Mardi 25 Janvier, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sante

Pourquoi les femmes sont plus contaminées, mais décèdent moins que les hommes

Single Post
Les femmes décèdent moins de coronavirus
Lors du point presse quotidien du Centre de crise et du SPF Santé publique ce mardi, le nouveau porte-parole interfédéral Covid-19 Yves Van Laethem a donné une explication à un phénomène étrange. Selon les chiffres officiels en Belgique, le taux de mortalité du coronavirus est plus important chez les hommes que chez les femmes, alors que ces dernières sont davantage contaminées par le virus.

“Le sexe est une variable significative dans la plupart des maladies infectieuses. On sait de longue date que pour la plupart d’entre elles, l’homme a plus de séquelles, d’évolutions difficiles et de mortalité que la femme. On attribue cela à un élément hormonal et également génétique”, détaille Yves Van Laethem.
Les chromosomes X joueraient un rôle dans la défense immunitaire. “Nous avons en tant qu’homme, un chromosome Y là où la femme a un chromosome X. Cette délétion d’une partie du patrimoine génétique permet, malheureusement, à l’homme de moins bien résister aux maladies infectieuses. La femme est génétiquement mieux armée pour résister à la plupart des maladies infectieuses. Ce qui explique que même si le nombre de gens contaminés dans la gent féminine, la morbidité, le séjour à l’hôpital ou la mortalité est plus significative chez l’homme”, ajoute-t-il.

Plus de mortalité chez les femmes après 85 ans

Parmi la partie la plus jeune de la population, les statistiques montrent que les hommes sont un peu plus nombreux à être sujets à des complications, confirme le virologue et co-porte-parole Covi-19, Steven van Gucht. Il rappelle cependant que cela ne signifie pas que les femmes sont protégées face aux ravages du virus.

“Nous ne savons pas précisément pourquoi il y a une différence entre les hommes et les femmes. Elle peut s’expliquer par le fait que les hormones féminines sont plus résilientes (face aux maladies infectieuses)”, indique l’expert.

Le taux de mortalité est cependant plus important chez les femmes au-dessus de 85 ans en Belgique, car elles sont plus nombreuses que les hommes dans cette catégorie d’âge, conclut M. Van Gucht.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email