Vendredi 18 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Revue Presse

Wade relègue la campagne des candidats au second plan

Single Post
Wade relègue la campagne des candidats au second plan

Le retour, jeudi à Dakar, de l’ancien chef de l’Etat, Abdoulaye Wade, et les premières consignes à ses partisans ont relégué au second plan la campagne des candidats à la présidentielle du 24 février dans les quotidiens parvenus vendredi à l’Agence de presse sénégalaise (APS). Le secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition) a été accueilli et porté en triomphe par de nombreux partisans à son retour de Versailles, en France.

L’homme âgé de 93 ans en a profité pour inviter ses militants à la mobilisation pour empêcher la tenue de l’élection présidentielle. Une sortie qui a tout le moins rendu groggy la majorité des journaux au regard des titres, analyses et commentaires accompagnant le compte rendu du retour de Me Wade dans la capitale sénégalaise. Il en est ainsi d’Enquête avec le titre à sa Une : ‘’Wade tout feu tout flamme’’.

Selon le journal, le leader du PDS est plus que jamais décidé à en découdre avec son successeur, après le rejet de la candidature de son fils Karim Wade. ’’A peine arrivé hier à Dakar, le secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition) a demandé à des militants venus massivement l’accueillir à suivre ses consignes pour faire partir le président Macky Sall du pouvoir. Il en veut au président sortant d’avoir déjà établi un plan frauduleux pour sa réélection’’, souligne la publication dans ses colonnes.

Sud Quotidien, sans doute alarmé par la sortie de l’ancien chef de l’Etat (2000-2012) présente Wade sous les traits d’un ‘’pyromane’’, en reprenant en appel ses directives à ses militants : ‘’Brulez les bureaux de vote et les cartes d’électeur. Je suis (re)venu pour déboulonner Macky Sall’’. ’’Me Abdoulaye Wade promet du feu à Macky Sall.

Il a appelé ses militants et sympathisants à brûler leurs cartes d’électeur et les bulletins de vote pour empêcher la tenue de la présidentielle. Pour le secrétaire général du PDS, l’élection du 24 février est gagnée d’avance par Macky Sall’’, indique le journal du Groupe Sud communication. ’’Allez brûler les bulletins de vote le samedi, veille de l’élection, pour empêcher sa tenue’’, des propos plus explicites du père de Karim Wade, repris à sa première page par Vox Populi. Visiblement groggy après cette sortie, le journal n’hésite pas à évoquer un ‘’Grand délire’’ de Wade.

Evoquant un retour fracassant d’Abdoulaye Wade à Dakar, La Tribune revient sur ce qu’il considère comme ‘’un discours de feu’’ de l’ancien chef de l’Etat du Sénégal. A travers cette sortie publique, ‘’Wade défie l’Etat’’, estime de son côté Le Quotidien. ‘’Il a appelé ses partisans à mettre le feu à leurs cartes d’électeur mais aussi à détruire le matériel électoral, mettant en garde les candidats qui iront à l’élection présidentielle dans des conditions où Macky Sall a déjà fabriqué ses résultats’’, rapporte le journal dans ses colonnes.

Analysant cette actualité, Walf Quotidien insiste sur la ‘’peur’’ qu’inspire le Pape du Sopi qui a démontré qu’il reste encore ’’un élément incontournable’’ dans l’échiquier politique. ’’De l’aéroport Blaise Diagne de Diass au siège de son parti, Me Wade a été accueilli comme un héros écrasant au passage tous les meetings et caravanes sur son passage. A sa permanence, il accusé Macky Sall d’avoir déjà truqué l’élection du 24 février, non sans signaler qu’il était venu pour le faire partir du pouvoir’’, renchérit le quotidien du groupe Walfadjri. ’

’Wade détruit le Macky’’, est le jeu de mots utilisé par L’AS quotidien pour commenter les déclarations du leader du PDS, lequel a notamment pointé du doigt le ‘’recul démocratique et des scandales à répétition’’ au Sénégal. L’actualité de la campagne électorale pour la présidentielle, notamment celle des cinq candidats en lice continue à occuper une place de choix dans le quotidien Le Soleil. La Une du journal est consacrée à une déclaration du président sortant faite à ses militants et partisans de Kanel, dans le nord du pays.

‘’Gagnez seulement à 90 % et laisser-leur 10 %’’, a-t-il ainsi lancé aux populations venus l’accueillir. Le quotidien est également revenu sur des déclarations et promesses faites par les autres prétendants au fauteuil présidentiel. Madické Niang prône par exemple une ‘’discrimination positive’’ en faveur de la région de Kédougou.

De son côté l’ancien Premier ministre, Idrissa Seck préconise des mesures pour accompagner le développement des daraas (école coranique), tandis que le candidat du Parti de l’unité et du rassemblement (PUR) Issa Sall propose une harmonisation des curricula dans l’enseignement supérieur. Pendant ce temps, le candidat Ousmane Sonko, promet dans le journal, une modernisation de l’élevage s’il accédait au pouvoir à l’issue de l’élection présidentielle. AKS/OID


Article_similaires

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR