Vendredi 30 Juillet, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sante

La vulnérabilité de Mbour à l’infection du VIH/Sida liée à la mobilité

Single Post
La vulnérabilité de Mbour à l’infection du VIH/Sida liée à la mobilité

 La vulnérabilité de Mbour à l’infection du VIH/Sida est liée aux ’’populations mobiles’’, a affirmé lundi le secrétaire exécutif du Conseil national de lutte contre le Sida, le Dr Ibra Ndoye.

Le Dr Ndoye s’exprimait à l’occasion de la journée de plaidoyer pour l’accélération de l’élimination de la transmission du virus du Sida de la mère à l’enfant, initiée par la première Dame du Sénégal, Mme Viviane Wade.

"La vulnérabilité de Mbour est du fait surtout des prostitués, féminins comme masculins, des agents routiers, notamment les camionneurs et autres, les pêcheurs saisonniers ainsi que le développement sauvage. Il faut qu’on en parle, parce qu’il y a beaucoup d’hôtels de prédilection de la prostitution clandestine dans le département de Mbour", a-t-il relevé.

D’après lui, "à cause de cet environnement, les populations de Mbour doivent être sensibilisées sur la vulnérabilité en infection VIH/Sida qui est liée également au multipartenariat des rencontres et sur les dangers des relations sexuelles occasionnelles".

Estimant que l’adultère et l’infidélité dans les couples doivent être combattues par les leaders religieux, il invite les imams et les évêques à jouer leur partition dans cette lutte, à travers leurs sermons et homélies.

"Nous pensons que le silence sur les questions de sexualité, de l’inégalité des sexes et le manque d’éducation sur l’éducation sexuelle et en matière de reproduction est un risque majeur pour les couples hétérosexuels chez lesquels surviennent 65% des nouvelles infections", a dit le Dr Ibra Ndoye.

Cette éducation devrait être promue au niveau des familles, a-t-il estimé, soulignant que les parents doivent parler à leurs enfants, pour les aider à promouvoir des comportements sexuels responsables.

"Cette éducation en amont de l’âge d’activité sexuelle est un des meilleurs moyens de faire baisser l’incidence chez les adolescents et les jeunes. Les jeunes ont pris en main leur avenir face au Sida. Nous convions les adultes à suivre le comportement exemplaire de notre jeunesse, parce qu’ils trainent le pas", a estimé le Dr Ndoye.

Le ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Prévention, Modou Diagne Fada, a salué "la prise de conscience et la détermination de notre jeunesse à combattre cette épidémie’’.

’’Nous sommes convaincus que les acquis sont fragiles et que nous ne devons pas baisser les bras", a-t-il cependant prévenu.

"Il est nécessaire de relever le défi de l’élimination de la transmission du virus du Sida de la mère à l’enfant. Nous pourrons y arriver si vous gens de Mbour vous le désirez", a de son côté lancé Mme Wade qui exhorte les populations à relever ce défi.

Pour accélérer l’atteinte des objectifs en la matière, la première Dame du Sénégal estime qu’"il faut briser le mur du silence, le mur du mensonge, de l’hypocrisie’’.

Selon elle, ’’nous devons arrêter, pendant qu’il est temps, toute contamination de nos enfants par le virus du Sida".

"Nous devons, à cet effet, cibler l’homme qui est un facteur, pas toujours, mais en général de clef de transmission du virus du Sida de la mère à l’enfant", pense Mme Wade.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email