Mardi 25 Janvier, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sante

Assistance médicale des consommateurs de drogues : L'Ancs porte le plaidoyer auprès des Juges d’application des Peines

Single Post
Assistance médicale des consommateurs de drogues : L'Ancs porte le plaidoyer auprès des Juges d’application des Peines
Selon la directrice de l'Alliance nationale des communautés pour la santé (Ancs), la problématique de la consommation des drogues est un phénomène de plus en plus accru.

Donc sa prise en charge nécessite l’implication des agents de la chaine judiciaire, des professionnels de la santé et des communautés. 

Les Juges d’Application des Peines, acteurs judiciaires déterminants dans l’aménagement des peines prononcées jouent un rôle fondamental dans la prise en charge médicale des consommateurs de drogues.

Interlocuteurs des personnes en détention condamnées pour usage de drogue qui ont besoin d’un traitement médical adapté car souffrant d’une addiction à une substance psychotrope, les juges d'application des peines contribuent de manière décisive dans l’aménagement des peines. Mais aussi d'une meilleure prise en charge médicale des détenus addicts à la consommation de drogues.  

"La lutte contre le trafic et la consommation de drogues à travers le monde est source de plusieurs conflits, abus, traitement dégradant, violation des droits humains, et menace de la santé publique. En effet, l’application de lois punitives pour lutter contre la drogue attise la criminalité et accroît les risques sanitaires liés à l’usage de drogue, en particulier chez les personnes les plus vulnérables. La production, l’expédition et la vente au détail des drogues sont laissées entre les mains du crime organisé, et les usagers de stupéfiants sont criminalisés, au lieu d’être aidés", déplore Magatte Mbodj, directrice de l'Ancs.

Ainsi, informer les juges d'application des Peines sur les récentes évolutions sur la Réduction des Risques en vue d’une meilleure prise en compte des besoins des Consommateurs de Drogués incarcérés permettra de leur offrir des alternatives à la prison.

"Face à cette situation, il est urgent de réfléchir sur des modèles qui nous permettent de mieux gérer la problématique de l’usage et du trafic des drogues sans compromettre nos droits et libertés fondamentales ni imposer un traitement dégradant aux personnes en situation difficile avec la drogue", estime Mme Mbodj.


6 Commentaires

  1. Auteur

    And Saaam Djiko Yi

    il y a 2 semaines (18:20 PM)
    Après avoir contribue pleinement à la promotion de l'homosexualité voilà que les organisations de la lutte pour le sida s'attaquent à la légalisation de la drogue. 
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 1 semaine (10:49 AM)
      Dans l'article je ne vois nullement où on parle de légalisation de la Drogue. Vous a Sama djikoyi vous vous prenez comme les directeurs de conscience des citoyens sénégalais !!! Tout le monde comprend votre business et surtout les lobby terrorristes qui sont derriére vous et financent vos activités. Le terrorisme Islamiste n'a pas sa place au Sénégal. On sait tout !
    {comment_ads}
  2. Auteur

    Senegal

    il y a 1 semaine (22:41 PM)
    Légaliser le Weed et libérer au moins 50% des détenus.

    Le Weed est moins dangereux pour la santé que le Tabacs ou l'alcool qui sont légaux.

    Aux Usa presque la majorité des Etats l'ont légalisé, le Canada, la Hollande depuis toujours et pourtant ce sont des pays a forte indice IDH.

    Le Sénégal toujours a la traine quand il s'agit de faire évoluer les législations pour le conformer au défis contemporains. 
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 1 semaine (23:01 PM)
    Parmi les usagers il y'a certains qui ont plus besoin d'un cure de désintoxication que d'un cachot. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Jamra

    il y a 1 semaine (10:35 AM)
    Félicitation à l'ANCS . Aider les consommateurs de drogues incarcérés à accéder aux services de santé n'a rien à voir avec la légalisation de la Drogue. Tous les être humains ont le Droits d'étre soignés . C'est un droit humains universel . Merci 
    {comment_ads}
    Auteur

    Juge

    il y a 1 semaine (10:41 AM)
    Bravo ANCS. Ce fut un excéllent atelier. J'ai toujours considéré les consommateurs de drogues comme des délinquants. Les médecins ont apporté la preuve scientifique que les personnes addictent sont des malades donc elles ont besoin de soins de santé. Une bonne collaboration entre les professionnels de la santé et les Juges permettra de faciliter l'accés au traitement des consommateurs de droges qui sont en prison. 
    Auteur

    Sama Askan Wi

    il y a 1 semaine (10:44 AM)
    C'est trés bonne chose de faciliter l'accés à la santé des personnes vulnérables et marginalisées. Bravo
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email