Dimanche 23 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sante

Le PM rencontre les Syndicats du secteur de la Santé, mardi

Single Post
Le PM rencontre les Syndicats du secteur de la Santé, mardi

Le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne présidera mardi à 10 heures, dans la Salle de Conférences de la Primature (Ex-BREDA, Immeuble Unesco), une réunion avec les Syndicats du secteur de la Santé, annonce un communiqué reçu à l’APS.

liiiiiiiaffaire_de_malade

9 Commentaires

  1. Auteur

    Mansa Mandelaville Lumumbashi

    En Avril, 2018 (22:54 PM)
     :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 

    OUI NOUS TOUS MAJORITES ET OPPOSITIONS CONFONDUES POUR LA NOBLE CAUSE

    DE NOTRE ECOLE NATIONALE NOUS PRIONS POUR QUE NOTRE PM PUISSE BIEN SÛR

    DESAMORCER CETTE NOUVELLE BOMBE DES SYNDICATS DE LA SANTE DU SENEGAL

     :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 



    QUAND LA SANTE EST MALADE NOUS SOMMES

    TOUS MALADES DE LA POLITIQUE POLITICIENNE







    • Auteur

      Président Macky Sall 2019

      En Avril, 2018 (22:57 PM)
      paix vérité progrès patrie
      paix vérité progrès patrie
      paix vérité progrès patrie
    • Auteur

      Président Macky Sall 2019

      En Avril, 2018 (22:57 PM)
      paix vérité progrès patrie
      paix vérité progrès patrie
      paix vérité progrès patrie
    • Auteur

      Président Macky Sall 2019

      En Avril, 2018 (22:57 PM)
      paix vérité progrès patrie
      paix vérité progrès patrie
      paix vérité progrès patrie
    • Auteur

      Président Macky Sall 2019

      En Avril, 2018 (22:57 PM)
      paix vérité progrès patrie
      paix vérité progrès patrie
      paix vérité progrès patrie
    • Auteur

      Président Macky Sall 2019

      En Avril, 2018 (22:57 PM)
      paix vérité progrès patrie
      paix vérité progrès patrie
      paix vérité progrès patrie
  2. Auteur

    En Avril, 2018 (23:56 PM)
     :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :taz-smile: 

    QUEL BON MEDECIN SUNDICALOGUE EN SYNDICALOGIE

    OUI POUR SAUVER ICI LE SECTEUR DE LA SANTE MALADE

     :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :looney:  :jumpy2: 
    Auteur

    Namora

    En Avril, 2018 (02:02 AM)
    Jespere qu'il fera la lumière sur le scandale de NAMORA qui a ruiné beaucoup d'agents de santé.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2018 (06:30 AM)
    Ne cédons pas comme l'état a des milliards pour s'amuser et acheter des opposants, il n'a qu'à assumer .
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2018 (07:03 AM)




    ^^^^^__-_-Le premier couteau de Maky est la justice derrière laquelle il s’abrite comme Bouki l’hyène dans une peau de chèvre demandant au girafon ndjamala de répondre à sa mère pour le décapiter. Karim et khalifa sont victimes de cette justice manipulée de marionnettes et autres khousmaniappes. Le parrainage, réforme électoral foncièrement déconsolidante, assimilable à un coup d’Etat, est le second couteau de Maquis pour sabrer un candidat qu’il n’ose pas affronter démocratiquement. Jamais dans l’histoire politique du Sénégal le parrainage n’a été systématique. Il n’était valable que pour les candidats indépendants. En France le parrainage se fait par les élus. Tous les prétextes sont bons pour invalider une candidature gênante : erreurs de bonne ou de mauvaise foi sur les infos concernant l’électeur, nom de l’électeur retrouvé sur plusieurs listes, etc.

    Et puis à quoi sert la caution si ce n’est pour rembourser le frais occasionnés par les candidatures fantoches ou sans illusion ? Ces dernières sont plus honnêtes, loyales et jouent franc jeu. Les partis altoppé, yobalema, pour mieux brouter dans les prairies du maquis, trichent, s’abritent derrière des coalitions et n’osent se présenter à aucune élection : PS, LDMPT, PIT, AFP, etc. Ils sucent le sang du contribuable avec les fonds politiques mensuellement versés et les postes politiques offerts sur un plateau d’argent. Un part politique a pour vocation première de conquérir le suffrage des électeurs. Que dire des candidats financés par Maky pour créer une illusion de partis d’opposition passant à table et recevant des dessous de table : Farba Senghor, Modou Diagne Fada, Aida Mbodj, Thierno, Bocoum, Talla Sylla, Abdoulaye Baldé, Me Babou, etc.

    Haro sur les partis et mouvements qui opèrent en eaux troubles, ne demanderont pas à être parrainés, n’affronteront jamais le suffrage des électeurs, mais vont chercher le parapluie d’un leader fort pour recevoir un retour sur investissement plus tard !

    Pour ménager le budget, il n’y a pas mieux que le bulletin unique. Le système du bulletin par candidat augmente les frais d’impression, permet de saboter les bulletins des adversaires en jouant sur les logos, ressemblances, couleurs et photos à assombrir, ralentit les opérations électorales. Lors des législatives de 2017, le vote a démarré à 18 h à Touba où il n’y avait pas, par extraordinaire, les bulletins de Wade ; ainsi 100 mille personnes n’ont pu voter à Touba, deuxième ville du Sénégal et bastion du PDS, distant de 200 km, parce que Maky l’a voulu ainsi. Rien à signaler au Fouta avec des distances frôlant les 900 km.

    Les candidats dits fantoches ont le mérite d’éclaircir le jeu politique par leur courage, leur honnêteté. Ils auront pris le risque de perdre la caution versée. Des entrepreneurs politiques qui n’ont versé aucun kopeck, attendent la moisson pour récolter sans effort.^^^_-_-

    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2018 (07:54 AM)
    les affres de la courte vue politicienne

    obsédés par le deuxieme mandat

    65 ans pour la retraite des medecins !!!! et les cinq cents jeunes medecins qui sont sur le marché du travail ?

    Aussitot aprés les enseignants , les greffiers , douaniers .... vont réclamer la meme chose

    une étude sérieuse a été menée ? sans etre Selbé Ndom on voit d'ici les prochains confilts syndicaux
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2018 (09:23 AM)
    Le chantier des ponts de windou bosséabé et Ganguel à Matam est à l’arrêt depuis des mois Macky Sall payez les arriérés de décompte à l'entreprise CDE beaucoup de pères de famille sont partis en chômage.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2018 (11:51 AM)
    EN voila un autre trou du cul qui va suer...tenez vos promesses mon ami...sinon ne promettez rien.La bataille ne fait que commencer...d autres secteurs bouillonnent et attendent.Solution pour un=problèmes pour d autres.Je me sens heureux tout à coup...bien fait pour votre gueule de merde sales bouseux d incapables médiocres.Comme vous êtes capables...eh bien trinquez...vomissures.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2018 (14:08 PM)
    les plus de trois contrat au c d i ;et le retards cesser des salaire surtout le ministère de la santé

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email