Dimanche 14 Août, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Sante

Paludisme : Le Médecin-Chef du district de Richard Toll prône une gestion rationnelle des fonds

Single Post
Image illustrative

Les résultats probants enregistrés dans le département de Richard Toll ont donné beaucoup de plaisir aux autorités sanitaires du Sénégal. Ces derniers, pour exprimer leur satisfaction et montrer la voie aux autres localités du pays ont cité en exemple le district sanitaire de Richard Toll. Un district qui a obtenu les meilleurs résultats dans la lutte contre le paludisme pour avoir presque atteint la pré-élimination de la transmission du paludisme.

Médecin-Chef du district de Richard Toll, Dr Al Gaye a préconisé une gestion rationnelle des fonds alloués à la lutte contre le paludisme. Il a mis à profit la Journée mondiale du paludisme, célébrée ce lundi 25 avril 2016, pour souligner la nécessité de rationnaliser les fonds. Ce, en prévision d’une éventuelle réduction des soutiens financiers apportés par les partenaires.

«Je dis qu’il faut rationnaliser, comme maintenant les ressources se font rares dans tous les programmes et que si nous sommes tout près de l’élimination, peut être les fonds seront mobilisés pour d’autres districts, d’autres pays où la maladie est beaucoup plus présente. Il faudrait donc que les rares fonds qui nous sont donnés soient utilisés dans des activités ou dans des zones où on peut avoir un impact sur la réduction tout en tenant compte des questions d’éthique pour essayer de toucher le maximum de personnes», a confié Dr Ngom.

Ce dernier qui s’apprête à quitter le district pour rejoindre son prochain poste, suite à son affectation, rassure cependant les acteurs de la lutte contre le paludisme.

Pour lui, une éventuelle diminution des fonds alloués à la lutte contre le paludisme ne va pas entraîner une baisse des résultats enregistrés dans la lutte contre le paludisme, à Richard Toll, en tout cas, à-t-il tenu a indiqué.

«Non, nous avons toujours des opportunités. Surtout pour Richard Tall parce qu’on essaye de développer des Partenariat public et privé au niveau local avec les collectivités locales, les entreprises qui sont sur place, l’Etat, mais également les populations à travers les Comité de santé pour essayer de faire ces activités. Parce que dans le cadre des investigations, ça mobilise beaucoup de moyens. Mais on utilise aussi bien les moyens du partenaire que ceux du district pour réaliser les activités. En tous les cas, je crois que les fonds qui sont mis à notre disposition doivent être pris de façon rationnelle dans les zones où le problème est très présent. Ce qui pourrait permettre d’avoir un maximum de profit. Ce, tout en restant dans la logique d’éthique», a rassuré Dr Al Gaye, le Chef du district sanitaire de Richard Toll.

A noter qu’au cours de la cette journée célébrée à Richard Toll, par les autorités en charge de la lutte contre le Paludisme, une leçon de vie a été donnée aux élèves d’une classe de Cm2 sur la maladie. Ceux-ci ont souligné le recul drastique des transmissions en indiquant que les cas paludéens enregistrés sont essentiellement des cas importés.


affaire_de_malade

1 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2016 (09:16 AM)
    Diadieuf algaye ! merci de la contribution à l'amélioration de la santé à Richard Toll en particulier urbelet au Sénégal en général . Que Dieu t'accompagne à Dio

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email