisme" ( les massacres de la place Tian'anmen, la répression féroce par Staline de l'opposition, l'exil de Trotsky, son exécution à Mexico par un nervis de Staline). Macky n'est réellement pas un démocrate. Il dit qu'il est social libéral, moi je trouve que c'est c'est un néo-stalinien tortionnaire dans la stratégie de conservation du pouvoir, néo-libéral dans la politique économique. Macky ne connait le centralisme démocratique dans un parti, il décide les autres exécutent. Il demande l'avis de ses collaborateurs mais n'en tient souvent pas compte il décide seul. Il faut dire qu'il est entouré par des brebis gaeuses très nombreuses. Pour Macky ce qui est important c'est de surtout pas s'opposer à lui. Il a le même esprit que les dictateurs, la seule différence avec les dictateurs au sens classique, au Sénégal on ne tue pas directement on ne torture pas directement, c'est plus fin plus subtil plus hypocrite mais au final tout aussi efficace que les dictatures des pays de l'est ou d'Amérique du sud. Macky est à l'aise dans ce système néo stalinien. Il pavoise, dès qu'il y a un qui bouge il l'enferme et fait marcher l'armada judiciaire. Il faudrait que le peuple voir l'opposition soit plus vicieux et l'affronte sur tous les fronts en même temps pour le déstabiliser à l'effigie d'une bombe à défragmentation qui n'arrête pas de pétarader et qui fait des bruits assourdissants à répétition constante comme lorsqu'une bande de lycaon chasse une proie en faisant des relais puis en l'encerclant. Il faudrait chasser Macky comme une proie. LA CHASSE AU SANGLIER POUR MACKY EST OUVERTE. ORGINISONS UNE BATTUE PERMANENTE POUR MACKY.

    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (15:27 PM)
    macky a miraculeusement changé les régles du jeu démocratique à tel point que les sénégalais ne croient plus aux politiciens à commencer par lui-même le plus chien des politichiens.
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (15:48 PM)
    Dites-moi qui est vice-président de Me Assane Dioma N'diaye?
    Auteur

    Soigneur De Fous

    En Août, 2018 (15:49 PM)
    Dommage Maître, vous auriez du vous limiter à l'analyse critique de la décision du tribunal d'instance hors classe de Dakar et de l'Arrêt de la Cous Suprême et vous abstenir de porter un jugement de valeur à connotation politique. L'une et l'autre de ces attitudes décrédibilisent vos propos parce que teintés d'un subjectivisme qui affaiblit votre position. Permettez de relever que la commission administrative de Doha n'a fait que prendre acte du dépôt et ne l'a jamais accepté puisqu'elle n'est pas habilitée à juger de la légalité de cet acte. Ne jouons pas avec les mots et ne profitons surtout pas de l'ignorance des Sénégalais en matière de droit; toute autre attitude serait de la malhonnêteté intellectuelle. Permettez aussi de relever votre inconsistance notoire sur les positions que vous défendez chaque fois qu'il s'agit de Karim. Les Sénégalais avertis se rappelleront jusqu'à la fin des temps que vous aviez invoqué le droit de ce dernier de refuser de se présenter à la barre de la CREI et dénoncer l'intervention des éléments du GIGN pour l'amener de force et dire le contraire 05 mois plus tard quand les mêmes éléments du GIGN avaient extirpé le Président Hussein HABRE de sa cellule du Cap Manuel vers les Chambres Africaines Exraordinaires de Keur Gorgui. On ne peut être plus incohérent.
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (16:32 PM)
    Cet homme assane dioma ndiaye,

    Est ce qu'il jouit de toutes ces facultés mentales?

    Est ce qu'il parle pour l"intérêt du Sénégal et des sénégalais?

    Est ce qu'il n'a pas oublié ces cours de droit?

    Est ce que?

    Est ce que?



    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (16:55 PM)
    Mané damaï ladj, Sénégal fanela dieum, soudé affairebi nî la démé? Soudé légui administration ak Justice nî laï dokhé tchi Sénégal? Dama ragalné kouï parparlô sakh di nga samë formes yi, wayé dara. Dafa sakh andd ak magistrats you thiouné. Lî dé, tchi temps ñom Ousmane Goudiam, Kéba Mbaye amoulwóne. Magistrats yi na niou sangou séne dére yaqqouna, té niókodéfe. :thumbsdown: 
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (17:27 PM)
    Maitre veuillez invoquer les dispositions du code électoral qui fondent votre argumentaire et qui doivent etre confrontées aux prétentions de Karim Wade et à la motivation du juge pour etre plus pertinent.

    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (17:50 PM)
    MERCI DE RECTIFIER. MR.WADE S'EST INSCRIT AU KOWEIT ET NON A DOHA(QATAR) OU IL N'EXISTE PAS DE CENTRE DE

    VOTE.
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (19:11 PM)
    ASSANE DIOMA NDIAYE S'IL NE RESTAIT QUE LUI COMME AVOCAT ON AURAIT CERTAINEMENT FERME LE TRIBUNAL CE NULLARD LA

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email