Vendredi 14 Mai, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Sante

Un sommeil de qualité protégerait les malades atteints de cancer

Single Post
Un sommeil de qualité protégerait les malades atteints de cancer

L'insomnie augmente le risque d'infections chez les personnes atteintes de cancer, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale Health Psychology. Elle multiplierait aussi le risque de complications chez ces patients au système immunitaire plus faible.

Les nuits sont souvent de moins bonne qualité et plus courtes pour les malades atteints d'un cancer. Malheureusement, l'insomnie serait un facteur aggravant des risques d'infections pour ces malades. Elle augmenterait de 31% la probabilité qu'un patient soit touché par des maladies comme un rhume, une grippe, une infection urinaire, une gastroentérite ou même une poussée d'herpès.

Un sommeil réparateur protégerait les malades atteints de cancer des infections

Comme l'insomnie touche 59% des patients atteints de cancer, les chercheurs de l'Ecole de psychologie et du Centre de recherche du CHU de Québec (Canada) ont voulu comprendre si ce trouble du sommeil avait un effet sur la santé des malades. Ils ont étudié le système immunitaire de 962 personnes atteintes de cancer et leur niveau d'insomnie.

Pendant 18 mois, les participants de l'étude ont informé les chercheurs de la qualité de leur sommeil et du nombre d'infections qu'ils avaient contractées.

Les résultats de l'étude révèlent que 80% des volontaires ont été touchés par une infection. Et que le risque d'être contaminé augmentait de 31% quand les malades dormaient mal. Un vrai problème pour ces personnes au système immunitaire déjà affaibli par la chimiothérapie. Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont pris en compte les autres facteurs qui peuvent influencer le taux d'infection, comme le type de cancer, les habitudes de vie, l'âge et le métier.

«Chez les personnes traitées pour un cancer, l'insomnie est associée à un risque d'infection plus élevé», explique Josée Savard, professeure en psychologie à l'Ecole de psychologie et du Centre de recherche du CHU de Québec et co-auteur de l'étude. « Cette conclusion suggère qu'on pourrait réduire les risques d'infection chez les personnes traitées pour un cancer en aidant celles qui font de l'insomnie à retrouver un bon sommeil ».


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email