Vendredi 25 Juin, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Sante

Mutuelle de santé des agents de l'État : Babacar Ngom dénonce « un putsch manqué »

Single Post
Mutuelle de santé des agents de l'État : Babacar Ngom dénonce « un putsch manqué »
C’est lors de la présentation de son bilan devant la presse que le président de la mutuelle de santé des agents de l’Etat (MSAE), Babacar Ngom, est revenu sur les troubles qui ont secoué l’institution qu’il dirige. Avec un mandat qui s’est terminé depuis le 28 mai 2019, le Bureau exécutif avait l’obligation d’organiser une Assemblée générale pour des besoins de renouvellement. Il a été décidé de la tenue l’assemblée au mois de janvier puis au mois de février 2020, puis au mois de mai. Une assemblée qui n’a pas pu se tenir à date échue à cause de la pandémie, nous renseigne-t-on.

Entre temps, s’est formé le collectif des adhérents sous la houlette du secrétaire général de la MSAE.

« Quand on est arrivé au mois de juin, un groupe d’administrateurs, au lieu d’attendre sagement et tranquillement que le bureau se réunissent pour pouvoir apprécier et étudier la faisabilité d’assemblée générale au sein des sections, s’est levé pour demander la convocation du Conseil d’administration. Ce qui est une nouveauté », regrette Babacar Ngom. Ce dernier dit avoir reçu 32 signatures d’administrateurs collectées contre l’avis du bureau exécutif.

Ledit collectif s’est ensuite constitué en comité ad’ hoc+, a déclaré dissout le Bureau exécutif et a saisi les banques partenaires de la mutuelle. C’est ainsi que tous les comptes de la mutuelle ont été gelés sauf le principal qui n’était autorisé qu’au comité ad hoc. Le Bureau exécutif a ainsi trainé le comité en justice parce que ces derniers commençaient à utiliser les fonds de la mutuelle.

La justice tranche et donne raison aux compagnons du président Babacar Ngom. Les fonds de la mutuelle retournent ainsi dans les mains du bureau exécutif. Le collectif des adhérents ne franchit pas car ils ont saisi la Cour d’appel.

En attendant une décision judiciaire définitive, le bureau exécutif entend fouiller la gestion temporaire du Comité ad hoc car selon Babacar Ngom, « de nombreux dysfonctionnements ont été constatés » notamment au niveau des fonds. Par contre, précise le président, la mutuelle se porte bien maintenant.

Babacar Ngom de conclure : « ces gens voulaient faire un putsch qui est raté », pour dit-il « des ambitions personnelles ».


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email