Samedi 03 Décembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Sante

Business juteux de la dialyse : L’Assofal avoue et indexe d’autres structures - Hamidou Diallo du mouvement des insuffisants rénaux : « 2 malades meurent chaque jour au Sénégal»

Single Post
Business juteux de la dialyse : L’Assofal avoue et indexe d’autres structures - Hamidou Diallo du mouvement des insuffisants rénaux : « 2 malades meurent chaque jour au Sénégal»

Le coordonnateur du Mouvement des insuffisants rénaux du Sénégal (Mirs) se dit indigné des pratiques qui ont cours dans les centres privés d’hémodialyse au Sénégal, au détriment des malades. La «chère et mauvaise» pratique de la dialyse dans certains centres fait d’ailleurs que deux malades meurent par jour.

El Hadji Hamidou Diallo, coordonnateur du Mouvement des insuffisants rénaux du Sénégal (Mirs) ne fait pas la fine bouche, quand il s’agit de parler de la situation des insuffisants rénaux dans ce pays. «Difficile» est la prise en charge malgré la décision de l’Etat de rendre gratuites les séances d’hémodialyse et de subventionner les centres privés comme Assofal, Abc Hémodialyse ou encore Américare. L’hôpital Le Dantec qui est la seule structure du pays à faire gratuitement la dialyse n’a pas malheureusement assez de place pour les trois mille malades d’insuffisance rénale par an qui viennent s’ajouter aux quinze mille déjà enregistrés. 

La difficulté de la prise en charge fait, selon M. Diallo, que les malades meurent à petit feu. «Chaque jour, deux malades meurent faute d’une bonne dialyse», a révélé Diallo en visite hier, dans les locaux du journal Le Quotidien, suite à une série d’articles, publiés dans ces colonnes, sur l’association Assofal et ses pratiques au Sénégal. El Hadji Hamidou Diallo n’en rejette pas moins la faute à tous ceux qui tournent autour du business de la dialyse. Les centres privés, qui saignent les malades à blanc, le ministère de la Santé, qui ne joue pas franc jeu dans l’achat des kits, l’hôpital Le Dantec, qui recrute des malades, selon des critères pas nets ou encore les fournisseurs d’intrants médicamenteux, dont les produits sont loin d’être les plus indiqués. Bref, pour El Hadji Hamidou Diallo, cette situation difficile des hémodialysés est savamment entretenue par des responsables des structures cités plus haut, au détriment des malades, qui ne savent plus où donner de la tête.

Pas du tout tendre avec les centres privés d’hémodialyse, M. Diallo attire l’attention du chef de l’Etat sur le marché de 3 milliards de francs Cfa à pourvoir à propos de la dialyse au Sénégal. Il se dit convaincu que la dialyse est un business et une magouille au Sénégal au point d’inviter les autorités à s’impliquer et à être très vigilantes à l’endroit de ceux qui sont appelés à exécuter le marché.  


affaire_de_malade

11 Commentaires

  1. Auteur

    Transplantee

    En Juin, 2013 (19:41 PM)
    Motus et bouche cousue

    C´EST DECEVANT,DEPRIMANT

    Comme des deums qui vivent autour des morts.

    Buveurs de sang,je suis hors de moi

    C´EST HONTEUX





    Top Banner
  2. Auteur

    Moi

    En Juin, 2013 (20:54 PM)
    Quand on ne maîtrise pas le fond d'un problème ,on suppose...........et on accuse ........et............
    {comment_ads}
    Auteur

    Vigilan2

    En Juin, 2013 (22:22 PM)
    Je pense que l'état doit effectivement être vigilant et contrôler le processus d'amont en aval mais malheureusement c'est parfois possible qu'il y'ait des collisions entre les agents qui sont censés contrôler et les hommes d'affaire qui gravitent autour de ces marchés juteux.
    {comment_ads}
    Auteur

    Sarr

    En Juin, 2013 (22:46 PM)
    Il m'arrive souvent de me poser la question de savoir si nos concitoyens jouissent pleinement de leurs facultés mentales et psychiques tellement certaines dépassent mon entendement. La HONTE.   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    {comment_ads}
    Auteur

    Amy

    En Juin, 2013 (22:51 PM)
    C est vraiment dommage pour mon pay le senegal surtout en matiere de sante,et c est honteux quand des gens s enrichissent derriere le dos de ceux qui sont malades.je suis de la sante,et je me sens coupable de tout abandonner et de vivre a l etranger.mais,je travaillai dans des conditions tres difficiles,et j etais affectee dans le milieu rural,mon feu pere qui etait medecin generaliste,,,allah accueil,paradis,,,,me ravitaillait en medicaments,que je donnais gratuitement a mes patients.je prie allah qu un jour je puisse rentrer au pays,ouvrir ma propre clinique et etre en mesure d aider ma population senegalaise.amine
    Top Banner
    Auteur

    Zall

    En Juin, 2013 (03:02 AM)
    assofal cest des connard qui pretende faire dans lhumanitaire

    dites moi lhumanitaire a 60 000 frs par seance soit au minimum 120 000 frs par semaine et si vous vous y renda pour une seance d'urgence en cas de crise ou autre 100 000 frs la seance

    dites moi ou est lhumanitaire ou bien on a pas la bonne definition

    cest des charognards pas moins que ca

    rey la dialé la késsé

    {comment_ads}
    Auteur

    Zall

    En Juin, 2013 (03:10 AM)
    assofal cest des connard qui pretende faire dans lhumanitaire dites moi lhumanitaire a 60 000 frs par seance soit au minimum 120 000 frs par semaine 02 seances et si vous vous y renda pour une seance d'urgence en cas de crise ou autre 100 000 frs la seance dites moi ou est lhumanitaire ou bien on a pas la bonne definition cest des charognards pas moins que ca rey la dialé la késsé

    et sans compter les soit disant professeurs qui vous orientent la bas touche un pourcentage en plus des visites payant qu'ils font dans des structures publiques que l'argent du contribuable entretien

    expl 10 000 frs par rv a lhopital principale et vous etes consulte svp par des professeurs de lhopital dantec qui font du khar mate

    dommage li fi nek meunou gnou ko skh wakh tellement que cest la honte ce pays

    {comment_ads}
    Auteur

    Titen

    En Juin, 2013 (06:50 AM)
    malheuruesement le bisness de pourcentage des medecins existe partout dans le monde , ou ils sont complices des maisos pharmaceutiques ou ils sont complices avec certaines cliniques pour y envoyer leurs malades . dommage !!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Rami

    En Juin, 2013 (07:27 AM)
    la vrai solution, c'est la transplantation renale qui est devenue une intervention presque banale. mais il ya un vide juridique sur la question (et cest ce qui me fait rire lorsque je vois les députés vouloir statuer sur des questions futiles alors que des sujets serieux sont lá). sinon a terme tous les dialysés sont condamnés a mourir.....aprés que leur parents aient tout tenté avec des dialyses qui ne sont qu`une solution provisoire et chére. autre chose, les senegalais doivent faire attention a 3 choses pour eviter les insuffisances renales: diabéte, hypertension et medecine traditionnelle. bonne journée
    Top Banner
    Auteur

    Nitt

    En Juin, 2013 (12:52 PM)
    bilay transplantee wakh nga deug

    c´est honteux ,rien a dire

    tu as raison d´etre hors de toi ,je le suis aussi

    des fois je me demande si ce n´est pas de la boucherie

    rien que faire la dialyse ,tu es demi cadavre ,si en plus ils te sucent le sang

    c´est deshonorant.

    {comment_ads}
    Auteur

    Sadiya

    En Janvier, 2014 (13:04 PM)
    C'est vraiment décevant.ASSOFAL,il fallait les dénoncer depuis.LES PRODUIT QU'IL UTILISE POUR LA DIALYSE NE SONT PAS DE BONNE QUALITE.NORMALEMENT LA DIALYSE DOIT SOULAGER LES MALADES MAIS NOTER QUE C'EST TOUT A FAIT LE CONTRAIRE.IL FAUT QUE L'ETAT PRENNE SES DISPOSITIONS.

    Merci,
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email