Jeudi 23 Janvier, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Reportage

Le Blanc généreux, assurance vie pour le jeune Gambien

Single Post
Le Blanc généreux, assurance vie pour le jeune Gambien

(De Gambie) C'était il y a trois ans. Nyama, 27 ans, déjeune dans un snack libanais à Banjul, la capitale gambienne. Dans la salle, Lance, Hollandais de 55 ans, la regarde. Il s'approche et lui dit qu'il la trouve jolie dans son jean slim et son T-shirt. Il dit aussi qu'il aime ses lèvres. Nyama le remercie et le suit à l'accueil de son hôtel, où ils discutent. Deux jours plus tard, Lance s'envole pour la Hollande, lui promettant de « s'occuper » d'elle et de sa fille de 3 ans et demi.

Depuis, il revient tous les ans, pour une semaine. Entre-temps ils s'appellent régulièrement. Lance paye la scolarité des sept frères et sœurs de Nyama, envoie de l'argent pour la nourriture, le mobilier, les vêtements. Il lui a aussi acheté un tout-terrain bleu électrique, qui parade dans la cour de la maison familiale et qui contraste avec la pauvreté de la concession.

Nyama gagne un peu d'argent. De temps en temps, elle part au Sénégal acheter des « affaires » – bizarrement impossible d'en savoir plus – pour les revendre en Gambie.

Lamin a 21 ans. Il est le frère de Nyama. Lui a rencontré un couple d'Allemands au marché artisanal de Brikama, à une heure et demie de route au sud de Banjul, où il vendait des cacahuètes avec des amis.

Son rêve : aller étudier la médecine en Allemagne

Là aussi la discussion s'engage. Le couple de 56 et 51 ans s'enquiert de sa scolarité. Lamin ne va plus à l'école, faute d'argent. Depuis quatre ans, les Allemands payent donc ses études, de la nourriture et des vêtements également. Il porte des baskets en toile à la dernière mode, un jean, un T-shirt coloré façon hip-hop, une casquette de marque et une belle montre au poignet. Ses copains sont en tongs, en short et en T-shirt, achetés à la friperie.

Aujourd'hui en terminale, Lamin « espère venir étudier la médecine en Allemagne, puis retourner dans son pays pour soigner les pauvres ». En attendant, ses demandes de visa ont toutes été rejetées. Dernière solution : « l'adoption ».

« Ils n'ont pas d'enfants alors ils me considèrent comme leur fils. »

La mère de Lamin, boubou vert, sans emploi et assise à l'ombre sur une chaise en plastique, est « bien sûr triste de cette solution, mais c'est pour le bien de la famille ».

Un jeune Gambien, et sur l'écran, souvent une femme blanche

Des Européens qui soutiennent financièrement – ou entretiennent, c'est selon – de jeunes Gambiens n'est pas ici une situation rare. Lamin explique :

« Moi, j'en connais des dizaines comme ça, et j'ai même des copains qui sont déjà en Europe partis étudier, grâce à des Européens. »

Dans les cybercafés de la côte Altantique de ce petit pays coincé dans le Sénégal, et qui attirent les touristes anglophones, au moins un poste est branché en visio sur Skype. Devant l'ordinateur, un jeune Gambien, et sur l'écran, souvent une femme blanche.

En montrant le cadeau préféré que Lance lui a offert – un lecteur DVD portable – Nyama, belle jeune femme aux traits fins, explique que cette situation lui convient. Son ex-mari « n'a même pas de quoi me donner un dalasi par jour [moins de 10 centimes d'euros, ndlr] et ne peut pas scolariser notre fille ».

Elle ne sait rien de la vie hollandaise de son compagnon, si ce n'est qu'il a « une fille et un fils qui vivent avec lui », et ne cherche pas à en savoir plus. D'Amsterdam, elle connaît seulement les paysages de cartes postales que Lance lui envoie.

« Ce que j'aime bien chez lui, c'est son style »

Sur son portable tactile, une photo du couple. Ils sont allongés dans un lit, un drap remonté sur leurs torses nus. « Ce que j'aime bien chez lui c'est son style, et puis le fait qu'il puisse nous aider. » Elle aimerait bien se marier pour pouvoir aller le voir, mais il n'en est pas encore question.

Elle dit qu'elle peut tenir encore un an comme ça mais que si ça ne change pas, elle attendra quand même, « malgré les propositions de mariages de Gambiens, car elle ne veut pas le décevoir ». Assise à côté d'elle sur le grand lit en bois massif offert par Lance, son amie vient de sortir de la douche. Elle aussi aimerait avoir un compagnon comme cet Hollandais.

Il y a trois ans, mère, frère et sœur expliquaient qu'ils devaient aller chercher du bois dans la forêt, pour le revendre au marché et ainsi pouvoir s'acheter à manger. Aujourd'hui, il y a un gros canapé en cuir dans le salon, une télé dernier cri dans une autre pièce et une collection de chaussures à talons dans la chambre de Nyama. La mère de Nyama et Lamin est heureuse que tous ses enfants puissent aller à l'école. Chacun y trouve son compte.

 


Article_similaires

27 Commentaires

  1. Auteur

    Sok

    En Octobre, 2011 (13:38 PM)
    • Auteur

      Ob's

      En Octobre, 2011 (13:52 PM)
      halte à la provocation way seneweb!!!! pourquoi vous mettiez la photo de oumou provo à titre illustratif? esk vous avez son accord? ceci est un délit ......
  2. Auteur

    Paris Dakar

    En Octobre, 2011 (13:42 PM)
    Non mais franchement Sénéweb dagnou yabaté, pourquoi la photo se Oumou provocation avec son Mari ou compagnon??? En plus ils cachent ses yeux comme si cette photo n'a jamais fait la une. Franchement Mrs les journaleux vous devriez retourner à l'école du journalisme si vous y êtes allé un jour...

    Auteur

    Bolo

    En Octobre, 2011 (13:43 PM)
    La traite negriere a pris un nouveau visage ... plus doux et inverse. Mais ca reste une relation exploitant exploite
    Auteur

    Jens

    En Octobre, 2011 (13:44 PM)
    ridicule on reconnait bien oumou provoc!!! pfffffffffffffffffffffff
    Auteur

    Morall

    En Octobre, 2011 (13:48 PM)
    PROSTITUTION DES FEMMES ET DES HOMMES... ET ON PENSE QUE C EST CA LA REUSSITE ET LE BONHEUR...
    Auteur

    Mana

    En Octobre, 2011 (13:49 PM)
    THIEY LI

    Auteur

    Blek

    En Octobre, 2011 (13:51 PM)
    QD on vit une telle situation de pauvreté, ce genre de relation ne peut être que déséquilibré. On arrive à douter de la sincérité des sentiments de la personne qui se fait entretenir. Et dans la plupart des cas c´est une prostitution déguisée. C´est pour cela que j´ai bcp plus de respect pour les "belles de nuit" qui squattent les rues que pour ces femmes qui font semblant d´aimer. Alors que tout ce qui les interesse c´est l´argent uniquement.

    Auteur

    Mais

    En Octobre, 2011 (14:00 PM)
    Franchement.Ca se passe ici à Dakar dans tous les quartiers et vous allez nous parler de Nyama en Gambie.
    Auteur

    Gghh

    En Octobre, 2011 (14:12 PM)
    Article complétement nul et degradant,quelle est la morale de ces histoires débiles.
    Auteur

    Ilady

    En Octobre, 2011 (14:39 PM)
    Malheureusement c'est la situation. A defaut d'un/une toubab, c'est la prostitution chez les femmes et le business de chanvre indien pour les hommes. Pour beaucoup d'entre eux travailler ici c'est une perte de temps. Dommage!
    Auteur

    Bibibii

    En Octobre, 2011 (14:51 PM)
    C'EST PAS NOUVEAU. :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet: 



    çA SE PASSE AUSSI A SAINT-LOUIS,MBOUR,ZIGUINCHOR,DAKAR,ETC...



    LES VIEUX TOUBABS (ET LES VIEILLES) CHERCHENT DE LA CHAIR FRAICHE EN ECHANGE D'EUROS OU LA PROMESSE D'UN SEJOUR EN EUROPE.



    UNE AUTRE FORME DE PROSTITUTION.

     :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry: 
    Auteur

    Dxb

    En Octobre, 2011 (14:51 PM)
    Mon wiye...



    Quelle honte ,et dire que lesclavage fut aboli en 1848
    Auteur

    Limokhew

    En Octobre, 2011 (15:19 PM)
    Les critiker est vraiment de l'hipocrisie. Gnie meme pour manger ils devaient aller dans la foret, chercher du BOIS et esperer le vendre POUR MANGER. Avez vous deja eu faim??? Faim o point ou on ne peut meme plus tenir debout??? Je ne pense pas.



    Gni je ne les blame pas. Je blame les parents ki se font 10 enfants alors ke amougnou gate!. JE blame les hommes ki se font 30.000 par mois et epousent 2 femmes, se font pleins d'enfants teh amougnou gate. Tanke on ne reverra pas nos "values" nos enfants devront se debrouiller pour survivre. Cette femme sait bien pourkoi ce blanc s'okup d'eux et comment sa fille le repaie. Une semaine par an pour un an de lekk, djank, solou, dozer dans le kartier et un jour, bonjour le sida.



    C'est ca le futur du senegambia.

    • Auteur

      Jaa Jef

      En Octobre, 2011 (16:35 PM)
      tu as raison lii moo xew, notre plus grand probleme c la polygamie avec 20 enfants sans avoir un salaire qui peut leur assurer une vie digne. alors l'unique solution c de se prostittuer a mille façon!
    Auteur

    Moi

    En Octobre, 2011 (15:32 PM)
    C'est un gambien qui a écrit le texte ou quoi? On se perd dans les il et elle, on 'est pas qui est qui dans ce texte.

    Auteur

    Md

    En Octobre, 2011 (15:33 PM)
    man ni ma bagne nit gnou gnoule yi seye ak toubap romb fii khale you toye yi tain noir nekh bess noye di tak toubabyi nga khamni ken khamoul lou gnouy nourole NA KOU NEK POURSUIVRE SA KHETE TE BAYI KHETOU YAMBOUR YI lii la :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    • Auteur

      ,,,,,,,,,,,

      En Octobre, 2011 (16:35 PM)
      niit kou nioul kheureum dong la meune. elles t'assurent une mort rapide. c tt
    Auteur

    Jack

    En Octobre, 2011 (16:59 PM)
    @ Aïcha,



    Tu es vraiment une artiste hors du commun



    au moins toi tu ne fonconds pas le masculin du féminin.
    Auteur

    Mbeng

    En Octobre, 2011 (17:17 PM)
    je connais tres bien cet homme il vivait avec moi en italie en 2008 au province de PARMA

    mais il est tres gentille
    • Auteur

      Fifli

      En Octobre, 2011 (20:12 PM)
      mbeng je pense que tu té trompé moi aussi je l'ai confondu avec peutre la meme personne qui habiter a parma qui se nome mor walla
    Auteur

    Bro

    En Octobre, 2011 (17:20 PM)
    BAMSA!! C'EST CE QUE LES GAMBIENS APPELLENT UN BAMSA!! C'EST UN METIER, UNE ACTIVITE POUR LA PLUS PART DES JEUNES GAMBIENS CHÔMEURS !!!
    Auteur

    Fifli

    En Octobre, 2011 (20:07 PM)
    je comprend rien de s'il raconte ce journaliste
    Auteur

    Mbeng

    En Octobre, 2011 (20:37 PM)
    GAMBIEN BI SOU DOUGON CI NDOKH BA GUèNN SAKH MA KHAM KO DOMA KO MASSA DIAWALE KHAM NAKO BOU BAKH PARMA LA NèKON MOM DA DANN DèM AY FRANCE AK FèPP DI WEUR RèK

    Auteur

    Moi

    En Octobre, 2011 (04:20 AM)
    un sujet mal exprime .il rend confus le recteur
    Auteur

    Mbot

    En Octobre, 2011 (06:47 AM)
    prostitution deguisee. On invoque la pauvrete alors qu'il s'ait de simple tiagatou. On n'a pas besoin d'aller en Gambie pour voir cela. On parle de beaute de couple mixte. Tiaga you bon yi.
    Auteur

    Boussidougou

    En Octobre, 2011 (08:31 AM)
    Pauvre Afrique, Afrique sans valeurs, Afrique qui tend la main pour toujours!!!! Afrique sans orgeuil
    Auteur

    King

    En Octobre, 2011 (14:27 PM)
    et pourtt j ai une copine francaise qui est tres jeune bel et pauvre et je l aime beaucoup donc ou est le probleme de vivre en couple avec une etrangere vraiment arretez de porter des jugements non fondes.
    Auteur

    Boy Gambie

    En Octobre, 2011 (17:06 PM)
    chei africaine suurtu gambiene yi, danyoh muus di fas johm. depuit 1960's dannj nyu dann nyow port dakar di buurleh teh suunyo ehgah europ rekk demm uuti ligay. boh demeh scandinavia beh america sahh, gambiene yi danyoh bagone ligay. Nyaaka haalis, johm ak teggin moh takh sunu guuneyi leggi aamatt tung ngom ak johm
    Auteur

    Djjjjjiiiiiiiiifrance

    En Octobre, 2011 (16:02 PM)
    je suis marié avec une française nous avons deux filles son salaire c 1647 euros net mon salaire c'est 2235 net par mois il est ou le faite de ce faire entretenir vous traitez ses blancs de raciste certe parmi eux y'en a mais chez nous les senegalais je pense c'est pir nous aimons pas les autres africains on leur traite de niak et le blancs j'en parle mm pas

    Je suis desolé j'aime ma femme tous les jours, je prie DIEU qu'il nous laisse ensemble. Y'a un sourate du coran qui dit "celui qui est plus proche de DIEU c'estt celui qui le craint le plus.:" je en venir du moment que vous avez les memes valeurs morales, religieuses dans ce cas peu importe la culture la couleur de peau.

    Dieu ne fait pas de diffrence entre le blanc et le noir l'arabe et chinois, il juge par ce qu'il est le connaisseur l'omniscient et l'omnopotent.

    Gayii soyez prudent y'a certaint commentaire qui sont insultant.
    • Auteur

      Doxadem

      En Octobre, 2011 (21:30 PM)
      ne soyez pas ethnocentriques mes chers(es) l'amour n'a pas de couleur ni de race ,l'essentiel c'est detre heureux dans la vie
    Auteur

    Xy

    En Octobre, 2011 (16:29 PM)
    k la pé du keur sw avc vs

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email