Dimanche 11 Avril, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Politique

Violence électorale : Des coups de feu et d’importants dégâts matériels à Dakar-Plateau

Single Post
Image illustrative

À Dakar-Plateau, la campagne référendaire s’est achevée hier dans la violence. La caravane du « ’Non »’ conduite par Pape Diop, leader de Bokk Gis Gis et Mamadou Lamine Diallo (Tekki) et celle pilotée par Alioune Ndoye se sont affrontées violemment à hauteur de la grande mosquée, au niveau des Allées Papa Gueye Fall. Il y a eu plusieurs blessés de part et d’autre, informe L’As Quotidien de ce samedi 19 mars 2016.

Le véhicule du leader du Tekki, Mamadou Lamine Diallo, a été endommagé, le porte-parole du comité électoral de Benno Bokk Yakaar de Dakar-Plateau, Mohamed Diallo, blessé. Cela à la suite de violentes confrontations au niveau desdites allées transformées en champ de bataille, entre le camp du Oui et le courant du Non.

En effet, les militants des deux camps opposés se sont livrés à une véritable guérilla urbaine. Et le bilan a fait état d’une dizaine de blessés. Des coups de feu ont même retenti, confient des témoins interrogés par ledit quotidien. Et chaque camp compte ses blessés et accuse l’autre.

Mouhamed Diallo est revenu sur le film des faits avant de dénoncer le comportement du camp adverse. « Nous avons été attaqués par la caravane du Non alors qu’on marchait paisiblement. J’ai demandé au maire de Dakar-Plateau, Alioune Ndoye, de rebrousser chemin pour éviter un bain de sang, mais il m’a dit “’même si on va me tuer, je vais foncer”’ », a confié M. Diallo qui dit avoir reçu une brique au pied.

« Pendant que je tentais de sauver de vieilles dames de la pluie de pierres et autres projectiles, j’ai reçu sur le pied, une grosse pierre. Je viens de sortir de la clinique où je recevais des soins. Nous demandons au ministre de l’Intérieur de protéger le maire Alioune Ndoye qui est la cible du courant du non. Ils l’ont traité de traitre avant de nous bombarder de pierres. Ils ont blessé plusieurs militants et quatre agents chargés de la sécurité sont actuellement à l’hôpital », rapporte-t-il, dans les colonnes dudit journal.

Les membres de « ’Gor ca wax ja »’ battent en brèche ces accusations et accusent le maire de Dakar-Plateau et Diop Sy d’être les instigateurs de l’attaque violente de leur caravane. Ils disent avoir dénombré 5 blessés et d’importants dégâts matériels. Le véhicule de Mamadou Lamine Diallo, leader du mouvement Tekki, qui conduisait le convoi avec Pape Diop, a été endommagé. Des vitres ont volé en éclats, renseigne la source.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email