Mardi 22 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Publi-Reportage

Assises de l’Entreprise : Le plaidoyer de Baïdy Agne pour le nouveau quinquennat de Macky

Single Post
Assises de l’Entreprise : Le plaidoyer de Baïdy Agne pour le nouveau quinquennat de Macky

L’édition 2019 des Assises de l’entreprise a ouvert ses portes ce mardi 16 avril, à Dakar. Organisé par le Conseil national du patronat Sénégalais (Cnp), ce rendez du Parti de l’entreprise est un moment fort pour réfléchir, durant deux jours (du 16 au 17), sur le Partenariat public-privé. La rencontre a été présidée par le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, en compagnie notamment de Baïdy Agne, président dudit conseil.

«Une attente forte pour ce nouveau quinquennat»

Dans sa déclaration sur l’environnement et la compétitivité des entreprises, Baïdy Agne a noté que, pour ce quinquennat présidentiel, qui vient juste de démarrer, les attentes de l’Entreprise sont «fortes». Et le Sénégal, après avoir choisi son Président de la République, le regard de l’Entreprise se «tourne maintenant vers ceux qui ont l’honneur et la responsabilité de réaliser les objectifs de la République, à savoir : faire entrer notre pays dans l’émergence, s’ouvrir au monde tout en privilégiant nos intérêts et choisir la souveraineté pour bâtir notre prospérité économique».

Il ajoute que cette année, le Parti de l’entreprise «parlera peu et sera surtout à l’écoute» du gouvernement et veut investir davantage» dans ce nouveau mandat présidentiel. «Être constructif de part et d’autre, quelle belle éthique que nous pouvons partager ensemble, en faisant de ce quinquennat présidentiel une réussite pour le Sénégal ! Notre Syndicat Professionnel des Industries du Sénégal (SPIS) et son Président Ameth Amar plaident pour un PSE 2 valorisant davantage notre capacité industrielle», a laissé entendre Baïdy Agne. Avant de rappeler que : «l’industrie sénégalaise est le secteur d’activités qui crée le plus de valeur-ajoutée. Ce secteur est le plus gros pourvoyeur d’emplois durables et contributeur fiscal substantiel au budget de l’Etat».

Aussi, le patron du Cnp signale que l’Entreprise a également noté avec «une grande satisfaction» la plate-forme industrielle intégrée de Diamniadio, réalisée dans la 1ère phase du Pse. Il dit : «aujourd’hui, ‘’Dakar Industries 2019’’ marque une nouvelle étape où pour la première fois des industriels prennent l’initiative de présenter à leurs partenaires (Etat, Commerçants, Consommateurs) une ‘’Alliance forte pour un Sénégal Industriel’’ reposant sur une stratégie implicite et des ressources conséquentes mobilisées pour un PSE 2 où l’on produit et consomme sénégalais».

Sur la mixité professionnelle, l’égalité et la parité, Baïdy Agne note que «les talents féminins sénégalais entendent, elles aussi aujourd’hui, écrire les pages de l’histoire du Pse». Ces femmes, pour lui, sont aussi «engagées que productives».

Par rapport à la législation du Travail, M. Agne de rappeler qu’«à l’aune de la célébration du centenaire de l’Organisation internationale du travail où partout dans le monde on s’interroge sur l’avenir du travail, notre responsabilité d’employeur est de rappeler que mobilité, compétence professionnelle, innovation et productivité au travail, nous les voulons pour les Ressources humaines du Pse». Et c’est pourquoi, précise-t-il, «le patronat s’est engagé aux côtés des centrales syndicales des travailleurs pour un nouveau contrat social». De nouveaux avantages sociaux qui, selon lui, «l’entreprise sénégalaise ne les refuse pas… Mais dans une Convention collective nationale interprofessionnelle (Ccni) rénovée, plus flexible, répondant aux exigences de productivité du travail et à impact financier bien circonscris».

«Le ‘’Fast Track’’, une réalité du monde des affaires»

Le Parti de l’entreprise aime également le ‘’Fast Track’’. A en croire le président du Cnp, ce nouveau slogan du Chef de l’Etat est «si proche de la réalité du monde des affaires». Et avec ce ‘’Fast Track’’, les entreprises «n’aurons plus d’anxiété lors de chaque classement-pays du ‘’Doing Business’’ et ouvre de nouvelles perspectives dans la concertation publique/privée, avec un gouvernement qui prend régulièrement le pouls de l’entreprise».

Après avoir félicité l’Etat du Sénégal suite à l’adoption de la Loi sur le contenu local sur le pétrole et le gaz, Baïdy Agne signale que «l’entreprise est à la disposition du gouvernement pour les concertations portant sur la finalisation du décret d’application».

Toujours dans sa plaidoirie, le patron du Cnp, en ce qui concerne  l’habitat social, qui est l’une des priorités sociales du Chef de l’Etat avec la construction de 100.000 logements sur cinq ans, a fait savoir que «ses professionnels du Btp et de la promotion immobilière sont prêts à réaliser cette directive présidentielle et à faire des propositions sur le 3F idéal, à savoir : le Foncier, le Financement et la Fiscalité».

«La nécessité d’améliorer l’environnement du numérique»

L’édition 2019 des Assises de l’entreprise, c’est aussi le Salon international de l’économie numérique (le Sipen) et le Symposium sur la zone de Libre-échange continentale africaine (la ZLECAF). Pour le premier, M. Agne souligne que la transformation digitale comme accélérateur de l’émergence africaine est au centre des réflexions et des partenariats d’affaires. Et à ce titre, Optic signale «la nécessité d’améliorer l’environnement du numérique, et son président exprime ce besoin à travers l’approfondissement de la concertation pour mieux définir la composition du Conseil national du numérique, en prenant en compte les critères de représentativité des membres et de conflits d’intérêt et le démarrage des travaux du Comité national de la stratégie Sénégal-Numérique 2025».

Selon M. Agne, «il est également du devoir du Cnp d’alerter sur cette nécessité de se pencher, dès à présent, sur les enjeux du nouvel environnement commercial et juridique qui demandent le renforcement des capacités de trois dispositifs essentiels pour l’Entreprise. Il s’agit entre autres du Bureau de mise à niveau, du Tribunal du commerce et de la Commission nationale de la concurrence».

«Le Cnp dit oui à l’appelle au dialogue du Chef de l’Etat»

L’invitation au dialogue national faite par le Chef de l’Etat, le Parti de l’Entreprise l’a entendue. Estimant que, dans la République, «l’entreprise est une force économique mais aussi un régulateur social», Baïdy Agne dit : «la prospérité économique, nous la voulons pour tous ceux qui aiment le Sénégal, y investissent et créent des emplois. Et la réponse du Cnp est ‘’Oui’’ pour prendre part à un dialogue où les relations entre l‘Etat et son secteur privé sont bâties sur la confiance et la complicité et où l’émergence se construit avec sa famille d’entrepreneurs nationaux».

«Une proximité appréciée»

L’édition 2019 est marquée par l’organisation simultanée de cinq (5) évènements majeurs pour lesquels le Cnp a saisi l’occasion pour remercier les ministres en charge du Travail, de l’Economie, de l’Industrie, des Mines, du Commerce et du Numérique pour leurs présences aux travaux. Une proximité entre le gouvernement et l’Entreprise que son patron apprécie à sa juste valeur. 

 


Article_similaires

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR