Jeudi 13 Août, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

Vote du Budget : Sonko dénonce les pratiques fiscales du régime

Single Post
Vote du Budget : Sonko dénonce les pratiques fiscales du régime

Ousmane Sonko, le leader de Pasteef, n'a encore pas fait de cadeau au gouvernement. En effet, devant le ministre de l'Economie, des Finances et du Plan, qui était à l'hémicycle pour le vote du budget 2018 du Sénégal, il a fustigé les options fiscales du régime actuel.

Le spécialiste de la fiscalité explique que pour le budget 2018 du Sénégal, 86.8% des recettes seront supportées par les travailleurs et les ménages. "Les entreprises au Sénégal ne payent pas suffisamment l'impôt", dénonce Ousmane Sonko, qui décrie les exonérations, remises gracieusement, et autres amnisties fiscales.

"L'État renonce à des milliards alors que le boutiquier du coin, quand il ne paye pas la patente, on lui ferme sa boutique. Ayez de la compassion pour les sénégalais. A chaque fois que vous voulez atteindre vos objectifs, vous créer une nouvelle taxe pour les sénégalais d'en bas. Mais ceux qui doivent vraiment payer l'impôt ne le payent pas. Pour preuve, vous venez de créer une taxe sur le ciment et ceux qui le supporteront, ce sont les sénégalais qui veulent construire leur maison", indique Ousmane Sonko.

Et une fois ces taxes collectées, l'État, dans ses dépenses, offre la plupart des marchés aux étrangers, dénonce Sonko : "Quand il s'agit de faire des dépenses, vous donnez les marchés aux étrangers. Ce pays est offert aux étrangers aujourd'hui. Le pétrole vendu, le Zircon vendu", dénonce Sonko.

Quant aux félicitations à l'endroit du régime actuel pour l'augmentation du budget 2018, le leader de Pasteef estime que cela relève de l'ignorance : "Ceux qui pensent qu'un budget qui croit est une performance se trompent. Le budget a toujours augmenté. Le budget n'a cessé de croitre que lors de la crise de 1979 et à l'année de la dévaluation. Arrêtons donc de se féliciter parce que le budget a augmenté. Ce qu'il faut scruter, c'est plutôt la proportion avec laquelle le budget a augmenté. Et sur cela, le Professeur Sall vient de dire que nous sommes dans une logique de baisse", regrette-t-il.


liiiiiiiaffaire_de_malade

37 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (13:58 PM)
    je vois que nous sommes bien représentés par notre député bravo sonko.
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2017 (19:15 PM)
      l’hysterie anti wolof d’un intellectuel independantiste diola du mfdc

      dr ahmed apakena dieme, consultant, directeur de sascom membre du cercle des intellectuels et universitaires du mfdc.

      la fondamentale différence culturelle et anthropologique entre la casamance et le sénégal :

      d’autant plus que le model socio politique sénégalais est anthropologiquement diffèrent du nôtre, du projet de société que nous entendons mettre en œuvre. le sénégal est certes une démocratie comme vous aimez à vous faire berner, mais c’est une société de castes des griots, des nobles, des forgerons, des basses classes, un système confrérique wolof qui n’est rien d’autre qu’une réplique de la structure stratifie de la société wolof.
      au sénégal l’état se met à genoux devant les aristocraties théocratico-familiales mouride et tidiane au point même de payer une sorte d´impôt appelé en arabe wolofisé, « adiya » aux confréries et de ne rien recouvrer en retour. par souci électoraliste devenu structurant, les politiques sont dans une alliance avec les forces maraboutiques conservatrices dans le fonctionnement et de l’etat et de la nation. les nominations au grand poste se font en fonctions non pas des régions, mais des appartenances aux confréries religieuses. une casamance qui est culturellement et en termes de codes anthropologiques loin de cette alliance ne peut qu’être à part, du moins grâce au nationalisme du mfdc. n’eut été lui, notre peuple aurait été inféodé en masse à ce système esclavagiste.
      ce qui nous sauve, c’est qu’en casamance notamment chez les joola en particulier, tout le monde est noble et le pouvoir politique ou le rang socio politique ne repose pas sur la noblesse de sang ou de droit divin. dans le système sénégalais, certains sont à jamais nobles et d’autres n’a jamais de basse classe, ce en dépit de la république. or, chez nous, la république est dans nos adn culturels, nos codes et nos structures socio politiques. ceci n’est pas du culturalisme, mais je vise ici à montrer comment les codes culturels entre en jeu dans la vie politiques des nations et ils sont opérants. surtout en afrique !
      la collision entre marabouts, chefs de confréries et les élites dites sécularisées constitue le système socio politique qui traduit en acte la culture confrérico-wolof dans ce pays vitrine de la démocratie. justement les structures anthropologiques de caste tranchent avec celle consistant en la noblesse universelle très caractéristiques de la société joola en particulier.
      la lutte politique de la casamance ne relève aucunement de l’ethnocentrisme joola, mais du droit pour les peuples à l’autodétermination : les profanes de la question de la casamance ont tendance à assimiler le problème politique que pose le conflit en casamance a un souci de pouvoir des joola. non le mfdc ou la casamance en lutte n’est pas une affaire de joola, mais il s’agit d’une problématique à trois dimensions : historico juridique, socioculturelle, politico économique.
      toutefois, on peut vous concéder, qu´ il y a une majorité joola dans l’engagement indépendantiste. le projet qu’il porte cependant n’est pas ethnique, mais vise à opérer les ruptures majeures devant conduire à créer un nouvel etat nation. puisque les précurseurs du mfdc appartenaient à toutes les ethnies de la casamance tout comme les marcheurs des années 80 ou encore les porteurs de pancarte dans les années ayant précédé le référendum de de gaulle.
      dans les luttes politiques de ce type ce sont souvent les modèles socio culturels antinomique ou antagoniques qui, en filigrane, apparaissent sous forme de lutte. c’est pourquoi en casamance face à ce modèle confrérico wolof, celui qui tranche et s’y oppose de façon forte est le modèle joola. rassurez vous et rassurez certains de nos frères casamançais non joola, parmi les dimensions socio politiques du projet de société dans la casamance de demain, il est prévu l’instauration d’un multiculturalisme institutionnalisé. si bien que la casamance libre ne sera ni monolithique, ni hypercentralise, ni pratiquant les vieilles recettes épuisées de la démocratie ou du développement.
      voila qui met fin de façon provisoire à cette réaction, à ce droit de réponse à monsieur, françois janne d’othée, car le débat continuera, y compris sur fond d’irrédentisme européen. des irrédentismes qui ont tendance en afrique à se transformer en bain d sang et en feu. faut-il que l’afrique parvienne en ce 21 siècle en casamance au biafra, en azawad, au cameroun anglophone, au somalie land, au delta du niger, au katanga, au zanzibar, au sahara occidental, à transformer ces irrédentismes en nouvelle page de l’histoire du continent. car l’histoire de l’afrique tourne aussi dans ce sens.
  2. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (14:10 PM)
    Sonko et mr sall PUR: sont les meilleurs très bon argument à sonko
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (14:10 PM)
    Pourtant ça a toujours été ainsi quand toi Sonko etait inspecteur des impots specialiste de la fiscalité, et tu n'as pas bronché parce que tu te remplissais les poches avec du ribaa.

    Arrête de faire la politique politicienne, on ne peut peut pas cautionner une pratique pendant plus de dix ans, et parce qu'on est devenu député, on veut coute que coute plaire aux gens. C'est malhonnête
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (14:16 PM)
    un grand menteur  :thumbsdown: 
    • Auteur

      Mackysar

      En Novembre, 2017 (08:42 AM)
      ton père est le plus médiocre des médiocres. merci sonko les sénégalais ont confiance en vous. ne faites pas de cadeau à ces criminels économiques de la république à leur tête patapouff boule de graisse macky sall
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (14:16 PM)
    Il est nul ou il fait de la démagogie..La taxe sur le ciment est supportée par le sénégalais lamda si ça augmente le prix du sac de ciment, dans le cas contraire, cette taxe est supportée par les commerçants grossistes.La taxe a t-elle augmentait le prix du sac de ciment? Pour la patente, c'est une taxe annuelle, rares sont les commerçants qui payent 300000 francs de patente, il y'en a pas un dans toute la ville de Ziguinchor, là où le petit enseignant paye au moins 400000 francs/an d'impôt sur le revenu. Il faut alerter le populisme....!
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2017 (14:46 PM)
      @ tes arguments superficiels sont noyes par la rigueur de l'argumentaire de sonko.
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2017 (23:27 PM)
      thiey nos politiciens, le general de gaulle avait raison, les dirigeants africains n'aiment pas leurs pays  :cry:  :cry:  :sn: 
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (14:27 PM)
    Merci Mr sonko les impôts étouffent les travailleurs surtout quand tu reçois un rappel tu es à mon avis injustement imposé et de plus des mois après ton impôt sur le revenu grimpe
    Auteur

    Citizen2000

    En Novembre, 2017 (14:33 PM)
    Putin c quoi le problème avec ses sénégalais minables qui adorent subir.

    Si SONKO avait parlé de la gentillesse de votre mère sakh vous ne seriez pas d'accord et le traiteriez de menteur d'aigri.

    motakh vous méritez qu' une chose macky di teghal sen Ndeye tchi misère bi. Trop méchant le sénégalais dounghourou djaralnako lounek
    Auteur

    Vrai Nikeuse Taille Fine 77594

    En Novembre, 2017 (14:37 PM)
    je suce vos testicule je fait les preliminaire je mass votre penis je baiz hyper bien 775940104 :fbmus: 
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (14:46 PM)
    Il faut etre Ablaye Wade pour faire gober au seneglais qu'un budget qui augmente ets une bonne chose pour eux...Pa Wade est un exellent propagandiste....
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (14:50 PM)
    L'économie sénégalaise est une économie de prélèvements. Contrairement aux économies d'exportation, elle tire quasiment ses ressources de l'impôt. Ce qui est regrettable c'est que les sommes collectées sont destinées pour supporter les charges de gestion d'une bourgeoisie bureaucratique
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (15:06 PM)
    merci Sonko!
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (15:09 PM)
    ON A NEED DES GENS COMME SONKO A L'ASSEMBLEE. AU MOINS IL INTERVIENT DANS LE DOMAINE KIL MAITRISE LE PLUS.

    SI CHAK DEPUTE FAISAIT AUTANT POUR LE DOMAINE KIL MAITRISE, ALORS ILS MERITERONT AU MOINS LEUR SALAIRE



     :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (15:11 PM)
    Le système d imposition au Sénégal est bizarre ce sont les couches les plus faibles qui supportent les riches .Exemple le député qui touche 1300000 f payé 52 067 f alors le fonctionnaire enseignant avec un nombre de part de 4 paye environ 70000 c'est injuste que les petits salariés payent plus .personne ne refuse de payer mais il faut de l équité .Malheureusement le problème de l Afrique c est que celui qui est chargé de faire respecter les règles ( lois) est le premier à ne pas les respecter. Les autorités ne payent pas l impôt nos hommes de tenue conduisent le plus des véhicules sans papiers ( sinon c est la casquette à l intérieure) les d remettent la fraude dans le circuit etc. ... Ko fi Tek ci place il croit moko môme le président croit que mo môme deukeu bi le ministre etc...
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (15:14 PM)
    J'ai pas regrette d'avoir vote pour Sonko. Au moins, il defend mes idees a l'assemblee. C'est comme si j'y etais. J'ai vraiment vote utile pour cette fois ci.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (15:18 PM)
    BRAVO SONKO Vrai deputr du peuple
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (15:27 PM)
    A citizeen 2000.Nous Sénégalais sommes adultes et capables de réflèchir pour dicerner le vrai et le faux que cela vous déplaise.Nous nous posons la question à savoir que faut -il faire pour que Mr Sonko soit d'accord et content du résultat qui n'est pas la solution qu'il préconise?
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (15:59 PM)
    M.SONKO nous sommes de tout coeur avec vous au moins un débat sur le fond des choses et ça permet a la population de comprendre
    Auteur

    Lemou

    En Novembre, 2017 (16:08 PM)
    Vous êtes libres de tout coeur, tout foie et tous reins avec Sonko, n'empêche, vous nz nous empêcherez pas de mettre à nu ses propres contradictions, ses mensonges et ses amalgames. Qu'est devenu son livre? Dans les poubelles de l'histoire, aucun homme sérieux n'en fera référence...C'est un exemple.Cela vaudra de tous ses discours haineux.Pourquoi à l'Assemblée, il n'a pas cité nommément les bandits fiscaux?
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2017 (16:20 PM)
      ils nous faux un président comme sonko; mais malheureusement le sénégalais ne vote jamais les vertueux
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (16:56 PM)
    si sonko n existait pas , on alait l inventer, merci sonko d eclairer notre lanterne
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (17:14 PM)




    Bon travail
    Auteur

    Robert M

    En Novembre, 2017 (18:08 PM)
    Sonko est seulement un homme honnete pret a se battre pour les citoyens Senegalais.Il eclaircis avec courage tout ce que les autres savent et ils ne le disent pas a cause de leurs appartenance politique.Yalla nalla yalla Diapalle bou bah Sonko.

    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (19:34 PM)
    Amadou Ba où va l'argent du FSIPP qui est une taxe sur le carburant et collecté par les sociétés pétrolières ????

    Pourquoi va t- Il dans un compte bancaire au lieu du Trésor ?

    Députés faites travailler vos cervelles  :sunugaal: 
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (19:39 PM)
    mercii Présiden au moibs lé gen ki n comprenn entende aussi et save distinguer la parole du menteur et cell de la vérité
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (21:23 PM)
    Voilà le député pour représenter les populations et non les politiques. Merci Sonko, puisse Dieu vous protéger et vous combler de ses bienfaits.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (21:29 PM)
    Nous vivons la loi de la jungle au Sénégal, kou man sa morom douma. Honte à ces députés du oui chef bien chef à vos ordres chef. Vive Sonko merci merci
    Auteur

    Die

    En Novembre, 2017 (09:11 AM)
    Il avait tellement de choses et des pratiques qu il pouvait dire lorsqu il été aux Impôts des pratiques malsaines c est maintenant su il ouvre sa bouche s il vous plait
    Auteur

    Die

    En Novembre, 2017 (09:11 AM)
    Il avait tellement de choses et des pratiques qu il pouvait dire lorsqu il été aux Impôts des pratiques malsaines c est maintenant su il ouvre sa bouche s il vous plait
    Auteur

    Die

    En Novembre, 2017 (09:11 AM)
    Il avait tellement de choses et des pratiques qu il pouvait dire lorsqu il été aux Impôts des pratiques malsaines c est maintenant su il ouvre sa bouche s il vous plait
    Auteur

    Die

    En Novembre, 2017 (09:11 AM)
    Il avait tellement de choses et des pratiques qu il pouvait dire lorsqu il été aux Impôts des pratiques malsaines c est maintenant su il ouvre sa bouche s il vous plait
    Auteur

    Die

    En Novembre, 2017 (09:11 AM)
    Il avait tellement de choses et des pratiques qu il pouvait dire lorsqu il été aux Impôts des pratiques malsaines c est maintenant su il ouvre sa bouche s il vous plait
    Auteur

    Die

    En Novembre, 2017 (09:11 AM)
    Il avait tellement de choses et des pratiques qu il pouvait dire lorsqu il été aux Impôts des pratiques malsaines c est maintenant su il ouvre sa bouche s il vous plait
    Auteur

    Die

    En Novembre, 2017 (09:11 AM)
    Il avait tellement de choses et des pratiques qu il pouvait dire lorsqu il été aux Impôts des pratiques malsaines c est maintenant su il ouvre sa bouche s il vous plait
    Auteur

    Die

    En Novembre, 2017 (09:11 AM)
    Il avait tellement de choses et des pratiques qu il pouvait dire lorsqu il été aux Impôts des pratiques malsaines c est maintenant su il ouvre sa bouche s il vous plait
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (12:37 PM)
    Le problème au Sénégal c'est le manque de patriotisme chacun cherche comment s'en sortir individuellement du président au dernier des sénégalais. Chacun dans sa mission que le Sénégal lui a confié cherche et préserve ses intérêts individuels. Ce qui amène qu'un president violé la constitution, un ministre signe un contrat dans lequel c'est lui qui gagne mais pas le Sénégal, le député du président de la République vote une sans conviction mais pour plaire au premier. le douanier dans son poste douane à son pourcentage. le policier encaisse pour lui alors son scooter et son véhicule n'est pas en règle, l'enseignant et le médecin avec leur maigre salaire privilégient leur khar mat dans le privé, le commerçant s'en fout de la voie publique et des prix homologues etc... Comprenez vous on est dans une vraie jungle sans loi ou la loi ne s'applique qu'aux faibles
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (05:11 AM)
    Almadies 2
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (05:11 AM)
    Almadies 2
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2017 (05:11 AM)
    Almadies 2

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email