Dimanche 17 Janvier, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sante

Hôpital de Pikine : La section SUTSAS maintient la pression sur la direction

Single Post
Hôpital de Pikine : La section SUTSAS maintient la pression sur la direction
Les agents de l’hôpital de Pikine ne sont pas contents de la directrice de leur établissement Khadi­diatou Kébé. Ils ont en effet arboré des brassards rouges samedi, pour manifester leur mécontentement par rapport à la ligne de conduite de l’administration. Très déterminés, ils ont tenu un sit-in, avec un arrêt de travail de 9h à 12h. 

Venu assister à ce sit-in, Saliou Faye Daff, secrétaire général du Syndicat autonome de la Santé (Sas), par ailleurs vice-président de la convergence Sutsas/Sas, a sensibilisé les travailleurs à aller dans le sens du dialogue, après plusieurs semaines de crise. «Nous sommes venus pour soutenir nos camarades dans leur lutte, mais également les encourager à dialoguer», a-t-il indiqué. Seulement, les travailleurs ne sont pas contre le dialogue, mais ont à «montrer à l’administration jusqu’où nous sommes prêts à aller», a déclaré Ibrahima Diaw. Avant d’ajouter : «La directrice a l’obligation de parler avec nous, ce n’est pas normal qu’elle se réfugie dans un silence qui laisse croire que tout va bien dans cette structure alors que c’est le contraire.» A ce propos, Diaw et ses camarades ont soulevé la question de l’augmentation de leur salaire de 29% et qui constitue le principal point d’achoppement. Mais selon Saliou Faye Daff qui a eu à rencontrer la direction, il y a un début de solutions, puisqu’elle a donné des gages. «La direction nous a fait savoir qu’elle peut mettre 15% pour cette année et 14% l’année prochaine.» Néanmoins, M. Daff prend l’engagement «de voir avec la direction comment arrondir les angles pour un bon climat social dans la structure». En attendant cette médiation annoncée par M. Daff, les travailleurs disent maintenir le port de brassards rouges ainsi que les autres mouvements d’humeur à l’interne.


Khadidiatou Kébé sur l’augmentation réclamée par les travailleurs : «Dans le budget 2015, il est prévu une première tranche»
La directrice de l’hôpital de Pikine a confirmé être en contact avec Saliou Faye Daff, vice-président de la Convergence Sutsas/Sas pour trouver des solutions à la crise qui secoue depuis des semaines son établissement. Le Quotidien l’a rencontrée suite à l’Ag des travailleurs et voilà ce qu’elle dit à propos de l’augmentation réclamée : «Nous avons fait notre budget, et dans ce budget, c’est bien précisé qu’il y aura une première tranche en 2015, c’est déjà prévu. J’ai fait mon travail et j’ai déposé pour approbation au Conseil d’administration. Il ne faut pas qu’ils mélangent (les travailleurs) un budget d’investissement et un budget de fonctionnement.»

A propos de la grève qui a semblé impacter sur le fonctionnement des services, Mme Kébé rassure : «Cette grève n’a handicapé aucun service, nous avons pris toutes les dispositions idoines pour un service de qualité aux patients. Avec le dernier arrêt de travail, seuls quelques services ont été perturbés, mais depuis, on a eu le temps de s’organiser.»


1 Commentaires

  1. Auteur

    Sutsas-sas

    En Janvier, 2015 (11:38 AM)
    29 pour cent d'augmentation de salaire!!!!! Pour combien de personnes????

    Ce personnel a quel statut? Sont ce des agents de l'Etat, des agents a statut particulier ?

    Comment cette Directrice peut elle, sans l'aval préalable de la hiérachie accorder pareille augmentation de salaire ?

    Et on s'étonne avec cela que nos Hopitaux, meme neufs, ne fonctionnent pas correctement aprés 3 ans d'exercice, car je ne connais aucune entreprise, c'est à dire une activité économique qui était batie sur des prévisions, qui a des budgets, en particulier de fonctionnement, qui peut, comme cela, accorder du jour au lendemain, et parceque le syndicat l'exige, 29 pour cent d'augmentation de salaire !!!

    Pareque si cela était possible, cela serait déjà dans les contrats et avant embauches !

    Deux choses:

    1- Cette Directrice doit etre démise, car elle a déjà perdu le controle du commandement et de l'autorité dans cet hopital, car désormais les syndicats lui imposeront n'importe quoi et elle acceptera, car apparemment elle ne veut que rester à son poste quelque soit le prix!

    2- Si une autre Directrice , capable de faire front n'est pas nommée imméditament à sa place, cet hopital sera alors dirigé de fait par les Syndicats avec tous les manquements ( retards et absences non constatés ni sanctionnés , laxisme dans les services , bref tous les maux connus dans os hopitaux, sur l'accueil des malades, manque de propreté, repas des malades peu ragoutants etc )

    On aura donc investi des mlliards de cfa pour pratiquement rien!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email