Lundi 23 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sante

30% taux de paludisme à Sédhiou: Les inquiétudes des autorités sanitaires

Single Post
30% taux de paludisme à Sédhiou: Les inquiétudes des autorités sanitaires

Le paludisme connait une évolution au Sénégal. Dans la région de Sedhiou, le taux de paludéens est de 30%, une situation critique qui inquiète les autorités sanitaires, renseigne docteur Abdoulaye Sagna, médecin adjoint du district de santé de Sedhiou.

« Actuellement, on peut dire que Sedhiou est en zone rouge parce que l’incidence du  palu a augmenté au niveau du département de Sedhiou. On était environ 18% d’incidence mais actuellement, notre district est plongé à 30% d’incidence. Ce qui veut dire qu’on est (dans le) rouge parce que l’année dernière on a eu beaucoup de cas de palu et cela a plongé ici le district qui était en jaune c'est-à-dire en phase de pré-élimination du paludisme pour aller au vert. Mais malheureusement le district  est en rouge. », fait-il constater sur les ondes de la Rfm.

Mais un indice qu’il faut baisser vaille que vaille, d’où la nécessité de la distribution de moustiquaires imprégnées, recommande le préfet de Sedhiou, Ibrahima Fall : « l’objectif pour le département, c’est une centaine de mille et de milliers de moustiquaires. Nous nous focalisons plus sur l’objectif de distribution qui est d’atteindre tous les ménages. Donc ce qui veut dire que nous voulons une distribution à 100%. Mais nous ne voulons pas nous avancer sur le nombre de moustiquaires à distribuer.»

Par ailleurs, le préfet d’avertir: « il ne s’agit pas de donner des moustiquaires à tout le monde. Car, renforce-t-il, si nous distribuons des moustiquaires et qu’on ne les utilise pas, le problème va demeurer. Donc la finalité est que tout le monde les utilise et il y aura un suivi c'est-à-dire post-distribution. »

 


Article_similaires

1 Commentaires

  1. Auteur

    Denzel

    En Avril, 2019 (20:20 PM)




    Problème -Reaction-Solution

    Paludisme-Danger/Risque-vaccins

    Maladie-mort-capitalisme

    Beaucoup de maladies ne disparaitront pas en Afrique si tôt, car en lieu et place d'un traitement sanitaire, nous pratiquons un traitement capitaliste.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR