Vendredi 30 Juillet, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sante

Plaidoyer pour la sensibilisation et la prévention contre le cancer au Sénégal

Single Post
Plaidoyer pour la sensibilisation et la prévention contre le cancer au Sénégal
Plusieurs acteurs de la lutte contre le cancer au Sénégal ont prôné, mercredi à Dakar, la sensibilisation et la prévention, pour réduire les 20.000 nouveaux cas enregistrés chaque année dans le pays.

"Face à la prolifération des cas de cancer, il est nécessaire aujourd'hui de mettre l'accent sur la sensibilisation et la prévention. Celles-ci doivent amener les populations à adopter de bons comportements alimentaires et physiques", a dit Dr Fatma Guénoun, présidente de la ligue sénégalaise contre le cancer (LISCA).

Elle s'exprimait à l'ouverture d'une conférence organisée dans le cadre de la journée mondiale contre le cancer célébrée cette année sous le thème :"A notre portée".

Pour le professeur Mamadou Diop, directeur de l'institut de cancer ‘'Marie Curie'' de Dakar, au-delà de la sensibilisation et de la prévention aujourd'hui "plus que nécessaires", il faut également une éducation alimentaire des populations car 30% des cas de cancer sont dus à une mauvaise alimentation. 

"Pour ce faire, il faut miser sur les femmes sur qui reposent l'alimentation de la famille et l'éducation des enfants qu'on doit inviter à adopter de bons comportements alimentaires", a préconisé le professeur Diop, soulignant que pratiquer 30% d'activités physiques quotidiennes réduisent les risques d'attraper cette maladie.

"La prévention demeure la stratégie de lutte la plus efficiente et permet d'éviter 30% des cas de cancer. Il est également urgent de prendre des mesures permettant la sensibilisation", a dit pour sa part, Moussa Mbaye, secrétaire général du ministère de la Santé et de l'Action sociale. 

Il a également plaidé pour la lutte contre les facteurs de risque, dont l'inactivité physique, la consommation d'alcool et du tabac qui, à lui seul, est le facteur de risque le plus élevé. 

"Compte tenu de la prolifération des cas de cancer, le gouvernement sénégalais a décidé de créer un centre national de référence et des pôles régionaux de prise en charge. Il a aussi décidé d'inscrire les médicaments anticancéreux sur la liste des médicaments dits essentiels", a dit Moussa Mbaye.


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email