Dimanche 21 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sante

Une étude relève les " faibles performances" du Plan Sésame

Single Post
Une étude relève les " faibles performances" du Plan Sésame

Le mécanisme de financement public des soins pour les personnes âgées, appelé Plan Sésame, doit redéfinir sa démarche et ses objectifs, pour que soient levés les facteurs d'exclusion qui entravent sa bonne mise en oeuvre, soutient une étude du Centre de recherche sur les politiques sociales (CREPOS), dont les résults ont été rendus publics mercredi à Dakar.

 

Intitulée "L'exclusion sociale et les mécanismes d'exemption des soins de santé : le cas du Plan Sésame des personnes âgées au Sénégal", cette étude réalisée en mai 2011 dans quatre régions du Sénégal (Dakar, Diourbel, Matam et Tambacounda), pointe les dysfonctionnements du Plan Sésame qui n'a encore enregistré qu'un "succès très limité".

 

Elle fait état de "très faibles performances" réalisées par le Plan Sésame, en raison d'une absence de cible précise, de problèmes de gestion et d'une absence de communication.

 

"Près de 3000 ménages ont été interrogés avec près de 100 questions, mais ce qui est ressorti de l'étude, c'est que le Plan Sésame a été marqué par une absence de cible, des problèmes de gestion, un défaut de politique de communication entre autres facteurs bloquants", a déclaré Maïmouna Ba, un membre de CREPOS qui a participé à cette enquête.

 

S'exprimant au cours d'un atelier de restitution, Mme Ba a relevé que près de trois milliards de francs CFA avaient été investis dans la mise en oeuvre du Plan Sésame entre 2006 et 2009. 

 

Ces fonds ont été toutefois vite épuisés, "entraînant des inégalités et des irrégularités dans les remboursements et un arrêt de prestations", a-t-elle fait observer devant un panel d'experts et de chercheurs dont le professeur Ibrahima Thioub, recteur de l'UCAD et président du CREPOS.

 

Selon cette enquête, 50, 7% des personnes âgées ne sont "pas bien informées sur le Plan Sésame et 66, 8% des personnes âgées qui sont informées, ne connaissent pas les services offerts" par ce programme. 

 

"Il y a une absence de politique de communication. Les informations sont passées par le canal des médiats (…), alors qu'il y a une faible exposition de ces médiats en milieu rural", a insisté Maïmouna Ba, sociologue de formation.

 

Soulignant les inégalités d'accès au Plan Sésame, la chercheuse a présenté un profil sociologique des bénéficiaires, en relevant que les personnes vivant en milieu urbain, instruites ou ayant un engagement social, de même que les retraités du secteur formel, bénéficient plus du Plan Sésame que les personnes vivant en milieu rural notamment.

 

Elle a relevé "le coût élevé" dudit Plan, pourtant "censé lever la barrière financière" des services de soins pour les personnes âgées. "Cette situation pousse les personnes âgées à avoir recours à d'autres alternatives comme l'automédication ou les remèdes traditionnels", a déploré Maïmouna Ba.

 

Dans ses recommandations, l'étude a insisté sur la nécessité d'améliorer la gouvernance du Plan Sésame, d'assurer la pérennité du financement et de mette en place des stratégies explicites d'informations adaptées à la population-cible. 

 

Le document préconise aussi l'intégration du niveau périphérique dans le Plan Sésame et la mise en place de stratégies de soins mobiles et à domicile pour mieux assister les personnes âgées incapables de supporter les difficultés d'accès aux services publics de santé.



2 Commentaires

  1. Auteur

    Raduis

    En Août, 2014 (01:24 AM)
    revoilà le Sénégal O pays mon beau peuple. C'était comme ça avec Wade avant le 23 juin. On les avait laissé faire et il y a eu 14 morts. Deux ans après on a tout oublié. On laisse macky et sa dynastie s'acharner et s'attaquer aux vaillants acteurs du combat de 2012 que sont les khalifa Sall, cheikh bamba dieye et aissata tall sall. Avec des voleurs recycles, une famille de demeurés sans qualifications à qui on a remis des milliards pour acheter le vote de citoyens pauvres qui sont perdus et ont abdiqués. C'est pas le juge corrompu avec 50 millions par racine sy qui est le problème. Mais Maty Sall et la dynastie Faye/ Sall la source du problème. C'est aussi nous les sénégalais indifférents à tout et à notre propre sort qui sommes en cause. Avec ce poltron on va ramasser les morts à la pelle lorsqu'il faudra l'enlever. La police à guediawaye, la police à saint louis et à podor pour que la belle famille chié sur nos têtes. Aissata est seule et personne ne fait et ne fera quelque chose pour elle. Parce que nous sommes un pays de lâches et de salauds qui ne sont intéressés que par le mathiates.
    Top Banner
  2. Auteur

    Femme 2014

    En Août, 2014 (13:08 PM)
    Pourquoi les membres de "AJS" n'ont-elles pas réagi, il s'agit de supporter notre soeur " Aissata Tall Sall"

    Femmes du Sénégal mobilisons nous pour soutenir notre soeur contre cet injustice.



    Président yaw tamit boul seetaane li way, li ram thi yaw la jem de!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email