Jeudi 21 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Wade-Macky : Le cas Karim menace les retrouvailles

Single Post
Wade-Macky : Le cas Karim menace les retrouvailles

Réexamen de son procès, réhabilitation et réparation des préjudices causés par la Cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei), force est de reconnaître que l'affaire Karim Wade, que d'aucuns croyaient définitivement clos, remonte à la surface. Pour ne pas dire qu'il pollue à nouveau, comme à l'aube de la deuxième alternance, l'espace public. Bref, constate Kritik, la suspicion demeure quant à la volonté de l'État de solder le cas de Wade-fils.

Si l'État cafouille, au point de sanctionner la délégation qui a présenté le rapport du Sénégal devant le Comité des Nations Unies pour les droits de l'homme à Genève, les effets collatéraux laissent perplexe, en attendant leur prochaine rencontre à huis-clos, sur l'évolution des retrouvailles entre le Secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais (Pds), Me Abdoulaye Wade, et son successeur qui se trouve être le Président Macky Sall.


Article_similaires

4 Commentaires

  1. Auteur

    En Octobre, 2019 (06:57 AM)
    Je pense qu'il y a plus spéculations venant de ceux qui ignorent le.fond de l'histoire. Wade et Macky ne sont pas en déphasage
  2. Auteur

    En Octobre, 2019 (09:11 AM)
    Et ils vont donner des milliards de fcfa des senegalais pour les soit-disant reparations a Wade-fils.

    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (22:34 PM)
      t'as raison le peuple va payer pour le maître et le maître les tiens bien en laisse
    Auteur

    Douyomb

    En Octobre, 2019 (09:18 AM)
    Cela me fait penser à l'adage qui dit littéralement soustraire un tambour à autrui est facile mais où va t'on en user sans attirer l'attention ,les retrouvailles entre l'ancien et l'actuel sont d'être un exercice aisé , les intérêts en cause sont nombreux, divers et complexes, comment comprendre qu'un Farba Senghor soit gêné par la perspective d'une amnistie de Karim au point de conclure à la fin de règne subite et soudaine du Président SALL ? Comment repartir sans annuler ? sur cette perspective beaucoup comme Farba s'emploient à mettre du grain de sable, comment régler l'amende des 138 milliards ? J'entends dire que l'amnistie ne touche pas à l'amende, ce serait un non - sens car l'accessoire suit le principal mais comment sont rédigés ? donc par quel que bout que le problème est engagé des contraintes se dressent !
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (10:17 AM)
      karim wade et le pds ne demandent et n'ont jamais demandé l'amnistie, ils demandent que le sénégal se conforme à ses engagements sur le plan international. le comité des droits de l'homme des nations unis a injoncté au sénégal de réexaminer le proces de karim wade et de l'indemniser dû aux violations de ses droits par la crei. et le sénégal était engagé à le faire. cette amnistie ne sort que de la bouche des gens du pouvoir qui les arrange pour ne pas exécuter la demande du comité qui serait un désaveu de la justice sénégalaise et mettrait a nu tout ce montage de mensonge dans le dos du peuple pour nuire un adversaire politique.
    Auteur

    En Octobre, 2019 (15:59 PM)
    Les voyous à col blanc chercheront toujours une tribune pour s'arroger des immunités de juridiction et d'exécution. Dans cette catégorie on trouve toujours les grandes gueules politiciens et certains hommes publics qui nous saoûlent à longueur de journée de discours sur la démocratie, sur le respect de la loi, sur l'indépendance de la justice, sur le principe d'égalité de tous les citoyens devant la loi, et qui profitent de leur notoriété pour se présenter en victimes chaque fois qu'ils sont pris la main dans le sac. Le Comité des droits de l'Homme ne peut rien nous imposer. Chaque jour les droits des musulmanes sont piétinés en France, des présumés terroristes croupissent à Guantanamo sans jugement, en violation des principes de droit les plus élémentaires, au vu et au su de tout l'univers et on ne les entend pas, Alors, ici au pays des nègres, ils viennent nous faire la leçon. Allez dire au Parquet financier français que dans l'affaire François Fillon, ce sont les droits d'un candidat qu'on a voulu éliminer de la course à la présidence qui ont été piétinés et qu'il s'agit d'une affaire politique !!! François Fillon et sa dame, les époux Balkani, ont détourné ou fraudé moins de 138 milliards de francs cfa et pourtant ils ont été emprisonnés.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email