Vendredi 25 Septembre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Sante

Augmentation des décès : « Nous avons une obligation de moyens, pas une obligation de résultats » (Pr Seydi)

Single Post
Augmentation des décès : « Nous avons une obligation de moyens, pas une obligation de résultats » (Pr Seydi)
La croissance exponentielle des cas confirmés de Covid-19 (notamment la contamination communautaire) et des décès suscite une grosse inquiétude ces derniers jours. Ce, au point de contraindre le chef de l’Etat à convoquer, jeudi dernier, un conseil présidentiel pour mieux affuter la riposte. Face à cette situation que le Pr Seydi qualifie de « sérieuse » et non « alarmante », le chef de la prise en charge médicale souligne que les techniciens qu’ils sont, ne sont pas astreints à une « obligation de résultat ».

« Rien n’est plus dramatique pour un médecin que de recevoir un malade et de ne même pas savoir où le mettre, de ne pas avoir les moyens pour le prendre en charge. Vous le savez, nous avons une obligation de moyens mais pas une obligation de résultat », a déclaré le Pr Seydi sur le plateau de l’émission Objection de Sud Fm dont il était l’invité de ce dimanche. Il s’explique chiffres à l’appui : « aujourd’hui je semble serein malgré l’accroissement des cas parce qu’au début on avait un seul centre de traitement c’était le nôtre avec 12 lits. Aujourd’hui nous avons plus de 30 sites de prise en charge avec presque 2000 lits.

Au début on n’avait pas un seul lit dédié aux cas graves. Actuellement nous en avons une soixantaine. Il y avait qu’une seule équipe de prise en charge et c’était la nôtre, au moment où je vous parle il y a au moins plus de 300 personnes qui déjà ont été formées dans le cadre de cette prise en charge. Au début il n’y avait que Dakar qui avait un centre de traitement de l’épidémie, aujourd’hui il y a un centre dans toutes les régions du Sénégal ».

Par rapport à la gravité de la situation, le chef du service des maladies infectieuses de Fann se dit « ni surpris par le nombre de cas, ni par le nombre de décès », surtout avec l’explosion des cas communautaires. « Au début toutes les mesures ont été édictées sur la base d’une épidémie qui allait partir au bout de 2 à 3 mois. Mais dès qu’il y a eu des cas communautaires, je n’ai plus été surpris et j’ai toujours alerté par rapport à la gravité de ces cas communautaires, insiste-t-il.

On a des mathématiciens qui peuvent faire des calculs pour prédire comment l’épidémie va évoluer. Mais dans cette évolution il y a un facteur incontrôlable : c’est le comportement des populations ». Lesquelles (populations) rechignent, de plus en plus, à observer les mesures barrières.

liiiiiiiaffaire_de_malade

10 Commentaires

  1. Auteur

    En Août, 2020 (14:17 PM)
    Respectons les mesures barrierres !!!!
    • Auteur

      Au Secours !!!!

      En Août, 2020 (14:27 PM)
      mais vous n'avez pas les moyens et vous devez avoir le courage et l’honnêteté de le dire haut et fort !
      ce n'est pas possible de gérer une épidémie de cette ampleur avec des "bouts de ficelle" !!!
      des millions ont été collectés avec la lutte contre le covid19 comme prétexte, exigez que ces fonds soient orientés vers l'acquisition de matériels et de médicaments !
      si vous vous taisez vous prenez le choix risqué de continuer à "traficoter" dans un environnement ethniquement "à la ramasse" et surtout vous vous faîtes complices de ces voleurs du régime apr !
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2020 (16:11 PM)
      le professeur seydi n'est pas du ministère de la santé, mais celui de l'enseignement supérieur et de la recherche.
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2020 (16:44 PM)
      parler d'obligation matériel c'est pointer le doigt vers diouf sarr et le président macky sall. le monsieur est devenu politique
  2. Auteur

    En Août, 2020 (14:20 PM)
    Parler de croissance exponentielle du COVID au Sénégal c'est faire preuve d'un manque d'intelligence. Il est évident qu'en additionnant quotidiennement le nombre de cas confirmés le cumul augmente. Si ce journaliste admet qu'il y'a une croissance exponentielle du nombre de cas, il doit admettre que celui des personnes gueries est également exponentielle. Mais dans ce pauvre pays de littéraires, les mots n'ont aucune signification.
    Auteur

    En Août, 2020 (14:23 PM)
    obligation de moyens et non de résultats. ça vous dit?



    moi, je recherche un prof du nom de niokhor diouf, sa femme ou sa fille travaillait dans une institution internationale. c'est juste bpour lui dire MERCI
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2020 (22:50 PM)
      il n’y a pas de résultats sans moyens. et lorsque les moyens sont pourvus, you have to perform or shut up.
    Auteur

    En Août, 2020 (14:26 PM)
    Aveu d'impuissance.
    Auteur

    Iceberg

    En Août, 2020 (14:42 PM)
    -Nous avons une obligation de moyens, envers le peuple sénégalais ,et non.....Dixit PR SEYDI ;IL A PARFAITEMENT RAISON LE TOUBIB. Gouverner c'est prévoir (s'il faut consulter les khoyes de FATIQUE) , commander c'est donner des ordres et veiller à leurs exécutions .Dans mon pays ces sages paroles ne semble guère être assimiler par nos élites qui sont pourtant bardés de parchemins. Tous ce qu'on est entrain de nous rabattre les oreilles sur les télés et radios ,on le savait déjà: la létalité ,la morbidité et la mortalité de ce virus ne nous est pas inconnu .

    Le problème dans ce pays est connu et personne n'ose l'affronter de face :c'est bien le cas de TOUBA ,qui semble être de plus en plus un électron libre dans notre unité nationale . De par leur originalité ,leur sectarisme et leur fanatisme voilà une communauté qui risque de mettre en danger la vie et la santé de toute la population. L'état doit être ferme pour nous tous ; il ne doit pas avoir deux poids ,deux mesures quand on gouverne un pays.
    Auteur

    En Août, 2020 (14:55 PM)
    il a été très clair dans cette émission, ce que ce titre tendancieux comme d'habitude ne résume pas
    Auteur

    En Août, 2020 (15:03 PM)
    Je comprends cette déclaration en temps que musulman, cependant je me demande pourquoi un médecin peut se satisfaire d'un échec.
    Auteur

    En Août, 2020 (15:21 PM)
    Il ne faut pas comprendre cette déclaration au sens religieux mais juridique. Il ne faudrait pas également comprendre cette expression de manière littérale. Il s’agit ici d’une expression juridique consacrée en droit des obligations.

    Ce qu’on peut reprocher à un soignant c’est de ne pas mettre tous les moyens à sa disposition pour guérir son patient.

    Pour être honnête c’est fréquent dans nos hôpitaux ces types de négligence qui méritent sanction. Mais nos pays étant ce qu’ils sont, c’est utopique de rêver de sanctions.

    Par contre dans le cadre de la lutte contre la COVID 19 on sait tous que le personnel soignant se bat corps et âmes avec des moyens dérisoires...

    Par ailleurs il faut arrêter de dire qu’ils doivent dénoncer le manque de moyens. La seule façon de le faire c’est de démissionner pour Seydi. En Occident c’est un moyen de contestation.

    Mais ici si tu démissionnes en pleine pandémie tu subis la foudre de nos concitoyens.

    En tout cas s’il faut le faire ce doit être les syndicats qui malheureusement réclament plus des avantages qu’un plateau médical relevé

    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2020 (16:13 PM)
      ceux qui ont le niveau comprendront.
      les cancres feront comme d'habitude:tout de travers.
      c'est aussi simple. l'erreur à ne jamais faire est de parler pour les cancres. a la longue, ceux qui ont le niveau risquent de les rejoindre
    Auteur

    Il Faut Remercier Le Professeu

    En Août, 2020 (20:33 PM)
    Il y a beaucoup d'idiots au Sénégal. Ce que le professeur vient est d'ordre juridique mais non médical.



    Merci Pr. Seydi.
    Auteur

    En Août, 2020 (06:51 AM)
    Ce professeur est honnête et compétent mais il est aux ordres de politiciens.

    Il n'a pas les mains libres.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email