Mardi 06 Décembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Sante

Transplantation rénale : Dr Marie Khemess Ngom Ndiaye relève les progrès du Sénégal

Single Post
Transplantation rénale : Dr Marie Khemess Ngom Ndiaye relève les progrès du Sénégal
Listant les étapes déjà réalisées pour aller vers la transplantation très attendue par les malades insuffisants rénaux, docteur Marie Khemesse Ngom Ndiaye s’est voulue très rassurante devant les députés en retraçant certaines réalisations pour faire aboutir le processus.

En 2020, on a pu ainsi noter la production de l’Arrêté N°2020-08677 fixant les conditions d’octroi, de suspension et de retrait de l’agrément pour le prélèvement et la transplantation rénale dans les établissements publics de santé et ses annexes portant sur les référentiels et procédures sur la transplantation rénale.

 L’Appel à candidatures adressée aux EPS 3 s’en est suivi, puis en 2021, ont été effectives les visites d’information du CNDT aux Établissements Publics de Santé  (Dantec 22/02/21, HMO(19/02/22), HOGIP(23/04/21), Hôpital  Principal (12/04/21), Dalal Jam (27/04/21).

 Afin de mieux informer la population, des journalistes ont bénéficié d’une formation sur le programme du don et de la transplantation rénale.

La reflexion menÉe avec les religieux islamiques a permis de disposer des textes favorables dans l'islam pour le don et la transplantation rénale. Il est déjà validé, mais le plus grand frein est levé avec le dépôt officiel de la candidature pour HMO-DANTEC (22/04/2022) et HOGIP (01/07/22), de même que HPD.

 Dans quelques jours, l'évaluation du consortium Dantec-HMO (une partie du personnel de Le Dantec étant redéployé à HMO : néphrologie, immunologie et une partie de l’urologie) sera finalisée pour l’octroi de l’agrément.

Il est également prévu la mise à disposition d’une subvention aux EPS agréés pour la transplantation rénale pour les deux EPS ayant produit une manifestation d’intérêt à raison de plusieurs millions par EPS.

L’aspect médicament avec les immunosuppresseurs a été étudié et n’a pas été en reste afin de voir comment les rendre accessibles pour les futurs transplantés du Sénégal.


4 Commentaires

  1. Auteur

    il y a 2 semaines (19:47 PM)
    J'ai très peur les consequences.

    Dans un pays où chacun coure derrière l'argent peu importe comment il fait pour le gagner, un pays où les autorités sont occupées à faire de la chasse aux opposants, je ne serai pas surpris que naissent des réseaux de trafiquants d'organes, que des goorgorlous vendent un de leurs reins comme en Inde pour s'octroyer la pitance ou pire que d'honnêtes citoyens soient tués pour vebdre leurs reins à de vereux richards.
    Top Banner
  2. Auteur

    Baye Issa

    il y a 2 semaines (19:56 PM)
    Il n' y a pas que le cancer comme maladie au Sénégal.

    Pensez aux malades du cœur qui meurent comme des mouches au Sénégal et beaucoup plus que le cancer.

    Ces maladies du cœur et des vaisseaux ravagent la jeunesse de ce pays. Réveillez-vous, dormeurs.Équilibre vos investissements, il nya rien de significatifs pour la cardiologie dans tous les hôpitaux du Sénégal, que personne ne vienne me dire dire le contraire, je le vis dans ma chair et dans mon entourage immédiat et large.9
    {comment_ads}
    Auteur

    Reins

    il y a 2 semaines (20:49 PM)
    les malades du reins souffrent
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 2 semaines (21:33 PM)
    En attendant veillez à ce que les kits de dialyse soient disponibles. 
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email