Samedi 23 Janvier, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sécurité

Matinée meurtrière à Dalifort : Pape Seydou Keïta tué à coups de couteaux

Single Post
Matinée meurtrière à Dalifort : Pape Seydou Keïta tué à coups de couteaux
De mal en pis au Sénégal. Le banditisme va crescendo. Un jeune homme d’une vingtaine d’années agressé puis tué. Cela s’est passé tôt ce mercredi vers les coups de 02 heures du matin à Dalifort (Dakar). Il s’appelle Pape Seydou Keïta. Il a été poignardé par deux (2) agresseurs qui ont réussi à prendre la fuite. Mais, la mère de l’un des malfaiteurs a été interpellée par la police de Pikine.

Le corps sans vie de Pape Seydou Keïta se trouve à la morgue de l’hôpital Aristide Le Dantec.

Un éniéme drame qui intervient 48 heures seulement après le meurtre par égorgement d’un ressortissant français, François Gaillard dans le quartier Léboue de Ouakam et la mort d’un père de famille à Touba où la thèse de l’empoisonnement a été évoquée par ses proches. Et ce, au moment où les bandes armées multiplient les attaques dans la région de Kolda où les commerçants ne savent plus à quel saint se vouer.


16 Commentaires

  1. Auteur

    Tiallido

    En Novembre, 2013 (14:15 PM)
    On continue de nous abreuver d'infos de ce genre pour préparer le terrain à l'instauration d'une milice.
  2. Auteur

    Birrou

    En Novembre, 2013 (15:02 PM)
    la population de dalifort doit régler se problème d’agression, ils sont entrain de salir le nom et la réputation de ce quartier. On connait ces gosses qui agrésse des jeunes de rien du tout protéger par leur propre parent. la population doit se lever aussi pour la fermeture du bar de Jean Mbaye et exiger un poste police.
    Auteur

    Visionnaire

    En Novembre, 2013 (15:03 PM)
    Dakar est surpeuplé , L'Etat doit faire quelque chose dans les régions pour arrêter l'exode rural
    Auteur

    Birou

    En Novembre, 2013 (15:08 PM)
    l'agence de sécurité de proximité ferait l'affaire y'en a marre des agresseurs
    Auteur

    On Est Foutus!

    En Novembre, 2013 (15:08 PM)
    Les Contes de la transylvanie (les Draculas des Carpates) nous envahissent :hun: 
    Auteur

    Laslha

    En Novembre, 2013 (15:22 PM)
    Que de petits "boys town" ou de banlieusards chômeurs en manque de dope en deviennent paranoïaques cela peut se comprendre mais que des bandes armées sèment la terreur à l'intérieur du pays cela interpelle directement l'Etat en sa mission régalienne de défense de l'intégrité du terroir, des biens et des personnes. A bon entendeur...
    Auteur

    Maïmoune

    En Novembre, 2013 (17:32 PM)
    Posons nous la question : Pourquoi il n' y a plus de meurtres de ce genre en GAMBIE depuis des années ? Si les agresseurs craignaient au moins d'être exécutés après un procès aux assises, ils ne tueraient aussi facilement depuis bientôt deux ans. La convention qui nous empêche de rétablir la peine de mord n'est pas irréversible , il est prévu que chaque peuple puyisse dire oui ou non il veut continuer à y adhérer, mais on a peur des pays abolitionnistes d'Europe et d'ailleurs qui nous donnent des aides financières ! Il faut que le peuple en débatte pour savoir quelle serait la bonne solution. La peine de mort peut ne pas être dissuasive dans des Etats d'Amériques où il y a toutes sortes de malades mentaux qui tuent, mais dans les autres pays où on tue pour prendre facilement les biens d'"autrui, elle est dissuasive. Les jeunes ne sont pas fous, qu'ils soient des nationaux ou des étrangers, s'ils savaient risquer êtreb exécutés, ils tueraient beaucoup moins comme c'est le cas EN GAMBIE DE YAYAH DIAMMEH QUI NE BADINE PAS ni avec l'ordre ni avec le travail. La dernière décision de YAYA de dire : Cette année, pas de navétanes, les jeunes ne doivent plus pa
    Auteur

    Abdoun

    En Novembre, 2013 (17:51 PM)
    LA PEINE DE MORT RÉGLERA LE PROBLÉME,SI ON ÉXECUTE PUBLIQUEMENT DES AGRESSEURS TOUT LE MONDE AURA PEUR,ON FAIT TROP DE MASLA AU SENEGAL,CHEZ JAMMEH TU N'ENTENDRAS JAMAIS DES MEURTRES COMME AU SENEGAL.DEUK DAY AME KILIFEU
    Auteur

    3h¡'0k9g

    En Novembre, 2013 (18:07 PM)
    senegal has no law ,everyday they are killing insonse people everyday ,,ashame
    Auteur

    Paix

    En Novembre, 2013 (18:14 PM)
    ou sont les mouvement diamra si c est le cas de homosexuel vous parle mais si c est le cas de agreesion vous ferme votre grand gueule

    qu est c k vous fete ici ce sont les homos seulement qui vous interresse
    Auteur

    Koumag

    En Novembre, 2013 (19:36 PM)
    ou est Dioma Ndiaye de LSDH ? on ne les entend qaue quand on veut chatier un meurtrier; ala fin on ne comprend pas pour qui ces hommes sont la. Pour les délinquants ou les honnêtes citoyens.
    Auteur

    Grawna

    En Novembre, 2013 (21:14 PM)
    Dalifort doit être pourvu d'un poste de police! et d'un réseau de renseignement parmi les populations de Dalifort.

    Auteur

    Boy Djolof Españ

    En Novembre, 2013 (23:03 PM)
    Com sounou police bi amoul ndiariñ fen police boudoul def patrouille nelaw rek ak doundé mbouxoum ci chaufeur yi.ils faut populations bi def pied ferme ci insecurité bi parcek daño marr .Maky amoul courage ak volonté ci aferbi ndax complexéla
    Auteur

    Wa Makacouli

    En Novembre, 2013 (23:43 PM)
    Beaucoup de Daliforois sont complices de ces crimes ignobles et crapuleux. Le Maire s'et montré incapable d'avancer sur un seul dossier. Insécurité, Insalubrité, Assainissment, Scolarité, Transport, Santé, Cadre de vie, dialogue social, Aménagement, Communication, Ressources Humaine et Financières. En rien Idrissa DIALLO n'a su ou pu avancer. Heureusement que le programme décénale de prise en charge des inondations de l'Etat financé par la Banque Mondiale soit mis en oeuvre et que Dalifort ait été choisi. Sinon ce serait 5 ans en roue libre pour cette équipe d'un Benno Siggil sénégal raté qui a berné tout le monde pour remettre le PSs en selle. Vivement les locales pour qu'on change le visage de Dalifort!!!!!!A Makacouli, il n'ya ni chien ni chat....

    Auteur

    Th

    En Novembre, 2013 (09:19 AM)
    Il faut que l Etat sanctionne les collectivites locales et maires qui ne s' occupe pas de leur eclairage public. C' est le cas de la mairie de mbao , A Petit mbao le maire s'est permis d'allumer un seul poteau devant sa maison et laisser tout le monde dans l'obscurite. C'est meme indescent , inelegant et moralement vilain et inacceptable face a ses administres. Les maires sont responsables des agressions en detournant les budgets destines a l'eclairage public a d'autres fins.Etn'attendent que la veille des elections pour remettre le courant.
    Auteur

    D

    En Novembre, 2013 (14:05 PM)
    Dalifor dafa barri agression trop ...bandi yi lou lene nekhe laniouye def ....mais la police il faus faire des patrouille

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email